En direct
Best of
Best of du 12 au 18 octobre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Petit coup de projecteur sur le classement très discret des vrais salaires des hauts-fonctionnaires

02.

Ce que la médiation Blanquer-Taché dit vraiment de LREM

03.

Agression sexuelle : ça s'aggrave pour Patrick Bruel ; 25 ans et toutes ses dents, Madonna a un nouveau toyboy ; Céline Dion rate son 1er concert et ne sait plus où elle en est ; Les secrets du revirement de Laeticia Hallyday

04.

Attention à vos smartphones, les cas de piratage sont de plus en plus fréquents

05.

Pourquoi les chiffres officiels sur l’immigration ne décrivent que très approximativement la réalité française

06.

Un chef étoilé mange dans son restaurant : 14 000 euros de redressement de l'Ursaff

07.

Corse : mobilisation pour la lutte contre une mafia... qui n’existe pas

01.

Agression sexuelle : ça s'aggrave pour Patrick Bruel ; 25 ans et toutes ses dents, Madonna a un nouveau toyboy ; Céline Dion rate son 1er concert et ne sait plus où elle en est ; Les secrets du revirement de Laeticia Hallyday

02.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

03.

Les Mormons : l'influence du cercle des conseillers d'Emmanuel Macron

04.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

05.

Petit coup de projecteur sur le classement très discret des vrais salaires des hauts-fonctionnaires

06.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

01.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

02.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

03.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

04.

Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument

05.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

06.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

ça vient d'être publié
pépite vidéo > Faits divers
Héroique
Etats-Unis : Il désarme un élève armé d'un fusil à pompe en lui faisant un câlin
il y a 13 heures 14 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Théâtre : "Sept ans de réflexion" : Une farce (un peu trop lourde) sur l'adultère

il y a 14 heures 26 min
light > Insolite
Dur à avaler
Un chef étoilé mange dans son restaurant : 14 000 euros de redressement de l'Ursaff
il y a 16 heures 40 min
décryptage > Environnement
Découvrons l'écoféminisme

"Ma planète, ma chatte, sauvons les zones humides" !

il y a 18 heures 25 min
décryptage > Economie
Experte

Esther Duflo à Bercy, vite. Mais pas comme ministre

il y a 18 heures 59 min
décryptage > France
Mauvais prisme

Pourquoi les chiffres officiels sur l’immigration ne décrivent que très approximativement la réalité française

il y a 19 heures 19 min
décryptage > France
Interdit d'interdire

Pourquoi la France devrait résister à la tentation de répondre par des interdictions à tous les défis qu’elle rencontre

il y a 19 heures 33 min
décryptage > Economie
Manque d’ambition ?

PLF 2020 : l’étonnante stabilité de la ventilation des dépenses publiques françaises à travers le temps

il y a 19 heures 44 min
décryptage > Culture
Culture

"Miroir du temps" d'André Suarès : une occasion précieuse de découvrir une pensée d’une inventivité débridée et salutaire

il y a 1 jour 7 heures
pépite vidéo > International
Ultimatum
Liban : nouvelle journée de mobilisation contre la classe politique et la corruption
il y a 1 jour 9 heures
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Vania : Une même nuit nous attend tous" : "Oncle Vania" revisité

il y a 14 heures 15 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Le roman de la France- une histoire de la liberté" de Laurent Joffrin : Tome 1, de Vercingétorix à Mirabeau

il y a 14 heures 32 min
décryptage > Education
Tous égaux

Discriminations positive à l’entrée dans les Grandes écoles : l’égalitarisme en mode délire

il y a 18 heures 20 min
décryptage > Economie
Dépenses très privées

Petit coup de projecteur sur le classement très discret des vrais salaires des hauts-fonctionnaires

il y a 18 heures 42 min
décryptage > High-tech
La Minute Tech

Attention à vos smartphones, les cas de piratage sont de plus en plus fréquents

il y a 19 heures 10 min
décryptage > Justice
L'armée des ombres

Corse : mobilisation pour la lutte contre une mafia... qui n’existe pas

il y a 19 heures 25 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico Business

Brexit : si vous avez aimé les deux premières saisons, vous serez passionné par la troisième

il y a 19 heures 41 min
décryptage > Politique
En même temps

Ce que la médiation Blanquer-Taché dit vraiment de LREM

il y a 19 heures 56 min
"Climate change"
Jane Fonda et Sam Waterston ont été arrêtés lors d'une manifestation pour le climat
il y a 1 jour 9 heures
pépites > Justice
Défense
Rachida Dati dénonce une "instrumentalisation" dans le cadre de l'information judiciaire dans l'affaire Ghosn
il y a 1 jour 10 heures
Nouvelle médecine

