En direct
Best of
Best of du 14 au 20 septembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L’hiver 2020 sera-t-il aussi froid que le prévoit une équipe d’experts météorologistes britanniques ?

02.

Sous prétexte de soutenir la croissance, les taux d’intérêt négatifs reviennent à créer un impôt mondial perçu sur l’épargne des classes moyennes

03.

Jean-Michel Blanquer êtes-vous tombé sur la tête ? 250.000 "éco-délégués" dans les écoles dont vous avez la charge !

04.

SDF : Ophélie Winter à la rue !; Laeticia Hallyday exhibe son nouvel homme à Paris, Valérie Trierweiler le sien dans Match; Rihanna d'humeur bébé, Liane Foly qu’on lui passe tous ses caprices; La reine bat froid à Meghan

05.

Serial killers : Pourquoi ils échappent de plus en plus aux radars des services de police

06.

Voici comment Lyon II est devenu le laboratoire de la haine décoloniale

07.

Camille Beaurain : "Il n’y a pas un responsable mais plusieurs du suicide de mon mari agriculteur"

01.

L’hiver 2020 sera-t-il aussi froid que le prévoit une équipe d’experts météorologistes britanniques ?

02.

L'Ifop révèle une enquête sur la population musulmane en France

03.

Jean-Michel Blanquer êtes-vous tombé sur la tête ? 250.000 "éco-délégués" dans les écoles dont vous avez la charge !

04.

SDF : Ophélie Winter à la rue !; Laeticia Hallyday exhibe son nouvel homme à Paris, Valérie Trierweiler le sien dans Match; Rihanna d'humeur bébé, Liane Foly qu’on lui passe tous ses caprices; La reine bat froid à Meghan

05.

L’imposture psychosomatique comme prétendu diagnostic (de secours) de maladies complexes

06.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

01.

Grève mondiale pour le climat : ces confusions qui polluent le débat public sur les défis environnementaux

02.

Selon le président la Conférence des Évêques de France, les citoyens "inquiets" du projet de loi bioéthique ont le "devoir" de manifester le 6 octobre

03.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

04.

Pourquoi LREM pourra difficilement échapper à son destin de “parti bourgeois” quels que soient ses efforts

05.

Le moment Xavier : quel logiciel pour construire le bertrandisme ?

06.

L’hiver 2020 sera-t-il aussi froid que le prévoit une équipe d’experts météorologistes britanniques ?

ça vient d'être publié
pépite vidéo > France
Pas d'hommes, pas de problèmes
La saleté à Paris ? "Un problème d'éducation" pour Anne Hidalgo
il y a 1 heure 17 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Livre : "Contre l'écologisme" de Bruno Durieux : Contre l'écologisme, Pour une croissance au service de l'environnement

il y a 2 heures 51 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Théâtre : "L’homme à la tête de chou" : Un hommage à Gainsbourg proche de la perfection, mais qui pèche là où on ne s’y attendait pas...

il y a 3 heures 10 min
pépites > Politique
Immigration et personnes âgées
Sibeth Ndiaye : Le débat sur l'immigration souffre de "trop de passions"
il y a 5 heures 50 min
décryptage > Société
Les yeux ouverts

Voici comment Lyon II est devenu le laboratoire de la haine décoloniale

il y a 7 heures 41 min
décryptage > Social
La chair est faible, l'esprit aussi

Etude sur les conditions de travail : pourquoi la pénibilité a changé de camp

il y a 7 heures 52 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Comment le nouvel Ipod touch réhabilite un support parfois jugé obsolète
il y a 8 heures 16 min
décryptage > Religion
Repentance

Abus sexuels dans l’Eglise : ce renouveau spirituel qui devrait accompagner l’appel au témoignage

il y a 8 heures 36 min
décryptage > Politique
Division des droites ?

