En direct
Best of
Best of du 24 au 30 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Laeticia Hallyday craque pour Jalil Lespert; Laetitia Casta attend son 4ème; Kim Kardashian fête des 40 ans en string; Jennifer Lawrence invite ses copines dans le lit conjugal; la maitresse de Brad Pitt le plaque pour un vieux; Loana va mieux; Louane bof

02.

Plus odieuse que les caricatures de Mahomet, la caricature d'Erdogan

03.

Malika Sorel : "Emmanuel Macron commet une grave erreur dans sa stratégie face à l’islamisme"

04.

Grand remplacement : la double intimidation qui nous empêche de regarder la réalité en face

05.

On est chez nous ? Non, ils sont chez nous !

06.

Le fondement juridique des amendes liées aux violations bénignes du reconfinement est-il solide ?

07.

Stratégie de la tension ? Ce piège dans lequel Erdogan tente d’entraîner la France pour s’imposer comme le nouveau sultan au yeux du monde musulman

01.

Une certaine gauche s’étrangle des accusations de complicité avec l’islamisme mais sera-t-elle capable d’en tirer des leçons sur ses propres chasses aux fachos imaginaires ?

02.

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

03.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

04.

Malika Sorel : "Emmanuel Macron commet une grave erreur dans sa stratégie face à l’islamisme"

05.

Plus odieuse que les caricatures de Mahomet, la caricature d'Erdogan

06.

« Qu'est-ce que ce pays qui a perdu la tête ? » Clémentine Autain a fait mine d'oublier que c'est Samuel Paty qui avait perdu la sienne

01.

François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"

02.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

03.

Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"

04.

Mais qu’est ce qu’ont vraiment loupé les partis pour que 79% des Français soient désormais prêts à un vote anti-système ?

05.

Plus odieuse que les caricatures de Mahomet, la caricature d'Erdogan

06.

Voici comment et pourquoi Hollande et le CFCM sont bizarrement devenus islamophobes

ça vient d'être publié
light > Culture
Disparition
L'acteur Sean Connery est décédé à l'âge de 90 ans
il y a 19 min 1 sec
pépites > Terrorisme
Danger
Menace terroriste : "On affronte des masses qui veulent nous détruire", alertent les services de renseignement
il y a 2 heures 30 min
pépites > International
Soumission
Caricatures : Justin Trudeau veut un débat sur des "exceptions" à la liberté d'expression
il y a 3 heures 11 min
décryptage > France
Pour nous sonne le glas

On est chez nous ? Non, ils sont chez nous !

il y a 4 heures 38 min
décryptage > Santé
Apéros vidéo

Comment gérer la consommation d’alcool pendant le confinement ?

il y a 4 heures 55 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

GIGN - RAID : aux origines de la création des unités d’élite

il y a 5 heures 24 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Savoir repérer les manipulateurs : comment dire non à une personne malveillante et manipulatrice ?

il y a 5 heures 25 min
décryptage > International
Exemple

Petites leçons venues des Etats-Unis pour les conservateurs français

il y a 5 heures 26 min
décryptage > Société
Changement de visage

Grand remplacement : la double intimidation qui nous empêche de regarder la réalité en face

il y a 5 heures 28 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Effacer les dettes publiques - c’est possible et c’est nécessaire" de Hubert Rodarie : la thèse "contre-intuitive" d’un expert sur un sujet qui interroge les économistes, un appel à une révolution de la pensée

il y a 17 heures 54 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Le Menhir d'or" : Du pur Goscinny et Uderzo, en images et en sons

il y a 1 heure 50 min
pépite vidéo > Religion
Religions
L'archevêque de Toulouse, Robert Le Gall, se dit contre le droit au blasphème
il y a 2 heures 50 min
pépites > Terrorisme
Débandade
Seuls 26% des Français font confiance au gouvernement pour lutter contre le terrorisme
il y a 3 heures 53 min
décryptage > France
Justice

Le fondement juridique des amendes liées aux violations bénignes du reconfinement est-il solide ?

il y a 4 heures 45 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

L’économique française a rebondi de 18 % au 3ème trimestre, preuve que le système de production peut tenir, à condition qu’on lui fiche la paix...

il y a 5 heures 15 min
décryptage > Justice
Bonnes feuilles

Pierre Gide : le quotidien difficile d’un avocat sous l’Occupation

il y a 5 heures 24 min
décryptage > International
J-4

Bidenomics : quel impact pour l’économie d’un (éventuel) président démocrate ?

il y a 5 heures 26 min
rendez-vous > People
Revue de presse people
Laeticia Hallyday craque pour Jalil Lespert; Laetitia Casta attend son 4ème; Kim Kardashian fête des 40 ans en string; Jennifer Lawrence invite ses copines dans le lit conjugal; la maitresse de Brad Pitt le plaque pour un vieux; Loana va mieux; Louane bof
il y a 5 heures 27 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Hourra l'Oural encore" de Bernard Chambaz : en route pour l'Oural avec un amoureux de la Russie, de son peuple et de sa littérature. Un voyage intéressant et émouvant

il y a 17 heures 36 min
pépites > Education
Education nationale
Hommage à Samuel Paty : la rentrée scolaire n'est plus décalée à 10h lundi prochain
il y a 20 heures 6 min
© D.R.
Pour prévoir un changement drastique, il suffirait de se baser sur de simples règles mathématiques.
© D.R.
Pour prévoir un changement drastique, il suffirait de se baser sur de simples règles mathématiques.
Boule de cristal

1 + 1 = demain... Quand les maths permettent de prédire les bouleversements du monde

Publié le 04 février 2013
Selon le biologiste George Sugihara, de simples principes mathématiques pourraient expliquer les bouleversements qui définissent aussi bien le changement climatique, les crises financières mais aussi l'effondrement des stocks de poissons.
Atlantico.fr
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Rédaction Atlantico
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Selon le biologiste George Sugihara, de simples principes mathématiques pourraient expliquer les bouleversements qui définissent aussi bien le changement climatique, les crises financières mais aussi l'effondrement des stocks de poissons.

