En direct
Best of
Best of du 21 au 27 mars
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Fonctionnaires en déroute... mais que se passe-t-il dans le secteur public ?

02.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

03.

Confinement : petits trucs et astuces pour préserver la rapidité de votre accès Internet par temps de surcharge

04.

Coronavirus : pourquoi votre groupe sanguin a une influence sur votre risque d'être infecté

05.

Procédures contre les responsables publics : ce qui sera juridiquement possible (ou pas)

06.

Coronavirus : et voilà ce qui se serait passé si on n’avait rien fait contre l’épidémie

07.

Attention chiffre choc : et le nombre réel de policiers pour assurer le confinement et l’ordre public dans Paris n’est plus que de...

01.

Que ferons-nous de la France post-coronavirus ?

02.

Covid-19 : l'Aide sociale à l’enfance au bord de l'explosion

03.

1050 milliards pour la BCE, 700 milliards de dollars pour le budget américain, 50 milliards d’euros pour le Français… d’où vient tout cet argent ?

04.

Saint-Denis, ville ouverte : ouverte au coronavirus !

05.

Covid-19 et confinement strict : pourquoi une résurgence du virus est inévitable

06.

Fonctionnaires en déroute... mais que se passe-t-il dans le secteur public ?

01.

Coronavirus : la plus grande crise économique de tous les temps… ou pas. Car les armes existent pour la contrer

02.

Aussi inquiétante que le Covid-19, la crise de la raison ? Gourous et boucs émissaires font leur retour

03.

Chloroquine : les doutes qui pèsent sur la rigueur de l’étude du professeur Raoult expliqués par un biostatisticien

04.

Que ferons-nous de la France post-coronavirus ?

05.

Lutte contre le Coronavirus : ces failles intellectuelles qui fragilisent la méthode française

06.

Covid-19 et confinement strict : pourquoi une résurgence du virus est inévitable

ça vient d'être publié
décryptage > Santé
Exemple chinois

Coronavirus : pourquoi l’Occident ne comprend pas ce qui a vraiment marché à Wuhan

il y a 14 min 40 sec
décryptage > Finance
Nerf de la guerre

Crise de trésorerie généralisée : tensions (évitables) sur le secteur bancaire

il y a 40 min 16 sec
rendez-vous > Media
Revue de presse people
Béatrice Dalle se marie à nouveau, Katy Perry & Orlando Bloom décalent; Daniel Craig veut tout claquer avant de mourir; Kim Kardashian : sex-exploitée par sa mère ?; Angelina Jolie repart en guerre contre Brad
il y a 1 heure 43 min
light > Culture
Fin du confinement ?
Olivier Py reste optimiste pour la prochaine édition du Festival d’Avignon en juillet 2020
il y a 12 heures 53 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La fin de l'amour" d'Eva Illouz : quand Tinder, grand centre commercial de rencontres, détrône la cour amoureuse

il y a 14 heures 13 min
pépites > International
Lutter contre un retour du virus
Covid-19 : la Chine décide de fermer temporairement ses frontières aux étrangers
il y a 17 heures 23 min
light > France
Changement d’heure
Malgré le confinement, n’oubliez pas le passage à l’heure d’été ce week-end
il y a 19 heures 8 min
pépites > Politique
Face à la vague
Covid-19 : Edouard Philippe alerte contre "la vague extrêmement élevée" qui "déferle"
il y a 20 heures 9 min
décryptage > Politique
Ami entends-tu...

Et Didier Guillaume lança un appel à l'armée des ombres !

il y a 21 heures 32 min
pépites > Europe
Nouvelle personnalité
Royaume-Uni : le Premier ministre Boris Johnson a été testé positif au coronavirus
il y a 22 heures 11 min
décryptage > Société
Egoïsme ?

