En direct
Best of
Best of du 15 au 21 février
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

02.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

03.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

04.

La réaction de la femme de Griveaux

05.

Voyeurisme, une addiction contemporaine : il y a ceux qui filment...et ceux qui regardent

06.

Nos ancêtres les paysans : mais au fait combien de français ont encore une idée de la vie à la ferme ?

07.

Elections législatives en Iran : une abstention record et un avenir inquiétant

01.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

02.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

03.

Les gros salaires de plus en plus gros... Mais qu'est ce qui peut justifier de telles extravagances ?

04.

Les suppressions d'emplois chez HSBC annoncent une casse sociale sans précédent dans le secteur bancaire européen

05.

L’hiver noir du macronisme : quels lendemains pour LREM ?

06.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

01.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

02.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

03.

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

04.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

05.

La réaction de la femme de Griveaux

06.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

ça vient d'être publié
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
L'Agence spatiale européenne vous propose de passer des mois dans un lit en apesanteur ; Seti met en ligne deux pétaoctets de données pour la recherche extraterrestre
il y a 1 heure 58 min
décryptage > France
Kafkaïen

Ces fautes de l’administration française

il y a 3 heures 8 min
décryptage > International
Désaveu

Elections législatives en Iran : une abstention record et un avenir inquiétant

il y a 3 heures 31 min
décryptage > Europe
Bonnes feuilles

L’Europe face aux défis migratoires

il y a 3 heures 55 min
décryptage > Environnement
Bonnes feuilles

Agriculture : l’élevage, l’allié de la planète

il y a 3 heures 55 min
décryptage > Education
Mal adaptés

Pourquoi les plus introvertis sont injustement traités par le système scolaire

il y a 3 heures 57 min
décryptage > High-tech
Menace

Ransomware : radioscopie d'un méga risque économique sous estimé en France

il y a 4 heures 26 min
light > People
Reconversion
L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)
il y a 20 heures 29 min
pépites > International
Enquête
L’association L’Arche révèle des abus sexuels qu'aurait commis Jean Vanier, son fondateur
il y a 21 heures 58 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Une histoire d’amour" : Intensité discutable

il y a 1 jour 42 min
décryptage > Economie
Négociations

Brexit : vers une bataille de poissonniers

il y a 2 heures 51 min
décryptage > Media
En route vers les César de la connerie

"Mâles et blancs". Vous avez aimé la saison 1 ? Vous adorerez la saison 2 !

il y a 3 heures 22 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Pourquoi la pollution automobile aurait quand même baissé (et peut-être même plus) sans la politique anti-voitures d’Anne Hidalgo
il y a 3 heures 48 min
décryptage > International
Bonnes feuilles

La colère du peuple algérien face au règne d'Abdelaziz Bouteflika

il y a 3 heures 55 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

La philosophie : ce sentiment premier de l’existence

il y a 3 heures 56 min
décryptage > International
Un homme averti n’en vaut toujours pas deux

Nouvelles ingérences électorales (de Russie ou d'ailleurs) en vue : les démocraties occidentales toujours pas vaccinées

il y a 4 heures 14 min
décryptage > Société
M'as-tu vu

Voyeurisme, une addiction contemporaine : il y a ceux qui filment...et ceux qui regardent

il y a 4 heures 40 min
pépites > Société
Profilage
Le PDG de Rynair fait polémique en expliquant que les terroristes sont souvent des hommes seuls musulmans, pas des familles
il y a 21 heures 27 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Le Serpent et la Lance Acte 1" : Un thriller Aztèque comme vous n'en avez jamais vu !

il y a 1 jour 29 min
décryptage > Culture
Too much

Start-up nation oui, anglais à l’eurovision non : qui importe quel mot dans le français d’aujourd’hui ?

il y a 1 jour 2 heures
Affaire Merah

Commission d'enquête sur les bugs de l'affaire Merah : les services secrets français sont-ils à la hauteur ?

