En direct
Best of
Best of du 12 au 18 octobre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

02.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

03.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

04.

La politique est un sport à 28. Et à la fin, c’est la Grande-Bretagne qui gagne

05.

Comment Poutine a réussi à subtiliser le Moyen-Orient au nez et à la barbe des Etats-Unis

06.

L'arrestation du fils d'El Chapo entraîne des affrontements violents entre la police et le cartel de Sinaloa

07.

Yassine Belattar décide de démissionner du Conseil présidentiel des villes

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

03.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

04.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

05.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

06.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

01.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

02.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

03.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

04.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

05.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

06.

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

ça vient d'être publié
pépites > Europe
Catalogne
Grève générale : très forte mobilisation des indépendantistes catalans dans les rues de Barcelone
il y a 10 heures 26 min
pépites > Justice
EI
La justice française a émis un mandat d'arrêt international contre Abou Bakr al-Baghdadi
il y a 11 heures 27 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Surface" d'Olivier Norek : la découverte d’un corps disparu depuis 25 ans relance "une affaire classée"

il y a 12 heures 29 min
pépite vidéo > International
Culiacan
L'arrestation du fils d'El Chapo entraîne des affrontements violents entre la police et le cartel de Sinaloa
il y a 13 heures 33 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand on fait mieux que le superlatif et quand on s’illumine comme une éclipse : c'est l’actualité des montres en veille de Brumaire
il y a 14 heures 40 min
pépites > France
Casse-tête budgétaire
L'Assemblée nationale valide la suppression de la taxe d'habitation
il y a 15 heures 25 min
pépites > France
TER
Un mouvement social "inopiné" à la SNCF perturbe la circulation
il y a 15 heures 50 min
décryptage > Société
Bonne gouvernance

Pour sortir (enfin) de la crise des services publics

il y a 18 heures 17 min
rendez-vous > France
Géopolitico-scanner
Destin méditerranéen, immigration, communautarisme, délinquance : Marseille sans fatalisme mais sans langue de bois, entretien avec un homme politique qui monte, Bruno Gilles
il y a 18 heures 53 min
décryptage > Economie
Règle commune

Taxation des multinationales : l’OCDE fait un petit pas sur un très grand chemin

il y a 19 heures 22 min
pépite vidéo > International
Meilleur président ?
Donald Trump ironise sur le bilan d'Emmanuel Macron sur la question du chômage
il y a 10 heures 52 min
light > Politique
Lettre ouverte
Yassine Belattar décide de démissionner du Conseil présidentiel des villes
il y a 12 heures 1 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Avant que j'oublie" de Anne Pauly : un magnifique roman sur le deuil

il y a 13 heures 19 min
pépites > Justice
Blanchiment aggravé
Patrick Balkany condamné à 5 ans de prison et à 10 ans d'inéligibilité, 4 ans de prison ferme sans mandat de dépôt pour son épouse Isabelle
il y a 14 heures 7 min
pépites > Terrorisme
Lutte antiterroriste
Un projet d'attentat "inspiré du 11 septembre" a été déjoué en France
il y a 14 heures 56 min
décryptage > Société
Laïcité

Sur le voile, Jean-Michel Blanquer a dix longueurs d’avance sur Emmanuel Macron

il y a 15 heures 40 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 17 octobre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 16 heures 49 min
décryptage > France
Effets

Loi alimentation : le gouvernement persiste malgré les effets pervers

il y a 18 heures 42 min
décryptage > Europe
Brexit

La politique est un sport à 28. Et à la fin, c’est la Grande-Bretagne qui gagne

il y a 19 heures 4 min
décryptage > Consommation
Non on ne vous parle pas d’Apple

Cosmic Crisp, la nouvelle pomme américaine qui part à l’assaut du monde

il y a 19 heures 52 min
La cigogne n'est pas passée

Pourquoi est-ce si compliqué d'adopter des enfants ?