LR face à la Convention de la droite : deux droites différentes ou deux générations ?

il y a 8 heures 51 min
light > Culture
Héritage
Plus de 12 millions de visiteurs ont participé aux Journées du patrimoine en France
il y a 21 heures 9 min
pépites > International
Rapatriement
10 000 Français bloqués à l'étranger après la faillite de Thomas Cook
il y a 1 heure 55 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Théâtre : "Le cours classique" : L'éducation continue de faire parler ... au théâtre aussi

il y a 2 heures 58 min
light > Histoire
Fiesta loki
Comment les berserkers vikings entraient en transe avant le combat
il y a 4 heures 48 min
décryptage > Société
Blindhunter

Serial killers : Pourquoi ils échappent de plus en plus aux radars des services de police

il y a 7 heures 2 min
décryptage > Sport
Se queda

LYON/PSG: O/1 : Grâce à Neymar, les Parisiens s'imposent sans trembler et marquent les esprits

il y a 7 heures 48 min
décryptage > Finance
Ca va tweeter

Pour Trump, la Fed et Jerome Powell n’en font jamais assez… pour compenser les effets de sa politique !

il y a 8 heures 6 min
décryptage > Société
Profit

Comment les géants du porno en ligne profitent du "revenge porn" malgré leurs dénégations

il y a 8 heures 23 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico-Business

Sous prétexte de soutenir la croissance, les taux d’intérêt négatifs reviennent à créer un impôt mondial perçu sur l’épargne des classes moyennes

il y a 8 heures 46 min
décryptage > Economie
En même temps

Martin Wolf 1 - Thomas Piketty 0 : ou comment comprendre les dérives du capitalisme financier sans renoncer au libéralisme

il y a 9 heures 6 min
light > Culture
Chiffres pharaoniques
1,42 million de personnes ont visité l'exposition Toutânkhamon
il y a 21 heures 41 min
© Photo DR
Environ 15 % de la population française aurait souffert au moins une fois dans sa vie de dépression.
© Photo DR
Environ 15 % de la population française aurait souffert au moins une fois dans sa vie de dépression.
Moi, dépressif ?

Epidémie de bipolarité ? Pourquoi il reste si difficile de diagnostiquer la dépression

Publié le 26 mars 2013
Environ 15 % de la population française aurait souffert au moins une fois dans sa vie de dépression. Cela représente 3 millions de personnes âgées de 15 à 75 ans.
Alain Sauteraud est psychiatre, spécialiste du  deuil et du trouble obsessionnel-compulsif. Il a écrit Comprendre et soigner les troubles obsessionnels compulsifs et Vivre après ta mort, psychologie du deuil, aux éditions Odile Jacob.  Il participe au...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alain Sautereau Sautereaud
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alain Sauteraud est psychiatre, spécialiste du  deuil et du trouble obsessionnel-compulsif. Il a écrit Comprendre et soigner les troubles obsessionnels compulsifs et Vivre après ta mort, psychologie du deuil, aux éditions Odile Jacob.  Il participe au...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Environ 15 % de la population française aurait souffert au moins une fois dans sa vie de dépression. Cela représente 3 millions de personnes âgées de 15 à 75 ans.

Atlantico : La France est bien connue pour être la championne du monde dans la catégorie "consommation d'antidépresseurs". Environ 15% de la population aurait souffert au moins une fois dans sa vie de dépression. Cela représente 3 millions de personnes âgées de 15 à 75 ans. Une maladie qui semble difficile à déceler. Pourquoi ? Par quel moyen définissez-vous si un patient est ou non atteint de dépression ?

Alain Sauteraud : C’est bien là le problème ! La dépression n’a pas de symptôme, qui a lui seul, soit spécifique. C’est un faisceau d’arguments relativement complexes. Les symptômes les plus classiques sont les émotions telles que la tristesse et l’angoisse, une perte d’énergie, des problèmes de concentration et de mémoires, des idées de désespoir et de dévalorisation, des troubles du sommeil, ou encore une perte de poids inhabituelle. Ces critères peuvent être intégrés dans l’analyse du contexte qui est la durée de ces symptômes (au moins quinze jours) ainsi que les facteurs de stress externes puisqu’on est tous susceptibles d’éprouver ces symptômes (divorce, chômage, décès, etc). Il n’y a pas de diagnostic automatique. Enfin, on remarque que les deux mamelles de la dépression sont la sensibilité au rejet relationnel et le perfectionnisme ou l’intolérance à l’échec.

Comment différencier déprime et dépression ?