Et s'il était possible de prévoir la prochaine crise économique, les prochains changements de climats ? Le biologiste théorique George Sugihara assure que cela est plus que probable ! Pour prévoir un changement drastique, il suffirait en effet de se baser sur de simples règles mathématiques. Les exemples des crises financières, du changement climatique, des stocks de poissons ou encore des crises d'épilepsie pourraient bien servir de modèles ! Regarder comment différents écosystèmes en bonne santé se transforment à toute vitesse devrait en effet permettre de créer quelques règles. Car si ces "systèmes" sont en effet différents, ils partagent toutefois le fait d'être complexes, interdépendants mais également non-linéaires, instables.

George Sugihara rappelle ainsi quelques principes fondamentaux que les experts oublient souvent. Premièrement, il est important de penser un système dans sa globalité, et non plus comme plusieurs petites parties que l'on peut tout bêtement additionner. L'exemple des stocks de poissons permet d'en prendre conscience : les stocks sont généralement gérés espèce par espèce, mais une alerte sur l'effondrement des stocks aide à créer le mouvement actuel de gestion des océans basé sur tout l'écosystème. Mais les chercheurs ont toutefois toujours tendance à sous-estimer les baisses du nombre de poissons. La même chose peut d'ailleurs être observée pour le changement climatique : les modèles utilisés ne cessent de sous-estimer la possibilité d'un brusque changement. Cela s'explique notamment par l'oubli de la nature non-linéaire de certains systèmes.

Les scientifiques présument en effet généralement que des systèmes complexes comme le climat ou encore la finance fonctionnent sur un schéma stable et linéaire. Il n'en est bien évidemment pas le cas. Si les systèmes linéaires produisent des statistiques "stationnaires" en présumant qu'un procédé ne change pas en fonction du temps, les systèmes qui ne le sont pas peuvent changer d'un coup, sans prévenir, après avoir longtemps été stables et linéaires.

En gardant les deux principes exposés ci-dessus, il devient donc possible de prédire les changements drastiques. L'important est en effet d'étudier les différents systèmes à leur niveau le plus générique afin d'identifier des principes universels indépendants des spécificités qui différencient chaque système. Parmi ces principes universels se trouve notamment l'idée qu'il existe des signes précurseurs aux transitions brutales : notamment un "ralentissement critique". Les systèmes deviennent en effet plus lents à l'approche de points de rupture. Un bon exemple est le changement climatique il y a 34 millions d'années.

Autre signe annonçant des changements drastiques : les pulsations des différentes parties d'un système qui se synchronisent d'un coup. La crise financière en est un bon exemple. Peu de temps avant l'effondrement du système financier mondial, les experts ont pu observer une homogénéité dans les stratégies d'investissements des institutions, mais aussi dans leurs stratégies de management de risques. Ainsi les institutions étaient très dépendantes des autres.

Si certains indicateurs semblent pouvoir aider à prédire des changements brutaux, il faut néanmoins garder à l'esprit que certains bouleversements sont inévitables. L'instabilité appartient en effet à la nature et tout ne peut pas se prévoir. On peut néanmoins toujours essayer de se préparer à toutes les éventualités.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (5)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
EOLE
- 04/02/2013 - 10:49
Où sont les maths là dedans?
Je n'y vois que du simple bon sens et du suivi élémentaire de séries statistiques, bref ce que les égyptiens savaient parfaitement faire à la période prédynastique... et probablement bien avant!
Ravidelacreche
- 04/02/2013 - 10:21
Quand les maths permettent de prédire...
« La théorie, c'est quand on sait tout et que rien ne fonctionne. La pratique, c'est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. Ici, nous avons réuni théorie et pratique : Rien ne fonctionne... et personne ne sait pourquoi ! »
de A Einstein
Monkeyman
- 04/02/2013 - 10:11
Et si les fractales contribuaient aussi aux prédictions ? !
Je présume que jadis certains matheux étaient cartésiens et binaires.
Depuis, j’espère qu’ils ont tenu compte des règles de la mécanique quantique qui permettent seules de rentrer dans le monde de l’infiniment petit, donc du monde vivant ! MAIS ? !
Du point de vue prédiction, une étude sur l’évolution, utilisant les fractales, de L. Nottale, J. Chaline, P. Grou, est sortie en l’année 2000 … V. sur Internet « Les arbres de l’évolution »

Elle se concluait sur une hypothèse : si nous suivions les schémas évolutifs des dinosaures, des rongeurs, des chevaux, des primates, des échinodermes, des tremblements de terre, des krachs boursiers, etc., nous devrions rencontrer probablement avant 2080 la transformation la plus importante que toutes celles que l'homme moderne a connues depuis son apparition (Ndlr. c. à d. l’homo sapiens) ; que les changements qui en découleraient pourraient affecter globalement l'arbre évolutif …

Elle me paraissait au départ très aléatoire.
« Mais » en 2005, l’enterrement dans un silence assourdissant du résultat de l’évaluation comparative de notre génome et de celui du chimpanzé (Le 1 % !) n’aurait-il pas prouvé que nous fussions des êtres « fractals » ? !