En direct
Best of
Best of du 4 au 10 juillet
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L’Europe paralysée face au péril turc : cette question brûlante à poser à Emmanuel Macron

02.

Le chauffeur de Bayonne a été lynché à mort : le ministre des transports a osé parler « d’incivilités » !

03.

"Qu’on est bien dans les bras d’une personne du sexe opposé" : on n’a plus le droit de chanter ça !

04.

Monsieur, madame, le, la maire de Lyon…

05.

Coronavirus : la pandémie entraîne une chute de la consommation de viande sans précédent depuis des décennies

06.

Quand le budget européen prévu pour gérer les crises agricoles est affecté au maintien des migrants syriens en Turquie

07.

Le Ségur de la Santé, ou la victoire de la bureaucratie sur l'intérêt général

01.

Hydroxychloroquine et remdésivir : petits repères pour tenter d’y voir plus clair dans le "match" des traitements contre le coronavirus

02.

EPR / éoliennes : le match des dépenses incontrôlées entre la filière nucléaire et les énergies renouvelables

03.

Le graphique qui fait peur: de moins en moins de Français travaillent depuis 1975

04.

Jacqueline Eustache-Brinio : "La France est confrontée à une pression de l’Islam Politique"

05.

Islam politique : nouveau gouvernement, vieilles lâchetés

06.

Affaire Epstein : Ghislaine Maxwell détiendrait plusieurs vidéos d'actes pédophiles commis chez le milliardaire Jeffrey Epstein

01.

Islam politique : nouveau gouvernement, vieilles lâchetés

02.

Ces dénis grandissants de réalité qui asphyxient nos libertés

03.

Et le ministre (Dupond-Moretti) brûla ce que l'avocat (Dupond-Moretti) avait adoré !

04.

Reformator ? Quitte à jouer à l’éléphant dans un magasin de porcelaine, que changer pour une justice plus efficace ET plus respectueuse des libertés ?

05.

La droite, seule menace aux yeux d’Emmanuel Macron

06.

"Qu’on est bien dans les bras d’une personne du sexe opposé" : on n’a plus le droit de chanter ça !

ça vient d'être publié
pépites > Santé
SANTÉ
Macron souhaite le masque obligatoire dans tous les lieux publics clos
il y a 33 min 27 sec
light > France
FÊTE PERCHÉE
Un DJ va mixer en haut de la grande échelle des pompiers
il y a 1 heure 5 min
pépites > France
CORONAVIRUS
Le nombre de cas de Covid-19 double tous les deux jours à Marseille
il y a 1 heure 48 min
pépite vidéo > France
DÉFILÉ
14 juillet : Trois miraculés d’une intervention au Mali vont défiler
il y a 2 heures 35 min
décryptage > Société
Des mots pour mentir

Le chauffeur de Bayonne a été lynché à mort : le ministre des transports a osé parler « d’incivilités » !

il y a 4 heures 11 min
décryptage > France
BACCALAURÉAT 2020

Baccalauréat 2020 : la cuvée coronavirus a été livrée

il y a 4 heures 36 min
décryptage > Economie
WIKI AGRI

Quand le budget européen prévu pour gérer les crises agricoles est affecté au maintien des migrants syriens en Turquie

il y a 5 heures 2 min
décryptage > Europe
UNION EUROPÉENNE

Union européenne : la réglementation sur les travailleurs routiers déchirent les Européens

il y a 5 heures 49 min
décryptage > Politique
POLITIQUE

L’Europe paralysée face au péril turc : cette question brûlante à poser à Emmanuel Macron

il y a 6 heures 53 min
light > Justice
Sérial-équidé
Depuis novembre 2018, rien n'arrête le gang des tueurs de chevaux
il y a 21 heures 49 min
light > Insolite
BON APPÉTIT
Une cliente trouve une tête de lézard dans sa bolognaise, l'enseigne s'excuse
il y a 41 min 17 sec
pépites > France
COMMÉMORATION
Nice commémore les quatre ans de l'attentat de Nice
il y a 1 heure 19 min
pépites > France
FRANCE
"MACRON ASPHYXIE L'HÔPITAL" une banderole déployée durant la cérémonie
il y a 2 heures 18 min
décryptage > Media
L'ART DE LA PUNCHLINE

Un 14 juillet en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 3 heures 38 min
décryptage > Société
Inclusivement vôtre

Monsieur, madame, le, la maire de Lyon…

il y a 4 heures 27 min
décryptage > International
INTERNATIONAL

Que fait la France - trop souvent et encore seule - au Sahel ?

il y a 4 heures 45 min
décryptage > Politique
POLITIQUE

Le Ségur de la Santé, ou la victoire de la bureaucratie sur l'intérêt général

il y a 5 heures 25 min
décryptage > Science
SCIENCE

Coronavirus, 2eme vague et crise économique : 2020, l’été de la grande dissonance cognitive

il y a 6 heures 28 min
pépite vidéo > Loisirs
Ouverture du Royaume
Après 4 mois de fermeture, Disneyland Paris réouvre ses portes ce mercredi
il y a 21 heures 5 min
pépites > Santé
Santé
Que contient l'accord du Ségur de la Santé signé aujourd'hui ?
il y a 22 heures 41 min
Comment mesurer l'intelligence ?
Comment mesurer l'intelligence ?
Pas bête

Pourquoi votre QI ne dit pas grand-chose de votre intelligence (désolé Sharon...)

