En direct
Best of
Best of du 23 au 29 mai
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Renault : l’Etat actionnaire solde les comptes de Carlos Ghosn et remet toute la stratégie à plat...

02.

Confinement : le nombre d'arrêts cardiaques et le taux de mortalité ont explosé

03.

Énergie renouvelable: la chute des prix dope (enfin) les espoirs de l’industrie du solaire

04.

L’IPTV, nouvelle vache à lait des mafias européennes

05.

Bernard Tapie suit un traitement expérimental en Belgique pour soigner son cancer "au dernier degré"

06.

La NSA lance une alerte sur le piratage par les hackers russes de nos serveurs d’emails

07.

Infections respiratoires : la grande peur de la grande grippe

01.

Renault : l’Etat actionnaire solde les comptes de Carlos Ghosn et remet toute la stratégie à plat...

02.

Virus d’un nouveau type : toutes ces données sur le Coronavirus que nous ne maîtrisons toujours pas

03.

Deuxième vague du coronavirus… ou pas : le point sur ce qu’en savent aujourd'hui les scientifiques

04.

L’IPTV, nouvelle vache à lait des mafias européennes

05.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

06.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

01.

Le syndrome Raoult : anatomie d’un malaise français

02.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

03.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

04.

Zemmour face à Onfray : pourfendeurs ET promoteurs de postures idéologiques

05.

Ce syndrome Camélia Jordana qui affaiblit la démocratie française

06.

Emmanuel Macron dévoile un plan de soutien "massif" envers le secteur automobile et annonce la hausse des primes à l'achat de voitures électriques

ça vient d'être publié
light > Culture
Une voix s'est tue
La cantatrice Mady Mesplé est décédée
il y a 29 min 25 sec
light > Science
Retour à l'envoyeur
Vol habité de SpaceX : Elon Musk répond à un tacle de l'agence spatiale russe, celle-ci réplique
il y a 1 heure 49 min
pépites > Société
Priorités
PMA pour toutes : des députés plaident l'urgence d'un retour du texte à l'Assemblée nationale
il y a 3 heures 4 min
light > Media
Accusé
Jean-Marc Morandini : un procès requis pour corruption de mineur
il y a 3 heures 41 min
pépite vidéo > Science
Starman
SpaceX : les meilleurs moments du lancement de la capsule habitée Crew Dragon
il y a 6 heures 14 sec
décryptage > High-tech
Espionnage

La NSA lance une alerte sur le piratage par les hackers russes de nos serveurs d’emails

il y a 6 heures 47 min
décryptage > Science
Nouvelle donne

Vol habité de SpaceX : le retour de la conquête spatiale ?

il y a 7 heures 29 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Planter des arbres n’est pas toujours bon pour la planète
il y a 8 heures 9 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

La mondialisation : un vecteur favorable pour les épidémies ?

il y a 8 heures 10 min
décryptage > Société
Drame

"Salle de traite", la pièce de théâtre sur le suicide d'un éleveur laitier

il y a 8 heures 11 min
pépite vidéo > International
Mort de George Floyd
Etats-Unis : deux voitures de police foncent sur la foule à New York
il y a 1 heure 14 min
pépites > France
Déconfinement extrême
Plusieurs milliers de clandestins ont défilé à Paris malgré l'interdiction de la préfecture
il y a 2 heures 24 min
pépites > Politique
Nomination
L'ancien ministre socialiste Pierre Moscovici va prendre la tête de Cour des comptes
il y a 3 heures 31 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
SpaceX : revivez le lancement réussi du premier vol habité de Crew Dragon ; Proxima b est confirmée ! Il y a bien une exoterre dans la zone habitable de l’étoile la plus proche de nous
il y a 4 heures 58 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

Le maître du « je »

il y a 6 heures 38 min
décryptage > France
État providence et modèle social français

1945 : l’héritage béni devenu largement toxique

il y a 7 heures 1 min
décryptage > International
Symptômes d’un nouveau conflit

Nouvelle guerre froide avec la Chine : l’Occident affaibli par les combats progressistes radicaux

il y a 7 heures 44 min
décryptage > Politique
Mains tendues

Macron/Collomb : le match du meilleur instinct pour 2022

il y a 8 heures 9 min
décryptage > Europe
Jésus reviens, ils sont devenus fous

La Pologne : un royaume où règne la droite la plus bête du monde

il y a 8 heures 11 min
décryptage > Economie
Crise

Les crédits aux PME sont insuffisants !

il y a 8 heures 11 min
© Allociné
Pourquoi les femmes s'occupent-elles toujours des tâches ménagères ? Un anthropologue américain apporte quelques réponses...
© Allociné
Pourquoi les femmes s'occupent-elles toujours des tâches ménagères ? Un anthropologue américain apporte quelques réponses...
Qui fait le ménage ?

Est-il vraiment souhaitable que maris et femmes se partagent les tâches de manière absolument égale ?