Pourquoi il est si compliqué d’accepter les règles du confinement même quand on en a compris l’intérêt

il y a 20 min 27 sec
décryptage > Science
Hécatombe

Coronavirus : et voilà ce qui se serait passé si on n’avait rien fait contre l’épidémie

il y a 58 min 5 sec
décryptage > Santé
Nembro

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

il y a 1 heure 59 min
pépites > International
ONG
SOS Chrétiens d'Orient : libération de trois otages français en Irak
il y a 13 heures 39 min
pépite vidéo > France
Victimes françaises
Covid-19 : "les visages d’une tragédie"
il y a 16 heures 20 min
pépites > Politique
Deux semaines de plus
Coronavirus : Edouard Philippe officialise le prolongement du confinement jusqu’au 15 avril
il y a 17 heures 50 min
pépites > Religion
"Urbi et Orbi"
Vatican : le pape François va présider une prière planétaire et bénir le monde entier face au Covid-19
il y a 19 heures 33 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand le bulldog baille et quand les clous d’or piquent le ciel : c’est l’actualité reconfinée des montres
il y a 20 heures 44 min
pépite vidéo > Santé
Immense tristesse
Julie, 16 ans, est la plus jeune victime du Covid-19 en France
il y a 21 heures 42 min
décryptage > Europe
Commission européenne

Union européenne : l’intérêt général otage des bien-pensants ?

il y a 23 heures 13 min
Les panneaux solaires sont-ils verts ?

Dis-moi combien tu consommes et je te dirai qui tu es

Publié le 10 mars 2011
Les professionnels de l'industrie photovoltaïque sont sur le grill en ce mercredi 9 mars. C'est en effet aujourd'hui que les nouvelles règles de rachat de l’électricité produite par les panneaux solaires entrent en vigueur, règles nettement moins favorables qu'auparavant. Les partisans des énergies renouvelables crient à la trahison mais d'autres, dont Olivier Trotta, expert en communication sur le CO², rappellent que les panneaux solaires ne sont pas forcément si vertueux que cela...
Olivier Trotta est expert environnemental, fondateur de CO2M, société qui évalue le bilan carbone des entreprises et des institutions publiques.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Olivier Trotta
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Olivier Trotta est expert environnemental, fondateur de CO2M, société qui évalue le bilan carbone des entreprises et des institutions publiques.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les professionnels de l'industrie photovoltaïque sont sur le grill en ce mercredi 9 mars. C'est en effet aujourd'hui que les nouvelles règles de rachat de l’électricité produite par les panneaux solaires entrent en vigueur, règles nettement moins favorables qu'auparavant. Les partisans des énergies renouvelables crient à la trahison mais d'autres, dont Olivier Trotta, expert en communication sur le CO², rappellent que les panneaux solaires ne sont pas forcément si vertueux que cela...

La transparence a ceci de particulier qu’en général, elle met tout le monde d’accord. Quand on a des chiffres “sous le nez”, il est plus difficile de les contredire ou de les manipuler, comme les mots.

Le CO² est un précieux allié, digne de confiance, car il indique clairement ce qu’est la “co²nsommation” réelle “avant” de ce que j’achète ; soit la quantité d’énergie fossile, essentiellement le pétrole, dépensée au moment où j’achète mon produit.

Pourquoi donc la transparence, soit la traçabilité, de l’information environnementale et notamment du CO² devrait-elle faire si peur ? Qu’y  a-t-il donc à cacher “sous le tapis du business” au point que l'on ne veuille toujours pas l’afficher clairement “en toute transparence” sur l’ensemble de notre “co²nsommation” ? Pourquoi la “co²mmunication”, soit la transparence “éco²logique” de notre société de “co²nsommation”, n’est-elle toujours pas massivement démocratisée ?

Prenons le cas précis de la filière photovoltaïque française. La transparence “éco²logique” “au démarrage” eu largement simplifiée la tâche des différents acteurs ainsi que celle des clients, au moment du choix notamment, sur de stricts critères de performances énergétiques. Et permis, au final, d’éviter en partie la formation de la bulle actuelle et de pas mal d’excès dans cette filière naissante.