Publié le 22 février 2013
L'actrice américaine Sharon Stone se vante souvent de son QI de 154 pour faire valoir d'autres qualités que sa plastique... Mais de nouvelles études soulignent les limites de cet indicateur.
Jacques Lautrey
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jacques Lautrey a exercé en tant que professeur à l'université Paris Descartes et travaillait sur trois domaines : la psychologie différentielle, la psychologie développementale et la psychologie cognitive. Il est aujourd'hui à la retraite.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L'actrice américaine Sharon Stone se vante souvent de son QI de 154 pour faire valoir d'autres qualités que sa plastique... Mais de nouvelles études soulignent les limites de cet indicateur.

Atlantico : Des chercheurs britanniques affirment que le quotient intellectuel ne suffit pas à évaluer l’intelligence d’un individu (lire ici). D'autres composantes doivent être prises en compte. Quelles sont-elles ?

Jacques Lautrey : Les tests qui sont habituellement utilisés pour évaluer le quotient intellectuel cernent une forme d’intelligence que l’on pourrait dire "académique", en ce sens qu’il s’agit de la forme d’intelligence la plus sollicitée dans les apprentissages scolaires. Les principales composantes en sont la compréhension verbale, le raisonnement logique, la visualisation spatiale et la mémoire.

Parmi les autres formes d’intelligence qui ont fait l’objet de recherches, on peut citer notamment l’intelligence sociale, l’intelligence émotionnelle, l’intelligence pratique et la créativité. L’intelligence sociale est la forme d’intelligence qui permet de comprendre autrui (ses pensées, ses sentiments) et d’agir efficacement sur lui (obtenir son adhésion, modifier son comportement) en situation d’interaction sociale.

L’intelligence émotionnelle  est la capacité à connaître et à réguler ses propres émotions ainsi que celles des autres, et à utiliser cette capacité  pour guider la réflexion et l’action.

L’intelligence pratique est celle qui est mise en œuvre lorsqu’il faut adapter ses ressources cognitives au contexte, par exemple lorsqu’il s’agit de résoudre les problèmes rencontrés dans la vie quotidienne (elle est supposée distincte de l’intelligence académique dans la mesure où on trouve de nombreux cas de personnes faisant preuve d’une intelligence académique exceptionnelle et se comportant pourtant de façon relativement inadaptée dans la vie quotidienne).

Enfin la créativité, est la capacité à réaliser des productions qui soient à la fois nouvelles, originales, et adaptées au contexte (une production nouvelle mais inadaptée aux contraintes de la situation n’est pas réellement créative).

Comment peut-on mesurer ces autres formes d'intelligence ?

Ces différentes formes d’intelligence sont "mesurées" en confrontant un échantillon de personnes à un ensemble d’items de difficulté croissante supposés mettre en jeu cette forme particulière d’intelligence (par exemple identifier les émotions exprimées par des acteurs sur des photos dans le cas de l’intelligence émotionnelle, ou imaginer le plus possible d’utilisations différentes d’une boîte en carton dans le cas de la créativité).

Les scores observés dans ces épreuves ne constituent toutefois des "mesures" que s’ils présentent un certain nombre de qualités métriques, par exemple la fidélité (lorsqu’on examine un même échantillon de la population avec le même test à deux occasions différentes, il doit exister une forte corrélation entre les scores obtenus par les participants aux deux occasions).

Les tests évaluant ces autres formes d’intelligence sont moins nombreux et moins utilisés que les tests de QI. L’une des raisons tient sans doute à ce que, ces formes d’intelligence étant moins prédictives de la réussite scolaire que l’intelligence académique, leur évaluation n’a pas les mêmes enjeux sociaux. Une autre raison tient à ce qu’elles sont plus difficiles à évaluer et que, dans l’état actuel de la recherche, les qualités métriques de leurs "mesures" sont moins satisfaisantes.

Les tests de QI présentent-ils des failles ? Quelles capacités permettent-ils de mesurer ?

Le fait de résumer la "mesure" de l’intelligence par un chiffre unique, par exemple un QI de 100, présente plusieurs inconvénients.

