En direct
Best of
Best of du 5 au 11 octobre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

02.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

03.

Assassinat de Samat : mais au fait, que nous disent les paroles de ses "chansons" ?

04.

Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument

05.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

06.

Brexit : la France mal à l’aise dans un deal négocié principalement entre Londres et Berlin

07.

Bye bye Uber, Deliveroo ou WeWork ? Voilà pourquoi le mode de vie urbain des années 2010 est en train de s’effondrer

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

03.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

04.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

05.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

06.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

01.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

02.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

03.

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

04.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

05.

Tensions communautaristes et laïcité : cette spirale de ressentis victimaires dans laquelle sombrent les débats publics français

06.

Esther Duflo : petites questions critiques sur un prix nobel très (trop ?) consensuel

ça vient d'être publié
pépites > Politique
Commission
Blanquer contre Taché : LREM tente une médiation
il y a 25 min 3 sec
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Livre : "La porte sans entrée. Approche du Zen" : Devenez ou restez zen, vous vous en porterez mieux !

il y a 1 heure 32 sec
pépites > Europe
At least
Brexit : Un accord a été trouvé
il y a 2 heures 48 min
décryptage > Société
Blog

Ce qu’être libéral signifie vraiment - Take Two

il y a 4 heures 8 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

Patrick Besson : "J’ai toujours pris Salman Rushdie pour un triste con"

il y a 4 heures 29 min
décryptage > Social
Merci patron...

J'aime ma boite : mythe ou réalité ?

il y a 5 heures 3 min
décryptage > Economie
Nouveau Monde

Bye bye Uber, Deliveroo ou WeWork ? Voilà pourquoi le mode de vie urbain des années 2010 est en train de s’effondrer

il y a 5 heures 48 min
décryptage > Europe
Axe anglo-allemand

Brexit : la France mal à l’aise dans un deal négocié principalement entre Londres et Berlin

il y a 5 heures 56 min
rendez-vous > Media
Revue de presse des hebdos
Pour Finkielkraut, Zemmour est tombé dans le piège tendu par l’islam radical ; Bayrou essaie encore de faire partir Philippe de Matignon ; 40 salariés chez LREM pour la com digitale, 1 chez LR ; Pour Salvini le fascisme est aussi mort que le communisme
il y a 6 heures 14 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 15 octobre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 22 heures 11 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Théâtre : "L'un de nous deux" de Jean-Noël Jeanneney

il y a 55 min 53 sec
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Exposition : “Bacon en toutes lettres” : Une singularité fascinante mais difficile à appréhender !

il y a 1 heure 4 min
pépite vidéo > Europe
Guerilla
Barcelone : Violents affrontements pour la troisième nuit consécutive
il y a 3 heures 20 min
décryptage > Culture
Critique

La réparation dans l’art : un livre virtuose étonnant

il y a 4 heures 22 min
décryptage > International
Un foulard sur les yeux

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

il y a 4 heures 48 min
décryptage > Environnement
Green-Washing

Quand les Etats européens trichent avec les règles de comptabilité pour faire croire à leur vertu énergétique

il y a 5 heures 40 min
décryptage > Economie
Analyse

Journée mondiale pour l'élimination de la pauvreté : croissance, recettes empiriques ou politiques sociales, qu’est-ce qui marche ?

il y a 5 heures 54 min
décryptage > Social
Atlantico Business

J’aime ma boite : 64 % des salariés aiment leur entreprise, mais l’inverse est-il vrai ?

il y a 6 heures 7 min
décryptage > Religion
Double impasse

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

il y a 6 heures 18 min
light > Insolite
L'homme qui murmurait à l'oreille des chevaux
Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument
il y a 23 heures 9 min
© Reuters
Le projet de loi sur le mariage et l'adoption homosexuels sera présenté le 24 octobre au conseil des ministres.
© Reuters
Le projet de loi sur le mariage et l'adoption homosexuels sera présenté le 24 octobre au conseil des ministres.
Unanimité ?

Evitons la précipitation politique : il faut des Etats généraux sur le mariage homosexuel

Publié le 15 septembre 2012
Avec Koz
Le mariage et l'adoption par les couples homosexuels méritent des États généraux, comme la bioéthique et la fin de vie. Car si les Français sont, selon les sondages, favorables au projet de loi, les spécialistes ne sont pas unanimes sur la question.
Koz est le pseudonyme d'Erwan Le Morhedec, avocat à la Cour. Il tient le blog koztoujours.fr depuis 2005, sur lequel il partage ses analyses sur l'actualité politique et religieuse
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Koz
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Koz est le pseudonyme d'Erwan Le Morhedec, avocat à la Cour. Il tient le blog koztoujours.fr depuis 2005, sur lequel il partage ses analyses sur l'actualité politique et religieuse
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le mariage et l'adoption par les couples homosexuels méritent des États généraux, comme la bioéthique et la fin de vie. Car si les Français sont, selon les sondages, favorables au projet de loi, les spécialistes ne sont pas unanimes sur la question.
Avec Koz

Lire aussi sur ce sujet : Christine Boutin : "Sur le mariage et l'adoption homosexuels, Monseigneur Barbarin comme l’Église ont le devoir de parler fortement"

Cette fois, c’est parti, et mal parti ! Christiane Taubira a choisi le lendemain des annonces d’impôts de François Hollande pour rendre public le projet de loi, ce qui laisse pour le moins circonspect sur le rôle de la concertation sur ce sujet délicat. La semaine politique intérieure a donc été largement consacrée à commenter ce projet.