Il est encore quasi impossible de connaître précisément, lorsque l'on souhaite s’équiper de panneaux solaires, leurs bilans énergétiques ; pour pouvoir “co²mparer” et choisir au départ… les solutions les plus performantes énergétiquement ”avant”.

Les panneaux solaires ne seraient pas si “verts” qu'il y paraît ?

Or, lors de l’achat d’une solution technique pour économiser de l’énergie,  type panneaux solaires, pompes à chaleur, chaudière à gaz à condensation - et la liste est longue - il apparaîtrait comme élémentaire de pouvoir connaître la quantité d’énergie “dépensée  avant”, soit essentiellement fossile et pétrole, donc le CO² émis “derrière” ; pour produire, acheminer et commercialiser ladite machine. Soit savoir si le produit que j’achète est performant “avant”, surtout quand il est censé l’être aussi “après”.

C’est donc un comble dans cette époque des économies d’énergies massives, que ceux qui vendent ces solutions miracles économiques et “écologiques”, et souvent hors de prix, ne soient pas plus à même d’afficher naturellement et clairement les performances énergétiques réelles, et non supposées, de matériels qui font pourtant faire des économies d’énergie “après”. Et c’est pourtant la réalité.

Quand j’achète ma voiture, le critère de la performance et de l’efficacité énergétique, via l’affichage CO², sont prépondérants à l’achat ; idem pour l’immobilier, avec la généralisation du Diagnostic de Performance Energétique.

Vous me direz, pour la voiture, on ne connaît toujours pas le bilan énergétique “avant” non plus, ce qui serait fort utile, à savoir pour toutes ces automobiles de plus en plus “éco²nomiques” “après”… Soyons là encore “éco2logiques” jusqu’au bout. Les voitures étant en plus fabriquées de plus en plus “ailleurs”…

La fabrication d’une maison ou d’un immeuble ne se délocalise pas encore, au moins pour la partie montage et assemblage. Qu’en est-il pour des produits “plus petits” et transportables, type un onduleur, un module solaire, un panneau solaire, une pompe à chaleur…

“Co²nsommons” moins d'énergies fossiles avant de penser énergies “vertes”

Dans le cas du photovoltaïque qui produit de l’énergie renouvelable “après”, on est rarement dans la logique qui devrait prévaloir ; à savoir, d’abord, j’isole mon habitation, mes bureaux, mon usine, donc je diminue drastiquement mes consommations d’énergie ; et après seulement, je trouve le bon mix énergétique pour pourvoir à mes besoins ; mais plutôt dans “je vais économiser tant d’impôts tout de suite et gagner combien sur combien d’années en rente…” ?!

Alors oui, en cette période de pétrole qui flambe dans la durée, de raréfaction des énergies fossiles pétrole en tête, d’économies d’énergies, soyons enfin “éco²logiques” avec nous-mêmes, avec la société qui nous entoure et surtout avec notre environnement ! Que les économies d’énergie, soit les “éco²nomies” pour les énergies fossiles, le soit enfin “d’un bout à l’autre” de la chaîne !

Que la voie de la facilité et de l’immédiateté de la rentabilité ne prime plus au détriment des voies plus stables et plus pérennes ! Que la transparence “éco²logique” via l’affichage environnemental démocratisé de la “co²mmunication” serve enfin à l’ensemble de la société et pas seulement à quelques sociétés !

Le made in France, plus “éco²nomique” ?

Que la défiscalisation, soit les économies d’impôts, soit le collectif et l’Etat “après coût”, ne soient pas le premier faire valoir de ces miracles énergétiques.

Que la défiscalisation bénéficie donc à l’ensemble de la société française en développant en retour nos tissus industriels et économiques en région. “Je récupère d’une main ce que je t’ai donné de l’autre main”… Alors, oui, le Made in France est plus “éco²nomique” que le Made in Pétaouchnock, ça tombe sous le bon sens ! Oui, l’industrie n’est plus ni un gros mot ni un mot sale et c’est notre avenir commun que de la développer ici même ! Oui, on doit réapprendre à produire et à travailler de nos mains, la seule économie du service ne rendant plus service à toute la société. Oui, le produit local est plus low CO², c’est du bon sens élémentaire !

