En direct
Best of
Best Of
En direct
© Reuters
La catastrophe mondiale approche à grands pas : la banquise arctique pourrait prochainement disparaître.
L'âge de glace fondue
Réchauffement climatique : et si la banquise arctique n'existait plus en 2016 ?
Publié le 19 septembre 2012
Les glaciers de l'Arctique pourraient totalement fondre d'ici quatre ans selon l'expert en physique de l'océan polaire, Peter Wadhams. Le spécialiste britannique parle de "catastrophe mondiale" et demande des mesures d'urgence.
Rédaction Atlantico
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Atlantico.fr
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Rédaction Atlantico
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les glaciers de l'Arctique pourraient totalement fondre d'ici quatre ans selon l'expert en physique de l'océan polaire, Peter Wadhams. Le spécialiste britannique parle de "catastrophe mondiale" et demande des mesures d'urgence.

La catastrophe mondiale approche à grands pas. Il faut agir. Vite. D'après Peter Wadhams, l'un des spécialistes en physique de l'océan polaire les plus reconnus au monde, la banquise arctique pourrait prochainement disparaître. La nouvelle n'aurait rien de surprenante si cet expert de l'Université de Cambridge n'avait pas avancé l'année 2016 comme étant celle de l'anéantissement définitif de la zone. Dans un article paru ce lundi dans The Guardian, Wadhams pointe du doigt le changement climatique prétextant qu'il ne sera "plus possible de faire quoi que ce soit contre ce phénomène d'ici une dizaine d'années".

Ce constat catastrophiste vient appuyer les thèses de la NASA et du Centre national de renseignements sur la neige et la glace (National Snow and Ice Data Center – NSIDC) exprimées fin août dernier. Ces derniers annonçaient que la superficie gelée de l'Arctique possédait 70.000 km² de moins que le dernier chiffre enregistré en septembre 2007 ce qui suppose un record. Les scientifiques ont à ce moment été invités à donner l'année précise de la fonte totale de la zone.

La géo-ingénierie, remède miracle ou solution dangereuse ?

Si la prédiction de Peter Wadhams apparaît comme la plus alarmante, c'est également pour ramener l'utilisation de mesures urgentes au centre du débat. Parmi elles, se trouve la géo-ingénierie. "Il est non seulement urgent de réduire les émissions de CO2, mais il ne faut pas oublier d'examiner d'autres façons de ralentir le réchauffement comme des méthodes de géo-ingénierie", a-t-il prôné sur The Guardian.

La géo-ingénierie comprend les moyens mis en œuvre pour manipuler le climat terrestre dans le but de contrecarrer les effets du réchauffement climatique dû à l'émission de gaz à effet de serre. Cet ensemble de méthodes a déjà été fortement critiqué par la majorité des chercheurs et des associations. Ils dénoncent notamment le fait que l'économie et la science occidentale préfère une solution vague et potentiellement dangereuse au lieu de corriger leurs propres émissions de gaz à effet de serre.

Mais Peter Wadhams n'en démord pas. Le directeur du département de physique de l'océan polaire à l'Université de Cambridge (Angleterre), avait déjà prédit l'effondrement des glaces lors de l'été 2007 alors que le record de fonte battait un record. A cette époque, cette zone de l'océan Arctique s'étendait sur 4,7 millions de km². BBC News se souvient que la majorité des scientifiques pensaient alors qu'une disparition totale de la banquise arctique interviendrait en 2100. Sauf que cet été, la terre en question ne comprend plus que 3,3 millions de km² souffrant de l'accélération incontrôlable de la fonte.

Un effet domino infernal

Cette aggravation de la situation peut s'expliquer par un effet domino des plus monstrueux. Ainsi, la baisse de la surface enneigée fait qu'il y a moins de radiation solaire qui s'y reflète ce qui réchauffe d'autant plus la région. Cela provoque donc une augmentation de la température de l'eau et donc une hausse de son niveau. Mais ce n'est pas fini puisque cette montée du niveau de l'eau amène un gaspillage des dépôts de méthane que garde l'océan. Le méthane, qui est un gaz à effet de serre, est ainsi dégagé dans l'atmosphère ce qui intensifie le réchauffement climatique.

