En direct
Best of
Best of du 14 au 20 septembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

SDF : Ophélie Winter à la rue !; Laeticia Hallyday exhibe son nouvel homme à Paris, Valérie Trierweiler le sien dans Match; Rihanna d'humeur bébé, Liane Foly qu’on lui passe tous ses caprices; La reine bat froid à Meghan

02.

L’hiver 2020 sera-t-il aussi froid que le prévoit une équipe d’experts météorologistes britanniques ?

03.

Elle est réservée aux "femmes, meufs, gouines, personnes trans, intersexes, non binaires"

04.

Un CRS frappe violemment un Gilet Jaune

05.

Comment la méritocratie a transformé nos vies en une (pénible) compétition sans fin

06.

Véhicules propres : la Chine abandonne l'électrique pour miser sur la voiture à hydrogène

07.

Google affirme avoir atteint la "suprématie quantique"

01.

L’hiver 2020 sera-t-il aussi froid que le prévoit une équipe d’experts météorologistes britanniques ?

02.

L'Ifop révèle une enquête sur la population musulmane en France

03.

L’imposture psychosomatique comme prétendu diagnostic (de secours) de maladies complexes

04.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

05.

Les avantages et les bienfaits d'une éducation conservatrice pour nos enfants face à la faillite éducative contemporaine

06.

600 milliards perdus pour cause de mauvais investissements : mais au fait, quels sont les placements intelligents simples à mettre en place ?

01.

Grève mondiale pour le climat : ces confusions qui polluent le débat public sur les défis environnementaux

02.

Selon le président la Conférence des Évêques de France, les citoyens "inquiets" du projet de loi bioéthique ont le "devoir" de manifester le 6 octobre

03.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

04.

Pourquoi LREM pourra difficilement échapper à son destin de “parti bourgeois” quels que soient ses efforts

05.

Le moment Xavier : quel logiciel pour construire le bertrandisme ?

06.

L'Ifop révèle une enquête sur la population musulmane en France

ça vient d'être publié
décryptage > Religion
Bonnes feuilles

Le chemin intérieur des prêtres face à la crise des vocations

il y a 3 min 17 sec
décryptage > Finance
Bonnes feuilles

L'opacité de l'utilisation des deniers publics : un véritable fléau français

il y a 15 min 53 sec
décryptage > Société
Etat nounou, Papa Macron

Enfance : ces autres besoins nettement plus urgents que d'accompagner les parents pendant les 1000 premiers jours de leurs bébés

il y a 33 min 22 sec
décryptage > Economie
Etat des lieux

A la suite de politiques de Quantitative Easing, l'ensemble des banques centrales du monde se trouvent dans un corner

il y a 54 min 1 sec
pépite vidéo > Culture
Emotion
Le coq de Notre-Dame de Paris est exposé pour les Journées du patrimoine
il y a 12 heures 50 min
pépite vidéo > Social
Infiltration
Les images de la Marche pour le climat perturbée par les black blocs
il y a 13 heures 56 min
pépite vidéo > International
Bruit des bottes
Les Etats-Unis vont envoyer des renforts militaires dans le Golfe après les attaques en Arabie saoudite
il y a 16 heures 22 min
pépite vidéo > Media
Rivalité
Valérie Trierweiler confirme que Ségolène Royal avait exigé son départ de la rédaction de "Paris Match"
il y a 17 heures 36 min
pépites > Social
Mobilisation
Gilets jaunes : 163 interpellations à Paris, des black blocs ont perturbé la manifestation pour le climat
il y a 19 heures 59 min
décryptage > Religion
Bonnes feuilles

Les défis de l'Eglise face à la mutation de la société française

il y a 22 heures 25 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

Les aléas financiers : l'épée de Damoclès au-dessus des agriculteurs

il y a 11 min 35 sec
décryptage > Education
Plus vert que ça tu meurs

Jean-Michel Blanquer êtes-vous tombé sur la tête ? 250.000 "éco-délégués" dans les écoles dont vous avez la charge !

