En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

02.

Pascal Bruckner : « Le rire et la moquerie peuvent suffire face aux guérilleros de la justice sociale, pas face à la menace islamiste »

03.

Puisque nous sommes partis pour des reconfinements, que faire pour éviter une violente crise de santé mentale ?

04.

Mais qu’est ce qu’ont vraiment loupé les partis pour que 79% des Français soient désormais prêts à un vote anti-système ?

05.

Contrairement aux opinions publiques, les marchés boursiers ne cèdent pas à la panique… car ils ne croient pas à la ruine de l‘économie

06.

La Turquie sort du silence et condamne officiellement "l'assassinat monstrueux" de Samuel Paty en France

07.

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

03.

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

04.

La France maltraite ses profs et devra en payer le prix

05.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

06.

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

01.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

02.

François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"

03.

Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"

04.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

05.

Covid-19 : voilà ce que l’Etat n’a toujours pas compris sur son incapacité à enrayer la deuxième vague

06.

Et cette pancarte vous la trouvez grotesque, inappropriée ou simplement abjecte ?

ça vient d'être publié
décryptage > Histoire
Identifier la menace

Guerre des civilisations ou guerre au sein de l’islam ?

il y a 1 heure 23 min
décryptage > France
Vocabulaire

Ensauvagement : une fois encore, Laurent Mucchielli parle trop vite…

il y a 1 heure 57 min
pépite vidéo > Europe
Paris - Ankara
L'Union européenne apporte son soutien à la France après l'appel au boycott des produits français
il y a 2 heures 18 min
décryptage > Histoire
Origines du mythe

Alerte aux vampires : comment des cadavres en décomposition ont provoqué la première crise de panique collective en 1720 ?

il y a 3 heures 13 min
décryptage > Santé
Hiver de la dépression

Puisque nous sommes partis pour des reconfinements, que faire pour éviter une violente crise de santé mentale ?

il y a 3 heures 56 min
décryptage > Politique
Sondage pour 2022

Mais qu’est ce qu’ont vraiment loupé les partis pour que 79% des Français soient désormais prêts à un vote anti-système ?

il y a 4 heures 44 min
décryptage > Politique
Trouvaille linguistique

Et l'attaché parlementaire d'Aurélien Taché dénonça les "exhibisionistes"...

il y a 5 heures 8 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Trump ou Biden : les deux candidats ont un seul et même remède pour sauver l’économie, endetter l’Amérique

il y a 5 heures 15 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Suits : Avocats sur mesure" : une série souvent haletante, mais un peu irrégulière, quelques épisodes sont décevants, en particulier la saison 7

il y a 19 heures 5 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Et Maintenant ?" de Eirin Forsberg et Gilles La Carbona : comment devient-on une femme battue alors que tout semblait si parfait ?

il y a 19 heures 30 min
décryptage > Culture
Septième art

Les banalités subversives de Maïwenn

il y a 1 heure 31 min
pépites > Santé
Choix cornélien : épidémie ou économie
Coronavirus : le reconfinement n'est plus tabou, couvre-feu élargi, confinement général ou local ?
il y a 2 heures 15 min
pépites > Politique
Relations humaines
Tensions internes dans la cellule diplomatique de l'Elysée et rapports tendus avec le Quai d'Orsay
il y a 2 heures 51 min
décryptage > Société
Dangers des nouveaux outils

Les objets connectés, des armes redoutables aux mains des auteurs de violences familiales

il y a 3 heures 27 min
décryptage > Economie
Réindustrialisation

Et pendant ce temps là, sur le front de l’industrie, on continue à faire des âneries

il y a 4 heures 18 min
pépites > Justice
Terrorisme
Selon Gérald Darmanin, le Collectif contre l’islamophobie en France (CCIF) est une officine contre la République
il y a 5 heures 2 min
décryptage > Politique
Cendres et bouillie

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

il y a 5 heures 11 min
décryptage > Economie
Mesures d'urgence

Sommet social : et s’il y avait une seule réforme à faire par ces temps de pandémie, laquelle serait-elle ?

