En direct
Best of
Best of du 12 au 18 janvier
En direct
© Reuters
L'indice de capitalisation du bitcoin a dépassé le milliard de dollars il y a quelques jours.
Krach virtuel
Bitcoin : sommes-nous face à une bulle aussi folle que celle des tulipes en Hollande ?
Publié le 08 avril 2013
L'indice de capitalisation du bitcoin a dépassé le milliard de dollars pour la première fois il y a quelques jours. Un record pour une monnaie virtuelle qui ne repose sur aucune institution ou autorité financière.
Philippe Herlin est chercheur en finance, chargé de cours au CNAM.Il est l'auteur de L'or, un placement d'avenir (Eyrolles, 2012), de Repenser l'économie (Eyrolles, 2012) et de France, la faillite ? : Après la perte du AAA (Eyrolles 2012) et de La...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Philippe Herlin
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Philippe Herlin est chercheur en finance, chargé de cours au CNAM.Il est l'auteur de L'or, un placement d'avenir (Eyrolles, 2012), de Repenser l'économie (Eyrolles, 2012) et de France, la faillite ? : Après la perte du AAA (Eyrolles 2012) et de La...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L'indice de capitalisation du bitcoin a dépassé le milliard de dollars pour la première fois il y a quelques jours. Un record pour une monnaie virtuelle qui ne repose sur aucune institution ou autorité financière.

Atlantico :  Le cours du bitcoin, qui a évolué sous les 10 euros durant l'année 2012, s'est mis a grimper à partir du mois de janvier et vient de dépasser les 100 euros. Vous allez prochainement faire paraître un livre sur le bitcoin et les monnaies complémentaires : pensez-vous que cette monnaie électronique repose en fait sur une vaste bulle ou sur une réussite économique tangible ?

Philippe Herlin : Rappelons tout d'abord rapidement ce qu'est le bitcoin. Il s'agit d'une monnaie électronique née en janvier 2009 et qui a pour caractéristique de fonctionner intégralement sur un réseau peer to peer. Autrement dit, personne ne la possède, ni une société, ni un Etat. Les transactions sont vérifiées et validées par le réseau, et ceux qui consacrent une partie de la puissance de leur ordinateur à faire ce travail sont récompensés par des bitcoins, le système est autorégulé. La quantité de bitcoins en circulation tendra vers une limite, il s'agit d'une monnaie-matière première, comme l'or, il n'y a pas de possibilité de "planche à billets" et donc d'inflation. Enfin la sécurité ainsi que l'anonymat est garanti par un système de clé publique/clé privée et de procédés cryptographiques. En somme, il s'agit d'une monnaie au croisement de l'école autrichienne (refus de toute planche à billets), du libertarisme (aucun contrôle étatique) et du logiciel libre.

Le bitcoin repose donc sur des fondamentaux sérieux et solides : s'il avait du s'écrouler (perte de confiance, incident technique, fraude), il l'aurait fait depuis longtemps. Maintenant, cette nouvelle monnaie n'a pas encore atteint l'âge adulte. Lorsqu'il y a un afflux soudain de nouveaux utilisateurs, le cours explose, on a déjà vu cela en 2011 lorsqu'il est passé de quelques centimes à 30 euros, avant de s'écrouler sous les 5 euros. La hausse actuelle est en partie bullaire, il y aura une correction, mais cette monnaie trouvera sa place, incontestablement. Actuellement, à 100 euros, la masse monétaire totale du bitcoin s'élève à un milliard d'euros, une somme ridicule à l'échelle mondiale. Il y aura d'autres à-coups.

Atlantico :  Le cours du bitcoin, qui a évolué sous les 10 euros durant l'année 2012, s'est mis a grimper à partir du mois de janvier et vient de dépasser les 100 euros. Vous allez prochainement faire paraître un livre sur le bitcoin et les monnaies complémentaires : pensez-vous que cette monnaie électronique repose en fait sur une vaste bulle ou sur une réussite économique tangible ?

Philippe Herlin : Rappelons tout d'abord rapidement ce qu'est le bitcoin. Il s'agit d'une monnaie électronique née en janvier 2009 et qui a pour caractéristique de fonctionner intégralement sur un réseau peer to peer. Autrement dit, personne ne la possède, ni une société, ni un Etat. Les transactions sont vérifiées et validées par le réseau, et ceux qui consacrent une partie de la puissance de leur ordinateur à faire ce travail sont récompensés par des bitcoins, le système est autorégulé. La quantité de bitcoins en circulation tendra vers une limite, il s'agit d'une monnaie-matière première, comme l'or, il n'y a pas de possibilité de "planche à billets" et donc d'inflation. Enfin la sécurité ainsi que l'anonymat est garanti par un système de clé publique/clé privée et de procédés cryptographiques. En somme, il s'agit d'une monnaie au croisement de l'école autrichienne (refus de toute planche à billets), du libertarisme (aucun contrôle étatique) et du logiciel libre.

