En direct
Best of
Best of du 28 mars au 3 avril
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Vers un grand tremblement de terre ? Et si les deux verrous allemands et français qui bloquent l’Europe étaient en train de céder...

02.

Et si Trump avait raison sur la Chine

03.

Covid-19 : le gouvernement prépare l'opinion à l’utilisation du tracking digital pour sortir du confinement

04.

Comment l’éducation de nos parents détermine lourdement notre capacité à devenir leader ou non

05.

"Le coronavirus est une maladie de Blancs" ! On a entendu ça à Marseille, Dakar et Abidjan…

06.

Ces fonctionnaires non élus qui imposent leur volonté face à la crise du Coronavirus

07.

Le système de santé allemand, privé et concurrentiel, fait beaucoup mieux que les systèmes publics français et anglais

01.

Le retour du bug de l'an 2000

01.

Belgique : le stock stratégique de masques a été détruit pour faire de la place aux migrants

02.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

03.

Alors que tout s’effondre, l’économie et le moral, une seule bonne nouvelle : les banques ne feront pas faillite

04.

Covid-19 : le gouvernement prépare l'opinion à l’utilisation du tracking digital pour sortir du confinement

05.

Derrière le cas Lallement, l’insupportable infantilisation des Français

06.

Luc Rouban: "Cette crise sanitaire marque la fin du macronisme et le retour du clivage gauche droite"

01.

Ce risque politique énorme que prend le gouvernement en ne limogeant pas le Préfet Lallement

02.

Crise sanitaire et manque de réactivité : la France est-elle dirigée par des fonctionnaires non élus ?

03.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

04.

Crise du coronavirus : Nicolas Sarkozy, le recours silencieux ?

05.

Nombre de morts, manque de moyens, soupçons d’euthanasie : ce qui se passe vraiment dans les Ehpad ?

06.

Covid-19 : les patients en réanimation n’ont "pas respecté le confinement" ? Didier Lallement s’excuse

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Oldyssey, un tour du monde de la vieillesse" de Julia Mourri et Clément Boxebeld : pour déconstruire beaucoup d'idées reçues sur "les vieux" !

il y a 16 min 7 sec
pépites > Politique
Président de la République
Coronavirus : l’Elysée annonce que le confinement sera "prolongé" au-delà du 15 avril
il y a 1 heure 1 min
pépites > International
Boulevard pour Joe Biden ?
Démocrates : Bernie Sanders arrête sa campagne et renonce à la course pour la présidentielle américaine
il y a 3 heures 44 min
pépites > Terrorisme
Enquête en cours
Attaque au couteau à Romans-sur-Isère : l’assaillant a été mis en examen pour "assassinats en relation avec une entreprise terroriste"
il y a 4 heures 34 min
pépites > Europe
Action entravée
Covid-19 : Mauro Ferrari, le président du Conseil européen de la recherche (CER), démissionne
il y a 7 heures 12 min
pépite vidéo > Santé
Mental d'acier
Les conseils de l’aventurier Mike Horn pour surmonter le confinement
il y a 8 heures 40 min
décryptage > Santé
Comparaisons

Le système de santé allemand, privé et concurrentiel, fait beaucoup mieux que les systèmes publics français et anglais

il y a 9 heures 39 min
décryptage > Santé
La bêtise aussi est pandémique

"Le coronavirus est une maladie de Blancs" ! On a entendu ça à Marseille, Dakar et Abidjan…

il y a 10 heures 33 min
décryptage > Société
Petite réflexion de confinement

Comment l’éducation de nos parents détermine lourdement notre capacité à devenir leader ou non

il y a 11 heures 53 min
décryptage > Europe
Avenir de l'Union européenne

Vers un grand tremblement de terre ? Et si les deux verrous allemands et français qui bloquent l’Europe étaient en train de céder...

il y a 12 heures 43 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Un automne de Flaubert" d'Alexandre Postel : Flaubert se libère du démon de la mélancolie. Un roman captivant

il y a 41 min 5 sec
pépites > France
Joies du confinement en province
Selon l’Insee, un Parisien sur dix a quitté Paris depuis le début du confinement
il y a 1 heure 31 min
pépites > Economie
Nouveau record
Coronavirus : 6,3 millions de salariés sont au chômage partiel en France
il y a 4 heures 9 min
light > Science
Quasar
Event Horizon Telescope : des scientifiques capturent l'image d'un trou noir émettant des jets à haute énergie
il y a 6 heures 16 min
pépites > France
Soulager les services de réanimation
Le Conseil scientifique se prononce pour la prolongation du confinement
il y a 8 heures 6 min
décryptage > Santé
Le mal français

