En direct
Best of
Best of du 1er au 7 août
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Et si l’Univers ne s’expliquait pas par un Big Bang originel mais par un Grand Rebondissement ?

02.

L’Europe a-t-elle déjà perdu face à la Turquie ?

03.

Vaccin contre la Covid-19 : pourquoi les pérégrinations de la recherche russe pourraient se révéler crédibles

04.

Agnès Buzyn pourrait être nommée à la tête d’Universcience

05.

Canicule : petite liste des aliments les plus risqués à la consommation quand le thermomètre monte

06.

Les images de l’explosion à Beyrouth au ralenti

07.

Vous avez aimé le # "privilège blanc" ? Vous adorerez le # "privilège juif"

01.

Pourquoi le Coronavirus ne repartira plus jamais

02.

La dégringolade de la France dans le top 10 des puissances économiques mondiales est-il purement mécanique (lié à notre démographie et au développement des pays sous-développés à forte population) ou le reflet d’un déclin ?

03.

Explosion de la violence en France : comment expliquer la faillite de l’Etat (puisque le Hezbollah n’y est pour rien ici...) ?

04.

Vaccin contre la Covid-19 : pourquoi les pérégrinations de la recherche russe pourraient se révéler crédibles

05.

Du glyphosate concentré utilisé comme arme chimique pour détruire une exploitation bio

06.

Canicule : petite liste des aliments les plus risqués à la consommation quand le thermomètre monte

01.

Explosion de la violence en France : comment expliquer la faillite de l’Etat (puisque le Hezbollah n’y est pour rien ici...) ?

02.

Zemmour est « sous-humain » (c'est à dire un sous-homme) ! Et c’est un surhomme qui le dit…

03.

Masques et crise de la masculinité : les ingrédients du cocktail explosif de violences en série

04.

Relocaliser l’alimentation : une vraie bonne idée ?

05.

Beyrouth : le rêve éveillé de l'Elysée sur l'Orient

06.

Liban : Emmanuel Macron lance un appel à un "profond changement" auprès de la classe politique

ça vient d'être publié
décryptage > Santé
Lutte contre le virus

Vous avez dit "cluster" ?

il y a 15 min 51 sec
décryptage > Politique
Gestion des crises

Les imprécisions statistiques au coeur de la faillite de l’État français

il y a 1 heure 1 min
décryptage > Europe
Molle Union

L’Europe a-t-elle déjà perdu face à la Turquie ?

il y a 1 heure 30 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Lectures d'été" : "Amazonia" de Patrick Deville, exploration littéraire au coeur du pays d'Aguirre

il y a 14 heures 28 sec
pépites > Politique
Démocratie
Biélorussie : Emmanuel Macron exprime sa "très grande préoccupation"
il y a 15 heures 7 min
pépites > Santé
Impact de la catastrophe
Liban : plus de la moitié des hôpitaux de Beyrouth seraient "hors service" après l’explosion
il y a 16 heures 52 min
pépites > Europe
Accident ferroviaire
Un train de passagers déraille en Ecosse, les autorités redoutent un lourd bilan
il y a 18 heures 13 min
pépite vidéo > International
Violence de la catastrophe
Les images de l’explosion à Beyrouth au ralenti
il y a 19 heures 29 min
décryptage > Société
Tout nouveau tout beau

Vous avez aimé le # "privilège blanc" ? Vous adorerez le # "privilège juif"

il y a 22 heures 27 min
décryptage > Science
Espace

Et si l’Univers ne s’expliquait pas par un Big Bang originel mais par un Grand Rebondissement ?

il y a 22 heures 45 min
décryptage > Economie
Réorientation

Mais à quoi va servir l’épargne accumulée par les Français depuis le confinement ?

il y a 43 min 31 sec
décryptage > Economie
Atlantico Business

La pandémie a transformé les champs de pétrole en champs de ruines

il y a 1 heure 20 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Lectures d'été" : "Roumeli - Voyages en Grèce du Nord" de Patrick Leigh Fermor, vagabondage dans une Grèce inconnue des touristes

il y a 13 heures 54 min
light > Culture
Secteur menacé par la crise ?
La fréquentation "s'écroule" au château de Versailles face à l’absence de touristes étrangers
il y a 14 heures 28 min
pépites > Politique
Nouvelle affectation ?
Agnès Buzyn pourrait être nommée à la tête d’Universcience
il y a 16 heures 18 min
light > Media
Nouvelle équipe
Plusieurs départs au sein du magazine Paris Match dont Valérie Trierweiler
il y a 17 heures 28 min
pépites > Politique
Vice-présidente
Joe Biden choisit la sénatrice Kamala Harris comme colistière avant l’élection présidentielle face à Donald Trump
il y a 18 heures 38 min
décryptage > High-tech
Avenir

Comment empêcher la fuite des cerveaux français du numérique ?

il y a 22 heures 7 min
décryptage > Santé
Course contre la montre

Vaccin contre la Covid-19 : pourquoi les pérégrinations de la recherche russe pourraient se révéler crédibles

il y a 22 heures 35 min
décryptage > International
Idéologie

Communisme revisité : ces nouveaux penseurs dont s’inspire Xi Jinping pour diriger la Chine d’une main de fer

il y a 22 heures 53 min
D'or et d'argent

Rappel historique : avant l’étalon-dollar, l’étalon-or garant de la stabilité monétaire mondiale