Et encore plus en France qui a le mix énergétique le plus décarbonné au monde avec son électricité d’origine nucléaire et de plus en plus renouvelable ! Oui à la généralisation du bon sens “près de chez nous” ! Oui aux panneaux solaires français plus “éco²nomiques”. Et non aux fausses promesses et aux sur-promesses “pour la planète” pour de l’argent trop facile et trop vite…

Non aux produits bio, écolos, verts non “éco²nomiques”, c’est une question d’équité et d’équilibre environnemental. Non aux produits et solutions low cost qui pullulent et qui ne sont pas “low CO²ST” !

Et oui, au final à “l’éco²nomie” qui est une chance pour la société française dans son ensemble : elle est bonne pour le tissu économique local, pour l’emploi, pour l’Etat, pour l’environnement, donc pour l’avenir de nos enfants. C’est loin maintenant qu’il faut regarder tous ensemble, à l’horizon du soleil couchant, pas levant ! Et mettre toutes nos énergies en commun pour décarbonner logiquement et équitablement nos systèmes économiques. Il n’y a décidément plus de petites “éco²nomies” à réaliser.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Fonctionnaires en déroute... mais que se passe-t-il dans le secteur public ?

02.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

03.

Confinement : petits trucs et astuces pour préserver la rapidité de votre accès Internet par temps de surcharge

04.

Coronavirus : pourquoi votre groupe sanguin a une influence sur votre risque d'être infecté

05.

Procédures contre les responsables publics : ce qui sera juridiquement possible (ou pas)

06.

Coronavirus : et voilà ce qui se serait passé si on n’avait rien fait contre l’épidémie

07.

Attention chiffre choc : et le nombre réel de policiers pour assurer le confinement et l’ordre public dans Paris n’est plus que de...

01.

Que ferons-nous de la France post-coronavirus ?

02.

Covid-19 : l'Aide sociale à l’enfance au bord de l'explosion

03.

1050 milliards pour la BCE, 700 milliards de dollars pour le budget américain, 50 milliards d’euros pour le Français… d’où vient tout cet argent ?

04.

Saint-Denis, ville ouverte : ouverte au coronavirus !

05.

Covid-19 et confinement strict : pourquoi une résurgence du virus est inévitable

06.

Fonctionnaires en déroute... mais que se passe-t-il dans le secteur public ?

01.

Coronavirus : la plus grande crise économique de tous les temps… ou pas. Car les armes existent pour la contrer

02.

Aussi inquiétante que le Covid-19, la crise de la raison ? Gourous et boucs émissaires font leur retour

03.

Chloroquine : les doutes qui pèsent sur la rigueur de l’étude du professeur Raoult expliqués par un biostatisticien

04.

Que ferons-nous de la France post-coronavirus ?

05.

Lutte contre le Coronavirus : ces failles intellectuelles qui fragilisent la méthode française

06.

Covid-19 et confinement strict : pourquoi une résurgence du virus est inévitable

Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Didier Lejeune
- 10/03/2011 - 10:37
Le seul critère d'achat : le rapport qualité/prix
Vous allez étiquetter les arbres, les océans et les volcans aussi? Les Français achèteront votre produit "propre" si à prix identique la prestation reste la même qu'un produit "energivore". Il est grotesque de penser que les gens vont accepter de payer plus cher sur le seul argument fumeux de développement durable...
martel
- 10/03/2011 - 09:38
lobby nucléaire
On retrouve dans ce papier toute la dialectique du lobbying pro-nucléaire...l'auteur a juste oublié de dire que lorsqu'il raisonne low co2 il raisonne tout nucléaire...en oubliant bien sur les déchets radioactifs et les risques...
Pendant ce temps, les usa, la Chine, l'Allemagne investissent massivement dans le solaire...et nous on contruit des EPR...