La thérapie venue des Etats-Unis qui prétend soigner les névroses par la lecture

Publié le 24 mars 2013
Peu répandue en France, cette pratique aide les personnes qui souffrent notamment de dépression. Grâce aux livres, elles sont amenées à se prendre en main elles-mêmes ou avec le soutien d'un thérapeute.
Pierre André Bonnet est médecin généraliste et chef de clinique de médecine générale au département universitaire de médecine générale de la faculté de Marseille. Il est l'auteur de La bibliothérapie en médecine générale (Sauramps Médical). 
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pierre André Bonnet
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pierre André Bonnet est médecin généraliste et chef de clinique de médecine générale au département universitaire de médecine générale de la faculté de Marseille. Il est l'auteur de La bibliothérapie en médecine générale (Sauramps Médical). 
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Peu répandue en France, cette pratique aide les personnes qui souffrent notamment de dépression. Grâce aux livres, elles sont amenées à se prendre en main elles-mêmes ou avec le soutien d'un thérapeute.

Atlantico : La Reading Therapy, tendance venue des pays anglo-saxons et encore peu connue en France permettrait de soigner certaines névroses grâce à la lecture. Comment fonctionne cette méthode ?

Pierre André Bonnet : Les psychologues et certaines équipes de psychiatres (très peu en France) ont étudié différentes manières d’utiliser les livres pour soigner. La méthode scientifique requiert une reproductibilité de l’intervention pour pouvoir comparer et mesurer les effets observés.

On distingue 3 niveaux d’utilisation : la bibliothérapie seule (pas de contact avec le thérapeute), la bibliothérapie avec contact minimal (le livre est le principal vecteur mais un soutien en consultation vient ponctuer le travail effectué par le patient) et enfin la bibliothérapie dirigée (le livre vient souligner et renforcer une thérapie présentielle). On comprend bien que les deux premières situations s’adressent à n’importe quel praticien. Seule la bibliothérapie dirigée requiert des compétences particulières en psychothérapie.

Les ouvrages utilisés peuvent être puisés dans les lectures personnelles du praticien, qui en fonction de sa connaissance du patient et de son environnement fera de bons conseil. Mais seuls les ouvrages dits « self-help book » ou « livres de thérapie auto-administrée » sont évaluables et ont fait la preuve de leur bénéfice. Ils permettent d’entamer un vrai travail de fond centré sur le problème. Ce sont des guides pour apprendre à gérer ses émotions. Le Baromètre Santé (INPES) indique que 15 à 20% de la population générale souffre d’un problème de santé mentale, on voit donc l’intérêt de cette méthode facilement accessible et efficace pour le médecin généraliste de premier recours.

A-t-on observé des résultats concrets avec cette méthode originale ? Quels sont les ouvrages et auteurs les plus préconisés ?

Les publications scientifiques sur le sujet foisonnent depuis environ cinq ans. Les résultats sont particulièrement favorables dans les troubles suivants : troubles de l’humeur (dépression), troubles anxieux (phobies spécifiques comme la peur de conduire, phobie sociale, attaques de panique), certains troubles du sommeil (car souvent liés à de l’anxiété), les difficultés au travail (harcèlement, stress), certains troubles de l’érection d’origine psychogène. Utilisée en soins primaires (médecine de ville) ou en établissements comme les maisons de retraite, la bibliothérapie montre toujours une efficacité. Toutefois pour les troubles les plus sévères (dépression grave), elle reste moins efficace que la prise en charge dite « classique » en consultation.

Cette efficacité n’est démontrée que pour des livres dont le contenu est inspiré des thérapies cognitives et comportementales. Il ne s’agit pas d’un déni des autres approches, mais c’est la seule thérapie dont la méthode est reproductible, donc délivrable par la lecture et comparable d’un patient à l’autre. On citera comme auteur Charly Cungi, thérapeute et auteur de nombreux livres (par exemple Faire face à la dépression). Ou encore Christophe André, qui dans un registre plus général et moins technique, offre de nombreux outils pour gérer ses problèmes (Les Etats d’âme, par exemple).

La bibliothérapie peut-elle remplacer une véritable psychothérapie ?

