En direct
Best of
Best of du 10 au 16 octobre
En direct
ça vient d'être publié
light > Culture
Enchères
Une oeuvre de Banksy parodiant Monet a été vendue 8,5 millions d'euros chez Sotheby's à Londres
il y a 6 heures 24 min
pépites > Santé
46 millions de personnes concernées
Covid-19 : Jean Castex annonce l'instauration du couvre-feu pour 38 nouveaux départements et la Polynésie dès samedi
il y a 7 heures 26 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Man Ray et la mode" : quand un photographe surréaliste magnifie les femmes... Une exposition d'une suprême élégance

il y a 8 heures 26 min
pépites > International
Réformes attendues
Liban : Saad Hariri a été officiellement désigné Premier ministre
il y a 9 heures 57 min
rendez-vous > Media
Revue de presse des hebdos
Boualem Sansal alerte sur la guérilla islamiste qui nous menace, le recteur de la mosquée de Paris sur l’entrisme des radicaux; Bertrand cherche à s’attirer les bonnes grâces de Sarkozy, Bayrou ménage Le Maire; Le Drian organise les macronistes de gauche
il y a 11 heures 21 min
décryptage > France
Séparatisme

Les impensés de l’attentat terroriste de Conflans

il y a 13 heures 19 min
décryptage > Santé
Coronavirus

Covid-19 : l’Allemagne investit massivement dans un plan de ventilation et la France serait bien inspirée de l’imiter

il y a 13 heures 55 min
pépite vidéo > France
"Réparer la France"
Le général Pierre de Villiers estime "qu'il y a désormais un risque de guerre civile en France"
il y a 14 heures 43 min
décryptage > International
Conflit au Haut-Karabagh

Il faut sauver les Karabaghiotes, pas le groupe de Minsk

il y a 16 heures 4 min
décryptage > Société
Islam vaincra !

Et Idriss Sihamedi décida d’entrer en guerre contre Gérald Darmanin…

il y a 16 heures 28 min
pépites > Politique
Calendrier électoral
François Bayrou, haut-commissaire au Plan, est favorable à un report des élections régionales
il y a 6 heures 47 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Féministe pour Homme" de Noémie de Lattre : rira bien qui rira la dernière

il y a 8 heures 4 min
pépites > International
Tensions
Recep Tayyip Erdogan estime qu'Emmanuel Macron veut "régler ses comptes avec l'islam et les musulmans"
il y a 9 heures 28 min
pépite vidéo > Politique
Idéologie
Jean-Michel Blanquer : "Ce qu'on appelle l'islamo-gauchisme fait des ravages"
il y a 10 heures 45 min
décryptage > International
Campagne électorale

Election présidentielle en Côte d’Ivoire : ne pas rejouer les luttes du passé

il y a 13 heures 2 min
décryptage > Politique
A l’Ouest, rien de nouveau

Le terrorisme fait-il encore bouger les lignes chez les électeurs ?

il y a 13 heures 44 min
décryptage > High-tech
Menace incontrôlable en vue ?

Ces deepfakes de photos de (vraies) femmes nues que des bots génèrent à la chaîne

il y a 14 heures 4 min
décryptage > Société
Lutte contre le séparatisme

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

il y a 15 heures 27 min
décryptage > France
Lutte contre le séparatisme

Dissolution des organisations salafistes : le temps des actes

il y a 16 heures 23 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Syndicats et patronat main dans la main pour s’opposer au gouvernement

il y a 16 heures 32 min
© Reuters
Le projet de loi sur le mariage et l'adoption homosexuels sera présenté le 24 octobre au conseil des ministres.
© Reuters
Le projet de loi sur le mariage et l'adoption homosexuels sera présenté le 24 octobre au conseil des ministres.
Unanimité ?