D’une part la déprime renvoie à un mouvement d’humeur naturel. On sait que même si l’humeur de l’homme est plutôt positive, l’humeur négative dépressive infiltre le quotidien dans des périodes qui vont varier de quelques minutes à quelques heures. Cela ne peut être qualifié de pathologique. Le problème, c’est qu’à un moment donné, le sujet n’est plus capable de s’en sortir seul, ou alors avec énormément de temps. Le travail de l’expert est donc de définir si la sensation du patient tient de la maladie ou du contexte.

La particularité de la dépression est que dans l’image populaire, les dépressifs sont des gens qui se plaignent. En réalité, le malade a une relative inconscience de son trouble, c’est-à-dire que les malades rationalisent en parlant de leurs échecs, de leurs incapacités et ne réalisent pas la gravité de leur état. Exemple : pour un étudiant qui échoue à un examen, il est normal de se sentir déprimé quelques jours durant. Mais pour un autre qui échoue au même type d’examen, le sentiment peut être amplifié, alors même qu'il a déjà cinq ans d'études supérieures réussies derrière lui. Il parle d’échec, se dit incompétent, sans valeur et sans avenir. Et si cet état dure, on comprend bien qu’il y a pathologie.

Comment expliquer que le diagnostic soit si difficile à faire ?

Le principal problème du diagnostic se pose chez nos confrères généralistes qui ont de moins en moins de temps pour s’entretenir avec leurs patients. N’ayant ni le temps, ni le recul nécessaire, ils ont tendance à prescrire trop vite des antidépresseurs. Paradoxalement, ils banalisent d’autres cas parce qu’ils sont habitués à un discours de malade. Aussi, la dépression est une maladie à rechute. Il faut donc la prévenir dès que le patient entre dans un deuxième épisode dépressif. Ce qui nécessite un réel suivi. Mais à partir du moment où l’on prend le temps de discuter, le diagnostic se fait relativement aisément.

Pour mieux comprendre le problème, imaginez quelle est la probabilité pour que vous soyez victime d’un infarctus, que ce diagnostic échappe au médecin et que vous soyez soigné pour autre chose ? Très faible. En effet, la fiabilité du diagnostic et du traitement est importante. Pour la dépression, étant donné que les malades ne sont pas forcément conscients de leur état, cette fiabilité est moyenne.

En août, des chercheurs américains proposaient un diagnostic par prise de sang. Qu’en est-il ?

Ce sont des recherches qui n’ont pas d’applications pratiques actuellement. Nous sommes très loin de ce genre de fiabilité diagnostique. Aujourd’hui, des études ont été réalisées, notamment par l’Anadep qui a publié en 2009 le résultat d’une enquête sur la dépression chez les Français débutée en 2005 et lancée par l’Institut National de Prévention et d’Education pour la Santé (Inpes). En cas de besoin, de questions, ou si le malade ne souhaite pas s’adresser directement à un médecin, il existe des sites tels qui proposent une écoute téléphonique, des entretiens individuels, des conférences, tel que France Dépression à Paris et en province.

Finalement, ce que l’on met sur le compte de la dépression est-il toujours véritablement justifié ?

Dans mon cabinet, je vois soit des gens qui ont des problèmes et que l’on qualifie de dépressifs, alors que leurs problèmes ont d’autres racines -je pense notamment aux facteurs de stress sévères : harcèlement moral, maladie physique, séparation, divorce, déménagement. Soit des personnes qui vivent sans soin avec des années de dépression derrière eux. Dépression qui n’a jamais été détectée. Par exemple, j’ai  reçu il y a deux mois de cela, une jeune femme qui avait fait une tentative de suicide très grave. L’hôpital ne l’avait pas gardée. Sur place, on lui a simplement conseillé d’aller voir son médecin traitant. Alors jusqu’à quel moment dit-on que ce n'est "pas grave" ? Il faut prendre en compte la souffrance des patients, ne jamais la sous-estimer. Il y a une incompréhension qui est due à la spécificité de cette maladie, d’où la nécessité d’une expertise auprès de professionnels. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L’hiver 2020 sera-t-il aussi froid que le prévoit une équipe d’experts météorologistes britanniques ?

