En direct
Best of
Best of du 28 novembre au 4 décembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir

02.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

03.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

04.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

05.

Explosif : la dette française, 2700 milliards à la fin 2020. Mais qui va payer, quand et comment ?

06.

Record de cagnotte pour l’EuroMillions : et au fait, voilà ce que font les vrais riches quand ils ont 200 millions devant eux

01.

Valéry Giscard d’Estaing, le plus grand président de la Ve République après De Gaulle

02.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

03.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

04.

Socle citoyen : l’Assemblée nationale vote pour l’exploration d’un revenu universel qui ne dit pas son nom mais demeure une très bonne idée

05.

Covid-19 : Et si la première cible à convaincre de l’efficacité du vaccin étaient les médecins et soignants eux-mêmes ?

06.

Noël : Emmanuel Macron envisage des « mesures restrictives et dissuasives » pour les Français qui voudraient skier à l'étranger

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Qui veut risquer sa vie la sauvera (Mémoires)" de Jean-Pierre Chevènement : heureux qui comme Chevènement a eu plusieurs vies dans sa vie en maintenant la même trajectoire. Un panorama exhaustif de l’histoire de notre pays de 1962 à 2019

il y a 1 heure 38 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Rachel et les siens" de Metin Arditi : un roman superbe et, évidemment, bouleversant, La Palestine, Israël, le XXe siècle...

il y a 2 heures 29 min
pépites > Politique
Brut.
Emmanuel Macron : « Je n'ai pas de problème à répéter le terme de violences policières mais je le déconstruis »
il y a 6 heures 55 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand les bracelets se noient dans le marc de raisin et quand les tortues ont l’accent italien : c’est l’actualité décembriste des montres
il y a 8 heures 24 min
light > Loisirs
Bingo
La popularité croissante de “All I Want for Christmas is You” montre que l'industrie de la musique valorise les vieilles chansons
il y a 10 heures 56 min
light > Insolite
Bizarre
Trois étranges monolithes métalliques de 3 m de haut sont apparus aux Etats-Unis et en Roumanie
il y a 12 heures 59 min
light > Social
Convivial et efficace
Une recherche en psychologie montre l'intérêt des discussions devant la machine à café
il y a 13 heures 27 min
pépites > Economie
Coronavirus
Le Fonds de solidarité universel s'arrêtera le 31 décembre annonce Bruno Le Maire
il y a 14 heures 10 min
décryptage > France
Vive nous

Macron skie français

il y a 14 heures 28 min
décryptage > Société
Placements privilégiés

Record de cagnotte pour l’EuroMillions : et au fait, voilà ce que font les vrais riches quand ils ont 200 millions devant eux

il y a 14 heures 37 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Femmes puissantes" de Léa Salamé : curiosité et plaisir à la lecture des aveux (en toute honnêteté…) de 12 personnalités féminines, découvrir leur force intérieure, leur parcours, leur influence

il y a 1 heure 58 min
pépite vidéo > Politique
Interview
Retrouvez l’intégralité de l’entretien d’Emmanuel Macron accordé à Brut
il y a 3 heures 29 min
pépites > International
Rebondissement
Ziad Takieddine a été arrêté au Liban
il y a 8 heures 3 min
décryptage > Europe
Négociations

Brexit : qui de Londres ou de Bruxelles (et de Paris...) prend le plus grand risque dans le bras de fer ?

il y a 9 heures 52 min
décryptage > France
Article 24

Police, manifestants et libertés publiques : les images de violence servent-elles la Vérité... ou de munitions aux combattants de nos guerres idéologiques ?

il y a 12 heures 51 min
pépite vidéo > Economie
Commerçants face à la crise
Nouveau calendrier : Bruno Le Maire confirme le report des soldes d'hiver au 20 janvier prochain
il y a 13 heures 19 min
rendez-vous > Religion
Géopolitico-scanner
Pour une Charte de l'Islam de France : la primauté des lois françaises sur la charia n'est pas négociable
il y a 14 heures 4 min
pépites > Economie
Voyage moins cher
La SNCF envisage de plafonner le prix des billets de TGV en seconde classe
il y a 14 heures 23 min
pépites > Politique
Scandale
Dominique Strauss-Kahn annonce la sortie d'un documentaire sur sa vie à l'automne 2021
il y a 14 heures 36 min
décryptage > Science
Espace

ClearSpace-1 : l’opération anti-débris spatiaux qui sauvera nos satellites (et nos GPS)

il y a 14 heures 55 min
© Flickr/quinn.anya
Les perturbateurs endocriniens sont présents partout et nuisent à notre santé.
© Flickr/quinn.anya
Les perturbateurs endocriniens sont présents partout et nuisent à notre santé.
Attention substances dangereuses !

Qui sont les perturbateurs endocriniens et comment nuisent-ils à notre santé ?

Publié le 10 avril 2013
Le bisphénol A inquiète sérieusement l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (Anses). Cette substance chimique est qualifiée de perturbateur endocrinien. Quels sont les impacts de ces substances sur notre corps ?
Olivier Andrault et Luc Multigner
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Olivier Andrault est ingénieur en agro-alimentaire. Il est chargé de mission "agriculture et alimentaire" pour l'association de consommateurs UFC-Que choisir. Il effectue aussi des missions pour Programme national nutrition santé, pour le Ministère...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le bisphénol A inquiète sérieusement l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (Anses). Cette substance chimique est qualifiée de perturbateur endocrinien. Quels sont les impacts de ces substances sur notre corps ?

