En direct
Best of
Best of du 16 au 22 mai
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

02.

Onfray, Bigard, Zemmour et compagnie… La folle peur des bien-pensants

03.

Décentralisation : pour un redécoupage des départements français

04.

Libye : la pâtée pour les mercenaires russes ?

05.

Trump et les conservateurs partent en guerre contre les réseaux sociaux… et ont de vraies raisons de le faire

06.

L’Express voit Bertrand bien placé pour 2022, Wauquiez mieux placé qu’on ne croit, Retailleau trop critique; Didier Raoult est un libertaire élitiste; Marianne plonge dans la France qui rêve de coup d’Etat; Merkel achète son vin et son papier toilette

07.

Emmanuel Macron a téléphoné à Jean-Marie Bigard. Et après il appellera Yassine Belattar, un autre humoriste ?

01.

En 2022, il ne faudra pas hésiter à voter pour le candidat (ou la candidate) qui s’engagera à abroger la loi Avia !

02.

Covid-19 : l’outil de notification de l’exposition au virus d’Apple-Google ne semble pas parti pour un envol spectaculaire

03.

Coronavirus : Combien de temps faut-il vraiment aux malades pour s’en remettre ?

04.

Deuxième vague du coronavirus… ou pas : le point sur ce qu’en savent aujourd'hui les scientifiques

05.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

06.

Tempête d’argent gratuit… et de prélèvements en vue

01.

Renault : sauver les entreprises en les accablant de contraintes nouvelles est-il vraiment le meilleur moyen de reconstruire une industrie française performante ?

02.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

03.

Le syndrome Raoult : anatomie d’un malaise français

04.

Chloroquine : Olivier Véran saisit le Haut conseil de la santé publique

05.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

06.

En 2022, il ne faudra pas hésiter à voter pour le candidat (ou la candidate) qui s’engagera à abroger la loi Avia !

ça vient d'être publié
pépite vidéo > Santé
Assurance maladie
Brigades Covid-19 : les enquêteurs ont débuté leur mission pour retracer les cas contacts
il y a 14 min 29 sec
décryptage > Politique
Remaniement

Changer de Premier ministre… ou supprimer la toute puissance du Président de la République ?

il y a 1 heure 43 min
décryptage > International
Relations internationales

Coronavirus : deux leçons géopolitiques majeures

il y a 2 heures 9 min
décryptage > France
Elle est toujours vivante

Vous avez aimé la "France périphérique" de Christophe Guilluy. Raymond Depardon, le plus grand photographe français vivant, l’a mise en image

il y a 2 heures 41 min
décryptage > Europe
Prix de la pandémie

750 milliards d’euros pour la relance européenne : attention à ne pas oublier les PME

il y a 3 heures 5 min
décryptage > High-tech
Censure par algorithme

Trump et les conservateurs partent en guerre contre les réseaux sociaux… et ont de vraies raisons de le faire

il y a 4 heures 35 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Angela Merkel va réussir la fin de son mandat en déboulonnant les dogmes politiques auxquels les Allemands étaient si attachés

il y a 5 heures 4 min
pépites > Politique
Campagne des municipales
Agnès Buzyn regrette le terme de "mascarade" et confirme sa volonté de ne "pas laisser à Anne Hidalgo les pleins pouvoirs" à Paris
il y a 15 heures 56 min
pépites > High-tech
Outil numérique
Assemblée nationale : les députés votent en faveur de l'application de traçage StopCovid
il y a 17 heures 45 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

La Révolution et l’Empire dans le cinéma français : plusieurs bons films pour cette période historique agitée ! Humour et délectation

il y a 19 heures 16 min
pépites > Politique
Disparition
Claude Goasguen, député LR de Paris, est mort d'un arrêt cardiaque après avoir été atteint par le Covid-19
il y a 1 heure 3 min
décryptage > International
Tensions

Pourquoi Trump s’en prend à l’OMS ?