il y a 21 min 44 sec
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

"Les quatre coins du cœur" : un roman "inédit" de Françoise Sagan, publié aux éditions Plon

il y a 38 min 47 sec
décryptage > Social
Manifestation

Acte 45 des Gilets jaunes : ni retour en force ni convergence des luttes

il y a 1 heure 10 min
pépites > Social
Maintien de l'ordre
Incidents en marge de la Marche pour le climat : la préfecture estime avoir "maîtrisé" la situation
il y a 13 heures 26 min
pépites > High-tech
Révolution
Google affirme avoir atteint la "suprématie quantique"
il y a 15 heures 49 min
light > Insolite
"La vérité est ailleurs"
Echec de l'invasion de la zone 51
il y a 16 heures 41 min
light > Sport
Débuts prometteurs
Coupe du monde de rugby au Japon : première victoire pour le XV de France face à l'Argentine (23-21)
il y a 18 heures 49 min
décryptage > Société
"The Meritocracry Trap"

How meritocracy changed our lives into an endless competition

il y a 21 heures 3 min
décryptage > Finance
Bonnes feuilles

Etat omnipotent, gabegie budgétaire, complexité administrative, idéologie : les fléaux qui expliquent la manie des impôts en France

il y a 22 heures 27 min
© Reuters
La production industrielle française a perdu 25% face à la production allemande depuis 1992.
© Reuters
La production industrielle française a perdu 25% face à la production allemande depuis 1992.
Thermomètre

Les cinq graphiques qui montrent à quel point la France va mal

Publié le 03 mars 2013
En France, la crise ne fait que commencer. Depuis 30 ans, le coût du travail et l'explosion de l'endettement ont fait décrocher notre pays par rapport à ses voisins, notamment l'Allemagne. Et la politique actuelle d'augmentation des impôts ne va rien arranger...
Charles Gave est président de l'Institut des Libertés, un think tank libéral. Il est économiste et financier. Son ouvrage L’Etat est mort, vive l’état  (éditions François Bourin, 2009) prévoyait la chute de la Grèce et de l’Espagne. Il est le...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Charles Gave
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Charles Gave est président de l'Institut des Libertés, un think tank libéral. Il est économiste et financier. Son ouvrage L’Etat est mort, vive l’état  (éditions François Bourin, 2009) prévoyait la chute de la Grèce et de l’Espagne. Il est le...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
En France, la crise ne fait que commencer. Depuis 30 ans, le coût du travail et l'explosion de l'endettement ont fait décrocher notre pays par rapport à ses voisins, notamment l'Allemagne. Et la politique actuelle d'augmentation des impôts ne va rien arranger...

Je vais me livrer à un exercice quelque peu inhabituel : je vais remonter dans le temps pour essayer d’expliquer pourquoi la France est dans une situation très difficile. Pour y arriver, je vais limiter au maximum les commentaires, présentant mon diagnostique sous forme de graphiques.

Graphique Numéro 1 : Ce qu'il faut regarder et ce qui ne sert à rien

Les thuriféraires de l’économie officielle (du type Insee) nous enjoignent de regarder l’évolution du PIB. La ligne noire ci-dessus donne l’évolution relative du PIB Français par rapport au PIB Allemand depuis 1992, tandis que la ligne rouge donne l’évolution relative des productions industrielles. A en croire les économistes « officiels » qui regardent le PIB, la France a fait 5 % de mieux que l’Allemagne depuis 1993 (qui peut croire une telle ânerie ?). Par contre, si l’on en croit le ratio des productions industrielles elle a fait 25 % moins bien.

Que croire ?

Bien sûr, c’est le ratio des productions industrielles qui reflète la réalité puisque le PIB ne prend en compte ni la détérioration du bilan de l’Etat ni la hausse du poids de ce même Etat dans l’économie : si les pouvoirs publics embauchent des dizaines de milliers de fonctionnaires et les payent en empruntant de l’argent, le PIB monte. On voit la stupidité d’une telle mesure statistique qui ne peut satisfaire qu’un Etatiste acharné du style Mélenchon.

