En direct
Best of
Best of du 10 au 16 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Covid-19 : voilà ce que l’Etat n’a toujours pas compris sur son incapacité à enrayer la deuxième vague

02.

Et cette pancarte vous la trouvez grotesque, inappropriée ou simplement abjecte ?

03.

Selon des chercheurs des Pays-Bas, il y aurait une quatrième paire de glandes salivaires, dans votre tête

04.

Ce mea culpa qu’Emmanuel Macron devrait prononcer avant qu’on puisse vraiment croire à sa détermination contre l’islamisme

05.

La France maltraite ses profs et devra en payer le prix

06.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

07.

Terrorisme islamiste : comment les princes qui nous gouvernent ont réussi à faire en 72 heures ce qu’ils n’avaient pu faire en 30 ans

01.

Gérald Darmanin & Brad Pitt bientôt papas, M. Pokora bientôt marié; Voici pense que le bébé de Laura Smet s'appelle Léo, Closer Jean-Philippe; Adele aurait succombé au charme de l'ex (cogneur) de Rihanna; Kanye West propose l'union libre à Kim Kardashian

02.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

03.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

04.

Islamisme : la République de la complaisance

05.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

06.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

01.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

02.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

03.

Islamisme : la République de la complaisance

04.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

05.

Professeur décapité à Conflans-Sainte-Honorine : "Il a été assassiné parce qu'il apprenait à des élèves la liberté d'expression"

06.

Professeur décapité : "je crains plus le silence des pantoufles que le bruit des bottes"

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Les Inconsolés" de Minh Tran Huy : une histoire d’amour tragique, un conte féérique, un thriller gothique, une intrigue magistrale, l’exotisme du Vietnam…, un superbe roman

il y a 1 heure 29 min
décryptage > France
Majorité pacifique

Sera-t-il possible d’inverser le tragique déclin des institutions françaises en évitant la case violence ?

il y a 3 heures 5 min
décryptage > Sport
L’hymne sans la joie

PSG / Manchester United : les Parisiens confondent Ligue des champions et ligue d’égoïstes

il y a 3 heures 53 min
pépites > Terrorisme
Justice
Plainte du ministre de l'Intérieur contre un blog du site Mediapart qui accuse la police d'avoir exécuté l'agresseur du professeur de Conflans parce que ce terroriste est musulman
il y a 4 heures 15 min
light > Justice
High-Tech
Le ministère américain de la Justice a ouvert une enquête contre Google pour abus de position dominante au détriment de ses concurrents
il y a 4 heures 32 min
pépites > Politique
Terrorisme
François Fillon réagit après le meurtre du professeur de Conflans estimant qu'il ne peut pas rester silencieux face à ce drame
il y a 5 heures 3 min
décryptage > Politique
Pire que la fachosphère : la lachosphère

Terrorisme islamiste : comment les princes qui nous gouvernent ont réussi à faire en 72 heures ce qu’ils n’avaient pu faire en 30 ans

il y a 5 heures 21 min
pépite vidéo > Education
Mort de Samuel Paty
Marine Le Pen : "Les enseignants n'ont pas le soutien de leur hiérarchie"
il y a 5 heures 34 min
décryptage > Politique
Ambiguïtés ?

Ce mea culpa qu’Emmanuel Macron devrait prononcer avant qu’on puisse vraiment croire à sa détermination contre l’islamisme

il y a 6 heures 51 min
décryptage > Santé
Couvre-feu jusqu’à l’été ?

Covid-19 : voilà ce que l’Etat n’a toujours pas compris sur son incapacité à enrayer la deuxième vague

il y a 7 heures 17 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Michel-Ange" de Andreï Konchalovsky : dans un film éloigné de toute prétention biographique, Michel-Ange, un artiste confronté à la fièvre et à la folie de sa force créatrice… Sublime

il y a 1 heure 51 min
décryptage > Santé
Lutte contre la Covid-19

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

il y a 3 heures 27 min
décryptage > Economie
Espoir face à la pandémie

Le rebond (modéré) de la croissance chinoise est-il une bonne ou une mauvaise nouvelle ?

il y a 4 heures 4 min
décryptage > Politique
Lutte contre le séparatisme

Julien Aubert : "La détermination d’Emmanuel Macron face à l’islamisme relève plus de l’air du temps que de la conviction"

il y a 4 heures 21 min
décryptage > Science
Osiris Rex

La NASA est sur le point d’entrer en contact avec l’astéroïde Bennu et voilà ce que ça pourra nous apporter

il y a 4 heures 55 min
décryptage > Santé
Un mal pour un bien

Couchés plus tôt ou plus tard...? Ce que nos habitudes du confinement nous enseignent sur l’impact prévisible du couvre-feu

il y a 5 heures 16 min
pépites > Justice
Terrorisme
Samuel Paty le professeur tué à Conflans a démenti avoir commis la moindre infraction quand les policiers l'ont interrogé après la plainte d'un parent d'élève
il y a 5 heures 33 min
décryptage > Education
Profession sacrifiée

