En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

02.

Producteur tabassé : Agnès Pannier-Runacher estime que les policiers "ont franchi la ligne rouge"

03.

Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?

04.

Un archéologue britannique fouille les décombres d'une maison, située sous un couvent de Nazareth, qu'il croit être celle où le Christ a vécu enfant

05.

70.000 euros par mois en 2019, une Bentley, un bateau, des appartements et maisons, le ministre de la Justice dévoile son patrimoine

06.

Recul du Covid : ces (mauvais) chiffres qui relativisent le satisfecit que décerne Olivier Véran à la France

07.

Donald Trump a déclaré hier qu'il partirait de la Maison Blanche après l'intronisation de son rival mais il aura du mal car il y a eu une "fraude massive"

01.

Julie Gayet tente de sauver son couple, Ingrid Chauvin liquide le sien, celui de Nabilla tangue; Sophie Marceau fait des câlins aux arbres, Aya Nakamura se la pète; Meghan Markle & Katy Perry, voisines et ennemies, Kylie & Kendall Jenner soeurs et idem

02.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

03.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

04.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

05.

Carnage en vue sur les banques européennes ?

06.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

01.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

02.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

03.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

04.

Barbara Pompili et Eric Dupond-Moretti annoncent la création d'un "délit d'écocide"

05.

Aucun lien entre le terrorisme et l'immigration !

06.

Martin Gurri : "Les vents de révolte ne sont pas prêts d’arrêter de souffler en Occident car nos élites et institutions ne sont plus adaptées au monde actuel"

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Clint et moi" de Eric Libiot : à la fois amusante et érudite, l’exploration d’un géant du cinéma américain par un critique de grande notoriété

il y a 2 heures 51 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Exposition "Voyage sur la route du Kisokaidō, de Hiroshige à Kuniyoshi" au Musée Cernuschi : les relais-étapes de la route emblématique du Kisokaidō par les maîtres de l'estampe japonaise du XIXe siècle, 150 œuvres magnifiques

il y a 3 heures 14 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Je ne vis que pour toi" de Emmanuelle de Boysson : le Paris saphique, littéraire et artistique du début du XXe siècle. Un mélange subtil de fiction et de réel

il y a 3 heures 55 min
pépites > Justice
Justice
Affaire Carlos Ghosn : Rachida Dati a été placée sous le statut de témoin assisté
il y a 6 heures 7 min
pépites > Terrorisme
Justice
Attentat de la rue des Rosiers : la Norvège autorise l'extradition d'un suspect vers la France
il y a 7 heures 20 min
pépites > International
Opération spéciale ?
Iran : un responsable du programme nucléaire, Mohsen Fakhrizadeh, aurait été assassiné
il y a 7 heures 48 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand Cédric se veut soutenable et quand Franck prend son pied : c’est l’actualité frimaire des montres
il y a 9 heures 48 min
pépites > Religion
Vatican
Coronavirus : une crise qui révèle ce qu'il y a dans nos coeurs estime le pape dans une longue tribune publiée par le New York Times où il évoque en détail la grave maladie qui l'a touché dans sa jeunesse
il y a 11 heures 36 min
décryptage > Politique
Stratégie de lutte contre le virus

Pour protéger mamie du Covid, le gouvernement veut la pousser dans les orties

il y a 12 heures 47 min
pépites > Politique
Couac
Article 24 : le ministre des Relations avec le Parlement déclare que les députés auront le dernier mot
il y a 13 heures 25 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le pouvoir de la destruction créatrice" de Philippe Aghion, Céline Antonin et Simon Bunel : le capitalisme ? Une formidable capacité à créer de la croissance grâce à son pouvoir de destruction… Remarquable démonstration

il y a 3 heures 1 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"L'historiographe du royaume" de Maël Renouard : à la cour d'Hassan II, les caprices d’un roi et le sort du courtisan malgré lui. De belles pages romanesques mais quelques digressions sans intérêt pour le récit