il y a 5 heures 19 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"L'Aiglon - le rêve brisé de Napoléon" de Laetitia de Witt : un portrait du fils de l'Empereur, historiquement fiable et chaleureusement humain

il y a 19 heures 18 min
pépites > France
Appel au calme
Le CFCM considère que les "musulmans ne sont pas persécutés" en France
il y a 20 heures 18 min
© Reuters
© Reuters
Révélations

Scientologie : Le livre de révélations de Lawrence Wright qui fait le buzz aux Etats-Unis

Publié le 12 février 2013
Lawrence Wright tente d'expliquer dans son nouveau livre pourquoi tant de personnes, et de célébrités – de Tom Cruise à John Travolta –, ne quittent pas cette Église que beaucoup considèrent comme une secte.
Atlantico.fr
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Rédaction Atlantico
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lawrence Wright tente d'expliquer dans son nouveau livre pourquoi tant de personnes, et de célébrités – de Tom Cruise à John Travolta –, ne quittent pas cette Église que beaucoup considèrent comme une secte.

L’Église de scientologie, considérée comme une secte par certains, comme une religion par d'autres, ne cesse de fasciner et d'attirer toujours plus de monde. Livres, films, reportages s'accumulent pour essayer d'en percer les secrets. Lawrence Wright, le journaliste lauréat du Prix Pulitzer en 2007 pour son livre sur Al Qaïda, soulève dans son dernier livre "Going clear : Scientology, Hollywood & the prison of belief" l'une des questions que beaucoup se posent : "Comment des personnes rationnelles adhèrent à des croyances que les autres trouvent incompréhensibles ? Qu'est-ce que ses membres en retirent ?". Et son livre d'agiter les critiques qui ne cessent de vanter ses qualités.

Le si bon accueil du livre, qui fait pourtant suite à d'autres ouvrages très sérieux consacrés à l'Église de scientologie, s'explique notamment par le ton mesuré de l'auteur qui soutient par exemple que les méthodes employées par la scientologie pour s'assurer des disciples ne sont ni meilleures ni pires que celles des autres religions, mais également par les nombreux secrets révélés sur les personnes qui composent l’Église de scientologie, de Tom Cruise à John Travolta en passant par les personnes moins connues mais dont l'histoire n'en est pas moins intéressante.

Lawrence Wright revient ainsi sur la naissance et la vie de son fondateur, Ron Hubbard, sur son successeur, l'autoritaire David Miscavige. Le journaliste américain révèle même que David Miscavige frappe régulièrement et sans raison ses collègues au visage ou dans d'autres parties du corps.

Parmi les nombreux méfaits "secrets" commis par la secte, Lawrence Wright rappelle notamment que des enfants travaillent pour l’Église de scientologie à plein temps, que d'autres sont enfermés dans une espèce de cave appelée "Le Trou" ("The Hole"), ou encore qu'un cadre de l'Église a été forcé par ses supérieurs de nettoyer une salle de bain avec... sa langue. Le journaliste s'attarde également plus longuement sur l'histoire de Spanky Taylor, meilleure amie de l'acteur John Travolta au sein de l’Église. Cette femme, qui critiqua assez rapidement la secte, s'est vue envoyée dans le programme de réhabilitation de l'Eglise " The Rehabilitation Project Force " similaire à une prison pendant que sa fille âgée de dix mois était enlevée. Le bébé a alors été enfermé avec 30 autres enfants dans la "crèche" de l'organisation, "sombre et humide tandis que les enfants ne pouvaient jamais sortir dehors" raconte Lawrence Wright. Plus tard, Spanky Taylor a pu apercevoir sa fille. "Ses yeux étaient fermés par du mucus et sa couche était trempée […]. Elle était couverte de moucherons".

Entre maltraitances d'hommes et de femmes, trafic de personnes, et chantages, Lawrence Wright n'épargne personne dans son livre. Si ce n'est peut-être les personnes qui rejoignent l'Eglise, en subissent les conséquences.

En effet, pour pouvoir dénicher tous ces secrets, l'Américain a rencontré des dizaines d'anciens membres qui lui ont raconté tour à tour tout ce qu'on leur avait infligé. Le livre est d'ailleurs parti d'un long portrait publié il y a quelques années dans le New Yorker du scénariste et réalisateur oscarisé Paul Haggis, ancien membre de l’Église de scientologie, qui a décidé de la quitter après avoir passé 34 ans en son sein. Le scénariste du film Million Dollar Baby n'en pouvait plus de voir que la secte parlait d'homosexuels comme d'êtres qu'il fallait soigner quand lui-même était le père de deux lesbiennes.

