En direct
Best of
Best of du 25 au 31 juillet
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Savez-vous pourquoi des centaines de "jeunes" se sont affrontés à Etampes ? Parce qu’ils étaient empêchés d’aller au bled !

02.

Liban : les images de la catastrophe et des explosions au port de Beyrouth

03.

Loi bioéthique : le naufrage moral de l’amendement sur l’interruption médicale de grossesse

04.

Edwy Plenel est en très, très grande forme : il assimile la police d'aujourd'hui à celle de Vichy en 1942 !

05.

La Turquie d’Erdogan ne cache plus ses ambitions de dominer le monde musulman en fondant le califat rêvé par les Frères musulmans

06.

Dérèglement climatique : une nouvelle étude écarte le scénario du pire. Mais aussi le meilleur…

07.

Une nouvelle souche plus contagieuse du coronavirus aurait été identifiée au Vietnam

01.

Ce que son opposition au projet ITER révèle de la véritable nature de Greenpeace

02.

Marc Lavoine se marie; La fille de Mick Jagger s'éprend du fils de Marc Levy, Blanche Gardin d'une star américaine; Jean Dujardin se saisit des fesses de Nathalie, Baptiste Giabiconi expose les siennes; Charlene de Monaco traverse la Méditerranée à vélo

03.

Savez-vous pourquoi des centaines de "jeunes" se sont affrontés à Etampes ? Parce qu’ils étaient empêchés d’aller au bled !

04.

Vers une 3ème guerre mondiale ? Pourquoi Xi Jinping pourrait bien commettre la même erreur que le Kaiser en 1914

05.

Jerusalema : ça fait longtemps que ça n’était pas arrivé mais 2020 s’est trouvée un tube de l’été planétaire

06.

Pères et maris dangereux ? Quand Alice Coffin oublie opportunément les guerres judiciaires sans fondements menées par des mères sans scrupules

01.

Les dangereux arguments employés par les soutiens de la PMA pour toutes

02.

Marine Le Pen est bien partie pour devenir présidente des Républicains

03.

Loi bioéthique : le naufrage moral de l’amendement sur l’interruption médicale de grossesse

04.

Statues déboulonnées : la Martinique est-elle encore en France ?

05.

Vers une 3ème guerre mondiale ? Pourquoi Xi Jinping pourrait bien commettre la même erreur que le Kaiser en 1914

06.

Quelles mesures rapides pour stopper la multiplications des violences au quotidien ?

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Lectures d'été" : "Eva" de Simon Liberati

il y a 9 heures 40 min
pépites > International
Catastrophe
Liban : des dégâts importants et de nombreux morts après deux fortes explosions au port de Beyrouth
il y a 11 heures 30 min
pépites > Politique
Travaux parlementaires
Benjamin Griveaux sera chargé d'une mission parlementaire sur l'alimentation des jeunes
il y a 15 heures 14 min
pépites > High-tech
Failles exploitées
Covid-19 : Interpol alerte sur une hausse des cyberattaques "exploitant la peur"
il y a 16 heures 8 min
décryptage > International
Tensions entre l'Arménie et l'Azerbaïdjan

Haut-Karabagh : plaidoyer d’un député français pour la paix et l’avenir

il y a 17 heures 27 min
décryptage > Culture
À la recherche du tube de l'été

Foxylight, avec son dernier titre "Past Vision", ouvre la voie au rock néo-psychédélique français. Et c'est très réussi

il y a 19 heures 45 min
décryptage > France
C’est la faute du confinement

Savez-vous pourquoi des centaines de "jeunes" se sont affrontés à Etampes ? Parce qu’ils étaient empêchés d’aller au bled !

il y a 20 heures 26 min
décryptage > Europe
Politique migratoire

Immigration illégale : traduire Matteo Salvini devant les tribunaux est-il vraiment une bonne idée ?