La France maltraite ses profs et devra en payer le prix

il y a 6 heures 9 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Face à l’aggravation de la crise, Bruno Le Maire renforce les mesures de soutien mais évite toute nouvelle contrainte réglementaire

il y a 7 heures 10 min
pépites > Santé
Coronavirus
Le ministre de la Santé annonce une rallonge budgétaire de 2,5 milliards d'euros pour les hôpitaux et les soignants (qui bénéficieront d'une majoration de 50 % des heures supplémentaires)
il y a 7 heures 17 min
© Reuters
Dormir moins de six heures par nuit a un impact très néfaste sur la santé.
© Reuters
Dormir moins de six heures par nuit a un impact très néfaste sur la santé.
Zzzz

Ne pas dormir tue : dépression, maladies cardiaques, diabète... ces dangers méconnus du manque de sommeil

Publié le 20 avril 2013
Dormir moins de six heures par nuit n'est pas qu'un frein à la productivité, mais cause également de graves problèmes de santé.
Atlantico.fr
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Rédaction Atlantico
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Dormir moins de six heures par nuit n'est pas qu'un frein à la productivité, mais cause également de graves problèmes de santé.

On sait que le manque de sommeil est un frein à la productivité. Mais pour une fois, oublions un peu le sempiternel "métro boulot dodo" pour nous intéresser un peu à notre santé. Car il n'y a pas que notre travail dans la vie, en particulier quand le manque de sommeil peut avoir un impact néfaste sur notre santé.

Comme nous l'indiquions déjà il y a quelques mois, le manque de sommeil peut entraîner l'obésité. Mais il y a pire. Comme le montrait dernièrement le site américain Business Insider avec un graphique, il suffit d'une semaine pour que le manque de sommeil altère le fonctionnement de vos gènes, qui contrôlent notre réaction au stress, aux maladies, et plus largement notre état de santé global.

Le manque de sommeil a des effets néfastes sur le fonctionnement cardiaque. Tout d'abord, car le manque de sommeil affecte négativement la santé du système cardiovasculaire, augmentant donc les risques de crise cardiaque (d'après l'étude SLEEP 2012, le manque de sommeil a d'ailleurs plus d'incidence sur les maladies cardiaques que tous les autres phénomène, selon le Medical News Today) . De plus dormir entre 5 et 6 heures par nuit augmente les risques d'avoir de l'hypertension, puisque dormir fait retomber notre pression sanguine.

Une étude publiée dans le journal Science Translational Medicine a montré que les gens qui ont des rythmes de sommeil irréguliers et les personnes qui sont dorment mal ont un risque plus important de développer des syndromes métaboliques et du diabète : en effet le manque de sommeil entraîne du stress qui lui-même entraîne la production de norepenephrine et de cortisol, associés avec la résistance à l'insuline.

En plus du stress, le manque de sommeil augmente l'anxiété et la dépression, puisque moins on dort, moins on produit de neurotransmetteurs qui régulent l'humeur.

Si jamais vous avez vous-mêmes des problèmes de sommeil, vous n'êtes pourtant pas les seuls... 40% des Américains s'endorment en pleine journée (sans le vouloir) au moins une fois par mois. Et 60 millions d'entre eux ont des problèmes de sommeil, que ce soit la narcolepsie, l'apnée du sommeil, ou tout simplement l'insomnie.

Atlantico a interrogé le professeur Sylvie Royant-Parola, psychiatre responsable du centre d’exploration du sommeil.

Atlantico : Comment expliquer le rapport entre le manque de sommeil et la dégradation de la santé ? Le stress semble être un facteur prépondérant…

Sylvie Royant-Parola : La réduction du temps de sommeil va jouer par une augmentation de substance comme l'adrénaline et le cortisone. C'est typique d'une réaction de stress initiale. Cela se manifeste de manière variée : augmentation du rythme cardiaque, de la tension et même constriction des bronches.

Concernant le diabète, du moment où  l'on secrète du cortisone, on rentre dans un système qui agit sur la libération de l'insuline, et notamment sur la résistance à cette dernière. Cela fait le lit du diabète à ce moment-là.

En résumé, la réduction du temps EST un stress et cela entraîne logiquement toutes les réactions du stress habituelles.

La réduction du temps de sommeil n'est pas nécessairement liée à l'insomnie. Les gens pensent qu'ils ne dorment pas suffisamment mais dans de nombreux cas ce n'est pas le cas. On remarque cependant  beaucoup plus de personnes qui ne dorment pas assez car, du fait de leur rythme de vie, ils ne s'accordent pas suffisamment de sommeil.

Existe-il des techniques simples pour améliorer son sommeil, sans forcément passer par des prescriptions médicamenteuses ?

