En direct
Best of
Best of du 19 au 25 septembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Covid-19 : ce que le gouvernement devrait faire d’urgence pour sauver la crédibilité de la parole publique

02.

Ce qui se passe vraiment lorsqu’un parfait inconnu devient un ami proche quasi instantanément

03.

COVID-19 : mais où en est la Chine ?

04.

Ordre de grandeur : les retraites des fonctionnaires représentent un montant supérieur au budget de l’Education nationale

05.

Rébellion corporatiste des magistrats : il faut sauver le soldat Dupond-Moretti

06.

Pour la France, la dette est magique, plus on en fait, plus on s’enrichit... alors pourquoi se priver ?

07.

Deux brunes et une blonde lorgnent vers l’Elysée

01.

Un rapport officiel allemand souligne que l’agriculture biologique n’est absolument pas plus durable que l’agriculture conventionnelle

02.

Yannick Noah se fait plaquer; Julien Doré réfléchit à l'adoption d'un enfant avec Francis Cabrel, Jean Dujardin & Nathalie Péchalat en attendent un 2éme: Kanye West pense être le Moïse du peuple noir, Carla Bruni que Nicolas S. écrit comme Balzac

03.

Les écologistes ont oublié qu'il faut du vent pour faire tourner les éoliennes

04.

La coupe est pleine. Insurrection ? Désobéissance ? Révolte ? Les PME et TPE ont-elles encore le choix ?

05.

Un militant communiste assassiné à Saint-Ouen *

06.

Alerte aux grandes oreilles chinoises : voilà pourquoi vous devriez tourner 7 fois votre pouce avant de poster quelque chose sur les réseaux sociaux...

01.

Oui, il faut abaisser à 16 ans l’âge du droit de vote

02.

Eric Zemmour condamné pour injure et provocation à la haine

03.

Louis Hausalter : "L'histoire de Marion Maréchal éclaire l’état de décomposition et de recomposition du paysage politique"

04.

Les écologistes ont oublié qu'il faut du vent pour faire tourner les éoliennes

05.

Rébellion corporatiste des magistrats : il faut sauver le soldat Dupond-Moretti

06.

Plongée dans les coulisses de l’organisation de la Convention de la droite : l'engagement de Marion Maréchal et Eric Zemmour en faveur de l’union des droites

ça vient d'être publié
rendez-vous > Politique
Revue de presse des hebdos
Macron veut se débarrasser de LREM, Marine Le Pen se repositionner comme une gentille maman; Schiappa agace l’Elysée, le Covid le déboussole; Les écolos ? Des Hitler du bien pour Depardieu
il y a 1 heure 5 min
décryptage > Politique
Atteinte aux libertés

Loi Avia : retoquée en France, recyclée à Bruxelles

il y a 2 heures 24 min
décryptage > Santé
Impact de la maladie

Alzheimer est aussi un défi économique pour la société mais personne ne semble comprendre pourquoi il est essentiel de s’en préoccuper

il y a 3 heures 23 min
pépite vidéo > Politique
Les Républicains
Bruno Retailleau est favorable au passage aux 37 heures
il y a 3 heures 55 min
décryptage > Environnement
Virus des forêts

Epidémies à tous les étages : les virus qui s’attaquent aux forêts sont en nette augmentation à travers la planète

il y a 4 heures 53 min
décryptage > Politique
Nouvelles restrictions

Covid-19 : ce que le gouvernement devrait faire d’urgence pour sauver la crédibilité de la parole publique

il y a 5 heures 26 min
décryptage > France
Paradoxes de la société française

La France, cette grande malade de la liberté

il y a 5 heures 52 min
pépites > Défense
Guerre
L'Azerbaïdjan va combattre jusqu'au "retrait total" des Arméniens du Karabakh
il y a 21 heures 22 min
décryptage > Politique
CAMPAGNE ÉLECTORALE

LR intermittent : mais à quoi a donc joué Gérard Larcher pendant les sénatoriales ?

il y a 22 heures 32 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Cabaret Louise" de Régis Vlachos : quand l'histoire de la révolutionnaire Louise Michel est revisitée, complètement décalée, avec des incursions en mai 1968 et avec les Gilets jaunes

il y a 23 heures 50 min
décryptage > Défense
Budget

L’absence de plan de relance pour la Défense est une faute

il y a 2 heures 5 min
décryptage > Economie
Chiffres

Ordre de grandeur : les retraites des fonctionnaires représentent un montant supérieur au budget de l’Education nationale

il y a 2 heures 48 min
décryptage > Economie
Effets d'aubaine

Diriger l’épargne des Français vers les PME : cette vieille lune qui exempte banques et fonds d’investissement de leurs responsabilités