Et le refus du débat est frappant. Ceux qui ne font pas simplement la sourde oreille tentent de tourner la demande en dérision. Sur un sujet comme celui-ci, il ne semble pourtant pas aberrant de réclamer des États Généraux, comme il s’en est tenu avec succès sur la bioéthique, comme il devrait s’en tenir sur la fin de vie. Ces États Généraux permettraient d’éviter la précipitation politique, toujours suspecte d’intentions cachées, d’éviter l’unanimisme de ceux dont l’horizon n’a toujours pas dépassé la coolitude pour rechercher la justice - à l’instar de Chantal Jouanno -, d’éviter la fausse majorité des sondés qui ne veulent pas d’emmerdes (parfois les mêmes que les premiers)…

Ils permettraient d’entendre les avis de psychologues et psychanalystes, qui sont loin d’être unanimes, contrairement à ce que l’on répète en boucle. Vous aurez certainement entendu citer les fameuses études américaines (qui servent encore de références aux politiques, de Cécile Duflot à Noël Mamère) mais avez-vous entendu les avis de la psychanalyste Claude Halmos (ici encore), du pédopsychiatre Marcel Rufo, du pédiatre Aldo Naouri ? Non, les spécialistes ne sont pas unanimes, et il ne semblerait pas stupide de regagner en sérénité et de faire preuve à l’égard des enfants d’un peu de la précaution que l’on vante par ailleurs. Un enfant vaut bien un épi de maïs.

Sur le plateau du Grand Journal, il était frappant de constater comme Noël Mamère (qui venait de clamer cette fausse unanimité des spécialistes) n’a rien à répondre à la demande d’Etats Généraux et se cantonne à la dérision pour répondre à celle d’un référendum, alors même qu’il vient de se prévaloir d’une écrasante majorité dans les sondages. Si les Français sont si majoritairement favorables à l’adoption homosexuelle, le sujet ne bénéficiera-t-il pas d’un peu de concertation et d’information ?

Sur Europe1, Jean-Luc Romero écarte le référendum : les Français ont déjà voté, dit-il !

C’est évidemment sans compter avec ceux – j’ai les noms – qui ont voté Hollande malgré ces propositions, et avec la ferme intention de s’y opposer. C’est faire comme si le score de Hollande était déconnecté de la personnalité de son adversaire. Ce refus du débat est surtout surprenant de la part de celui qui, sur l’euthanasie, n’a de cesse de réclamer qu’un débat soit ouvert, alors qu’il n’est jamais refermé, et qu’il a été amplement ouvert au Parlement, jusqu’à obtenir une unanimité qui ne sera pas atteinte ici.

Même le PS n’est pas unanime. Philippe de Roux, pour les Poissons Roses, le rappelle. Outre Lionel Jospin, Bernard Poignant, proche de François Hollande, concluait ainsi un très intéressant billet :

Dans tous les cas de figure, c’est de l’enfant dont il faut partir. Le modernisme ne consiste pas à épouser l’égoïsme du présent, mais à se préoccuper des intérêts de notre descendance.

Jean-Marc Ayrault lui-même rappelait sur ce sujet que : L’égalité des droits, qui est un principe fondamental, n’est pas l’uniformité des droits

Faut-il croire que, sur sujet tel que celui-ci, ils ont changé d’avis en si peu de temps, ou n’est-ce qu’une question d’opportunité politique et économique ?

Sans aucune prétention d’exhaustivité, on pourrait alors s’interroger sur quelques-uns de ces points :

  • Pourquoi la parité serait une vertu partout sauf dans la famille ? On concevrait facilement que des femmes n’auraient pas la même façon de manager une entreprise ou de faire de la politique mais on feindrait d’ignorer que la complémentarité père-mère est une richesse incomparable pour l’enfant ?