Ces raisons qui empêchent le secteur public français de gérer son argent efficacement

il y a 9 heures 17 min
décryptage > Economie
Production relocalisée

Ces faillites qui détermineront bien plus le monde de demain que tous les Grenelle sur un nouvel avenir...

il y a 10 heures 21 min
décryptage > Environnement
Quel cinéma

Parlementaires à la dérive : leur film s’appelle "Le jour d’après" et c’est un navet !

il y a 10 heures 58 min
décryptage > Economie
Crise de défiance

Casse-tête de la reprise : les entreprises face à la destruction de confiance massive générée par les pouvoirs publics

il y a 12 heures 24 min
décryptage > France
Chute libre

Apocalypse zéro, suite : les fausses prédictions sur le chaos dans les banlieues plus démenties que jamais

il y a 12 heures 49 min
Quelles que soient les raisons, pour beaucoup, "pardon" est un mot qui écorche la bouche.
Quelles que soient les raisons, pour beaucoup, "pardon" est un mot qui écorche la bouche.
Pardon ! Voilà, t'es content ?

Pourquoi ne pas demander pardon est anti-social mais bon pour l'estime de soi

Publié le 24 février 2013
Les chercheurs ont découvert que les personnes qui refusent de présenter des excuses éprouvent un sentiment de puissance plus important que les autres.
Rédaction Atlantico
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Atlantico.fr
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Rédaction Atlantico
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les chercheurs ont découvert que les personnes qui refusent de présenter des excuses éprouvent un sentiment de puissance plus important que les autres.

"Mon mari ne s’excuse jamais." "Ma meilleure amie ne reconnaît jamais ses erreurs." Un air de déjà vu ? Quelles que soient les raisons, pour beaucoup, "pardon" est un mot qui écorche la bouche. Et les scientifiques savent désormais pourquoi. Certes, présenter des excuses permet de diminuer le sentiment de culpabilité et de redorer son blason, mais il semblerait que refuser de s'excuser présente aussi de nombreux bienfaits psychologiques. Selon une récente étude australienne relayée par le Daily Mail, ne jamais dire "pardon" serait bon pour l'estime de soi, ce qui expliquerait pourquoi ce mot est si difficile à prononcer.

Le mot "excuse" (du grec apologia, qui signifie défense ou explication) et la question de savoir quand et pourquoi on doit s'excuser ont toujours nourri des discussions passionnées. L'Apologie de Socrate, où Platon met en scène Socrate se défendant lui-même lors du procès qui déboucha sur sa condamnation à mort, utilise d'ailleurs le terme dans sa terminologie classique. Mais dans sa phraséologie contemporaine, le mot "excuse" a fini par désigner l'aveu d'une faute, sans qu'il soit question de se défendre comme c'est le cas au sens étymologique.

En 1976, Elton John a fait un véritable carton avec "Sorry Seems To Be The Hardest Word", une chanson sur une histoire d'amour qui finit mal, et le diplomate américain Henry Kissinger a déclaré un jour : "Vous êtes ce que vous êtes. Pas d'excuses, pas de regrets". Plus récemment, le cycliste Lance Armstrong a avoué s'être dopé et a présenté des excuses publiques... après avoir nié en bloc pendant des années.

Le Dr Tyler Okimoto, de l'université du Queensland, a voulu savoir pourquoi nous détestons autant nous excuser, alors qu'il s'agit pourtant d'un moyen simple et efficace pour échapper à une punition ou la réduire. Ses découvertes, publiées dans le European Journal of Social Psychology, ont été permises grâce à deux expériences distinctes.

La première expérience a été menée auprès de 228 adultes âgés de 18 à 77 ans. Les chercheurs ont demandé à un premier groupe de penser à un moment où ils avaient contrarié quelqu'un et où ils s'étaient excusés auprès de cette personne. Un deuxième groupe a dû penser à un moment où ils avaient contrarié quelqu'un, mais où ils avaient refusé de s'excuser auprès de cette personne. Enfin, un troisième groupe a dû penser à un moment où ils avaient contrarié quelqu'un. Dans ce dernier cas, les personnes n'avaient pas présenté d'excuses et n'avaient pas non plus été obligées de le faire.

Résultat : contrairement aux personnes qui avaient présenté des excuses, les personnes qui avaient refusé de le faire expliquent avoir ressenti à ce moment là un sentiment important de puissance et d'estime de soi. Et par rapport à ceux qui n'avaient rien fait, ceux qui s'étaient excusés avaient un tout petit peu stimulé leur estime de soi.