Evitons la précipitation politique : il faut des Etats généraux sur le mariage homosexuel

Publié le 15 septembre 2012
Avec Koz
Le mariage et l'adoption par les couples homosexuels méritent des États généraux, comme la bioéthique et la fin de vie. Car si les Français sont, selon les sondages, favorables au projet de loi, les spécialistes ne sont pas unanimes sur la question.
Koz
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Koz est le pseudonyme d'Erwan Le Morhedec, avocat à la Cour. Il tient le blog koztoujours.fr depuis 2005, sur lequel il partage ses analyses sur l'actualité politique et religieuse
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le mariage et l'adoption par les couples homosexuels méritent des États généraux, comme la bioéthique et la fin de vie. Car si les Français sont, selon les sondages, favorables au projet de loi, les spécialistes ne sont pas unanimes sur la question.
Avec Koz

Lire aussi sur ce sujet : Christine Boutin : "Sur le mariage et l'adoption homosexuels, Monseigneur Barbarin comme l’Église ont le devoir de parler fortement"

Cette fois, c’est parti, et mal parti ! Christiane Taubira a choisi le lendemain des annonces d’impôts de François Hollande pour rendre public le projet de loi, ce qui laisse pour le moins circonspect sur le rôle de la concertation sur ce sujet délicat. La semaine politique intérieure a donc été largement consacrée à commenter ce projet.

Et le refus du débat est frappant. Ceux qui ne font pas simplement la sourde oreille tentent de tourner la demande en dérision. Sur un sujet comme celui-ci, il ne semble pourtant pas aberrant de réclamer des États Généraux, comme il s’en est tenu avec succès sur la bioéthique, comme il devrait s’en tenir sur la fin de vie. Ces États Généraux permettraient d’éviter la précipitation politique, toujours suspecte d’intentions cachées, d’éviter l’unanimisme de ceux dont l’horizon n’a toujours pas dépassé la coolitude pour rechercher la justice - à l’instar de Chantal Jouanno -, d’éviter la fausse majorité des sondés qui ne veulent pas d’emmerdes (parfois les mêmes que les premiers)…

Ils permettraient d’entendre les avis de psychologues et psychanalystes, qui sont loin d’être unanimes, contrairement à ce que l’on répète en boucle. Vous aurez certainement entendu citer les fameuses études américaines (qui servent encore de références aux politiques, de Cécile Duflot à Noël Mamère) mais avez-vous entendu les avis de la psychanalyste Claude Halmos (ici encore), du pédopsychiatre Marcel Rufo, du pédiatre Aldo Naouri ? Non, les spécialistes ne sont pas unanimes, et il ne semblerait pas stupide de regagner en sérénité et de faire preuve à l’égard des enfants d’un peu de la précaution que l’on vante par ailleurs. Un enfant vaut bien un épi de maïs.

Sur le plateau du Grand Journal, il était frappant de constater comme Noël Mamère (qui venait de clamer cette fausse unanimité des spécialistes) n’a rien à répondre à la demande d’Etats Généraux et se cantonne à la dérision pour répondre à celle d’un référendum, alors même qu’il vient de se prévaloir d’une écrasante majorité dans les sondages. Si les Français sont si majoritairement favorables à l’adoption homosexuelle, le sujet ne bénéficiera-t-il pas d’un peu de concertation et d’information ?

Sur Europe1, Jean-Luc Romero écarte le référendum : les Français ont déjà voté, dit-il !

C’est évidemment sans compter avec ceux – j’ai les noms – qui ont voté Hollande malgré ces propositions, et avec la ferme intention de s’y opposer. C’est faire comme si le score de Hollande était déconnecté de la personnalité de son adversaire. Ce refus du débat est surtout surprenant de la part de celui qui, sur l’euthanasie, n’a de cesse de réclamer qu’un débat soit ouvert, alors qu’il n’est jamais refermé, et qu’il a été amplement ouvert au Parlement, jusqu’à obtenir une unanimité qui ne sera pas atteinte ici.