Publié le 11 avril 2013
Un anthropologue américain, David Graeber, estime dans un récent ouvrage que les échanges humains sont régis par une logique de dette. Un principe qui aurait aussi des conséquences sur la répartition des tâches ménagères au sein du couple moderne...
Gérard Neyrand est sociologue, est professeur à l’université de Toulouse), directeur du Centre interdisciplinaire méditerranéen d’études et recherches en sciences sociales (CIMERSS, laboratoire associatif) à Bouc-Bel-Air. Il a publié de nombreux...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Gérard Neyrand
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Gérard Neyrand est sociologue, est professeur à l’université de Toulouse), directeur du Centre interdisciplinaire méditerranéen d’études et recherches en sciences sociales (CIMERSS, laboratoire associatif) à Bouc-Bel-Air. Il a publié de nombreux...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Un anthropologue américain, David Graeber, estime dans un récent ouvrage que les échanges humains sont régis par une logique de dette. Un principe qui aurait aussi des conséquences sur la répartition des tâches ménagères au sein du couple moderne...

Atlantico : Dans son récent ouvrage Debt: the First 5,000 Years (Dette : les 5000 premières années), l'anthropologue américain David Greaber estime que la majorité des échanges humains sont régis par une logique de dette. Les tâches ménagères seraient-elles devenues quelque chose que l'on doit à son conjoint ?

Gérard Neyrand : C'est une façon de voir les choses, effectivement. Dès que l'on naît, on se retrouve en situation de dette, on est en dette de vie à l'égard des personnes qui nous ont fait naître, ce qui d'ailleurs peut expliquer un certain nombre de problèmes pour les personnes qui naissent sans connaître leurs origines biologiques. On est aussi en dette par rapport à la société qui nous accueille, donc cette question de la dette est de toute façon très présente dans les échanges humains. C'est une façon comme une autre de concevoir les rapports homme-femme.

Mais c'est quand même une façon restrictive de concevoir ces rapports car la caractéristique des relations privées est telle que contrairement à d'autres relations, la logique du don est très présente. Et ce qui est caractéristique de la logique du don, c'est qu'un don met l'autre en situation de dette, même s'il ne s'agit pas d'une dette de type économique. C'est là qu'on retombe effectivement sur une approche anthropologique.

Si l'on tenait un journal visant à établir un équilibre parfait dans la répartition des tâches, ne rentrerait-on pas dans une logique de "pointage" qui ferait perdre de vue l'aspect humain et, en un sens, imprévisible, de la vie en couple?

On peut penser cela, effectivement, même si par rapport à la logique égalitaire à l'intérieur du couple, il est tout à fait légitime de penser qu'il faut répartir les tâches.

Le couple est inscrit dans un fonctionnement social, avec des positionnements par rapport au marché du travail et à l'intérieur du couple qui font que les positions des uns et des autres sont rarement égalitaires. Souvent, un des deux membres du couple travaille à l'extérieur plus que l'autre, et donc la logique de partage égalitaire doit tenir compte des investissements professionnels. Il s’agit ainsi d'avantage d’une logique de répartition égalitaire sur l'ensemble des tâches contraintes. Cette logique n'est pas forcément volontaire. On connaît les difficultés que les femmes rencontrent pour parvenir à une position professionnelle équivalente à celle des hommes, même si la situation s'est beaucoup améliorée.  

Cela peut expliquer en partie le moindre investissement masculin par rapport aux tâches ménagères. Mais il faut être prudent : cela ne justifie pas  le fait que les hommes travaillent moins dans la maison que les femmes. Il s'agit simplement d'une explication de certaines logiques qui sont à l'œuvre. Si l'on prend le cas des personne qui sont l’une et l’autre en accord avec la logique d'égalité de répartition des tâches ménagères, on constate que même chez ces personnes-là, dans la pratique il n'y a pas égalité de répartition, car il n’y a pas en général égalité de positionnement dans le secteur professionnel extérieur. Je pense que cette logique d'égalité doit se penser globalement à l'intérieur du couple compte tenu des différents types d'activités contraintes.

On parlerait donc d'une répartition "à la louche" et l'idéal selon lequel on pourrait atteindre une répartition parfaite serait impossible à atteindre ?

Cette logique comptable est évidemment très complexe puisque parfois, pour la même tâche on peut mettre un temps différent parce qu'on est plus ou moins éveillé ou fatigué. On peut toujours faire des moyennes, et selon la disponibilité des individus on  passera plus ou moins de temps.

C’est vrai que la logique comptable fonctionne mal dans la sphère privée, parce que les relations sont basées sur l’affectif et sur la dimension d’échange entre les partenaires. Le principe d’égalité n’est pas remis en question, mais il ne peut pas fonctionner sur une mesure de type statistique des répartitions, compte tenu de la complexité de la chose. Il n'est pas pour autant question de légitimer une inégalité des répartitions. Simplement, cela ne paraît pas très adapté à la gestion de la sphère privée.

La répartition égale des tâches ménagères est-elle une condition sine qua non de l’évitement des conflits au sein du couple ?

