En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

02.

Popularité : Emmanuel Macron et quasiment tout le gouvernement en hausse

03.

Vous subodoriez que Grigny n’était plus en France : Gabriel Attal l’a confirmé

04.

Black Friday et soldes en ligne : voilà pourquoi des Bots rafleront vraisemblablement les meilleures affaires sans vous laisser le temps de réagir

05.

Monstres sacrés : Alain Delon, l’éternel enfant blessé

06.

Le Covid-19 est en train de transformer profondément l'Asie et voilà comment

07.

Les premiers indices d'un baby krach sont-ils là ?

01.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

02.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

03.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

04.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

05.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

06.

Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?

01.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

02.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

03.

Barbara Pompili et Eric Dupond-Moretti annoncent la création d'un "délit d'écocide"

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

06.

« La France aimez-la ou quittez-la ». Et qui a dit ça ? Le secrétaire général de la Ligue islamique mondiale !

ça vient d'être publié
light > Culture
Mort d'un géant
L'acteur David Prowse, qui avait incarné Dark Vador, est décédé
il y a 7 min 10 sec
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

Oscar Wilde ou l’art avant tout

il y a 1 heure 21 min
décryptage > International
A qui profite le crime ?

Assassinat du scientifique iranien, piège de dernière heure tendue à Téhéran

il y a 1 heure 45 min
décryptage > International
Pardon présidentiel

Pourquoi Donald Trump a eu raison de gracier son ancien conseiller à la sécurité nationale

il y a 1 heure 57 min
décryptage > Santé
Vecteur

Pourquoi les virus frappent-ils plus certains continents que d'autres ? Une étude sur Zika donne des indices

il y a 2 heures 20 min
décryptage > France
Munich 1938 ? Non, Munich 2020 !

Vous subodoriez que Grigny n’était plus en France : Gabriel Attal l’a confirmé

il y a 2 heures 37 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Les perdants magnifiques : Edouard Balladur, ou les caprices du destin

il y a 2 heures 45 min
décryptage > Economie
Bonnes feuilles

Robots, intelligence artificielle : qu’est-ce qui va fondamentalement changer pour votre métier ?

il y a 2 heures 45 min
pépites > France
Manifestations
Loi "sécurité globale" : très forte mobilisation à Paris et dans toute la France
il y a 19 heures 3 min
pépites > Economie
Covid-19
Le plafond d'indemnisation pour les entreprises fermées sera doublé, à 200.000 euros par mois
il y a 19 heures 57 min
pépites > Religion
Distanciation
Messes : le Conseil d'Etat casse la règle des trente fidèles maximum
il y a 40 min 53 sec
décryptage > Politique
Partis des libertés

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

il y a 1 heure 37 min
décryptage > Economie
La crise qui vient

La bourse est-elle trop optimiste ?

il y a 1 heure 50 min
décryptage > International
Etatisme

Le Covid-19 est en train de transformer profondément l'Asie et voilà comment

il y a 2 heures 11 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Si vous voulez vraiment faire des achats respectueux de l'environnement, il ne faudra pas vous contenter de lire les étiquettes des produits en rayon. Petits conseils pour y voir plus vert
il y a 2 heures 30 min
décryptage > Société
Big tech

Pourquoi il devient urgent de sauver nos démocraties de la technologie

il y a 2 heures 41 min
décryptage > Media
Bonnes feuilles

Monstres sacrés : Michel Drucker, le pater familias du PAF

il y a 2 heures 45 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Monde de demain : les bienfaits de l’intelligence artificielle dans le domaine de la santé

il y a 2 heures 45 min
light > Media
C'est d'actualité
France Télévisions prépare une adaptation en série TV de "La peste" d'Albert Camus
il y a 19 heures 35 min
pépites > Justice
Justice
Nice : un homme écope de 18 mois de prison ferme pour avoir menacé de mort un professeur
il y a 20 heures 29 min
Une affaire personnelle

Nicolas Sarkozy peut-il revenir ?