il y a 3 heures 44 min
décryptage > Politique
Chronique résolument féminine

Deux brunes et une blonde lorgnent vers l’Elysée

il y a 4 heures 22 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Fortnite part à l’attaque de Google et de Apple et sonne l’heure de la révolte contre les GAFA

il y a 5 heures 14 min
pépites > High-tech
Téléphonie
Nice : une élue écologiste soutient ceux qui ont incendié une antenne 5G
il y a 5 heures 32 min
light > Culture
Lecteurs orphelins
Quino, le dessinateur et scénariste argentin, créateur du personnage de "Mafalda", est mort à l'âge de 88 ans
il y a 19 heures 32 min
pépites > Justice
Mesures de restrictions
Covid-19 : la justice confirme la fermeture des bars et des restaurants à Aix-en-Provence et à Marseille
il y a 21 heures 50 min
pépites > Politique
Rapport
Soupçons de détournement de fonds publics : le conseil régional d'Ile-de-France visé par des perquisitions
il y a 22 heures 52 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Mon Cousin" de Jan Kounen : l’enfant terrible du cinéma français s’est amusé à "lifter" les codes des films de duos à la Francis Veber

il y a 1 jour 11 min
© Reuters
De nombreux véhicules "propres", qu'ils soient hybrides ou tout électriques, seront présentés au Salon de l’automobile.
© Reuters
De nombreux véhicules "propres", qu'ils soient hybrides ou tout électriques, seront présentés au Salon de l’automobile.
Le changement

Salon de l'auto : la voiture verte, c'est bien... Pour les autres seulement ?

Publié le 28 septembre 2012
Alors que le Salon de l'automobile ouvre ses portes ce samedi à Paris, de nouvelles voitures écologiques seront présentées par la plupart des constructeurs. Au-delà des simples effets d'image, ces nouveaux modèles ont-ils réellement un avenir commercial ?
Francis Demoz
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Francis Demoz est journaliste spécialiste des questions d’environnement.Il est l'auteur de Les défis du futur: Regards croisés sur nos mutations industrielles, paru aux éditions Nouveau Monde en 2013; ainsi que de La voiture de demain : La révolution...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alors que le Salon de l'automobile ouvre ses portes ce samedi à Paris, de nouvelles voitures écologiques seront présentées par la plupart des constructeurs. Au-delà des simples effets d'image, ces nouveaux modèles ont-ils réellement un avenir commercial ?

Atlantico : De nombreux véhicules "propres", qu'ils soient hybrides ou tout électriques, seront présentés au Salon de l’automobile. Il y a quelques années, ils existaient sous forme de concept car, mais sont désormais prêts à être mis en ventes. Les voitures propres sont-elles un simple outil de communication pour se donner une bonne image ou existe-t-il un réel marché ?

Francis Demoz : Contrairement au dernier Salon automobile qui s'est tenu il y a deux ans où les constructeurs présentaient déjà des véhicules électriques et hybrides, ces voitures dites propres existent désormais en concession. Elles se vendent depuis maintenant un an et les systèmes de partage de voitures électriques - comme Autolib à Paris -  se sont développés.

A l'issu de la crise de 2008, les constructeurs se sont renforcés dans le développement des véhicules électriques sous la contrainte environnementale, énergétique mais aussi celle des Etats qui ont mis en place des plans pour favoriser leur essor. Nous entrons actuellement dans une période d'expérimentation en termes de ventes et d'immatriculations, une phase qui pourrait durer quatre à cinq ans.

De nombreux experts estiment que le paysage automobile sera composé de six à sept technologies majeures qui se compléteront - électriques, hybrides ou d'autres innovations - d'ici à 2030. Ce qui est certain, c'est que nous quittons la petro-mobilité pour entrer dans l'électro-mobilité du fait des nouveaux besoins sociétaux, environnementaux et écologiques.

Cela ne peut que commencer par un marché de niche. Les véhicules existants sont essentiellement conçus pour la ville et trouveront comme premiers clients les collectivités locales mais aussi les entreprises. Pourtant, il s'agit d'une révolution car le véhicule électrique instaure tout un nouvel éco-système composé de nouveaux acteurs qui redéfinissent le rapport à la mobilité.

Il faut une dizaine d’année pour renouveler un parc automobile. La voiture propre va t-elle renouveler le paysage d'ici 2025 ?

L'arrivée du véhicule propre ne signe pas la fin de son homologue thermique. D'ailleurs, les évolutions autour de ce dernier continuent de le rendre de plus en plus propre en soit.

Tout dépend aussi de l'échelle à laquelle nous portons l'analyse. La France est approximativement à 600 automobiles pour 1000 habitants. Un niveau bien supérieur à celui des pays émergents comme la Chine ou l'Inde. C'est pourtant chez ces derniers que l'avenir de l'automobile se joue. Vont-ils jouer la carte de la voiture propre ? Si tel est le cas, cela pourra accélérer le processus de manière exponentielle.