Ce n’est pas une condition, c’est quelque chose qui favorisera l’harmonie au sein du couple. Mais il y aura beaucoup d'autres sujets sujets à conflit dans le couple que celui au sujet de la répartition des tâches ménagères. Il y a de multiples possibilités d’entrer en conflit, donc même une gestion harmonieuse dans la répartition des tâches ne garantit pas la bonne marche du couple. Ceci dit, une gestion peu harmonieuse est effectivement un bon indicateur de difficultés possibles. Qu’il y ait un écart de répartition très important dans le couple risque fort de provoquer des conflits, mais s’il y a égalité effective cela ne suffit pas non plus à éviter complètement les conflits. Le couple n'est pas une mécanique. Il s'agit d'une chose plus complexe dont les activités sont un des éléments. Ce sont les représentations et les affects en jeu qui conditionnent largement l’harmonie dans le couple.

Propos recueillis par Gilles Boutin

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Renault : l’Etat actionnaire solde les comptes de Carlos Ghosn et remet toute la stratégie à plat...

02.

Confinement : le nombre d'arrêts cardiaques et le taux de mortalité ont explosé

03.

Énergie renouvelable: la chute des prix dope (enfin) les espoirs de l’industrie du solaire

04.

L’IPTV, nouvelle vache à lait des mafias européennes

05.

Bernard Tapie suit un traitement expérimental en Belgique pour soigner son cancer "au dernier degré"

06.

La NSA lance une alerte sur le piratage par les hackers russes de nos serveurs d’emails

07.

Infections respiratoires : la grande peur de la grande grippe

01.

Renault : l’Etat actionnaire solde les comptes de Carlos Ghosn et remet toute la stratégie à plat...

02.

Virus d’un nouveau type : toutes ces données sur le Coronavirus que nous ne maîtrisons toujours pas

03.

Deuxième vague du coronavirus… ou pas : le point sur ce qu’en savent aujourd'hui les scientifiques

04.

L’IPTV, nouvelle vache à lait des mafias européennes

05.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

06.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

01.

Le syndrome Raoult : anatomie d’un malaise français

02.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

03.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

04.

Zemmour face à Onfray : pourfendeurs ET promoteurs de postures idéologiques

05.

Ce syndrome Camélia Jordana qui affaiblit la démocratie française

06.

Emmanuel Macron dévoile un plan de soutien "massif" envers le secteur automobile et annonce la hausse des primes à l'achat de voitures électriques

Commentaires (13)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Ilmryn
- 12/04/2013 - 02:51
Sociologue poil au nez
L'échange mutuellement profitable est une excellente chose qui se module dans le temps et dans l'espace, mais l'égalitarisme est une connerie totalitaire. Aucun humain n'est pareil que son voisin, n'a les mêmes aspirations, les mêmes désirs ni la même vision et valorisation des tâches et on ne construit rien en se basant sur un égalitarisme comptable. Vaste sujet, les mythes ont la peau dur mais voilà un modeste élément de réflexion: si les patrons sont si âpre au gain et que les femmes à travail égal sont moins payées pourquoi les patrons crachent sur 20% d'augmentation de leurs bénéfices immédiatement en n'engageant que des femmes ? Machisme ? Allons donc ! L'inégalité des salaires sont un mythe et voilà pourquoi:
http://www.contrepoints.org/2011/04/13/21197-il-ny-a-pas-decart-salarial-hommes-femmes
Ancienpost
- 11/04/2013 - 19:36
A Anemone
Et oui, il y a des différences morphologiques...que l'on accepte bien! Effectivement, mon mari sort les poubelles à 100%.
Par contre, malgré son mètre 90 et ses 90kg, il s'en sort parfaitement bien pour la vaisselle et la cuisine, et sans en mettre partout. Moi aussi pour la vaisselle, pour la cuisine beaucoup moins. Par contre, je suis la reine du récurage (pourtant physique, mais j'aime bien) et des problèmes de plomberie (dévisser des trucs coincés ça se fait très bien et sans trop de force avec un peu de cervelle, si si!), tâches qu'il déteste.
Ah oui: il sait parfaitement utiliser un balai, un aspirateur, et même un nettoyeur vapeur!
J'ose à peine imaginer comment font les hommes célibataires selon vous...ils vivent dans des porcheries, qu'ils nettoient au karcher 1 fois par mois, en mangeant des plats micro-ondés dans des assiettes en carton? Et ils jettent leur vêtements quand ils sont sales?
Désolée de vous dire ça, mais si votre mari n'est pas capable de faire la vaisselle ou d'utiliser un balai, c'est que vous avez épousé simplet (et ce n'est pas une question d'âge: depuis qu'il est à la retraite, mon père s'occupe aussi des tâches ménagères. Il domine balai et éponge.)
Sophile
- 11/04/2013 - 15:50
NOOOOOOOOOON !!!
Les hommes 96 % et les femmes 4 %.
Quand on s'aime, on ne compte pas en %%%% !!!