il y a 21 heures 14 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Malgré la pandémie, les entreprises françaises devraient maintenir les projets d’augmentations de salaires prévues avant le Covid

il y a 21 heures 57 min
décryptage > Société
IMG

Loi bioéthique : le naufrage moral de l’amendement sur l’interruption médicale de grossesse

il y a 22 heures 31 min
pépite vidéo > International
Scènes de chaos
Liban : les images de la catastrophe et des explosions au port de Beyrouth
il y a 10 heures 29 min
light > Media
Délai supplémentaire
France Télévisions : confirmation de l'arrêt de France Ô "à compter du 23 août", la fin de France 4 est reportée d'un an
il y a 14 heures 33 min
pépite vidéo > Europe
Deux ans après le drame
Italie : les images de l'inauguration du nouveau pont de Gênes
il y a 15 heures 49 min
pépites > Politique
Soutien du chef de l'Etat
Emmanuel Macron annonce le versement de la prime Covid pour les aides à domicile
il y a 16 heures 45 min
décryptage > Politique
Antifascisme de pacotille

Edwy Plenel est en très, très grande forme : il assimile la police d'aujourd'hui à celle de Vichy en 1942 !

il y a 18 heures 36 min
décryptage > Santé
Bienfaits salvateurs

Au temps du Covid, le sourire aussi est contagieux, mais pour notre plaisir !

il y a 20 heures 4 min
décryptage > Consommation
COCKTAIL & TERROIR

Les idées cocktails originales de l’été : avec le Cassis Colosseum, la crème de cassis trouve sa place au premier rang de la photo de classe

il y a 20 heures 55 min
décryptage > High-tech
Données personnelles

Pourquoi TikTok vous menace même si vous ne l’utilisez jamais

il y a 21 heures 30 min
décryptage > Environnement
Politiques énergétiques

Dérèglement climatique : une nouvelle étude écarte le scénario du pire. Mais aussi le meilleur…

il y a 22 heures 13 min
pépites > Santé
Lutte contre la pandémie
Une nouvelle souche plus contagieuse du coronavirus aurait été identifiée au Vietnam
il y a 1 jour 8 heures
© Reuters
L'Algérien Nabil Hadjarab est, bien qu'il n'ait été ni inculpé, ni jugé, toujours détenu sur la base américaine de Guantanamo.
© Reuters
L'Algérien Nabil Hadjarab est, bien qu'il n'ait été ni inculpé, ni jugé, toujours détenu sur la base américaine de Guantanamo.
Casse-tête

Que faire des prisonniers de Guantanamo ?

Publié le 09 juillet 2013
Alors que Barack Obama a promis une nouvelle fois de fermer Guantanamo, 166 détenus, dont 55 ont été déclarés "libérables", sont toujours détenus dans la prison américaine située sur l'île de Cuba.
Alain Chouet
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alain Chouet est un ancien officier de renseignement français.Il a été chef du service de renseignement de sécurité de la DGSE de 2000 à 2002.Alain Chouet est l'auteur de plusieurs ouvrages sur l’islam et le terrorisme. Son dernier livre, "Au coeur des...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alors que Barack Obama a promis une nouvelle fois de fermer Guantanamo, 166 détenus, dont 55 ont été déclarés "libérables", sont toujours détenus dans la prison américaine située sur l'île de Cuba.

Atlantico : "Libérable" depuis 2007, l'Algérien Nabil Hadjarab est, bien qu'il n'ait été ni inculpé, ni jugé, toujours détenu sur la base américaine de Guantanamo. Comment l'expliquer, notamment au plan juridique ?

Alain Chouet : Il n'y a rien à expliquer sur le plan juridique. Le centre  d'incarcération situé dans la base militaire américaine de Guantanamo à Cuba est une zone d'absolu non-droit où les Etats Unis se réservent le privilège de détenir hors de tout cadre légal interne ou international tout étranger qualifié par l'armée américaine "d'ennemi combattant", notion échappant à toute définition admise par le système judiciaire américain ou les conventions internationales.

Nabil Hadjarab a fait part de son souhait de rejoindre la France. Quels sont les enjeux soulevés par son cas ?

Alain Chouet : Nabil Hadjarab n'a pas la nationalité française même si il a longtemps vécu en France et si une grande partie de sa famille a été naturalisée. Dans ces conditions, la France n'est nullement tenue juridiquement de l'accueillir sur son sol comme elle l'a fait pour les détenus français du centre de détention de Guantanamo. Pour les autorités françaises, céder sur ce principe serait ouvrir la porte à une possible expulsion vers la France d'autres détenus non français. D'autant que l'expérience à prouvé, lors du rapatriement des détenus français que les autorités américaines exigeaient que les détenus qu'ils n'avaient pu juger chez eux soient jugés dans leur pays d'accueil. Cette exigence ouvre la porte à des risques terroristes dans les pays qui se plient à cette exigence.