Le premier est de laisser croire au public non informé qu’il s’agit d’une mesure précise, ayant les mêmes propriétés qu’une mesure de longueur en centimètres, alors que le QI ne traduit que le rang auquel le score d’un sujet le classe par rapport à son échantillon de référence. Par exemple, un QI de 100 obtenu par un enfant de 12 ans signifie seulement que son  score total au test le situe au rang médian dans l’échantillon d’enfants de 12 ans avec lequel ce test a été étalonné (autrement  dit 50% environ des enfants de l’échantillon de référence ont un score plus élevé que le sien et 50% un score moins élevé).

Le second inconvénient de ce chiffre unique est de laisser croire que l’intelligence est unidimensionnelle. Or tel n’est pas le cas. Comme indiqué plus haut, les tests de QI évaluent eux-mêmes plusieurs composantes différentes de l’intelligence, notamment la compréhension verbale, le raisonnement, la visualisation spatiale, la mémoire.

Si toutes ces composantes se développent lorsque l’enfant grandit, elles ne le font pas nécessairement au même rythme et n’atteignent pas nécessairement le même niveau d’efficience à l’âge adulte. Il existe certes des corrélations entre les performances dans ces différentes composantes de l’intelligence, qui permettent d’extraire un facteur général d’intelligence, mais ces corrélations sont modérées, ce qui traduit le fait qu’assez souvent, les niveaux de développement atteints dans ces différentes composantes sont hétérogènes.

Il est donc beaucoup plus intéressant et informatif de caractériser une personne par son profil sur les différentes composantes de l’intelligence que par un chiffre global comme le QI. 

L'intelligence ne sera pas évaluée de la même manière dans toutes les sociétés. Est-elle une notion objective ?

Si l’intelligence est définie comme la capacité qu’a un individu à adapter son comportement à l’environnement physique et culturel dans lequel il évolue, il en découle qu’elle ne peut être évaluée par les mêmes situations dans des cultures différentes. Néanmoins, si toutes les composantes de l’intelligence sont dépendantes de la culture, elles peuvent l’être à des degrés divers.

L’évaluation de l’intelligence dans une culture donnée peut être objective au sens où des évaluateurs différents utilisant le même test doivent en principe arriver au même résultat. En revanche, cette évaluation reste relative à la culture particulière dans laquelle elle a été évaluée.          

Avons-nous tendance dans notre société à mélanger culture et intelligence ?

L’intelligence dite cristallisée (évaluée par la compréhension verbale, le vocabulaire, etc.) est évidemment la plus dépendante de la culture, l’intelligence dite fluide (évaluée notamment par le raisonnement dans des épreuves non verbales) l’est moins.

Propos recueillis par Ann-Laure Bourgeois

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (12)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
letroll
- 23/02/2013 - 14:42
QI : méthode de tri assez grossière
au départ c'était un moyen de trier les individus et de repérer les jeunes pouvant faire des études ( début XX ).
j'avais vu l'interview d'américains qui avaient mis au point une batterie de test de QI pour pouvoir "trier" les dizaines de milliers de jeunes mobilisés lors de la seconde guerre mondiale sans trop se planter.
Anemone
- 23/02/2013 - 08:35
Du vrai, du faux
OUi les tests de QI sont faciles à faire si on s'entraîne... et si on est capable (et qu'on ait la volonté) de s'entraîner!

L'intelligence, c'est quoi?
- Pour moi, c'etre capable de penser et d'agir par soi- même.


Le fameux QE -en cela je rejoints Derrezed- est l'invention d'un instrument de mesure par des manipulateurs, pour mesure leur capacité à "panurgiser" le con citoyen moyen.

L'émotion -appelée empathie à tort,- et le "tort tue" - ne sert à rien d'autre qu'à faire pleurer dans les chaumières à l'idée que "nous" nous pourrions bien être, un jour, dans le même cas (ce qui fait que nous pleurons sur nous) : c'est le fond de commerce des bisounours.

La définition de l'empathie, c'est : " l’acte par lequel un sujet sort de lui-même pour comprendre quelqu’un d’autre sans éprouver pour autant les mêmes émotions que l’autre. C’est une sorte de sympathie froide , capacité qui permet de pénétrer dans l’univers subjectif de l’autre en gardant son sang froid et la possibilité d’être objectif. (C Rogers)

Le QI permet simplement de connaître ses qualités d'analyse, synthèse et logique, pour autant qu'on le fasse honnêtement, sans entraînement préalable!
Mani
- 23/02/2013 - 01:48
Pas besoin de nouvelles études !
Les tests de QI ont été créés pour détecter de déficiences intellectuelles et mentales. On les a déformés pour tenter d'en faire autre chose que ce qu'ils sont, mais c'est une absurdité !
.
Un test de QI n'est en aucun cas une évaluation objective de l'intelligence de quelqu'un, c'est débile. Si on répond bien aux questions d'un test de QI, ça ne dit rien du tout, surtout si on s'est entraîné, ça n'a aucun sens. En revanche, si on échoue à un test de QI, là, ça veut dire quelque chose.
.
Au bout du compte, se vanter de son QI, c'est à peu près aussi vain que faire un concours de bittes...