Il faut dormir le temps dont on a réellement besoin. Par exemple, il ne faut pas forcer les soirées en disant : "il faut vraiment que je vive après le travail, je ne peux pas rentrer à 21h et dormir à 23h ! Je vais tenir jusqu'à 1h du matin…". Si l'on a sommeil, il est alors préférable de dormir et de ne pas essayer de profiter de la soirée en luttant contre.

C'est la même chose le matin. Se réveiller spontanément tôt le matin, c'est bien. Mais se forcer à se réveiller tôt, même si en général on n'a pas trop le choix à cause du travail, n'est cependant pas indiqué. Ces gens se mettent en situation de privation de sommeil.

Comment calculer son besoin personnel de sommeil ?

Il existe un excellent moyen. Le temps de sommeil que l'on adopte spontanément en vacances, quand nous n'avons aucunes obligations particulières, est un très bon indicateur. En général, durant ce type de période on dort en moyenne 1h et demie de plus que le temps dont nous avons besoin en période de travail.

La pratique de la sieste est-elle recommandée pour mieux réguler son sommeil ?

La sieste a vraiment beaucoup de vertus. Elle permet de couper la journée, de manière à mieux repartir la pression de sommeil et de stress. L'organisme récupère et repart sur une base très restaurée.

Le problème de la sieste est qu'elle englobe le sommeil qui fait partie du temps dont on a besoin pendant 24h. Ce n'est pas trop un problème en soi si la personne est déjà en privation de sommeil la nuit, mais pour quelqu'un qui n'est pas atteint par ce type de problème, trop de siestes, peut conduire à des troubles.

Existe-t-il des ponts entre le manque de sommeil et la pathologie plus importante qu'est l'insomnie ?

Non, la privation de sommeil n'entraîne pas l'insomnie. En revanche, l'insomnie se gère mieux par ce que l'on appelle la restriction du temps passé au lit, qui comporte tout de même une certaine restriction du temps de sommeil. Cela parait paradoxale mais en fait on apprend à l'insomniaque à dormir mieux en dormant moins, et par la suite on ré-allonge progressivement son temps de sommeil.

La narcolepsie, caractérisée par des accès de sommeil, est-elle fréquente en France ? Comment la traiter ?

La narcolepsie touche seulement un français sur 2000. Néanmoins, c'est une pathologie très handicapante qui s'accompagne d'excès d'endormissement contre lesquels on ne peut pas lutter. Il  existe aussi souvent ce qu'on appelle une cataplexie, une perte brusque du tonus musculaire, qui peut entrainer des chutes graves.

Une très bonne hygiène de sommeil chez un narcoleptique est absolument primordiale. La personne ne doit pas être en situation de privation de sommeil. La pratique du sport es t également très importante car elle augmente la résistance à la somnolence. Enfin, les siestes, si possible brèves et trois fois par jour, peuvent permettre également de récupérer.

Ces techniques non médicamenteuses ne suffisent malheureusement pas. La prise de médicaments comme le Modafinil et le Methylphenidate est souvent conseillée.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
mflofie
- 23/04/2013 - 13:53
Besoin de dormir?
Le besoin en sommeil n'est pas le même chez tout le monde. Certaines gens sont reposées après avoir dormi 6 heures tandis que d'autres le sont après 4 heures de sommeil seulement (ces derniers sont moins nombreux, évidemment). Cependant, la plupart des gens ont besoin de dormir 8 heures pour être en forme, cela exclut les deux premières catégories mentionnées plus haut. Alors, imaginez que l'une de ces personnes en dort 7 pendant les cinq jours de la semaine de travail, elle aura donc besoin de récupérer 5 heures de sommeil durant le weekend pour être en forme. Durant la vingtaine et la trentaine, on ne se ressent pas trop de ce manque de sommeil mais il n'est pas surprenant non plus que le besoin de dormir plus de 12 heures se produise à l'occasion. Maintenant que vous savez pourquoi, prière de ne point vous en culpabiliser.
Newdawn
- 21/04/2013 - 12:40
Se focaliser sur le nombre d'heures est absurde
Moi aussi, je dors entre 5 et 6 heures par nuit. Si je dors plus de 6 heures, je fais une migraine. Je suis en excellente santé, aucune pathologie et je n'ai jamais dormi 8 heures de ma vie (j'en ai plus de 40).
Coller un stress épouvantable aux gens en leur intimant de dormir 8 heures FAIT LE LIT DU STRESS ET DE L'INSOMNIE.
Nous sommes tous différents, et l'être humain n'est pas nécessairement fait pour dormir huit heures de rang.
D'ailleurs il y a eu una rticle sur votre site sur le sujet :
http://www.atlantico.fr/pepites/etude-sante-dormir-huit-heures-pas-naturel-298760.html
Satan
- 21/04/2013 - 08:36
Ne pas manger tue également?
Il paraît même que lire des trucs débile peut finir par rendre idiot?