En direct
Best of
Best of du 21 au 27 mars
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Crise du coronavirus : Nicolas Sarkozy, le recours silencieux ?

02.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

03.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

04.

Coronavirus : l’après crise sera violente

05.

Corona, le virus qui rendait les humoristes moins drôles et les célébrités lourdingues

06.

Chloroquine : Didier Raoult revient sur ses travaux, les prouesses réalisées en Chine et sur la situation de la crise sanitaire dans un entretien à Radio Classique

07.

Covid-19 : les images du pape François, seul au Vatican, pour une bénédiction "Urbi et Orbi"

01.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

02.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

03.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

04.

Fonctionnaires en déroute... mais que se passe-t-il dans le secteur public ?

05.

Jean-Noël Fabiani : "Il ne pourra pas y avoir de sortie du confinement sans dépistage de masse, ni mesures de très grande précaution"

06.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

01.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

02.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

03.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

04.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

05.

Covid-19 : la stratégie sanitaire française est-elle efficace ? Analyse comparée des résultats par pays

06.

Et maintenant voici Emmanuel la - menace - : « on se souviendra de ceux qui n’auront pas été à la hauteur » !

ça vient d'être publié
décryptage > Media
L’art de la punchline

Un 1er avril en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 23 min 43 sec
light > Culture
Impact de l’affaire Matzneff
Jean-Marie Gustave Le Clézio décide de quitter le jury du Prix Renaudot
il y a 1 heure 50 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Boussole" de Mathias Enard : un livre d’une érudition éblouissante

il y a 3 heures 48 min
pépites > International
Bataille de chiffres
Coronavirus : les autorités américaines estiment que la Chine a menti sur le nombre de morts et falsifié les chiffres
il y a 4 heures 29 min
pépites > Economie
Nouvelles demandes
Les Etats-Unis comptabilisent désormais 6,6 millions de chômeurs de plus en une semaine
il y a 6 heures 14 min
rendez-vous > Media
Revue de presse des hebdos
La droite réfléchit à sa stratégie de rebond, Valeurs Actuelles l’enfonce (en même temps que les autres); Marine Le Pen surfe sur la colère des réseaux sociaux, le gouvernement balance sur elle; Tracer sans fliquer ?; Tensions sur l’approvisionnement
il y a 7 heures 39 min
pépite vidéo > Politique
Scénarios du déconfinement
Mission d’information : retrouvez l’intégralité de l’audition d’Edouard Philippe et d’Olivier Véran
il y a 8 heures 46 min
décryptage > Défense
Soutien

Covid-19 : la garde nationale aux abonnés absents

il y a 10 heures 13 min
décryptage > Media
Candidats

France Télévisions : la bataille pour la présidence de l’audiovisuel public se lance (timidement)

il y a 10 heures 51 min
décryptage > Economie
Cicatrices

Coronavirus : l’après crise sera violente

il y a 11 heures 23 min
pépites > Terrorisme
Rebondissement
Meurtre de Daniel Pearl : le Pakistan annule la peine de mort d’Omar Sheikh, le citoyen britannique condamné
il y a 1 heure 14 min
light > Science
Découvertes scientifiques
Selon des chercheurs allemands, l'Antarctique était recouvert d'une forêt luxuriante qui abritait des dinosaures
il y a 2 heures 23 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le grand écart, Chronique d’une démocratie fragmentée" de Pascal Perrineau : une analyse en profondeur des revendications et colères sociales

il y a 4 heures 3 min
pépites > Défense
Ennemi invisible
Opération Barkhane : quatre soldats français ont été contaminés par le coronavirus
il y a 5 heures 48 min
pépites > Europe
"Mea Culpa"
Coronavirus : la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, s'excuse auprès de l'Italie
il y a 7 heures 19 min
pépites > Santé
Chiffres inquiétants
Covid-19 : 570 décès auraient déjà été enregistrés dans les Ehpad depuis le début de l'épidémie dans le Grand Est
il y a 8 heures 11 min
décryptage > International
Cavalier seul ?