il y a 1 heure 56 min
rendez-vous > Media
Revue de presse des hebdos
L’Express voit Bertrand bien placé pour 2022, Wauquiez mieux placé qu’on ne croit, Retailleau trop critique; Didier Raoult est un libertaire élitiste; Marianne plonge dans la France qui rêve de coup d’Etat; Merkel achète son vin et son papier toilette
il y a 2 heures 33 min
décryptage > Défense
"Opération dignité"

Libye : la pâtée pour les mercenaires russes ?

il y a 2 heures 54 min
décryptage > Société
Vertige de l'amour

Si la Covid-19 a congelé votre libido, vous n’êtes pas le seul

il y a 3 heures 39 min
décryptage > Politique
Baudruche ?

Onfray, Bigard, Zemmour et compagnie… La folle peur des bien-pensants

il y a 4 heures 51 min
décryptage > Société
Boom du complotisme

Après l’économie en 2008, la science prend une claque dans l’opinion en 2020 : quel avenir pour la connaissance ?

il y a 5 heures 13 min
light > Politique
Bras de fer avec Twitter
Donald Trump menace de "fermer" les réseaux sociaux après le signalement de ses tweets
il y a 16 heures 57 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"L’Autre qu’on adorait" de Catherine Cusset : superbe graine de Prix

il y a 19 heures 4 min
décryptage > Economie
Leçons du confinement

Dépendance et pertes d’exploitation : les assureurs battus sur tous les fronts face à la crise du coronavirus…

il y a 21 heures 2 min
© Reuters
Les Britanniques blancs de Londres quittent leur ville.
© Reuters
Les Britanniques blancs de Londres quittent leur ville.
Minorités

"White Flight" ou la fuite des Blancs : la population britannique est-elle en train de s'imposer une ségrégation ethnique géographique ?

Publié le 07 mai 2013
600 000, c'est le nombre de Londoniens blancs qui ont quitté leur ville entre 2001 et 2011. Ce que les Britanniques appellent le "White Flight" est d'autant plus inquiétant qu'il est le signe d'une séparation ethnique profonde. Plus de la moitié des minorités ethniques vivent dans des quartiers comptant moins de 50% de Blancs, selon une étude pour Demos.
Michèle Tribalat est démographe, spécialisée dans le domaine de l'immigration. Elle a notamment écrit Assimilation : la fin du modèle français aux éditions du Toucan (2013). Son dernier ouvrage Statistiques ethniques, une querelle bien française...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Michèle Tribalat
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Michèle Tribalat est démographe, spécialisée dans le domaine de l'immigration. Elle a notamment écrit Assimilation : la fin du modèle français aux éditions du Toucan (2013). Son dernier ouvrage Statistiques ethniques, une querelle bien française...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
600 000, c'est le nombre de Londoniens blancs qui ont quitté leur ville entre 2001 et 2011. Ce que les Britanniques appellent le "White Flight" est d'autant plus inquiétant qu'il est le signe d'une séparation ethnique profonde. Plus de la moitié des minorités ethniques vivent dans des quartiers comptant moins de 50% de Blancs, selon une étude pour Demos.

L’exploitation des résultats du recensement de population de 2011 au Royaume-Uni continue de livrer ses secrets. Contrairement à la France qui a opté pour une série d’enquêtes annuelles en remplacement des recensements traditionnels, le Royaume-Uni procède à un recensement exhaustif tous les dix ans. C’est toujours l’occasion de publications nombreuses dans les années qui suivent sur l’évolution démographique du pays.