Publié le 08 décembre 2012
Une commission d'enquête parlementaire sur les ratés de l'affaire Merah devrait s'ouvrir en janvier 2013. Elle vise à mettre en lumière les probables dysfonctionnements des services secrets français.
Alain Chouet est un ancien officier de renseignement français.Il a été chef du service de renseignement de sécurité de la DGSE de 2000 à 2002.Alain Chouet est l'auteur de plusieurs ouvrages sur l’islam et le terrorisme. Son dernier livre, "Au coeur des...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alain Chouet
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alain Chouet est un ancien officier de renseignement français.Il a été chef du service de renseignement de sécurité de la DGSE de 2000 à 2002.Alain Chouet est l'auteur de plusieurs ouvrages sur l’islam et le terrorisme. Son dernier livre, "Au coeur des...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Une commission d'enquête parlementaire sur les ratés de l'affaire Merah devrait s'ouvrir en janvier 2013. Elle vise à mettre en lumière les probables dysfonctionnements des services secrets français.

Atlantico : A l'initiative du groupe écologiste, une commission d'enquête parlementaire sur le déroulement de l'affaire Merah devrait être créée en janvier. Suite au vote des élus le 5 décembre dernier, la commission sera chargée d'enquêter sur les éventuels ratés de la Direction centrale du renseignement supérieur (DCRI). N'y-a-t-il pas un risque d'instrumentalisation du politique sur nos services de renseignements ?

Alain Chouet : J'ai toujours appelé de mes vœux un contrôle démocratique - parlementaire ou autre - des services de renseignement qui, en France, relevaient jusqu'en 2007 du "bon plaisir" exclusif du chef de l’État, situation unique parmi les grandes démocraties.  C'est en l'absence de ce contrôle qu'existe un réel risque d'instrumentalisation des services par l'exécutif à des fins plus ou moins avouables. Les récentes réformes de l'appareil de renseignement français ont abouti entre autres en 2008 à la création d'une délégation parlementaire au renseignement et à la création d'un poste de coordonnateur du renseignement indépendant des services. Ces réformes constituent le début d'une démarche utile assurant une bonne visibilité du travail des services par les élus de la Nation et susceptible d’assurer la continuité entre les activités de défense et le fonctionnement courant de la « société civile ».

La constitution d'une commission d'enquête parlementaire dans le cadre de l'affaire Merah n'est pas choquante pour les professionnels du renseignement. Mais elle me paraît être une initiative un peu disproportionnée par rapport aux faits dans la mesure où les  dysfonctionnements inhérents à cette affaire ont été parfaitement analysés dans le rapport de MM. Desprats et Leonnet en date du 19 octobre dernier. Ce rapport, accessible à tout le monde et en particulier aux parlementaires, propose des solutions aux difficultés apparues dans le traitement de cette affaire, et je ne vois guère ce qu'une commission d'enquête parlementaire pourra faire de plus.

Selon Noël Mamère, il y aurait des "dysfonctionnements graves dans le système de renseignement français", notamment en termes de lutte antiterroriste. Ce constat est-il crédible ?

Si Monsieur Mamère a connaissance de "dysfonctionnements graves dans le système de renseignement français", il est de son devoir d'élu du peuple de les exposer publiquement et en détail.

Engagée sur de nombreux dossiers politiques internationaux où la composante terroriste est prégnante, située sur d’importantes routes de trafics internationaux en tous genres, disposant encore – n’en déplaise aux esprits chagrins – d’un important potentiel d’innovation technologique, la France a été relativement épargnée depuis près de vingt ans par les paroxysmes de la violence politique, des dérives criminelles mafieuses et de l’espionnage industriel. Elle ne le doit ni a un heureux hasard, ni à la providence mais au travail obscur, patient et obstiné de ses services de sécurité intérieurs et extérieurs. Il ne s’agit pas de leur tresser des couronnes pour avoir rempli la mission qui est la leur mais de veiller à ce qu’ils puissent continuer à la remplir avec le soutien éclairé de tous, en particulier des élus de la Nation.
 
D'autre part il y a un grave abus de langage à classer les récentes affaires de violence aveugle dans notre pays - telles l'affaire Merah ou celle plus récente du "réseau de Strasbourg" - dans des problématiques de terrorisme. On est plutôt là dans des affaires de dérives psychiatriques comme celle d'Anders Breivik en Norvège où des tueurs fous de Colombine aux États-Unis. Ce n'est pas parce que les auteurs de ces violences en France sont musulmans ou convertis à l'Islam qu'il faut voir en eux des "terroristes" qui relèveraient du renseignement antiterroriste. Ils sont symptomatiques d'un mal plus profond de notre société qui appelle certainement des réponses de surveillance et de prévention policières et judiciaires, mais aussi - et surtout - des réponses politiques, sociales, éducatives et culturelles.