Mais quels seraient les effets d'une disparition de la banquise arctique sur le reste du monde ? Le directeur de l'institut Pierre-Simon Laplace (ISPL) à Paris, Hervé Le Treut indiquait cet été que "le climat de la planète est lié en partie à la différence de températures entre les régions polaires et les régions tropicales. Cela pourrait, par exemple, modifier le régime des tempêtes dans l'hémisphère Nord". Une chose est certaine, une fois que la banquise arctique aura disparu, il sera compliqué de prétendre que le réchauffement climatique n'existe pas…

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Soirée arrosée en boîte : Christophe Castaner filmé en train d'embrasser une inconnue
02.
Jean Arcelin : “Une large majorité des 700 000 personnes en Ehpad mangera, pour le reste de sa vie, des repas à 1€”
03.
Rokhaya Diallo va (peut-être) nous quitter pour les Etats-Unis
04.
MBS, le prince héritier saoudien dépossédé d’une partie de ses pouvoirs par le Roi Salman
05.
Dégoût, colère, envie de révolution… : l’étude exclusive qui révèle la très sombre humeur des Français relativement aux autres Européens
06.
Grand débat en péril ? Les trois erreurs politiques que semble s'apprêter à commettre Emmanuel Macron
07.
Electricité : le record de production par les éoliennes battu le 14 mars est un faux espoir
01.
Jean Arcelin : “Une large majorité des 700 000 personnes en Ehpad mangera, pour le reste de sa vie, des repas à 1€”
02.
Soirée arrosée en boîte : Christophe Castaner filmé en train d'embrasser une inconnue
03.
Philippe de Villiers : « Mon livre n’est pas complotiste, c’est la construction européenne qui est ontologiquement conspirationniste »
04.
Dégoût, colère, envie de révolution… : l’étude exclusive qui révèle la très sombre humeur des Français relativement aux autres Européens
05.
Et Marine Le Pen éclata de rire…
06.
Grand Débat, la suite : petite géographie des intellectuels français que reçoit Emmanuel Macron ce lundi (ainsi que de ceux qu’il ne reçoit pas)
01.
Philippe de Villiers : « Mon livre n’est pas complotiste, c’est la construction européenne qui est ontologiquement conspirationniste »
02.
Révolution, le retour : le scénario d’un vrai dérapage insurrectionnel est-il en train de devenir possible en France ?
03.
Grand Débat, la suite : petite géographie des intellectuels français que reçoit Emmanuel Macron ce lundi (ainsi que de ceux qu’il ne reçoit pas)
04.
Christchurch : de la théorie du Grand Remplacement à ses travaux pratiques
05.
Grève mondiale des élèves pour le climat : 5 éléments pour déterminer s’il faut s’en réjouir ou... s’en inquiéter sérieusement
06.
Dégoût, colère, envie de révolution… : l’étude exclusive qui révèle la très sombre humeur des Français relativement aux autres Européens
Commentaires (14)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Steff
- 20/09/2012 - 14:24
Et si...
Et si la terre prenait feu spontannément en 2013 ?
Et si l'eau des mers se transformaient en coulis de fraise en 2014 ?
Et si les journalistes prenaient le soin de demander aux spécialistes avant d'écrire n'importe quoi ?
Salvatore Migondis
- 19/09/2012 - 23:50
J'espère que Monsieur Heu... lira cet article..
Il est peut-être encore temps de créer un ministère de la banquise..?
Djamar
- 19/09/2012 - 17:16
Ben, si y plus d'Arctique, c'est la catastrophe !
C'est le dernier rempart qui nous sépare du péril jaune. Tous les porte-containers chinois vont pouvoir passer rapidement par le pôle, libre de glaces, et venir inonder notre marché de produits encore moins chers !