L’immigration étrangère a été l’une des préoccupations majeures des Britanniques après l’afflux massif des années 2000. Elle le reste, comme le montrent les résultats des élections locales de la semaine dernière dans lesquelles l’UKIP, le parti nationaliste britannique dirigé par Nigel Farage, a emporté 23 % des voix. Entre 2001 et 2011, la population née à l’étranger en Angleterre-Galles a gagné près de trois millions de personnes, soit un accroissement de 63 %. Jamais le Royaume-Uni n’avait connu une immigration de cette ampleur. Le premier ministre David Cameron a promis une réduction importante de l’immigration afin de retrouver le niveau des années 1990 pendant lesquelles le solde migratoire n’était que de quelques dizaines de milliers seulement. Même s’il y arrive, ce qui s’annonce difficile, le visage de la population britannique a d’ores et déjà changé et cette situation est appelée à durer, notamment en raison de la plus grande jeunesse des minorités et de leur fécondité souvent supérieure à celles des Britanniques blancs.

En février dernier, les données publiées sur l’effacement de la présence des Britanniques blancs dans la capitale avait déjà fait la une des journaux. C’est à nouveau le cas avec les résultats d’une étude, apparemment non encore publiée, sur les migrations internes des blancs et sur les concentrations ethniques locales. On parle à nouveau du White Flight pour désigner ces Londoniens qui quittent la capitale. Entre 2001 et 2011 le nombre de Britanniques blancs y a baissé de plus de 600 000, alors même que le nombre de Londoniens s’est accru d’un million. Le nombre des premiers a baissé de 14 % quand le nombre des autres Londoniens augmentait de 56 %. La proportion de Britanniques blancs a ainsi perdu 13 points en dix ans (45 % en 2011 contre 58 % en 2001). La part des minorités s’est donc fortement accrue et pas seulement à Londres.

Eric Kaufmann, auteur de l’étude pour Demos, explique que l’afflux de nouveaux immigrants a très largement surpassé la diffusion des minorités ethniques dans des voisinages où les blancs étaient plus nombreux. On trouve donc à la fois plus de personnes appartenant aux minorités ethniques dans des lieux où tel n’était pas le cas autrefois et des concentrations ethniques accentuées dans les lieux où elles étaient déjà élevées. En 2011, 41 % des non blancs (britanniques et autres blancs compris) vivent dans des circonscriptions dans lesquelles moins de la moitié des habitants sont des blancs, contre 25 % en 2001.

La mobilité plus grande des blancs peut expliquer la mise en minorité des Britanniques blancs à Londres et l’augmentation des concentrations ethniques ailleurs. Il suffit que les logements libérés par des Britanniques blancs ne soient plus occupés par des Britanniques blancs, mais par des immigrants fraîchement arrivés ou des ménages d’enfants d’immigrés pour que la concentration en minorités ethniques s’accroisse mécaniquement. Une étude en Suède a montré que les concentrations ethniques se formaient plus en raison de l’évitement de la part des natifs que d’un départ accéléré de ces derniers. J’ai moi-même étudié la mobilité des natifs et des immigrés dans les communes où la concentration ethnique a beaucoup augmenté entre la fin des années 1960 et la fin des années 1990. La mobilité des natifs, forte sur l’ensemble de la période, n’a pas eu besoin d’augmenter pour provoquer la hausse des concentrations ethniques. Il a suffi que les logements qu’ils ont libérés ne soient plus convoités par des natifs et soient occupés par des immigrés[1]. Trevor Philipps, ancien président de la CRE (Commission for Racial Equality) parle de « Majority retreat » et craint les effets en cascade liés à l’évitement de la part des blancs des lieux où les minorités ethniques s’accroissent.

Cette évolution n’empêche pas certains chercheurs de continuer d’épiloguer, comme lors du recensement précédent, sur la déségrégation en cours au Royaume-Uni à partir d’indicateurs qui ne prennent pas en compte les effets de concentration accrue.

Les indicateurs de dissimilarité qu’ils utilisent examinent seulement si la répartition par origine ethnique par quartier, dans une ville donnée, est proche de la composition à l’échelle de la ville tout entière. Ainsi, même s’il n’y avait plus un Britannique blanc à Londres, cette dernière pourrait n’être pas ségréguée du tout. La composition ethnique de chaque quartier pourrait bien représenter exactement celle de la ville tout entière sans la présence d’aucun Britannique blanc à Londres.