  • De quel droit l’Etat, face à un enfant abandonné, incapable d’exprimer une volonté, décider déciderait-il que celui-ci sera privé de mère ? Ou privé de père ? J’en lis parfois qui croit pouvoir déceler un argument rhétorique derrière le souci de l’enfant. Non seulement ils sont dans le procès d’intention mais ils se trompent. Est-il si difficile de se mettre à la place de cet enfant qui devra déjà, pour se construire, gérer la douleur d’avoir été abandonné par ses parents, d’ignorer d’où il vient vraiment, de ne pas avoir de généalogie à laquelle se raccrocher véritablement ? Et cet enfant, l’Etat viendrait le désigner volontaire pour voir s’il s’ »adapte » bien, s’il gère correctement le fait de ne pas avoir de père ou de mère ? À l’adolescence, aura-t-il l’injonction de « s’adapter » et de bien aller, pour ne pas désavouer le choix de ses adoptants ? Et si l’enfant « s’adapte » mal, c’est tant pis ? C’est de sa faute ? C’est de l’homophobie ? Si l’on aime les enfants plus que les revendications, il ne devrait pourtant pas être difficile de saisir que l’on ne joue pas à l’apprenti-sorcier avec des vies. Il ne devrait pas être compliqué de comprendre que, lorsque l’on a la possibilité de choisir, « à tête reposée », la famille à laquelle on confiera l’enfant, et que cet enfant a en outre d’ores et déjà subi un traumatisme, il serait coupable de ne pas lui offrir le mieux.

  • Souhaitez-vous vraiment que la République Française ne connaisse plus de père et mère ? Le projet de loi prévoit de remplacer ces termes partout par « parent » et « second parent ». On nous serine qu’il faudrait suivre la société. Pour le coup, c’est bien le vocabulaire d’Etat qui s’éloignera de la société;

  • On évoque beaucoup le cas du parent biologique qui aurait refait sa vie avec une personne de même sexe… On nous dit que ce serait le cas le plus fréquent. Et puis l’on nous dit que le mariage homo et l’adoption homo ne nous concernerait pas, qu’ils peuvent bien faire ce qu’ils veulent… C’est déjà faux dans le cas de l’adoption puisqu’un enfant est en jeu mais s’est-on penché sur les conséquences de l’adoption pour l’autre conjoint ? Concrètement, le jour où votre mari, mesdames (puisque l’on dit que cela concerne surtout les hommes) vous plaque pour un homme, ne voyez-vous vraiment aucun inconvénient à ce que son compagnon (pardon, son mari) adopte votre enfant ? À ce que, conformément à l’article 363 du code civil, le nom du mari de votre ex-mari soit ajouté au nom de votre enfant ? Et vous, Messieurs ? Oh bien sûr, la loi prévoit la possibilité de s’opposer à l’adoption simple. Mais tremblez que votre refus ne soit taxé d’homophobie, on pourrait alors passer outre…

Non, vraiment, on ne peut pas faire l’économie, de la concertation, du débat, d’Etats Généraux.

Non, vraiment, Jean-Marc Ayrault a raison : On ne redéfinit pas le droit familial, les rapports entre parents et enfants, comme on baisse un taux de TVA. [...] Rien n’est pire que de légiférer dans la précipitation et sous l’influence médiatique.

Billet publié initialement sur le blog de Koz

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

02.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

03.

Assassinat de Samat : mais au fait, que nous disent les paroles de ses "chansons" ?

04.

Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument

05.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

06.

Brexit : la France mal à l’aise dans un deal négocié principalement entre Londres et Berlin

07.

Bye bye Uber, Deliveroo ou WeWork ? Voilà pourquoi le mode de vie urbain des années 2010 est en train de s’effondrer

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

03.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

04.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

05.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

06.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

01.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

02.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

03.

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

04.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

05.

Tensions communautaristes et laïcité : cette spirale de ressentis victimaires dans laquelle sombrent les débats publics français

06.

Esther Duflo : petites questions critiques sur un prix nobel très (trop ?) consensuel

Commentaires (70)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
ヒナゲシ
- 17/09/2012 - 13:15
« Évitons la précipitation »
qu'il vient nous dire, la gueule enfarinée !
 
Depuis des années qu'il dispense çà & là son catholiquement correct sur la toile, ce n'est pourtant pas le temps qui lui a manqué, pour demander des débats, que l'on organise des réunions multipartites.

Des États généraux…
 
Mais alors — d'un seul coup d'un seul ! — ça le prend comme une envie de pisser incontrôlable : je veux mes États généraux, tout de suite !
C'est urgent, ça peut plus attendre.

Sont bizarres, ces cathos…
NRV95
- 16/09/2012 - 18:40
Il y a eu une discussion assez ardue sur ce forum
avec un islamohile ( je suis gentil) il y a quelques jours, et par hasard le ton est le même que celui que la "tante chinoise" comme le dit Golvan. Des arguments quelque peu répétitifs, rabâchés continuellement par leurs mentors pour que ça devienne une vérité, mais c'est loupé!
+1 pour que ce sujet soit objet d'un référendum et non pas d'Etats généraux qui vont réunir des intellectuels Brrrrrrrrrrrr déconnectés des réalités du CITOYEN
Urbon
- 16/09/2012 - 10:13
05:45...
Vous vous êtes réveillé à c't'heure là en manque d'homophobie ?