Dans certains troubles, la bibliothérapie est aussi efficace que la thérapie classique, notamment en ce qui concerne les phobies, et les troubles non graves de l’humeur. Toutefois un problème trop envahissant nécessitera toujours au minimum le soutien d’un soignant.

Ne reste-t-elle pas avant tout accessible aux catégories sociales élevées, qui peuvent se permettre de payer des séances et de prendre le temps de lire ?

Cette question peut aussi s’envisager à l’envers : une consultation chez le généraliste, c’est 23€, remboursé. Un livre, c’est autant de consultation « à la maison », pour le même prix. Ce n’est pas remboursé, mais le rapport « qualité/prix » ne se mesure pas. Pour ce qui est des thérapies, il est clair que le patient qui peut déjà se payer une thérapie peut aussi acheter un livre. Mais le livre permet surtout de rendre accessible les outils et le savoir qui permettent de se soigner en déboursant l’équivalent d’une demi-séance de thérapie… Donc la bibliothérapie n’exclut pas les plus modestes, au contraire, elle est l’instrument d’une plus large diffusion d’outils de soins jusque là réservé aux plus aisés.

La limite n’est pas liée à l’argent, mais aux habitudes de consommation de la culture. Dans les milieux les plus modestes, on est effectivement plus enclin à faire face, à prendre sur soi, à ne pas se « regarder le nombril » et à donner la priorité aux difficultés de la vie quotidienne.

Le livre ne change pas le monde, mais il peut changer l’idée qu’on s’en fait. C’est là le secret de la bibliothérapie, et de la recherche du « bonheur » en général.

Prescrire un livre, c’est avant tout s’appuyer sur la personne souffrante, lui redonner la confiance et la mettre au cœur de la démarche de soin. Le patient n’est alors plus l’être « soumis » et docile qui reçoit le traitement et attend le changement, mais il se soigne lui-même dans l’action de lire. Pour paraphraser Gandhi, le patient-lecteur est amené à « devenir » le changement.

Peut-on s'attendre à ce que cette méthode rencontre du succès en France, nous qui avons tendance à privilégier les médicaments ?

La France privilégie les médicaments car les prescripteurs n’ont souvent pas d’autre option, et les habitudes sont longues à changer. Les gens recherchent une solution « court-termiste » à des problèmes de fond. La souffrance sociale fait échouer les sujets dans les cabinets médicaux. Les médecins de leur coté voient leurs pratiques de plus en plus contrôlées et imposées par les tutelles (sanctions en cas d’écarts de prescription, rémunération sur objectifs…), sacrifiant les principes humanistes de la relation médecin-malade sur l’autel de la démarche-qualité.

La bibliothérapie sortira de l’empirisme lorsque nous aurons montré aux tutelles qu’elles économiseront de l’argent en remboursant certains livres… Mais pourquoi pas ? Mais je pense surtout qu’il faut que la bibliothérapie sorte du seul champ de la santé. On peut imaginer l’ouverture de librairies orientées, ou la création de structures associatives dédiées à l’accompagnement par la lecture.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Petit coup de projecteur sur le classement très discret des vrais salaires des hauts-fonctionnaires

02.

Ce que la médiation Blanquer-Taché dit vraiment de LREM

03.

Agression sexuelle : ça s'aggrave pour Patrick Bruel ; 25 ans et toutes ses dents, Madonna a un nouveau toyboy ; Céline Dion rate son 1er concert et ne sait plus où elle en est ; Les secrets du revirement de Laeticia Hallyday

04.

Attention à vos smartphones, les cas de piratage sont de plus en plus fréquents

05.

Pourquoi les chiffres officiels sur l’immigration ne décrivent que très approximativement la réalité française

06.

Un chef étoilé mange dans son restaurant : 14 000 euros de redressement de l'Ursaff

07.

Corse : mobilisation pour la lutte contre une mafia... qui n’existe pas

01.

Agression sexuelle : ça s'aggrave pour Patrick Bruel ; 25 ans et toutes ses dents, Madonna a un nouveau toyboy ; Céline Dion rate son 1er concert et ne sait plus où elle en est ; Les secrets du revirement de Laeticia Hallyday

02.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

03.

Les Mormons : l'influence du cercle des conseillers d'Emmanuel Macron

04.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

05.

Petit coup de projecteur sur le classement très discret des vrais salaires des hauts-fonctionnaires

06.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

01.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

02.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

03.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

04.

Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument

05.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

06.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Pas d'autres commentaires