Les députés EELV, à l'origine de l'initiative, affirment qu'une telle enquête rendra hommage aux familles de victimes de l'affaire Merah mais aussi de l'affaire Karachi. Le compassionnel est-il réellement compatible avec la raison d'Etat ?

Le compassionnel n'est pas compatible avec grand-chose si ce n'est la bonne conscience des compatissants... Mais je ne vois pas du tout le rapport entre l'affaire Merah et les affaires de Karachi, ni en quoi les conclusions d'une commission d'enquête sur les ratés de l'affaire Merah sera d'un quelconque réconfort pour les familles de victimes de l'attentat de 2003 au Pakistan.
 
Je dis "les affaires" car il y a bien deux affaires dites de Karachi. L'une qui est une affaire opaque de corruption dans les années 95 et qui reste à élucider, mais dont les services de renseignement sont totalement absents. L'autre qui est une affaire de terrorisme en 2003, et où les services de renseignement ont distingué dès le début des indices sérieux et concordants d'implication des services locaux.

A ce jour, aucun des magistrats en charge de ces affaires n'a été en mesure d'établir un lien entre les deux. L'enquête sur l'attentat contre les employés de la DCN n'est pas du ressort des services de renseignement dont le rôle se limite à assister en toute transparence les magistrats en charge de cette affaire s'ils le demandent. Ces magistrats sont à ce jour au nombre de trois, un procureur et deux juges d'instruction successifs, dont l'indépendance envers l'exécutif et les services ne peut être mise en doute.

Enfin, il est paradoxal de voir des élus appelant quotidiennement à la désobéissance civile, à la constitution de zones interdites aux forces de l'ordre, à l'occupation illégale d'immeubles, à la destruction sauvage des récoltes d'autrui - fussent-elles OGM, saisis brusquement de l'irrépressible besoin d'aller jeter la suspicion sur l'activité des services de sécurité alors qu'ils ont toute possibilité d'aller s'informer dans le cadre de la délégation parlementaire au renseignement qui, par décret du 24 décembre 2009, est habilitée à auditionner le coordonnateur du renseignement.
 

Propos recueillis par Théophile Sourdille

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

02.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

03.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

04.

La réaction de la femme de Griveaux

05.

Voyeurisme, une addiction contemporaine : il y a ceux qui filment...et ceux qui regardent

06.

Nos ancêtres les paysans : mais au fait combien de français ont encore une idée de la vie à la ferme ?

07.

Elections législatives en Iran : une abstention record et un avenir inquiétant

01.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

02.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

03.

Les gros salaires de plus en plus gros... Mais qu'est ce qui peut justifier de telles extravagances ?

04.

Les suppressions d'emplois chez HSBC annoncent une casse sociale sans précédent dans le secteur bancaire européen

05.

L’hiver noir du macronisme : quels lendemains pour LREM ?

06.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

01.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

02.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

03.

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

04.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

05.

La réaction de la femme de Griveaux

06.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
cappucino
- 09/12/2012 - 02:03
vous devriez arrêtés de nous cassez les pieds avec merah
en plus vous nous bassinez à montrer la photo de cet assassin toutes les semaines.
freddy
- 08/12/2012 - 14:17
Mamère fait parti d'un petit groupuscule
pour lequel tout ce qui est mauvais pour la France sera bon pour lui et les siens.Haine de notre pays, ses valeurs, son histoire, sa culture, ses traditions.Ils s'en défendent à corps et à cris, mais le naturel revient toujours au galop.Cette commission n'a qu'un but: discréditer la France et ses services de renseignements.
carredas
- 08/12/2012 - 10:54
Excellent article...
" Le compassionnel n'est pas compatible avec grand-chose si ce n'est la bonne conscience des compatissants... Mais je ne vois pas du tout le rapport entre l'affaire Merah et les affaires de Karachi, ni en quoi les conclusions d'une commission d'enquête sur les ratés de l'affaire Merah sera d'un quelconque réconfort pour les familles de victimes de l'attentat de 2003 au Pakistan."
Par ailleurs, la fin de l'article est savoureuse à souhait...
EELV qui revendique la désobéissance civile d'un côté et qui cherche à discréditer les services de sécurité de l'autre...!