Publié le 20 février 2013
Le ministère des Affaires étrangères a confirmé lundi la baisse du nombre des adoptions à l'étranger en 2012. Le boom économique de certains pays les encourage à privilégier l'adoption des nationaux, avant les étrangers.
Chantal Cransac est responsable du service communication de l'Agence française de l'adoption. 
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Chantal Cransac
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Chantal Cransac est responsable du service communication de l'Agence française de l'adoption. 
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le ministère des Affaires étrangères a confirmé lundi la baisse du nombre des adoptions à l'étranger en 2012. Le boom économique de certains pays les encourage à privilégier l'adoption des nationaux, avant les étrangers.

Atlantico : Le ministère des Affaires étrangères a confirmé lundi la baisse du nombre des adoptions à l'étranger en 2012 : 1 569 contre 2000 en 2011. Est-il devenu plus difficile d'adopter ?  

Chantal Cransac : Il y a une une diminution des adoptions à l'international, car un certain nombre de pays ont connu une croissance économique extrêmement forte, qui a entraîné une diminution des abandons pour cause économique. Cette croissance a aussi permis la création de structures sociales permettant de prendre en charge l'enfant privé de famille.  C'est notamment le cas de la Chine, qui est passée de plus de 14 000  adoptions internationales à environ 5200 entre 2005 et 2010. Il y a aussi eu toute l'envolée asiatique, notamment au Vietnam. Il y avait beaucoup d'enfants auparavant, mais seuls 6 à 7 petits ont été adoptés l'année passée, et ils avaient des problèmes de santé et des histoires lourdes

Ensuite, grâce à des actions de coopération et de lobbying de plusieurs pays d’accueil, un nombre toujours plus important de pays se sont lancés dans une réforme de leur législation en vue d’encadrer les procédures d’adoption et d’apporter une réponse nationale prioritaire aux besoins des enfants. Ainsi, le nombre de pays signataires de la Convention de la Haye est passé de 62 en 2004 à 85 en 2011. Par ailleurs, plusieurs pays non-Parties à cette Convention se sont fermés aux adoptions individuelles afin de contrôler davantage les procédures (Ethiopie, Vietnam, Cambodge...)..

Plusieurs évènements internationaux pèsent aussi dans la balance, comme les catastrophes naturelles, les conflits armés (à Haïti, au Mali…). Dans ce dernier pays, un code de la Famille a aussi été voté en janvier.  D'une manière générale, la mise en œuvre des principes de la convention de la Haye a conduit de plus en plus de pays à proposer à l'adoption un nombre de grandissant d'enfants à besoins spécifiques car ils ne trouvent pas forcément une famille sur place.

Il y a de plus en plus de pays fermés aux adoptions individuelles (dans ce cas, les parents se rendent directement à l'orphelinat)  afin de contrôler les procédures. C'est le cas de l'Ethiopie, du Vietnam et du Cambodge.

 A coté de tout cela, il y a un hiatus entre la demande des candidats à l'adoption, et le nombre d'enfants proposés par les pays d'origine. Il y a grand nombre d'adoptants (23 000 familles seraient dans l'attente d'un enfant)  et souvent ces familles ont un agrément pour un enfant en bas âge. Mais les pays d'origine proposent de plus en plus d'enfants grands,  des fratries, des enfants avec des histoires lourdes ou des problèmes de santé.  Au niveau national, les personnes vont prendre des bambins plus petits et en bonne santé. La difficulté, c'est que les enfants proposés ne correspondent plus vraiment aux profils et aux projets des candidats à l'adoption français.

Dans quels pays est-il plus facile d'adopter ?

Il n'y a pas de pays plus facile qu'un autre. Il y un pays avec un profil d'enfant et des candidats à l'adoption avec un projet. Si ce dernier correspond au profil de l'enfant, ça va se faire très vite. A titre d'exemple, supposons un pays quel qu'il soit qui soit qui a cinq enfants qui ont besoin d'une famille, car les parents viennent d'être déchus de leurs droits parentaux. Si une famille a un projet de cinq enfants, elle peut adopter dans la semaine.