Pétrole : l’Arabie saoudite contribue à l’effondrement de l’économie mondiale

il y a 9 heures 58 min
décryptage > International
Cité de Dieu

Brésil : les gangs remplacent l’Etat

il y a 10 heures 38 min
décryptage > Société
Confinement

Inquiétudes sur le monde qui vient

il y a 11 heures 5 min
décryptage > Politique
Brouillage sur la ligne

Rhétorique officielle et officieuse au temps du corona

il y a 11 heures 46 min
© Reuters
Dévaluation du yen, relance de l'inflation, pression mise sur la Banque du Japon
© Reuters
Dévaluation du yen, relance de l'inflation, pression mise sur la Banque du Japon
Tous contre tous

Londres Tokyo Washington : les nouvelles armes de lutte contre la crise ouvrent-elles la voie à une guerre économique mondiale ?

Publié le 10 février 2013
Dévaluation du yen, relance de l'inflation, pression mise sur la Banque du Japon... le gouvernement japonais semble prêt à mobiliser tous les outils non conventionnels pour relancer la croissance du pays. Après avoir coopéré depuis 2008, les gouvernements vont-ils désormais jouer "seuls contre tous" ?
Nicolas Goetzmann est conseiller en stratégie d'investissement, gérant de fortune. En 2012, il a crée le site contrintuitif.com. Simone Wapler est rédactrice en Chef des Publications Agora (analyses et conseils financiers). 
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nicolas Goetzmann et Simone Wapler
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nicolas Goetzmann est conseiller en stratégie d'investissement, gérant de fortune. En 2012, il a crée le site contrintuitif.com. Simone Wapler est rédactrice en Chef des Publications Agora (analyses et conseils financiers). 
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Dévaluation du yen, relance de l'inflation, pression mise sur la Banque du Japon... le gouvernement japonais semble prêt à mobiliser tous les outils non conventionnels pour relancer la croissance du pays. Après avoir coopéré depuis 2008, les gouvernements vont-ils désormais jouer "seuls contre tous" ?

Depuis son élection de décembre 2012, Shinzo Abe, le nouveau Premier ministre du Japon, a amorcé une profonde refonte de la stratégie économique du pays. Après avoir presque remis en cause l'indépendance de la banque centrale du pays - ayant provoqué un départ précipité de son gouverneur qui a souhaité manifester ainsi son désaccord - afin que celle-ci assouplisse sa politique monétaire et son objectif d'inflation, quitte à dévaluer le Yen, pour relancer l'économie, il a annoncé un plan de relance gigantesque représentant 12% du PIB afin d'atteindre 2,3% de croissance entre avril 2013 et mars 2014.

Atlantico : Le gouvernement japonais semble prêt à mobiliser tous les outils non conventionnels pour relancer la croissance du pays qui a enregistré un déficit commercial record en 2012. Après avoir coopéré depuis 2008, les gouvernements sont-ils désormais prêts à jouer "seuls contre tous" pour relancer leur économie ? Politique de Shinzo Abe, montée de Silvio Berlusconi... une guerre économique mondiale est-elle envisageable ?

Simone Wapler : Une "guerre" serait une concurrence déloyale. Les accords de l’Organisation Mondiale du Commerce ont encadré les règles de la concurrence économique mondiale et limité les barrières douanières. Les taxes douanières préservent un pays d’un envahisseur en pénalisant les importations dans ce pays.

Mais l’entrée de la Chine dans l’OMC en 2001 a bouleversé une confortable routine dans laquelle vivaient des pays qui connaissaient à peu près un même niveau de compétitivité. Cette concurrence est saine puisque de nombreux biens et services nous sont accessibles à des prix plus faibles. Par ailleurs, il ne paraît pas injuste qu’à talent égal ou production de qualité identique, ceux qui travaillent le plus gagnent cette compétition économique. Tous les consommateurs du monde y trouvent leur compte. Combien coûterait un Smartphone fabriqué aux Etats-Unis ou dans la France des 35h et des avantages ?

Maintenant que reproche-t-on au Japon ? Non pas de mettre des barrières douanières mais une concurrence déloyale consistant à faire baisser le yen. C’est absolument risible !  Le Japon fait exactement ce que font depuis 2008 les Etats-Unis ou le Royaume-Uni, l’Europe, la Suisse et j’en passe. Il fait exactement ce que veut faire Mario Draghi. Il utilise sa planche à billets. Simplement, il dit, par la voix son premier ministre "premièrement, j’augmente la cadence", "deuxièmement, cette fois, avec ma fausse monnaie, j’achète la dette des autres pays". Car le livret A d’un banquier central, ce sont les obligations souveraines.

Le titre "guerre des monnaies", ça fait vendre, mais ce n’est pas autre chose qu’un réglage du débit de la planche à billets des faux-monnayeurs officiels.