Lawrence Wright jette ainsi un regard sympathique sur les personnes qui ont adhéré à la secte en relatant notamment "les maux infligés à ces personnes qui sont attirer malhonnêtement dans de tels groupe, pas parce qu'ils sont faibles mais parce qu'ils désirent faire le bien et vivre des vies qui ont un sens", ce qu'on leur promet.

Le journaliste reste donc mesuré pour mieux convaincre en dénonçant les horreurs de l’Église. Ainsi, s'il reconnaît que les membres d'une religion peuvent "croire ce qu'ils veulent", Lawrence Wright ajoute que "c'est en revanche différent de falsifier l'Histoire, de propager des faux et de cacher des violations de droits d'hommes et femmes". Suivant la même idée, il rejette les arguments des anti-Eglise de scientologie qui qualifie Ron Hubbard de "plus grand arnaqueur au monde". Selon lui, "le qualifier de pure arnaque revient à oublier les caractéristiques complexes, charismatiques, délirantes, et visionnaires de l'homme qui en font pourtant tout l'attrait" pour ceux qui décident de le rejoindre.

Mais qu'est-ce qui fait alors rester tous ces gens, de Tom Cruise à John Travolta ? Si une histoire de chantage sur des preuves liées à l'homosexualité supposée de l'acteur de Pulp Fiction a été évoquée, Lawrence Wright  insiste également sur le fait que l'importance de règles rigides donne à l’Église de scientologie son attrait, qu'un attachement de longue date à la secte rend difficile un retour à la vie normale, et que les sommes énormes engendrées par le culte ne laissent pas beaucoup de place à la défiance. Et de formuler ce que beaucoup pensent de Ron Hubbard et de son énorme pouvoir comme figure théologique : "Il osait. Il était fantasque. Il pouvait facilement inventer un univers plausible et élaboré. Mais c'est une chose de rendre cet univers plausible, et une autre de le croire. C'est la différence entre l'art et la religion".

Antoine Kalewicz

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (9)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Léa
- 20/01/2013 - 22:42
Esprit protestant, lire Max Weber pour comprendre
"Comment des personnes rationnelles adhèrent à des croyances que les autres trouvent incompréhensibles ? Qu'est-ce que ses membres en retirent ?"

Aux USA, l'esprit Protestant veut que, plus une secte gagne d'argent, plus elle prouve sa valeur. Pour les mêmes raisons, on voit des télévangélistes, sur leurs chaînes de télé privées, clamer les "bienfaits de Jésus" et enchaîner ehontément sur des demandes d'argent à leur envoyer. La bénédiction de Jésus, ou du Ciel au sens large, se concrétise par la réussite sociale.
C'est pourquoi plus la scientologie est riche, plus elle attire les gogos américains. Ici, où nous n'avons pas cette mentalité, elle reste confidentelle.
mariecl29
- 20/01/2013 - 18:24
Vous avez dit buzz?
@ciceron,
On a bien compris que les bienfaits comme celui-ci ne vous intéressent pas:
Israel : leaders religieux et scientologues contre la drogue 17/11/2012
A Isfiya, une ville d'Israel qui abrite une très forte communauté Druze, les leaders religieux ont fait appel aux scientologues de Tel Aviv pour organiser leur grande parade annuelle, sur le thème de la prévention contre les dangers des drogues.(il y en a plein d'autres)
Vous serez peut-être plus intéressé par ce DVD qui ne fait pas le buzz
dans les médias malgré ses reportages et ses témoignages qui font froid dans le dos:
L'ère de la peur - Le règne de terreur de la psychiatrie
http://www.youtube.com/watch?v=PX4DnG7eHBI
Le buzz sur la scientologie tombe à pic pour détourner l'attention du public et des médias!
ciceron
- 20/01/2013 - 16:52
@Atlantico
Et en plus vous avez censuré Sophile
C'est pas beau
Tout le monde a le droit de s'exprimer
Voyez les 2 maries, elles s'en privent pas