Mais pour les gens qui ont un projet de fratrie (souvent trois enfants) c'est quand même quelque chose de particulier, surtout pour ceux qui n'ont jamais eu d'enfants. Pour les personnes qui vont accepter des enfants en fauteuil roulant car chez eux c'est aménagé pour les personnes invalides, ça peut aussi être rapide.

Par contre pour ceux qui veulent un enfant de 0-3 ans en bonne santé, le projet sera beaucoup plus lent.

Certains pays attachent-ils plus d'importance que d'autres aux finances des familles adoptantes ?  

Cela dépend encore une fois des pays. La Chine, par exemple demande des critères très particuliers : un couple marié, constitué d'un homme et d'une femme. Ils doivent travailler tous les deux (au cas où l'un a un accident de la vie, l'autre peut subvenir aux besoins), avoir le bac, et demandent que les personnes aient un indice de masse corporel inférieur à 40, les obèses ne peuvent donc pas adopter.

Cela se justifie par l'intérêt de l'enfant, qui doit être élevé par des personnes en bonne santé. Le patrimoine des adoptants doit s'élever à 80 000 euros, et leurs revenus doivent s'élever à 10 000 euros par an, par personne (niveau SMIC) ce qui n'est pas très exigeant.  

Quel est le profil des demandeurs ?

Il n'y a pas de profil, le seul souci c'est le projet. Si vous avez 28 ans, et vous souhaitez adopter un enfant déjà grand avec une histoire, ce projet peut être très bon et la procédure ira plus vite. Mais dans tous les cas un agrément est indispensable. C'est un document qui atteste que vous êtes apte à adopter un enfant de 0 à 3 ans, ou de 3 à 5, ou encore de 0 à 10 ans, il varie en fonction du projet.

Ce document est délivré par le conseil général, après une enquête sociale et une évaluation psychologique. Comme précisé auparavant dans le contexte actuel, la procédure va plus vite avec un agrément de 7 à 10 ans que pour les 0-3 ans. Il y a quelques refus de délivrance d'agrément, mais il y a possibilité de faire un recours. Cependant, certains pays refusent d'avoir des candidats avec un projet qui a nécessité un recours.

Quel est le profil des personnes qui réussissent à adopter ?

Au sein de l'agence 83% des personnes sont mariées, 16% sont des femmes célibataires et 1% sont des hommes célibataires. Le respect de la vie privée ne permet pas de savoir si ces personnes ont un concubin, ou non.

La majorité des adoptants font partie de la catégorie cadres et professions intellectuellement supérieures. Puis viennent ensuite les professions intermédiaires et enfin les employés.

Propos recueillis par Ann-Laure Bourgeois

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

02.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

03.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

04.

La politique est un sport à 28. Et à la fin, c’est la Grande-Bretagne qui gagne

05.

Comment Poutine a réussi à subtiliser le Moyen-Orient au nez et à la barbe des Etats-Unis

06.

L'arrestation du fils d'El Chapo entraîne des affrontements violents entre la police et le cartel de Sinaloa

07.

Yassine Belattar décide de démissionner du Conseil présidentiel des villes

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

03.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

04.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

05.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

06.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

01.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

02.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

03.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

04.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

05.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

06.

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
titine
- 20/02/2013 - 15:34
Si la loi
facilitait l'adoption, le ventre des femmes ne seraient pas à louer (comme le réclame le sinistre Pierre Bergé)... Alors, si nos élus commençaient par le commencement ? Ils sont payés pour ça, non ?
Apéro 64
- 20/02/2013 - 13:42
Merci le mariage pour tous
Avec le mariage pour tous et l adoption le nombre d enfants a adopter va encore diminuer pour les hétérosexuel. C est ce qui n à pas été dit par les médias et le gouvernement. Tous a Paris le 24 mars pour faire retirer cette loi idiote!!!!!