En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

02.

Et l'attaché parlementaire d'Aurélien Taché dénonça les "exhibisionistes"...

03.

Vers un reconfinement national : en quoi sera-t-il différent du précédent ?

04.

Ramzan Kadyrov estime qu'Emmanuel Macron pousse les musulmans "vers le terrorisme"

05.

Puisque nous sommes partis pour des reconfinements, que faire pour éviter une violente crise de santé mentale ?

06.

COVID-19 : mais où en est la Chine ?

07.

Mais qu’est ce qu’ont vraiment loupé les partis pour que 79% des Français soient désormais prêts à un vote anti-système ?

01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

03.

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

04.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

05.

« Qu'est-ce que ce pays qui a perdu la tête ? » Clémentine Autain a fait mine d'oublier que c'est Samuel Paty qui avait perdu la sienne

06.

Le gouvernement fait peser la totalité du poids de l’épidémie sur les soignants et sur les Français. Y a-t-il un moyen de le forcer à assumer enfin ses responsabilités ?

01.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

02.

François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"

03.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

04.

Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"

05.

Mais qu’est ce qu’ont vraiment loupé les partis pour que 79% des Français soient désormais prêts à un vote anti-système ?

06.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

ça vient d'être publié
pépite vidéo > Politique
"La vie doit continuer"
Renaud Muselier plaide pour un confinement aménagé et différent de la période de mars dernier
il y a 18 min 52 sec
décryptage > France
Combat contre le séparatisme

Islamisation de la France : déni, lâcheté ou compromission ?

il y a 49 min 43 sec
décryptage > France
Tout change

Voici comment et pourquoi Hollande et le CFCM sont bizarrement devenus islamophobes

il y a 1 heure 26 min
pépites > Politique
Coronavirus
L'exécutif pris entre deux feux : médecins d'un côté, chefs d'entreprises de l'autre
il y a 1 heure 41 min
décryptage > Santé
Lutte contre la pandémie

Covid-19 hors de contrôle : les nouveaux tests feront-ils (enfin) la différence ?

il y a 2 heures 42 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Mais quand va-t-on s’apercevoir que le débat entre la santé et l’économie est un faux débat ?

il y a 3 heures 15 min
pépites > Politique
Vers un nouveau confinement ?
Covid-19 : Emmanuel Macron annoncera de nouvelles restrictions ce mercredi à 20 heures
il y a 16 heures 39 sec
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La Chambre des dupes" de Camille Pascal : Louis XV et les soeurs Mailly-Nesle : amours, intrigues, courtisans... Un roman brillant et bien documenté

il y a 17 heures 6 min
pépites > Politique
Campagne sous tension
Virginia Raggi, la maire de Rome, révèle être menacée par la mafia
il y a 18 heures 1 min
pépites > France
Tchétchénie
Ramzan Kadyrov estime qu'Emmanuel Macron pousse les musulmans "vers le terrorisme"
il y a 18 heures 57 min
pépites > Media
Contrarié
Le président turc n'apprécie pas du tout d'être caricaturé à la Une de Charlie Hebdo et il va riposter
il y a 29 min 5 sec
décryptage > France
Attentat de Conflans-Sainte-Honorine

Liberté, j’écris ton nom

il y a 1 heure 6 min
décryptage > Santé
Lieux ciblés

Parcs, plages et autres interdictions de promenade : ces mesures du premier confinement qu’aucune efficacité sanitaire ne justifie

il y a 1 heure 35 min
décryptage > International
Résistance face à la pandémie

Samfundssind : les Danois ont choisi leur mot de l’année 2020 et il est la clé de leur résilience face au Coronavirus

il y a 1 heure 43 min
décryptage > Politique
Chasse aux sorcières

Une certaine gauche s’étrangle des accusations de complicité avec l’islamisme mais sera-t-elle capable d’en tirer des leçons sur ses propres chasses aux fachos imaginaires ?

il y a 2 heures 53 min
pépites > Politique
Coronavirus
Vers un reconfinement national : en quoi sera-t-il différent du précédent ?
il y a 3 heures 40 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Les Gaulois réfractaires demandent des comptes au Nouveau Monde" de Philippe de Villiers : La Vendée se prend pour Bibracte. La révolte gronde. Les 2 Villiers sont à la manoeuvre

il y a 16 heures 55 min
light > Media
Bon rétablissement
Michel Drucker ne sera pas de retour sur France 2 avant 2021 après son opération
il y a 17 heures 39 min
Pollution
Réchauffement climatique : des gisements de méthane se décongèlent dans l'océan Arctique relâchant du gaz à effet de serre
il y a 18 heures 23 min
pépites > Education
Education Nationale
Rentrée du 2 novembre : un hommage à Samuel Paty sera organisé dans les écoles
il y a 19 heures 53 min
D'or et d'argent

Rappel historique : avant l’étalon-dollar, l’étalon-or garant de la stabilité monétaire mondiale

Publié le 31 mars 2011
Jusqu'à 1980, l'étalon-or fut le garant de la stabilité monétaire mondiale. A la suite des accords de Bretton Woods, la valeur du dollar est directement indexée sur l'or et les autres monnaies sur le billet vert. L'étalon-dollar consacré, il devient la première cause de la crise du capitalisme. Le G20 qui débute le 31 mars en Chine, saura t-il remettre en cause la suprématie de la devise américaine ?
Norman Palma
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Norman Palma est Maître de Conférences à l'Université de Paris-Sorbonne.Diplômé en Economie, Philosophie, et Lettres.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jusqu'à 1980, l'étalon-or fut le garant de la stabilité monétaire mondiale. A la suite des accords de Bretton Woods, la valeur du dollar est directement indexée sur l'or et les autres monnaies sur le billet vert. L'étalon-dollar consacré, il devient la première cause de la crise du capitalisme. Le G20 qui débute le 31 mars en Chine, saura t-il remettre en cause la suprématie de la devise américaine ?