Nicolas Goetzmann : Ce qui est présenté comme une guerre économique mondiale n'est rien d'autre que la sortie de crise. Ce que font le Japon, les Etats Unis, et bientôt le Royaume Uni par le voie de la relance monétaire est un soutien à leur marché intérieur. Le relance monétaire permet au Japon de s'extirper de la stagnation économique qui le frappe depuis 20 ans, non pas en "volant" une part du gâteau aux Européens, mais en agissant sur sa demande intérieure. Si les japonais consomment et investissent plus, c'est un bon signe pour tout le monde, il s'agit de la 3e économie mondiale et ce n'est pas sans effet.

Ce que nous percevons de l'extérieur n'est que la conséquence de cette relance, à savoir une baisse du Yen provoquée par le relèvement des anticipations de croissance et d'inflation de l'économie Japonaise  Mais ceci n'a qu'un effet mineur sur les exportations. Le japon produit beaucoup en Chine par exemple, et est de fait également pénalisé par la baisse de sa monnaie. Les inconvénients viennent compenser les avantages. 

La seule guerre économique mondiale que l'on pourrait craindre est de répéter les erreurs des années 30. Suite à la dévaluation anglaise de 1931, la France avait mis en place des barrières douanières importantes qui ont eu des effets désastreux. La différence est énorme entre soigner son économie intérieure via la monnaie (qui profite à tous) et pénaliser celle des autres via les barrières douanières

Quelles seraient les conséquences d'une guerre économique mondiale ? Y auraient-ils des gagnants ou uniquement des perdants à terme ?

Nicolas Goetzmann : Encore une fois, si cette soit disant guerre consiste à relancer les économies en modifiant les différentes politiques monétaires dans un objectif de croissance, nous sortirons de la crise. Encore faudrait-il que l’Europe le comprenne. Par contre, et je ne veux pas le croire, si nous entrons dans une guerre de protectionnisme généralisé, la situation empirera.

Concernant les gagnants et les perdants, les choses sont claires. Pour le moment les Etats Unis ont un taux de chômage qui est passé sous la barre des 8%, le Japon est à 4.1%, Le Royaume Uni à 7.7%, et L’Europe est à 12%. Les 3 premiers n’ont pas plus d’inflation que l’Europe alors chercher l’erreur. La politique menée en Europe est-elle la meilleure ? Cela devient grotesque.

Simone Wapler : Après la Grande dépression de 1929, la guerre économique avait consisté à dresser des barrières douanières, ce qui a gelé le commerce mondial et aggravé la crise. Nous "avons tiré les leçons de 1929", nous vantent nos grands planificateurs omniscients qui s’occupent de notre sort durant cette Grande récession entamée en 2008. Évidemment, cette politique de guerre des changes ne résoudra rien. Une dévaluation procure un avantage concurrentiel fugace qu’il faut mettre à profit rapidement, ce qui est faisable par des populations jeunes et une économie dynamique et souple. Mais si tout le monde fait la même chose en même temps, les monnaies sombrent toutes, plus ou moins rapidement. L’avantage temporaire s’évanouit. En revanche subsistent la déconsidération de l’élite, le mépris de la population bernée pour ses grands planificateurs omniscients, l’appauvrissement général…

 

Alors que les Américains n'hésitent pas à faire fonctionner la planche à billet, le Japon est prêt à diminuer le cours de sa monnaie pour gagner en compétitivité. Dans le même registre, la Chine est régulièrement accusée de maintenir volontairement sa monnaie sous-évaluée. Alors que le cours de l'euro s’accroît face aux autres devises, l'Europe est-elle la dernière zone économique à jouer fair play ? (Comment doit-elle se préparer face aux Etats-Unis, Japon, Chine... ?)

Simone Wapler : Je n’appartiens pas à la caste des grands planificateurs omniscients. Je n’ai donc aucune idée sur ce que devraient faire des pays et encore moins des continents ! Je constate simplement que cette élite dirigeante échoue. Je ne vois pas en quoi créer de la fausse monnaie et en inonder le monde peut améliorer la vie des citoyens. On ne trouve aucune trace dans l’Histoire qui puisse justifier cette politique. En revanche, en tant que citoyen, nous devons nous préparer à ce que ce type d’expérience se termine mal car, dans ce sens, l’Histoire est riche d’enseignements. Le cimetière des "monnaies adossées à rien" est très vaste et on dénombre pas moins de trente pierres tombales du XXème siècle. L’hyperinflation est une maladie génétique mortelle des monnaies fiduciaires. La Chine vient de battre tous ses records d’importation d’or depuis Hong-Kong. On se demande bien pourquoi…