Par contre, la production industrielle mesure ce qui se passe dans une partie de l’économie non étatique, celle qui produit des biens. Dans cette partie là, l’économie Française a reculé par rapport à sa concurrente outre-Rhin d’environ 25% en 20 ans. Depuis 20 ans, la France s’est désindustrialisée comme jamais depuis deux siècles et cela est incontestable. Que le lecteur me comprenne bien : je ne dis pas que l’économie Française a reculé de 25 % par rapport à l’économie Allemande depuis vingt ans. Je dis que le secteur privé en France a reculé par rapport au secteur privé Allemand et que, dans l’industrie, ce recul atteint 25 %. Ce n’est probablement pas le cas dans les services ou le tourisme, mais c’est la tendance qui compte ici, pas les chiffres absolus. Le secteur privé a reculé en France depuis 20 ans tandis qu’il augmentait en Allemagne, voila la vérité .

La question que graphique amène à se poser est bien entendu la suivante : pourquoi ce recul français, qui a commencé aux alentours de l’an 2000 ? Avant cette date et depuis 1960, les productions industrielles dans les deux pays avaient exactement le même taux de croissance.

La réponse est simple : à infrastructures égales, un investissement industriel dépend des coûts relatifs du capital et du travail par rapport aux pays concurrents.

Compte tenu du fait que le coût du capital a été le même en France et en Allemagne pendant longtemps, la responsabilité doit sans doute être recherchée du coté du coût du travail.

Vérifions.

Graphique Numéro 2 : Coût du travail et Compétitivité.

Trois tendances se dégagent de ce graphique.

De 1985 à la réunification Allemande, le coût du travail baisse en Allemagne par rapport à la France et nous perdons du terrain industriel.

Puis arrive la divine surprise de la réunification, qui permet au travailleur français de redevenir compétitif. Notre production industrielle remonte. Nous en profitons pour légiférer sur les 35 heures, ce qui nous fait immédiatement reperdre l’avantage de prix que nous avions enregistré. Normalement, compte tenu de cette perte de compétitivité, nous aurions du dévaluer en 2001 ou 2002.

Impossible avec l’Euro.

Et c’est le moment que choisit l’Allemagne pour se réformer avec Schroeder, tandis que nous ne pensons qu’à "dépenser la cagnotte", ce qui fait que notre compétitivité se met vraiment à plonger.

A partir de là, tout s’enchaîne comme dans une tragédie Grecque.

Le commerce extérieur français plonge… Normal, nous devenons de moins en moins compétitifs.

Graphique Numéro 3 : Coût du Travail et Balance Commerciale.

Le chômage explose.

Graphique Numéro 4 : Coût du Travail et Chômage

Et avec le chômage, la dette française se met à croître beaucoup plus vite que la dette allemande, affaiblissant notre économie à terme, mais faisant monter le PIB, sous les applaudissements de l’Insee…

Graphique Numéro 5 : Coût du Travail et Endettement Public

Conclusion

L’économie française est dans une trappe. Le travail y est trop cher, son coût ne cesse de monter, et la dérive non corrigée dure depuis tellement longtemps (1997 au moins) qu’un ajustement des prix du travail d’au moins 30 % serait nécessaire pour remettre les pendules à l’heure. Autrefois, une dévaluation aurait réglé le problème, elle est impossible aujourd’hui compte tenu de l’existence de l’euro. Et il est impossible de faire baisser les salaires de 30 % de façon autoritaire. La dette reste la seule variable d’ajustement et va donc continuer à croître de façon exponentielle.

Qui plus est, et je ne sais pas si le lecteur l’a remarqué, mais une variation des coûts du travail a un effet sur la production, l’embauche ou la balance commerciale après un très long délai, qui peut varier entre deux et quatre ans. Pour rendre les graphiques plus lisibles, j’ai avancé sur la plupart des graphiques la courbe des coûts du travail de deux à quatre ans selon la réactivité de la variable que je cherchais à expliquer. C’est à dire que si le pouvoir politique se mettait en tête de faire baisser le coût du travail aujourd’hui, nous ne verrions aucune retombée positive avant la prochaine élection présidentielle. C’est ce qu’a fait Schroeder en Allemagne , et il a perdu les élections… C’est ce qu’avait fait monsieur Chirac en 1986 et 1987, et il a perdu les élections…C’est ce qu’avait fait monsieur Barre de 1978 a 1981, et il a perdu les élections lui aussi… Aucune chance que les équipes actuelles ne se lancent dans ce qui serait pour eux une politique suicidaire.

Mais il y a plus grave !