il y a 3 heures 42 min
pépites > Politique
Ces images "nous font honte"
Producteur passé à tabac par des policiers : Emmanuel Macron réagit dans un long texte sur Facebook
il y a 4 heures 22 min
pépites > France
Lutte contre le séparatisme
Le CCIF, menacé de dissolution par le gouvernement, annonce s'être auto-dissous
il y a 6 heures 55 min
pépites > Politique
Couac
Castex en marche arrière toute : finalement la "commission indépendante" ne réécrira pas l'article 24 de la loi "sécurité globale"
il y a 7 heures 38 min
light > Media
Esprit Canal
Sébastien Thoen aurait été viré de Canal+ après sa parodie de Pascal Praud pour Winamax
il y a 8 heures 8 min
light > Religion
Archéologie
Un archéologue britannique fouille les décombres d'une maison, située sous un couvent de Nazareth, qu'il croit être celle où le Christ a vécu enfant
il y a 10 heures 56 min
décryptage > High-tech
Usage d'Internet

Nos e-mails sont-ils vraiment une menace pour l'environnement ?

il y a 12 heures 11 min
pépite vidéo > Politique
"Images insoutenables"
Producteur tabassé : Agnès Pannier-Runacher estime que les policiers "ont franchi la ligne rouge"
il y a 13 heures 12 min
décryptage > Justice
Législation

Haine en ligne : à Bruxelles comme à Paris, une réponse législative pas à la hauteur du défi sociétal

il y a 13 heures 27 min
© Reuters
Claudia Mitchell est une jeune femme marine américaine de 25 ans, qui a perdu en mai 2004 la totalité de son bras gauche, amputé au ras de l'épaule, dans un accident de moto.
© Reuters
Claudia Mitchell est une jeune femme marine américaine de 25 ans, qui a perdu en mai 2004 la totalité de son bras gauche, amputé au ras de l'épaule, dans un accident de moto.
Androïdes

La science plus forte que les handicaps ? Demain, des membres mécaniques intelligents et sensitifs pour "réparer" les amputés

Publié le 25 décembre 2012
Des amputés devraient à l'avenir être "réparés" avec des membres mécaniques capables d'interpréter leur environnement et de transmettre des informations directement au cerveau humain.
David Rogez
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le docteur David Rogez est médecin en chef à l’hôpital militaire de Percy.Il est chef de service adjoint en rééducation et réadaptation par suppléance.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Des amputés devraient à l'avenir être "réparés" avec des membres mécaniques capables d'interpréter leur environnement et de transmettre des informations directement au cerveau humain.

Atlantico : Fabriquer des bras, des jambes ou d'autres membres pour des personnes qui en seraient privées, est-ce envisageable à l'heure actuelle ?

David Rogez : Ce que l'on sait faire, pour l'instant, ce sont des prothèses mécaniques ou hydrauliques. La plupart des patients bénéficient de ce type de prothèses. Depuis quelques années, on commence à voir émerger ce que l'on appelle des prothèses bioniques, qui reste malheureusement extrêmement couteuses.

Des prothèses bioniques, ce sont des prothèses qui sont équipées d'un certain nombre de capteurs qui vont pouvoir analyser vitesse, charge et autres facteurs qui vont entraîner une réponse de la prothèse elle-même. Par exemple, un blocage du genou qui empêchera une chute ou un déblocage du genou pour permettre un déplacement fluide. Ce sont des choses basiques mais indispensables au quotidien. Ces prothèses sont de plus capables d'enregistrer ces informations et de s'adapter en fonction du patient : marche plus ou moins rapide, difficultés diverses par exemple.

Tout cela reste très peu diffusé : une telle prothèse coûte environ 50 000 euros et n'est pas remboursée ! Quelques blessés militaires ont pu en bénéficier, par exemple, grâce au financement de diverses associations. Pour les civils, les rares bénéficiaires sont en général des victimes d'accidents où un tiers a pu être mis en cause.