Publié le 31 mars 2011
Jusqu'à 1980, l'étalon-or fut le garant de la stabilité monétaire mondiale. A la suite des accords de Bretton Woods, la valeur du dollar est directement indexée sur l'or et les autres monnaies sur le billet vert. L'étalon-dollar consacré, il devient la première cause de la crise du capitalisme. Le G20 qui débute le 31 mars en Chine, saura t-il remettre en cause la suprématie de la devise américaine ?
Norman Palma
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Norman Palma est Maître de Conférences à l'Université de Paris-Sorbonne.Diplômé en Economie, Philosophie, et Lettres.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jusqu'à 1980, l'étalon-or fut le garant de la stabilité monétaire mondiale. A la suite des accords de Bretton Woods, la valeur du dollar est directement indexée sur l'or et les autres monnaies sur le billet vert. L'étalon-dollar consacré, il devient la première cause de la crise du capitalisme. Le G20 qui débute le 31 mars en Chine, saura t-il remettre en cause la suprématie de la devise américaine ?

Jusqu’à la première moitié du XXe siècle, le système monétaire traditionnel était d’ordre bimétallique. Au sein de ce système, l’or était l’instrument des échanges au niveau international, tandis que l’argent métal servait à garantir le papier qui circulait à l’intérieur des nations. Sous le règne de ce système, il ne pouvait pas y avoir de crises internationales. Les crises économiques et monétaires se manifestaient alors à l’intérieur des nations.

Mais la fin du bimétallisme a provoqué l’apparition des célèbres cycles économiques[1] et la réduction de la base monétaire internationale d’un tiers, car la valeur de l’argent métal représentait un tiers de cette masse. Puis, avec la fin de la Première Guerre Mondiale, se déclencha la thésaurisation d’une partie de plus en plus importante des réserves or des Etats-Unis[2]. En 1944, l’Oncle Sam  contrôlait ainsi plus des ¾ du stock d’or monétaire du monde soit 21 700 tonnes. Au début, l’or fut démonétisé pour éviter l’inflation, puis l’expérience démontra que cette politique conduisait à la suprématie du dollar.

L’ère du règne du dollar

Avec les accords de Bretton Woods du 22 juillet 1944, une nouvelle période de l’histoire du système monétaire international s’ouvrit, car le billet vert fût garanti par les réserves d’or des Etats-Unis. La fin de cette garantie, le 15 août 1971, inaugura une étape totalement différente : celle du règne du billet vert. Concrètement, cette nouvelle phase commença avec les accords de Washington du 18 décembre 1971. Mais ce système de l’étalon-dollar ne pouvait se manifester dans la plénitude de ses capacités, sans la démonétisation de l’or, c’est-à-dire sans une mise à mort du rôle monétaire de l’or. Car l’étalon-or est depuis le début de l’économie marchande, autant dire depuis des millénaires, la valeur monétaire universelle. C’est, dès lors, cette démonétisation qui va permettre le règne du billet vert et qui va donner aux Etats-Unis non seulement le droit et le privilège d’acheter les biens et les services du monde avec du simple papier, mais aussi de déterminer fondamentalement le droit, la politique et l’économie internationale !

Le règne du billet vert commence ainsi le 21 Janvier 1980, lorsque le marché de l’or s’effondre. Cette suprématie conduira à la sur-appréciation du billet vert. C’est ainsi qu’à la mi-février 1985, le dollar  valait à Paris 10 francs et 60 centimes : Les médias rejouaient régulièrement l’air d’ « un américain à Paris », américains pour qui tout était extraordinairement bon marché sur le vieux continent. Mais, cette sur- appréciation de l’US dollar était en train d’étouffer l’économie américaine - en la rendant moins concurrentielle – et augmentait mécaniquement la dette en dollars des pays surendettés du Tiers-Monde. Les accords de New York, du 22 septembre 1985, vont conduire les deux grands pays excédentaires de l’époque – la République Fédérale Allemande et le Japon – à acheter massivement leurs propres devises avec leurs réserves à savoir avec les billets verts accumulés, ceci afin de déprécier la monnaie de l’Oncle Sam de 50 %. Cette opération réussie fut entérinée par les accords du Louvre du 22 février 1987. Ironie de l’histoire, les anciens ennemis d’hier se réunissaient autour d’une table pour « sauver » de manière coordonnée l’économie mondiale.

Une nouvelle phase du règne du billet vert va ainsi commencer. En 1989, le néolibéralisme est, pour ainsi dire au sommet de sa gloire avec le Consensus de Washington et le Plan Brady de mars de la même année. Mais, c’est surtout avec l’effondrement du mur de Berlin – le 9 novembre – que cette suprématie devint incontestable[3].



[1] Le dépassement du bimétallisme commence en 1821 au Royaume-Uni et atteindra son point culminant aux Etats-Unis en 1973. Les cycles économiques de l’époque libérale classique vont commencer à se manifester à partir de 1825, comme l’a souligné Marx au journaliste russe Annenkov, dans une lettre de décembre 1846

[2] Ce qui va provoquer le raccourcissement des cycles des années vingt et du début des années trente. La politique protectionniste de Hoover – du 17 juin 1930 – et la politique de l’interdiction de l’or monétaire mise en place par Roosevelt - le 5 avril 1933 – ne feront qu’aggraver cette crise.

[3] Et que la nouvelle économie semblait avoir dépassé l’horizon de la crise, comme va nous l’expliquer un peu plus tard Robert Lucas, prix Nobel d’économie 1995

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Pas d'autres commentaires