Nicolas Goetzmann : Au contraire, la zone Euro n’a toujours pas compris qu’elle est dans l’erreur. Comment voulez-vous faire comprendre à un américain qu’il ne doit pas agir sur sa monnaie alors que leur taux d’inflation est plus faible et que leur chômage est 4 points plus bas que le nôtre ? C’est L’Europe qui fait la guerre ici, elle entraine tout le monde vers le bas et accuse le premier qui essaye de s’en sortir de ne pas être fair play.

C’est une course de voiture, l’Europe enclenche son frein à main et trouve que les autres concurrents ne sont pas fair play ? La comparaison est aussi absurde que la situation. L’Euro n’est pas surévalué, il traduit simplement la politique de rigueur menée par la BCE.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Crise du coronavirus : Nicolas Sarkozy, le recours silencieux ?

02.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

03.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

04.

Coronavirus : l’après crise sera violente

05.

Corona, le virus qui rendait les humoristes moins drôles et les célébrités lourdingues

06.

Chloroquine : Didier Raoult revient sur ses travaux, les prouesses réalisées en Chine et sur la situation de la crise sanitaire dans un entretien à Radio Classique

07.

Covid-19 : les images du pape François, seul au Vatican, pour une bénédiction "Urbi et Orbi"

01.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

02.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

03.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

04.

Fonctionnaires en déroute... mais que se passe-t-il dans le secteur public ?

05.

Jean-Noël Fabiani : "Il ne pourra pas y avoir de sortie du confinement sans dépistage de masse, ni mesures de très grande précaution"

06.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

01.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

02.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

03.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

04.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

05.

Covid-19 : la stratégie sanitaire française est-elle efficace ? Analyse comparée des résultats par pays

06.

Et maintenant voici Emmanuel la - menace - : « on se souviendra de ceux qui n’auront pas été à la hauteur » !

Commentaires (17)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
boblecler
- 10/02/2013 - 20:13
Le retour des incultes
Il faut se souvenir que toutes les économies sont désormais externalisées surtout celle des USA en Chine ou au Mexique donc l'ajustement monétaire ne sert à rien vu que les Valeurs ajoutées nationales sont produites à l'étranger depuis les fabless. De plus la mécanisation très poussée des smartphones rend le coût du travail ridicule par rapport au prix de ventes avec l'effet volume qui est nécessaire pour amortir le coût des machines. C'est juste une histoire d'impôts sur le capital et les sociétés. De plus il faut trouver un mécanisme de marché pour remplacer les subprimes comme la taxe carbonne au niveau de l'OMC qui pourrait alimenter des dérivés de crédit et interdire les CDS.
goufio
- 10/02/2013 - 20:07
@yvonman53-Que dire lorsqu'un
@yvonman53-Que dire lorsqu'un état dépense 56,6 % de la richesse créée annuellement. Pourrait-on aller plus loin ? Ne sommes-nous déjà par trop communiste et c'est peut-être là le problème.
vangog
- 10/02/2013 - 19:10
@crisemajeure votre analyse est amusante mais fausse!
Vouloir faire revivre les politiques d'avant les années 80, que vous qu'alliée de "régulées", mais que je qualifierai plutôt de libérales-protectionnistes, est une imposture digne de ceux qui veulent le retour au poêle a charbon...
Le problème des années 80 a été un retard de l'Europe par rapport aux pays néo-libéraux, USA, Nouvelle Zélande, Australie, Angleterre ( et non "ultra-libéraux", qui est un fantasme de mauvais politologue...). A cette époque et ensuite, l'Europe s'est construite sur les principes de la social-démagogie prônée par la triplette Mitterrand-Delors-Lamy, c'est a dire un échange de subvention et des services ( PAC contre fonds structurels et de compensation...), associée à une hyper-inflation de technocrates et de réglementations très bêtes a la mode socialiste: vou voyez: rien a voir avec un ultra-libéralisme fantasmé!
Quant aux frontières, elles devaient naturellement tomber avec la globalisation des échanges de biens et de communications, il était inutile de s'y opposer, il fallait simplement bien l'accompagner.
Ce qu'ont fait très rapidement les pays libéraux cités plus haut, et beaucoup plus laborieusement l'Europe Socialiste de Mitterrand...