Une seconde expérience a été menée auprès de 219 personnes âgées de 18 à 71 ans. Un tiers a dû écrire un mail à quelqu'un pour s'excuser de quelque chose qu'ils avaient fait. Un autre tiers a dû écrire un mail où ils refusaient de s'excuser auprès de quelqu'un pour une erreur commise. Le dernier tiers a dû penser à quelque chose de mal qu'ils avaient fait, mais sans avoir à écrire quoi que ce soit.

Résultat : les personnes qui avaient refusé de s'excuser ont ressenti une estime de soi nettement supérieure par rapport à ceux qui n'avaient pas écrit de mail. Et ceux qui avaient présenté des excuses n'ont pas eu de sentiment plus important d'estime de soi. Le Dr Okimoto estime donc que les bénéfices pour l'estime de soi lorsque l'on refuse de s'excuser sont nettement plus importants que lorsqu'on présente des excuses. "Les résultats de ces deux études prouvent qu'il existe des conséquences psychologiques bénéfiques pour les personnes qui refusent de s'excuser auprès des victimes de leurs actions nuisibles", résume-t-il.

Une explication scientifique qui permettrait de comprendre le comportement apparemment irrationnel, anti-social ou sans pitié de certains malfaiteurs. Reste à savoir si les bénéfices tirés du fait de refuser de s'excuser sont durables à long terme. Dans le doute, sachez qu'un tout petit "je suis désolé" est toujours apprécié par la personne à qui vous l'adressez...

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Vers un grand tremblement de terre ? Et si les deux verrous allemands et français qui bloquent l’Europe étaient en train de céder...

02.

Et si Trump avait raison sur la Chine

03.

Covid-19 : le gouvernement prépare l'opinion à l’utilisation du tracking digital pour sortir du confinement

04.

Comment l’éducation de nos parents détermine lourdement notre capacité à devenir leader ou non

05.

"Le coronavirus est une maladie de Blancs" ! On a entendu ça à Marseille, Dakar et Abidjan…

06.

Ces fonctionnaires non élus qui imposent leur volonté face à la crise du Coronavirus

07.

Le système de santé allemand, privé et concurrentiel, fait beaucoup mieux que les systèmes publics français et anglais

01.

Le retour du bug de l'an 2000

01.

Belgique : le stock stratégique de masques a été détruit pour faire de la place aux migrants

02.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

03.

Alors que tout s’effondre, l’économie et le moral, une seule bonne nouvelle : les banques ne feront pas faillite

04.

Covid-19 : le gouvernement prépare l'opinion à l’utilisation du tracking digital pour sortir du confinement

05.

Derrière le cas Lallement, l’insupportable infantilisation des Français

06.

Luc Rouban: "Cette crise sanitaire marque la fin du macronisme et le retour du clivage gauche droite"

01.

Ce risque politique énorme que prend le gouvernement en ne limogeant pas le Préfet Lallement

02.

Crise sanitaire et manque de réactivité : la France est-elle dirigée par des fonctionnaires non élus ?

03.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

04.

Crise du coronavirus : Nicolas Sarkozy, le recours silencieux ?

05.

Nombre de morts, manque de moyens, soupçons d’euthanasie : ce qui se passe vraiment dans les Ehpad ?

06.

Covid-19 : les patients en réanimation n’ont "pas respecté le confinement" ? Didier Lallement s’excuse

Commentaires (9)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
phidias
- 24/02/2013 - 19:48
Bien sûr chère Mimine
Je sais tout cela et le partage.
 
Juste une précaution d'usage. J'ai appris à mon fils que quand quelqu'un a demandé pardon on doit passer l'éponge et ne plus en parler.
 
C'est justement ce qui me hérisse avec la repentance mémorielle annuelle...
guigou
- 24/02/2013 - 18:23
J'ai une meilleure estime de moi quand je m'excuse à raison
Je me sens en accord avec mes valeurs quand je m'excuse après avoir eu tort.
Je suis enseignant, je n'accepte pas de contestation de mon autorité, je suis même assez sévère, mais si je suis certain d'avoir injustement réprimandé ou puni un élève, je m'excuse auprès de lui.
Ben hayat
- 24/02/2013 - 10:58
remettre les choses à leur place.
C'est ceux là qui ont parfois besoin d'une bonne baffe ou plus si nécessaire afin de les ramener à la réalité qui n'est pas constituée que de leur sentiment de toute puissance.