02.

Sous prétexte de soutenir la croissance, les taux d’intérêt négatifs reviennent à créer un impôt mondial perçu sur l’épargne des classes moyennes

03.

Jean-Michel Blanquer êtes-vous tombé sur la tête ? 250.000 "éco-délégués" dans les écoles dont vous avez la charge !

04.

SDF : Ophélie Winter à la rue !; Laeticia Hallyday exhibe son nouvel homme à Paris, Valérie Trierweiler le sien dans Match; Rihanna d'humeur bébé, Liane Foly qu’on lui passe tous ses caprices; La reine bat froid à Meghan

05.

Serial killers : Pourquoi ils échappent de plus en plus aux radars des services de police

06.

Voici comment Lyon II est devenu le laboratoire de la haine décoloniale

07.

Camille Beaurain : "Il n’y a pas un responsable mais plusieurs du suicide de mon mari agriculteur"

01.

L’hiver 2020 sera-t-il aussi froid que le prévoit une équipe d’experts météorologistes britanniques ?

02.

L'Ifop révèle une enquête sur la population musulmane en France

03.

Jean-Michel Blanquer êtes-vous tombé sur la tête ? 250.000 "éco-délégués" dans les écoles dont vous avez la charge !

04.

SDF : Ophélie Winter à la rue !; Laeticia Hallyday exhibe son nouvel homme à Paris, Valérie Trierweiler le sien dans Match; Rihanna d'humeur bébé, Liane Foly qu’on lui passe tous ses caprices; La reine bat froid à Meghan

05.

L’imposture psychosomatique comme prétendu diagnostic (de secours) de maladies complexes

06.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

01.

Grève mondiale pour le climat : ces confusions qui polluent le débat public sur les défis environnementaux

02.

Selon le président la Conférence des Évêques de France, les citoyens "inquiets" du projet de loi bioéthique ont le "devoir" de manifester le 6 octobre

03.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

04.

Pourquoi LREM pourra difficilement échapper à son destin de “parti bourgeois” quels que soient ses efforts

05.

Le moment Xavier : quel logiciel pour construire le bertrandisme ?

06.

L’hiver 2020 sera-t-il aussi froid que le prévoit une équipe d’experts météorologistes britanniques ?

Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
gabbrielle
- 09/02/2013 - 23:46
Biographie d'Alain Sauteraud plutôt succinte!
Merci au Dr Sauteraud de bien vouloir compléter sa fiche pour ne pas nous laisser ignorants de ses compétences ;-)
.
Médecin, psychiatre, Alain Sauteraud exerce à Bordeaux. Il accompagne de nombreuses personnes confrontées à un deuil compliqué. Spécialiste des troubles anxieux et dépressifs, il a écrit deux livres de référence sur le trouble obsessionnel-compulsif, dixit Amazon et publie chez Odile Jacob.
Duffy
- 09/02/2013 - 15:51
La psychiatrie a cessé de tenter d'expliquer la folie ...
La dérive statistique provenant des Etats Unis a produit un système de classification, le DSM (numéro IV) à l'heure actuelle qui est basé sur les statistique d'assurance et des laboratoires pharmaceutiques. Pour caricaturer - à peine - il s'agit d'atribuer des étiquettes aux gens en fonction de leur comportement et d'évaluer les chances qu'il agissent de telle ou telle façon. L'algorithme commandant alors la prescription de médicaments puissants pour les calmer au moindre risque supposé de 'passage à l'acte'. L'humanisme et la curiosité intellectuelle présents dans les recherche psychologique du début du 20eme siècle sont totalement absent au profit d'une psychiatrie pharmacologique et statistique digne des caudchemars d'Aldous Huxley. En Amérique du Nord tout enfant ayant du mal à apprendre à lire, soit un enfant sur 7, est placé sous amphétamines, pour la vie - en priorité fatalement les indiens et les esquimaux ...
La dépression c'est ce qui semble aller moins mal sous antidépresseurs (récents et chers obligatoirement, les vieux produits bons marché sont bannis et non enseignés aux jeunes médecins).
Ravidelacreche
- 09/02/2013 - 14:52
Epidémie de bipolarité ?
C'est déprimant !