En direct
Best of
Best of du 5 au 11 octobre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

02.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

03.

Assassinat de Samat : mais au fait, que nous disent les paroles de ses "chansons" ?

04.

Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument

05.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

06.

Ce plancher de verre qui protège de plus en plus les enfants des riches des conséquences de leur manque de talents ou d’efforts

07.

Brexit : la France mal à l’aise dans un deal négocié principalement entre Londres et Berlin

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

03.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

04.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

05.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

06.

Elon Musk : un visionnaire qui a décidé de bouleverser le monde de l’automobile

01.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

02.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

03.

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

04.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

05.

Tensions communautaristes et laïcité : cette spirale de ressentis victimaires dans laquelle sombrent les débats publics français

06.

Esther Duflo : petites questions critiques sur un prix nobel très (trop ?) consensuel

ça vient d'être publié
pépites > Europe
At least
Brexit : Un accord a été trouvé
il y a 8 min 18 sec
décryptage > Société
Blog

Ce qu’être libéral signifie vraiment - Take Two

il y a 1 heure 28 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

Patrick Besson : "J’ai toujours pris Salman Rushdie pour un triste con"

il y a 1 heure 49 min
décryptage > Social
Merci patron...

J'aime ma boite : mythe ou réalité ?

il y a 2 heures 23 min
décryptage > Economie
Nouveau Monde

Bye bye Uber, Deliveroo ou WeWork ? Voilà pourquoi le mode de vie urbain des années 2010 est en train de s’effondrer

il y a 3 heures 8 min
décryptage > Europe
Axe anglo-allemand

Brexit : la France mal à l’aise dans un deal négocié principalement entre Londres et Berlin

il y a 3 heures 16 min
rendez-vous > Media
Revue de presse des hebdos
Pour Finkielkraut, Zemmour est tombé dans le piège tendu par l’islam radical ; Bayrou essaie encore de faire partir Philippe de Matignon ; 40 salariés chez LREM pour la com digitale, 1 chez LR ; Pour Salvini le fascisme est aussi mort que le communisme
il y a 3 heures 34 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 15 octobre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 19 heures 32 min
pépites > Religion
Off
En privé, Macron trouve "irresponsable de faire des amalgames et de stigmatiser" sur l'islam
il y a 20 heures 54 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Livre Audio : "La cage dorée" de Camilla Lackberg, Les livres s'écoutent aussi

il y a 21 heures 56 min
pépite vidéo > Europe
Guerilla
Barcelone : Violents affrontements pour la troisième nuit consécutive
il y a 40 min 45 sec
décryptage > Culture
Critique

La réparation dans l’art : un livre virtuose étonnant

il y a 1 heure 42 min
décryptage > International
Un foulard sur les yeux

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

il y a 2 heures 8 min
décryptage > Environnement
Green-Washing

Quand les Etats européens trichent avec les règles de comptabilité pour faire croire à leur vertu énergétique

il y a 3 heures 26 sec
décryptage > Economie
Analyse

Journée mondiale pour l'élimination de la pauvreté : croissance, recettes empiriques ou politiques sociales, qu’est-ce qui marche ?

il y a 3 heures 14 min
décryptage > Social
Atlantico Business

J’aime ma boite : 64 % des salariés aiment leur entreprise, mais l’inverse est-il vrai ?

il y a 3 heures 27 min
décryptage > Religion
Double impasse

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

il y a 3 heures 38 min
light > Insolite
L'homme qui murmurait à l'oreille des chevaux
Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument
il y a 20 heures 30 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"L'aube des idoles" de Pierre Bentata : Voici décortiquées quelques croyances d’aujourd’hui, souvent prêtes à l’emploi, parfois radicales…

il y a 21 heures 51 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Cinéma : Fahim : Avec cette histoire vraie, Pef quitte la comédie pour le drame sociétal

il y a 22 heures 1 min
D'or et d'argent

Rappel historique : avant l’étalon-dollar, l’étalon-or garant de la stabilité monétaire mondiale

Publié le 31 mars 2011
Jusqu'à 1980, l'étalon-or fut le garant de la stabilité monétaire mondiale. A la suite des accords de Bretton Woods, la valeur du dollar est directement indexée sur l'or et les autres monnaies sur le billet vert. L'étalon-dollar consacré, il devient la première cause de la crise du capitalisme. Le G20 qui débute le 31 mars en Chine, saura t-il remettre en cause la suprématie de la devise américaine ?
Norman Palma est Maître de Conférences à l'Université de Paris-Sorbonne.Diplômé en Economie, Philosophie, et Lettres.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Norman Palma
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Norman Palma est Maître de Conférences à l'Université de Paris-Sorbonne.Diplômé en Economie, Philosophie, et Lettres.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jusqu'à 1980, l'étalon-or fut le garant de la stabilité monétaire mondiale. A la suite des accords de Bretton Woods, la valeur du dollar est directement indexée sur l'or et les autres monnaies sur le billet vert. L'étalon-dollar consacré, il devient la première cause de la crise du capitalisme. Le G20 qui débute le 31 mars en Chine, saura t-il remettre en cause la suprématie de la devise américaine ?