J’ai mentionné que le coût du capital en France et en Allemagne était à peu prés le même. Ce n’est plus le cas aujourd’hui, compte tenu des augmentations invraisemblables des impôts sur le capital que la France vient de mettre en place. Coût du travail et coût du capital (après impôts) sont maintenant beaucoup plus élevés en France que chez nos voisins. Les dépenses d’investissement vont s’écrouler alors même qu’investir est la seule réponse rationnelle à un coût du travail trop élevé (les entreprises qui le peuvent iront investir en Allemagne ou en Irlande). Il est donc à craindre que la chute de notre pays ne s’accélère dans les mois qui viennent, car déjà les PME sont en train de sauter un peu partout. La crise ne fait que commencer chez nous…

Pour être honnête, depuis 40 ans, je n’ai jamais vu, sauf en Argentine, une telle rage de la part des autorités politiques pour détruire l’appareil productif d’un pays au nom d’une idéologie à la fois technocratique (l’euro) et égalitaire (le socialisme de redistribution). Nous sommes gouvernés par la classe politique la plus nulle de l’Histoire de France, que les Français ont élu en connaissance de cause, et à cela, il n’y a pas de solution.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

SDF : Ophélie Winter à la rue !; Laeticia Hallyday exhibe son nouvel homme à Paris, Valérie Trierweiler le sien dans Match; Rihanna d'humeur bébé, Liane Foly qu’on lui passe tous ses caprices; La reine bat froid à Meghan

02.

L’hiver 2020 sera-t-il aussi froid que le prévoit une équipe d’experts météorologistes britanniques ?

03.

Elle est réservée aux "femmes, meufs, gouines, personnes trans, intersexes, non binaires"

04.

Un CRS frappe violemment un Gilet Jaune

05.

Comment la méritocratie a transformé nos vies en une (pénible) compétition sans fin

06.

Véhicules propres : la Chine abandonne l'électrique pour miser sur la voiture à hydrogène

07.

Google affirme avoir atteint la "suprématie quantique"

01.

L’hiver 2020 sera-t-il aussi froid que le prévoit une équipe d’experts météorologistes britanniques ?

02.

L'Ifop révèle une enquête sur la population musulmane en France

03.

L’imposture psychosomatique comme prétendu diagnostic (de secours) de maladies complexes

04.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

05.

Les avantages et les bienfaits d'une éducation conservatrice pour nos enfants face à la faillite éducative contemporaine

06.

600 milliards perdus pour cause de mauvais investissements : mais au fait, quels sont les placements intelligents simples à mettre en place ?

01.

Grève mondiale pour le climat : ces confusions qui polluent le débat public sur les défis environnementaux

02.

Selon le président la Conférence des Évêques de France, les citoyens "inquiets" du projet de loi bioéthique ont le "devoir" de manifester le 6 octobre

03.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

04.

Pourquoi LREM pourra difficilement échapper à son destin de “parti bourgeois” quels que soient ses efforts

05.

Le moment Xavier : quel logiciel pour construire le bertrandisme ?

06.

L'Ifop révèle une enquête sur la population musulmane en France

Commentaires (66)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Apéro 64
- 07/03/2013 - 17:13
On est plus à l heure des théories
La France doit se remettre au travail et vite!!!! Termine les 35 h, termine la retraite à 60 ans, termine le cdi, code du travail revu diminue de 2/3, immigration choisie comme en Australie (par exemple), supprimer tous les corporatismes, égalité en tous entre fonctionnaires et privé ( en alignant le public au privé vu les finances publics), suppression d un tas de normes (européennes surtout), malgré l Europe redonner le pouvoir au pays ( droit européen qui prime ou annule des décisions d un pays et qui en plus le sanctionne.....), revenir à une école de résultat (changer toutes les têtes pensantes de l éducation nationale). Et j en oublié!!!!! Bref il faut que l on se sorte le doigt du c.l maintenant si on ne veut pas descendre très très bas. Malheureusement ce gouvernement ne va pas dans ce sens, virons le le 24 mars tous à Paris.
Juanito
- 07/03/2013 - 12:19
@ISABLEUE
@ISABLEUE
ISABLEUE
- 06/03/2013 - 17:07
est ce une obligation
de faire des comparaisons avec les teutons ???