Jusqu’à la première moitié du XXe siècle, le système monétaire traditionnel était d’ordre bimétallique. Au sein de ce système, l’or était l’instrument des échanges au niveau international, tandis que l’argent métal servait à garantir le papier qui circulait à l’intérieur des nations. Sous le règne de ce système, il ne pouvait pas y avoir de crises internationales. Les crises économiques et monétaires se manifestaient alors à l’intérieur des nations.

Mais la fin du bimétallisme a provoqué l’apparition des célèbres cycles économiques[1] et la réduction de la base monétaire internationale d’un tiers, car la valeur de l’argent métal représentait un tiers de cette masse. Puis, avec la fin de la Première Guerre Mondiale, se déclencha la thésaurisation d’une partie de plus en plus importante des réserves or des Etats-Unis[2]. En 1944, l’Oncle Sam  contrôlait ainsi plus des ¾ du stock d’or monétaire du monde soit 21 700 tonnes. Au début, l’or fut démonétisé pour éviter l’inflation, puis l’expérience démontra que cette politique conduisait à la suprématie du dollar.

L’ère du règne du dollar

Avec les accords de Bretton Woods du 22 juillet 1944, une nouvelle période de l’histoire du système monétaire international s’ouvrit, car le billet vert fût garanti par les réserves d’or des Etats-Unis. La fin de cette garantie, le 15 août 1971, inaugura une étape totalement différente : celle du règne du billet vert. Concrètement, cette nouvelle phase commença avec les accords de Washington du 18 décembre 1971. Mais ce système de l’étalon-dollar ne pouvait se manifester dans la plénitude de ses capacités, sans la démonétisation de l’or, c’est-à-dire sans une mise à mort du rôle monétaire de l’or. Car l’étalon-or est depuis le début de l’économie marchande, autant dire depuis des millénaires, la valeur monétaire universelle. C’est, dès lors, cette démonétisation qui va permettre le règne du billet vert et qui va donner aux Etats-Unis non seulement le droit et le privilège d’acheter les biens et les services du monde avec du simple papier, mais aussi de déterminer fondamentalement le droit, la politique et l’économie internationale !

Le règne du billet vert commence ainsi le 21 Janvier 1980, lorsque le marché de l’or s’effondre. Cette suprématie conduira à la sur-appréciation du billet vert. C’est ainsi qu’à la mi-février 1985, le dollar  valait à Paris 10 francs et 60 centimes : Les médias rejouaient régulièrement l’air d’ « un américain à Paris », américains pour qui tout était extraordinairement bon marché sur le vieux continent. Mais, cette sur- appréciation de l’US dollar était en train d’étouffer l’économie américaine - en la rendant moins concurrentielle – et augmentait mécaniquement la dette en dollars des pays surendettés du Tiers-Monde. Les accords de New York, du 22 septembre 1985, vont conduire les deux grands pays excédentaires de l’époque – la République Fédérale Allemande et le Japon – à acheter massivement leurs propres devises avec leurs réserves à savoir avec les billets verts accumulés, ceci afin de déprécier la monnaie de l’Oncle Sam de 50 %. Cette opération réussie fut entérinée par les accords du Louvre du 22 février 1987. Ironie de l’histoire, les anciens ennemis d’hier se réunissaient autour d’une table pour « sauver » de manière coordonnée l’économie mondiale.

Une nouvelle phase du règne du billet vert va ainsi commencer. En 1989, le néolibéralisme est, pour ainsi dire au sommet de sa gloire avec le Consensus de Washington et le Plan Brady de mars de la même année. Mais, c’est surtout avec l’effondrement du mur de Berlin – le 9 novembre – que cette suprématie devint incontestable[3].



[1] Le dépassement du bimétallisme commence en 1821 au Royaume-Uni et atteindra son point culminant aux Etats-Unis en 1973. Les cycles économiques de l’époque libérale classique vont commencer à se manifester à partir de 1825, comme l’a souligné Marx au journaliste russe Annenkov, dans une lettre de décembre 1846

[2] Ce qui va provoquer le raccourcissement des cycles des années vingt et du début des années trente. La politique protectionniste de Hoover – du 17 juin 1930 – et la politique de l’interdiction de l’or monétaire mise en place par Roosevelt - le 5 avril 1933 – ne feront qu’aggraver cette crise.

[3] Et que la nouvelle économie semblait avoir dépassé l’horizon de la crise, comme va nous l’expliquer un peu plus tard Robert Lucas, prix Nobel d’économie 1995

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Pas d'autres commentaires