Jusqu’à la première moitié du XXe siècle, le système monétaire traditionnel était d’ordre bimétallique. Au sein de ce système, l’or était l’instrument des échanges au niveau international, tandis que l’argent métal servait à garantir le papier qui circulait à l’intérieur des nations. Sous le règne de ce système, il ne pouvait pas y avoir de crises internationales. Les crises économiques et monétaires se manifestaient alors à l’intérieur des nations.

Mais la fin du bimétallisme a provoqué l’apparition des célèbres cycles économiques[1] et la réduction de la base monétaire internationale d’un tiers, car la valeur de l’argent métal représentait un tiers de cette masse. Puis, avec la fin de la Première Guerre Mondiale, se déclencha la thésaurisation d’une partie de plus en plus importante des réserves or des Etats-Unis[2]. En 1944, l’Oncle Sam  contrôlait ainsi plus des ¾ du stock d’or monétaire du monde soit 21 700 tonnes. Au début, l’or fut démonétisé pour éviter l’inflation, puis l’expérience démontra que cette politique conduisait à la suprématie du dollar.

L’ère du règne du dollar

Avec les accords de Bretton Woods du 22 juillet 1944, une nouvelle période de l’histoire du système monétaire international s’ouvrit, car le billet vert fût garanti par les réserves d’or des Etats-Unis. La fin de cette garantie, le 15 août 1971, inaugura une étape totalement différente : celle du règne du billet vert. Concrètement, cette nouvelle phase commença avec les accords de Washington du 18 décembre 1971. Mais ce système de l’étalon-dollar ne pouvait se manifester dans la plénitude de ses capacités, sans la démonétisation de l’or, c’est-à-dire sans une mise à mort du rôle monétaire de l’or. Car l’étalon-or est depuis le début de l’économie marchande, autant dire depuis des millénaires, la valeur monétaire universelle. C’est, dès lors, cette démonétisation qui va permettre le règne du billet vert et qui va donner aux Etats-Unis non seulement le droit et le privilège d’acheter les biens et les services du monde avec du simple papier, mais aussi de déterminer fondamentalement le droit, la politique et l’économie internationale !

Le règne du billet vert commence ainsi le 21 Janvier 1980, lorsque le marché de l’or s’effondre. Cette suprématie conduira à la sur-appréciation du billet vert. C’est ainsi qu’à la mi-février 1985, le dollar  valait à Paris 10 francs et 60 centimes : Les médias rejouaient régulièrement l’air d’ « un américain à Paris », américains pour qui tout était extraordinairement bon marché sur le vieux continent. Mais, cette sur- appréciation de l’US dollar était en train d’étouffer l’économie américaine - en la rendant moins concurrentielle – et augmentait mécaniquement la dette en dollars des pays surendettés du Tiers-Monde. Les accords de New York, du 22 septembre 1985, vont conduire les deux grands pays excédentaires de l’époque – la République Fédérale Allemande et le Japon – à acheter massivement leurs propres devises avec leurs réserves à savoir avec les billets verts accumulés, ceci afin de déprécier la monnaie de l’Oncle Sam de 50 %. Cette opération réussie fut entérinée par les accords du Louvre du 22 février 1987. Ironie de l’histoire, les anciens ennemis d’hier se réunissaient autour d’une table pour « sauver » de manière coordonnée l’économie mondiale.

Une nouvelle phase du règne du billet vert va ainsi commencer. En 1989, le néolibéralisme est, pour ainsi dire au sommet de sa gloire avec le Consensus de Washington et le Plan Brady de mars de la même année. Mais, c’est surtout avec l’effondrement du mur de Berlin – le 9 novembre – que cette suprématie devint incontestable[3].



[1] Le dépassement du bimétallisme commence en 1821 au Royaume-Uni et atteindra son point culminant aux Etats-Unis en 1973. Les cycles économiques de l’époque libérale classique vont commencer à se manifester à partir de 1825, comme l’a souligné Marx au journaliste russe Annenkov, dans une lettre de décembre 1846

[2] Ce qui va provoquer le raccourcissement des cycles des années vingt et du début des années trente. La politique protectionniste de Hoover – du 17 juin 1930 – et la politique de l’interdiction de l’or monétaire mise en place par Roosevelt - le 5 avril 1933 – ne feront qu’aggraver cette crise.

[3] Et que la nouvelle économie semblait avoir dépassé l’horizon de la crise, comme va nous l’expliquer un peu plus tard Robert Lucas, prix Nobel d’économie 1995

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

02.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

03.

Assassinat de Samat : mais au fait, que nous disent les paroles de ses "chansons" ?

04.

Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument

05.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

06.

Ce plancher de verre qui protège de plus en plus les enfants des riches des conséquences de leur manque de talents ou d’efforts

07.

Brexit : la France mal à l’aise dans un deal négocié principalement entre Londres et Berlin

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

03.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

04.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

05.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

06.

Elon Musk : un visionnaire qui a décidé de bouleverser le monde de l’automobile

01.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

02.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

03.

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

04.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

05.

Tensions communautaristes et laïcité : cette spirale de ressentis victimaires dans laquelle sombrent les débats publics français

06.

Esther Duflo : petites questions critiques sur un prix nobel très (trop ?) consensuel

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Pas d'autres commentaires