Selon une étude menée par Specific Media, en partenariat avec Research Now, seuls 15 % des consommateurs se disent prêts à acheter une voiture verte prochainement. Les efforts des constructeurs sont-ils vains ? Les prix élevés sont-ils le principal frein ?

La plupart des études démontrent que les consommateurs sont prêts à adopter des comportements de consommation écologiques. Mais cette volonté reste encore largement secondaire par rapport à la raison économique. Les individus sont prêts à acheter des modèles verts s'ils sont économiques et permettent de rouler autant qu'ils le souhaitent, ce qui n'est pas encore le cas puisque les véhicules électriques proposés présentent une certaine limite dans leur autonomie. Il y a encore une résistance au changement.

Nous ne pourrons constater un changement que si nous mettons en place un certain nombre de véhicules électriques à disposition des consommateurs, avec des systèmes de location par exemple, pour qu'ils fassent leur choix. Enfin, un citadin urbain est plus à même de faire le choix de l’électrique alors que cette option est plus difficile pour un individu habitant en région ou dans des zones rurales du fait des faibles autonomies des batteries.

L'éco-mobilité doit être écologique mais également économique pour fonctionner sur le plan commercial.

Quel est le bénéfice pour un constructeur à investir dans ces technologies s’il ne parvient pas à écouler les véhicules produits ?

Le marché n'est encore que balbutiant. Les constructeurs affichent leurs stratégies - le tout électrique pour Renault, l'hybride pour Peugeot - mais tous travaillent sur chacune des technologies dans les laboratoires.

L'objectif est d'être en mesure de sortir le produit qu'il faudra lorsque l'une des technologies prendra le dessus sur les autres. 

Bonus écologique, campagnes marketings… Que doivent-faire les constructeurs pour convaincre les acheteurs de passer à l’acte ?

Il y a déjà eu un très grand effort marketing de leur part. Mais pour convaincre les consommateurs, ces derniers doivent être en mesure de tester et essayer les véhicules électriques. Les constructeurs bénéficieront des systèmes de partage qui se mettent en place. Renault installe par exemple un système d'auto-partage dans les Yvelines.

Les consommateurs doivent appréhender ces nouveaux modèles avec des systèmes d'expérimentation qui attirent les consommateurs.

L'un des freins à l'achat de modèles verts n'est pas seulement le prix, mais aussi l'autonomie et la peur de rester coincé en rase campagne. L'objectif n'est pas d'aligner l'autonomie des voitures électriques sur celle des modèles thermiques, puisqu'ils vont générer une nouvelle manière de s'approprier la mobilité, mais de trouver une nouvelle façon de fonctionner, voire de conduire. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (10)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Le gorille
- 29/09/2012 - 06:03
Hybride, envisageable ; électrique, non.
J'ai été très tenté par un scooter électrique. Mais voilà : 50 km d'autonomie, et le risque de me voir pousser l'engin dans la côte car j'habite en "hauteur". Jai vu l'exemple en réel avec une voiturette d'un voisin. Autre chose, comment je fais le plein d'énergie une fois arrivé à 50 km ? Quelques heures de charge ? On me rétorque charge rapide... mais qui peut me fournir une charge rapide ? Personne !
Cependant je suis monté dans une voiture hybride : là, la donne change. Je n'ai aucun de ces risques cités. Et en ville, le confort, de conduite et sonore, est patent. Il reste le problème du coût de renouvellement des batteries à 3 ans, en principe... Et là, il y a un sérieux problème de coût !
Alors, C'est effectivement un choix, pour l'hybride, j'entends, pas pas pour l'électrique que je récuse totalement, mais qui demande une préparation sérieuse...
troiscentsalheure
- 28/09/2012 - 17:30
Disparités villes / campagnes
Actuelllement les Français vivant à la campagne subventionnent les achats de voitures hybrides et électriques. On voit mal pourquoi une personne qui habite à la campagne achèterait une voiture hybride ou une voiture électrique alors qu'une VW Golf 7 Bluemotion consomme 3.2 l/100 km (couple: 250 Nm, 110 ch). La voiture hybride et électrique est massivement subventionnée par l'Etat et les constructeurs. L'offre reste très limitée. Elle ne se développera pas dans les pays émergents tant que son prix ne sera pas plus proche de celui de la voiture thermique.
kettle
- 28/09/2012 - 16:31
batterie
"tant que nos scientifiques n'auront pas mis au point des batteries capables de faire rouler une voiture pendant 6 à 700 km sans recharge."
-
Jamais une batterie n'egalera a volume egal un reservoir d'hydrocarbure. Ca sera toujours 50 fois plus faible.