D'autres détenus sont-ils aujourd'hui dans des situations similaires ? Comment expliquer que les Etats soient si réticents à l'idée d'accueillir d'anciens détenus de Guantanamo ?    

Alain Chouet : L'administration Bush a martelé pendant des années que si des gens se retrouvaient à Guantanamo, c'est nécessairement parce qu'ils étaient de dangereux terroristes. Traumatisée par les attentats du 11 septembre, l'opinion publique américaine ne veut donc pas que ces gens se retrouvent sur le sol américain quelle que soient la réalité des accusations portées contre eux.

Sur les 600 et quelques prisonniers qui ont été incarcérés à Guantanamo, deux ou trois dizaines au plus appartenaient réellement à des groupes terroristes. Les autres étaient soit de simple sympathisants soit des gens qui se trouvaient au mauvais endroit et au mauvais moment. Grâce aux bons offices d'un certain nombre de responsables politiques européens, asiatiques ou arabes, 400 d'entre eux ont pu être évacués soit vers leur pays d'origine soit vers des pays "neutres" qui ont bien voulu les accueillir, souvent moyennant finances. Il en reste aujourd'hui environ 160 dont personne ne veut mais dont à peine une vingtaine sont "présentables" devant un tribunal tant les accusations portées contre les autres sont inconsistantes.

Quelles sont les voies de sortie envisageables pour ces détenus dans la cas où la base viendrait à fermer, comme Obama l'a promis ?  La situation semble bloquée pour le président Obama entre la position du congrès qui refuse tout transfert sur le sol américain et son propre veto au retour dans leur pays d'origine pour les détenus. La situation peut-elle évoluer ? A quelles conditions?

Alain Chouet : La situation est effectivement complètement bloquée. L'administration Obama - qui avait annoncé son intention de fermer Guantanamo dès 2009 - en est réduite à repousser indéfiniment l'échéance. Les récents attentats de Boston ne peuvent que renforcer la détrmination du Congrès et de l'opinion publique à refuser tout transfert vers le territoire américain. La quasi totalité des détenus "exportables" l'a été. Restent ceux qui  pour des raisons diverses - comme Nabil Hadjarab -, ne peuvent être rapatriés ni vers leur pays d'origine où leur sécurité serait menacée, ni vers un pays d'accueil qui accepterait de les recevoir. 

Au sein de la communauté internationale, rares sont maintenant les pays qui acceptent de sortir les Etats Unis du guêpier dans lequel ils se sont mis tous seuls. Ou alors la facture sera lourde en termes financiers, politiques ou les deux...., facture qu'il faudra justifier devant le Congrès. Et il restera le problème de la vingtaine d'authentiques terroristes dont, à l'évidence, personne ne voudra et qu'il sera impossible d'amener sur le territoire des Etats Unis pour les juger.... Ce n'est pas demain que Guantanamo fermera.

Propos recueillis par Nicolas Hanin

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (7)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
rafales
- 21/05/2013 - 21:52
Une idée
Et si on appliquait la charia pour ces cinglés, on leurs coupent les deux mains et aussi les Cou......s pendant qu'on y est, ça evitera qu'ils se reproduisent
ciceron
- 21/05/2013 - 21:02
Yes I can
Que fait Saint Obama ?
Il devait tout changer d'après les adorateurs du bien et du juste....
Bon il a des excuses, les demeurés croient qu'il est de gauche....
Mimi Defrance
- 21/05/2013 - 15:31
des idées à la française
Chez nous, au pays des droits de l'homme (mais pas des victimes) les Islamistes sont placés sous surveillance (relative) dans des auberges pour ne pas polluer idéologiquement les autres prisonniers dans une maison d'arrêt et on ne peut sans doute les renvoyer dans un autre pays vu qu'ils sont français d'adoption.
Ils sont "en vacances" tout frais payés, nourri logés (aux frais des contribuables vaches à lait) dans d'excellentes conditions et leur seule contrainte, aller se présenter au commissariat 4 fois par jour...et forcément, un jour, ces braves islamistes en ont marre et disparaissent dans la nature sans crier gare.
François et sa Taubira doivent montrer cet exemple à B.OBAMA et Guantanamo disparaitra .

Travaillez braves gens, votre argent est bien employé en France.