Le bitcoin repose donc sur des fondamentaux sérieux et solides : s'il avait du s'écrouler (perte de confiance, incident technique, fraude), il l'aurait fait depuis longtemps. Maintenant, cette nouvelle monnaie n'a pas encore atteint l'âge adulte. Lorsqu'il y a un afflux soudain de nouveaux utilisateurs, le cours explose, on a déjà vu cela en 2011 lorsqu'il est passé de quelques centimes à 30 euros, avant de s'écrouler sous les 5 euros. La hausse actuelle est en partie bullaire, il y aura une correction, mais cette monnaie trouvera sa place, incontestablement. Actuellement, à 100 euros, la masse monétaire totale du bitcoin s'élève à un milliard d'euros, une somme ridicule à l'échelle mondiale. Il y aura d'autres à-coups.

Atlantico :  Le cours du bitcoin, qui a évolué sous les 10 euros durant l'année 2012, s'est mis a grimper à partir du mois de janvier et vient de dépasser les 100 euros. Vous allez prochainement faire paraître un livre sur le bitcoin et les monnaies complémentaires : pensez-vous que cette monnaie électronique repose en fait sur une vaste bulle ou sur une réussite économique tangible ?

Philippe Herlin : Rappelons tout d'abord rapidement ce qu'est le bitcoin. Il s'agit d'une monnaie électronique née en janvier 2009 et qui a pour caractéristique de fonctionner intégralement sur un réseau peer to peer. Autrement dit, personne ne la possède, ni une société, ni un Etat. Les transactions sont vérifiées et validées par le réseau, et ceux qui consacrent une partie de la puissance de leur ordinateur à faire ce travail sont récompensés par des bitcoins, le système est autorégulé. La quantité de bitcoins en circulation tendra vers une limite, il s'agit d'une monnaie-matière première, comme l'or, il n'y a pas de possibilité de "planche à billets" et donc d'inflation. Enfin la sécurité ainsi que l'anonymat est garanti par un système de clé publique/clé privée et de procédés cryptographiques. En somme, il s'agit d'une monnaie au croisement de l'école autrichienne (refus de toute planche à billets), du libertarisme (aucun contrôle étatique) et du logiciel libre.

Le bitcoin repose donc sur des fondamentaux sérieux et solides : s'il avait du s'écrouler (perte de confiance, incident technique, fraude), il l'aurait fait depuis longtemps. Maintenant, cette nouvelle monnaie n'a pas encore atteint l'âge adulte. Lorsqu'il y a un afflux soudain de nouveaux utilisateurs, le cours explose, on a déjà vu cela en 2011 lorsqu'il est passé de quelques centimes à 30 euros, avant de s'écrouler sous les 5 euros. La hausse actuelle est en partie bullaire, il y aura une correction, mais cette monnaie trouvera sa place, incontestablement. Actuellement, à 100 euros, la masse monétaire totale du bitcoin s'élève à un milliard d'euros, une somme ridicule à l'échelle mondiale. Il y aura d'autres à-coups.

Atlantico :  Le cours du bitcoin, qui a évolué sous les 10 euros durant l'année 2012, s'est mis a grimper à partir du mois de janvier et vient de dépasser les 100 euros. Vous allez prochainement faire paraître un livre sur le bitcoin et les monnaies complémentaires : pensez-vous que cette monnaie électronique repose en fait sur une vaste bulle ou sur une réussite économique tangible ?

Philippe Herlin : Rappelons tout d'abord rapidement ce qu'est le bitcoin. Il s'agit d'une monnaie électronique née en janvier 2009 et qui a pour caractéristique de fonctionner intégralement sur un réseau peer to peer. Autrement dit, personne ne la possède, ni une société, ni un Etat. Les transactions sont vérifiées et validées par le réseau, et ceux qui consacrent une partie de la puissance de leur ordinateur à faire ce travail sont récompensés par des bitcoins, le système est autorégulé. La quantité de bitcoins en circulation tendra vers une limite, il s'agit d'une monnaie-matière première, comme l'or, il n'y a pas de possibilité de "planche à billets" et donc d'inflation. Enfin la sécurité ainsi que l'anonymat est garanti par un système de clé publique/clé privée et de procédés cryptographiques. En somme, il s'agit d'une monnaie au croisement de l'école autrichienne (refus de toute planche à billets), du libertarisme (aucun contrôle étatique) et du logiciel libre.