Publié le 18 septembre 2012
Après avoir été raillé, décrié et vaincu à la présidentielle, Nicolas Sarkozy connaît un rebond dans l'opinion française et en une des éditoriaux politiques. Et si la question était en réalité déplacée ?
Maxime Tandonnet et Sylvain Saligari
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Maxime Tandonnet est un haut fonctionnaire français, qui a été conseiller de Nicolas Sarkozy sur les questions relatives à l’immigration, l’intégration des populations d’origine étrangère, ainsi que les sujets relatifs au ministère de l’Intérieur.Il...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Après avoir été raillé, décrié et vaincu à la présidentielle, Nicolas Sarkozy connaît un rebond dans l'opinion française et en une des éditoriaux politiques. Et si la question était en réalité déplacée ?

L’anecdote est authentique.


Hier soir, lors d’un dîner, je retrouve une vieille connaissance, universitaire, le style bobo socialisant. Pendant cinq ans, il n’a jamais cessé de vomir sur l’ex-président, déversant tous les poncifs de l’époque : « Sarkozy président des riches, néo-conservateur, otage des américains, des banques et des sociétés du CAC40, représentant  la droite xénophobe » etc. Or, hier soir, en beau milieu de soirée, il me dit: « Tu as vu comme ça va mal ? C’est effroyable ! On en finit par regretter Nicolas ! Il peut revenir tu penses ? »

Peut-il revenir ? Je trouve cette question, en arrière-plan de toutes les manœuvres politiques à droite, quelque peu déplacée.

Sarkozy est le premier à reconnaître qu’il a commis des erreurs et des maladresses. Quel homme d’État peut se targuer d’un parcours sans faute ? Mais, pendant cinq ans, avec ses forces et ses faiblesses, il a remué ciel et terre, sans une seconde de repos, à un rythme infernal, avec une obsession, une fixation, un leitmotiv : « Qu’est-ce qu’ils attendent de moi les Français ? Que je les sorte de la crise ! »

Durant toutes ces années, il n’a jamais cessé de subir une avalanche d’insultes et de mauvais coups haineux, avec une violence et une constance qui n’ont pas d’équivalents dans l’histoire. Il faut être bien naïf pour imaginer qu’on puisse tirer une once de bonheur dans ce métier.

Résultat : en guise de récompense, le 6 mai dernier, une majorité de Français l’a renvoyé de l’Élysée et désigné à sa place un « président normal » Pourquoi aurait-il l’intention de revenir dans ces conditions ? Il y a toujours un homme sous le costume de l’institution. Reprendre du service ? Une affaire personnelle, entre lui et la France…

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (53)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
jerem
- 20/09/2012 - 09:45
faites nous rire !!!
"Sarkozy est le premier à reconnaître qu’il a commis des erreurs et des maladresses" . le premier ? vraiment ? c'est vrai le detricotage de la loi TEPA est arrivé des 2009, on en a les archives.
"il n’a jamais cessé de subir une avalanche d’insultes et de mauvais coups haineux, avec une violence et une constance qui n’ont pas d’équivalents dans l’histoire" . oui c'est cela on en causera à Louis XVI. et eventuellement aux salariés dont les greves pouvainet avoir lieu sans que personne s'en apercoivent . de ces chercheurs qui feraient mieux de trouver , de ces enseignants et leur princesse de cleves. oui c'est vrai que le clash n'est pas lié au caractere frontal et omniprésent ....et comme les francais sont des mous , ils ecoutaient religieusement la parole du gourou .....
Populaire a nouveau? oui, comme Chirac qui a vu sa cote a 70% apres son départ et sa mise en examen ou comme fillon tellement dans les sous-sol que son absence média le placait devant celui qui servait chaque semaine un discours dans un ville (avec ce cadrage unique avec la plaque "date-ville-sujet" pour faire la lecon et s'enfourner d'une bouchée ses chouquettes (la grande classe)
De France et de plus loin
- 19/09/2012 - 16:19
Oui, il le peut mais pour
Oui, il le peut mais pour quoi faire? Il a fait son job, il a perdu, laissons la place aux nouveaux . S'il revient, ce sera pour prendre une revanche et non pour aider la France.
troiscentsalheure
- 19/09/2012 - 13:37
Qu'il reste là où il est
On n'a pas besoin d'un type qui pond une taxe tous les matins, on en a déjà un. Sa France à lui a accueilli un million d'étrangers. Ceux qui ont été naturalisés avant et pendant son quinquennat n'ont pas voté pour lui et on est vraiment désolé pour lui. Il n'est pas utile d'avoir deux partis qui font la même politique.