[1] Tribalat M., « Concentrations ethniques et migrations des natifs en  France de 1968 à 1999 », Cahiers de la démographie locale, Neothèque, 2010.

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

02.

Onfray, Bigard, Zemmour et compagnie… La folle peur des bien-pensants

03.

Décentralisation : pour un redécoupage des départements français

04.

Libye : la pâtée pour les mercenaires russes ?

05.

Trump et les conservateurs partent en guerre contre les réseaux sociaux… et ont de vraies raisons de le faire

06.

L’Express voit Bertrand bien placé pour 2022, Wauquiez mieux placé qu’on ne croit, Retailleau trop critique; Didier Raoult est un libertaire élitiste; Marianne plonge dans la France qui rêve de coup d’Etat; Merkel achète son vin et son papier toilette

07.

Emmanuel Macron a téléphoné à Jean-Marie Bigard. Et après il appellera Yassine Belattar, un autre humoriste ?

01.

En 2022, il ne faudra pas hésiter à voter pour le candidat (ou la candidate) qui s’engagera à abroger la loi Avia !

02.

Covid-19 : l’outil de notification de l’exposition au virus d’Apple-Google ne semble pas parti pour un envol spectaculaire

03.

Coronavirus : Combien de temps faut-il vraiment aux malades pour s’en remettre ?

04.

Deuxième vague du coronavirus… ou pas : le point sur ce qu’en savent aujourd'hui les scientifiques

05.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

06.

Tempête d’argent gratuit… et de prélèvements en vue

01.

Renault : sauver les entreprises en les accablant de contraintes nouvelles est-il vraiment le meilleur moyen de reconstruire une industrie française performante ?

02.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

03.

Le syndrome Raoult : anatomie d’un malaise français

04.

Chloroquine : Olivier Véran saisit le Haut conseil de la santé publique

05.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

06.

En 2022, il ne faudra pas hésiter à voter pour le candidat (ou la candidate) qui s’engagera à abroger la loi Avia !

Commentaires (41)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
charlemarteau
- 09/05/2013 - 08:55
Il est ....
...malheureusement trop tard !
Les cheval de troie , est dans la place. Composé de millions d'islamistes
anti Français-chrétiens , ils bénéficient de politiques de droite et de gauche aveuglés par leur carrière,leurs interrets,et leur naiveté.
Ils prendront les armes contre ceux qui se rebelleront !
Souvenez vous : Degaulle a fait tirer en 1961 l'armée Française sur des Français pieds-noirs qui manifestaient pacifiquement contre l'abandon de l'algérie
Il a fait fusiller et emprisonner des généraux .
Alors vous savez dans quelques années ou décénies , ceux qui s'opposeront aux lois islamiques ......
charlemarteau
- 09/05/2013 - 08:41
Et en France ? ....
Quel est le journaliste aui aura le courage de faire une enquête , sur la fuite des Français de la région PACA , Marseille et d'autre villes du sud de la France pour le Nord Ouest (Bretagne) du pays . ?
Il y a une importante arrivée de Francais du sud qui investissentdans le finistère Sud et Nord .
àTrégana 7km,ouest Brest . Plus un centimètre carré de terraina vendre.
Les acquéreurs depuis 7 ans : Toulonnais,perpignanais , Istres et d Aix en provence , Marseille!!!
Cherchez pourquoi ! Ils ont bradé leurs propriété et ils n'avaient pas le choix , les barbus ne marchandent pas
zelectron
- 08/05/2013 - 17:21
Bientôt la révolte des "blancs" ?
Le prêchi-prêcha des barbus prône l'invasion de l'Europe par une natalité débridée et la polygamie : qui peut lutter contre ça ? les démologues" ? (ex démographes défroqués) , certainement pas les hommes politiques, pour ça il faudrait qu'ils en aient ! (quoi? ça je ne peut pas le dire, je suis timide)