Le bitcoin repose donc sur des fondamentaux sérieux et solides : s'il avait du s'écrouler (perte de confiance, incident technique, fraude), il l'aurait fait depuis longtemps. Maintenant, cette nouvelle monnaie n'a pas encore atteint l'âge adulte. Lorsqu'il y a un afflux soudain de nouveaux utilisateurs, le cours explose, on a déjà vu cela en 2011 lorsqu'il est passé de quelques centimes à 30 euros, avant de s'écrouler sous les 5 euros. La hausse actuelle est en partie bullaire, il y aura une correction, mais cette monnaie trouvera sa place, incontestablement. Actuellement, à 100 euros, la masse monétaire totale du bitcoin s'élève à un milliard d'euros, une somme ridicule à l'échelle mondiale. Il y aura d'autres à-coups.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Traité d’Aix-la-Chapelle : la France est-elle en train de renouveler avec l’Allemagne l’erreur de François Mitterrand au moment de la réunification ?
02.
Pourquoi Oxfam se trompe de combat (et passe totalement à côté de ce qui se passe dans les pays développés)
03.
Glyphosate : l’incroyable manque de rigueur scientifique d’Envoyé Spécial
04.
Libéraux en peau de lapin : pourquoi la polémique autour de François-Xavier Bellamy en dit long sur le raidissement des soit-disant « modérés »
05.
Traité d’Aix-la-Chapelle : la France ne vend pas l’Alsace à l’Allemagne mais les deux pays scellent la coupure entre les dirigeants et leurs peuples
06.
Peut-on encore s’enrichir autrement qu’avec l’immobilier en France ?
07.
Mort du Comte de Paris : et la porte du placard de l’Histoire se ferma sur les Orléans
01.
Glyphosate : l’incroyable manque de rigueur scientifique d’Envoyé Spécial
02.
Comment le Canard Enchaîné a envoyé François Fillon, Jacques Chaban-Delmas et Valéry Giscard d'Estaing au cimetière des éléphants de la politique
03.
Jacques Chirac, ce soudard amateur de bières et de belles femmes qui s'est avéré être un excellent chef des armées
04.
Wauquiez pousse une colère contre la direction de LR, et Thierry Mariani contre Wauquiez ; L'Obs s'inquiète de la crise financière qui vient ; François-Xavier Bellamy en guerre contre le progressisme ; Ces députés LREM attaqués
05.
Gilets jaunes : un syndicat policier s’émeut des ordres de répression et du comptage des manifestants
06.
Emmanuel Macron est brillant, mais il n’est pas le président qu’il faut à la France
07.
Réponse à tout… sauf aux Gilets jaunes ? Pourquoi l’intelligence de Macron participe plus du problème que de la solution à la crise de défiance qui ébranle la société française
01.
Glyphosate : l’incroyable manque de rigueur scientifique d’Envoyé Spécial
02.
Gilets jaunes : un syndicat policier s’émeut des ordres de répression et du comptage des manifestants
03.
Réponse à tout… sauf aux Gilets jaunes ? Pourquoi l’intelligence de Macron participe plus du problème que de la solution à la crise de défiance qui ébranle la société française
04.
Traité d’Aix-la-Chapelle : la France ne vend pas l’Alsace à l’Allemagne mais les deux pays scellent la coupure entre les dirigeants et leurs peuples
05.
Sévère répression des gilets jaunes : la justice française est-elle en train de préfèrer l’ordre à la justice ?
06.
Elections européennes : La République en Marche détrône le Rassemblement national selon un nouveau sondage
01.
Réponse à tout… sauf aux Gilets jaunes ? Pourquoi l’intelligence de Macron participe plus du problème que de la solution à la crise de défiance qui ébranle la société française
02.
Gilets jaunes : l’inexplicable (et énorme) échec des Républicains
03.
Glyphosate : l’incroyable manque de rigueur scientifique d’Envoyé Spécial
04.
Radioscopie des dépenses de la France : ces nouvelles inégalités qui se cachent derrière la puissance apparente de l'État-providence
05.
Emmanuel Macron est brillant, mais il n’est pas le président qu’il faut à la France
06.
Oui, il y a “des gens en situation de pauvreté qui déconnent”. Mais voilà pourquoi la question et la solution sont largement ailleurs
Commentaires (6)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
dest
- 08/04/2013 - 21:31
en pratique
ce site est pas mal, mais il faut bien se renseigner avant de se lancer.
http://computriks.com/fr/bitcoin
la plate forme de trading mtgox semble saturée pour les nouveaux arrivants, essayer plutot
https://www.bitstamp.net/ (non testé personnellement)
et pour suivre le cours
http://bitcoin.clarkmoody.com/
géodith
- 08/04/2013 - 20:46
Merci pour vos réponses
mais en pratique ?
Deckard
- 08/04/2013 - 18:59
J'ai un compte pas encore
J'ai un compte pas encore approvisionné. J'attends la "correction" pour en acheter pas cher :)