Atlantico : L’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) publie des conclusions alarmantes sur le Bisphénol A. Cette substance chimique appartient à la famille des perturbateurs endocriniens. Que sont-ils ? En quoi leur présence représente-t-elle un danger pour la santé ? Quels sont précisément les effets nocifs ?

Luc Multigner : Les perturbateurs endocriniens font référence aux substances chimiques, naturelles ou synthétiques, présentant certaines caractéristiques propres aux hormones naturelles. De ce fait, elles sont suspectées de pouvoir générer des effets indésirables pour la santé. On peut ainsi évoquer des effets sur la fertilité, le développement fœtal des jeunes enfants et la survenue de certains cancers. Mais si un tel lien est avéré pour quelques substances (par exemple le distilbène), pour la majeure partie des substances qualifiées, parfois abusivement, de perturbateurs endocriniens c’est encore loin d’être le cas.

Comme le disait Victor Hugo, "savoir ce que l'on affronte est alarmant, mais l'ignorer est terrible." Fort heureusement, ces alertes ne sont pas ignorées. Mais y faire face passe par l’amélioration des connaissances sur la dangerosité des substances chimiques mais aussi des niveaux d’exposition de la population. C’est l’évaluation des risques, qui tenant compte du danger et de l’exposition, est à même d’apporter des informations pertinentes permettant aux pouvoirs publics de prendre des mesures réglementaires destinées à protéger la population. Mais il est indispensable que l’évaluation des risques soit transparente, rigoureuse, indépendante et accessible.

Olivier Andrault : Les perturbateurs endocriniens, qualifient des substances chimiques de synthèse. Ils ressemblent aux hormones naturelles. Notre organisme va être réceptif aux perturbateurs endocriniens à faible dose. En quelque sorte on est piégé par notre propre organisme. Les perturbateurs endocriniens peuvent agir à des périodes précises : fœtus, jeunes enfants... Une exposition lors de ces périodes peut avoir des dégâts sur le développement ultérieur : précocité du développement sexuel des jeunes filles, risques de défaut de fertilité chez les hommes notamment C’est tous ces éléments mis bout à bout qui font que les autorités doivent se saisir du problème des perturbateurs endocriniens.

Le mélange de plusieurs d'entre eux, peut provoquer un "effet cocktail", quels sont les risques? Dans quelle mesure ce "cocktail" multiplie-t-il la dangerosité des perturbateurs endocriniens ?

Luc Multigner : L’effet des mélanges ne concerne pas que les perturbateurs endocriniens. C’est une question qui se pose pour l’ensemble des substances chimiques auxquelles nous sommes exposés. Dans l’état actuel des connaissances on ne peut prédire dans quel sens la multi-exposition, y compris à des perturbateurs endocriniens, peut se traduire en termes de dangers et de risques.C’est incorrect de dire que les substances qu’on qualifie de perturbateurs endocriniens possèdent des modes d’actions similaires. La réalité est bien plus complexe. La problématique des mélanges est un domaine de recherche qui est au stade exploratoire et qui se trouve face à des difficultés méthodologiques majeures. C’est un vrai défi scientifique.

Une récente étude de L'association UFC-Que choisir (cliquez ici pour la consulter) annonce que certains de nos produits cosmétiques contiendraient des composés chimiques qui seraient nocifs pour notre santé. Quels sont les produits cosmétiques à éviter ? Comment les reconnaître ?

Luc Multigner : Il n’y a pas de produits cosmétiques particuliers à éviter. Il incombe aux fabricants de garantir que leurs produits satisfont aux exigences législatives, réglementaires et ne présentant aucun danger pour la santé. C’est aux pouvoirs publics de contrôler que ces produits répondent à la réglementation celle-ci étant par ailleurs en évolution permanente en fonction des nouvelles connaissances. En France, l'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) encadre l'évaluation de la qualité et de la sécurité d'emploi des produits cosmétiques. Une recommandation qui peut être faite serait de réduire, tant que faire se peut, l’usage de produits cosmétiques non indispensables chez la femme enceinté et le nourrisson. Cela s’explique par la très grande sensibilité de l’embryon, du fœtus et du jeune enfant à de nombreux agents chimiques exogènes, qu’ils soient synthétiques ou naturels.

Olivier Andrault : Pour les consommateurs : le premier conseil est d’utiliser les produits qui sont adaptés à chaque âge. Ensuite nous conseillons aux consommateurs qui veulent se prémunir des risques en vertu du principe de précaution, d’utiliser certains produits Bio (Nature et progrès, bdih, cosmébio… )

Au-delà des conseils consuméristes, on demande aux fabricants d’arrêter d’utiliser ces produits qui soulèvent de gros soupçons sur leur nocivité éventuelle sans attendre que le cadre réglementaire soit renforcé.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (6)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Ganesha
- 10/04/2013 - 18:43
Rideau de Fumée
Diminution de moitié de la production masculine de spermatozoïdes et jeunes couples qui ont des problèmes de fertilité, forte augmentation du nombre de cancers du sein, explosion de l'obésité partout dans le monde depuis dix ans... et si vous croyez que "c'est les hamburgers", vous êtes bien benêts... Curieux article qui tourne autour du pot et n'apporte aucune information nouvelle !
Espérons que "Que Choisir" a d'autres experts plus curieux et offensifs !
footballeur
- 10/04/2013 - 18:27
Périr par où l'on a péché ?
L'abus de laque en bombe(et peut-être de parfums) par Mme Thatcher a-t-il pu induire son Alzheimer ?
antidote
- 10/04/2013 - 11:15
La roulette russe !!!
Concernant les produits naturels , sont ils surveillés étroitement par l'autorité compétente ou laissés au bon vouloir de la direction aux chercheurs des laboratoires en question ?