L'avenir, l'étape suivante, qu'est-ce que c'est ?

Pour l'instant, la première étape, c'est de prouver le bon fonctionnement de telles prothèses. Il s'agit de démontrer qu'elles apportent un vrai confort et une vraie amélioration fonctionnelle au patient, notamment au patient actif : plutôt jeune et développant une importante activité physique, disposant d'un bon état général. Il y a une réflexion industrielle derrière : plus on pourra prescrire ce type de prothèses, plus les fabricants en produiront, plus les coûts seront réduits.

Des prothèses biologiques, c'est envisagé ? Peut-on imaginer un jour refabriquer des membres ?

Pour ce qui touche les greffes, la question de l'acceptation de l'organe ou du membre continue de se poser. Il y a un gros travail pour éviter un rejet de la greffe. Pour un membre qui appartiendrait directement à la personne, les cas sont extrêmement rares : il faut que le membre amputé soit parfaitement coupé, sans liaisons graves, en ayant une intervention extrêmement rapide. Là encore, le patient ne récupérera pas pleinement l'usage de son membre.

Fabriquer des membres totalement synthétiques ... c'est encore loin ! On commence à être capables de produire de la peau. En prélevant un petit centimètre de peau, sur un patient, on peut passer par des laboratoires américains pour obtenir une surface plus importante une semaine après. Mais il s'agit juste de peau, que l'on pourra poser sur le corps d'un blessé. Fabriquer du muscle est autrement plus complexe et beaucoup plus éloigné de nous.

Ce qui est plus envisageable à moyen terme, en plus des prothèses bioniques dont je vous ai parlé, c'est d'améliorer l'intégration au corps d'équipements mécaniques. L'un des principaux problèmes, par exemple, c'est ce que l'on appelle l'emboiture : la pièce qui se trouve entre le moignon et la prothèse. Cette pièce peut poser beaucoup de soucis : lourde, difficilement adaptable à certains patients (les amputés au niveau de l'épaule ou de la mi-cuisse sont particulièrement concernés), elle peut poser de nombreux problèmes d'ergonomie pour le porteur. De plus en plus, des équipes pratiquent ce que l'on appelle l'osthéo-intégration. Il s'agit d'intégrer une pièce métallique directement dans ce qu'il reste du membre, de l'os : une tige métallique dépassera alors de l'amputation d'une dizaine de centimètres et pourra directement s'accorder à la prothèse.

A long terme, peut-on espérer un jour voir des patients retrouver une sensation de toucher dans des membres amputés ?

A beaucoup plus long terme, on parle de faire des greffes nerveuses. Il s'agit de dériver des nerfs intacts et de les connecter sur les terminaisons de la prothèses. Cela permet de relier directement le cerveau du patient au membre. Des recherches sont notamment en cours à ce sujet pour des prothèses des membres supérieurs. On espère ainsi voir des amputés commander directement par leur cerveau l'ouverture ou la fermeture d'une main mécanique, par exemple.

Est-ce qu'on pourra intégrer des facteurs sensitifs dans ce type de prothèses ? A priori oui, on espère en tout cas. Plusieurs pistes évoquent des capteurs sur ces prothèses qui pourraient retransmettre des informations, et donc des sensations, directement traitées par le système nerveux et par le cerveau.

Comment avance la recherche dans ce domaine ?

Pour ce qui est des membres supérieurs, beaucoup moins de laboratoires travaillent sur le sujet car il y a beaucoup moins d'amputés des membres supérieurs. Tout dépend au final de l'impact économique.

La recherche est menée à la fois par des organismes publics, notamment pour les greffes, comme par des organismes privés, pour l'élaboration et la fabrication de prothèses. Pour les prothèses, il y a trois laboratoires dans le monde qui travaillent sur le sujet à grande échelle : un aux Etats-Unis, un en Allemagne et un en Islande.

Propos recueillis par Romain Mielcarek

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Pas d'autres commentaires