Même le PS n’est pas unanime. Philippe de Roux, pour les Poissons Roses, le rappelle. Outre Lionel Jospin, Bernard Poignant, proche de François Hollande, concluait ainsi un très intéressant billet :

Dans tous les cas de figure, c’est de l’enfant dont il faut partir. Le modernisme ne consiste pas à épouser l’égoïsme du présent, mais à se préoccuper des intérêts de notre descendance.

Jean-Marc Ayrault lui-même rappelait sur ce sujet que : L’égalité des droits, qui est un principe fondamental, n’est pas l’uniformité des droits

Faut-il croire que, sur sujet tel que celui-ci, ils ont changé d’avis en si peu de temps, ou n’est-ce qu’une question d’opportunité politique et économique ?

Sans aucune prétention d’exhaustivité, on pourrait alors s’interroger sur quelques-uns de ces points :

  • Pourquoi la parité serait une vertu partout sauf dans la famille ? On concevrait facilement que des femmes n’auraient pas la même façon de manager une entreprise ou de faire de la politique mais on feindrait d’ignorer que la complémentarité père-mère est une richesse incomparable pour l’enfant ?

  • De quel droit l’Etat, face à un enfant abandonné, incapable d’exprimer une volonté, décider déciderait-il que celui-ci sera privé de mère ? Ou privé de père ? J’en lis parfois qui croit pouvoir déceler un argument rhétorique derrière le souci de l’enfant. Non seulement ils sont dans le procès d’intention mais ils se trompent. Est-il si difficile de se mettre à la place de cet enfant qui devra déjà, pour se construire, gérer la douleur d’avoir été abandonné par ses parents, d’ignorer d’où il vient vraiment, de ne pas avoir de généalogie à laquelle se raccrocher véritablement ? Et cet enfant, l’Etat viendrait le désigner volontaire pour voir s’il s’ »adapte » bien, s’il gère correctement le fait de ne pas avoir de père ou de mère ? À l’adolescence, aura-t-il l’injonction de « s’adapter » et de bien aller, pour ne pas désavouer le choix de ses adoptants ? Et si l’enfant « s’adapte » mal, c’est tant pis ? C’est de sa faute ? C’est de l’homophobie ? Si l’on aime les enfants plus que les revendications, il ne devrait pourtant pas être difficile de saisir que l’on ne joue pas à l’apprenti-sorcier avec des vies. Il ne devrait pas être compliqué de comprendre que, lorsque l’on a la possibilité de choisir, « à tête reposée », la famille à laquelle on confiera l’enfant, et que cet enfant a en outre d’ores et déjà subi un traumatisme, il serait coupable de ne pas lui offrir le mieux.

  • Souhaitez-vous vraiment que la République Française ne connaisse plus de père et mère ? Le projet de loi prévoit de remplacer ces termes partout par « parent » et « second parent ». On nous serine qu’il faudrait suivre la société. Pour le coup, c’est bien le vocabulaire d’Etat qui s’éloignera de la société;

  • On évoque beaucoup le cas du parent biologique qui aurait refait sa vie avec une personne de même sexe… On nous dit que ce serait le cas le plus fréquent. Et puis l’on nous dit que le mariage homo et l’adoption homo ne nous concernerait pas, qu’ils peuvent bien faire ce qu’ils veulent… C’est déjà faux dans le cas de l’adoption puisqu’un enfant est en jeu mais s’est-on penché sur les conséquences de l’adoption pour l’autre conjoint ? Concrètement, le jour où votre mari, mesdames (puisque l’on dit que cela concerne surtout les hommes) vous plaque pour un homme, ne voyez-vous vraiment aucun inconvénient à ce que son compagnon (pardon, son mari) adopte votre enfant ? À ce que, conformément à l’article 363 du code civil, le nom du mari de votre ex-mari soit ajouté au nom de votre enfant ? Et vous, Messieurs ? Oh bien sûr, la loi prévoit la possibilité de s’opposer à l’adoption simple. Mais tremblez que votre refus ne soit taxé d’homophobie, on pourrait alors passer outre…

Non, vraiment, on ne peut pas faire l’économie, de la concertation, du débat, d’Etats Généraux.

Non, vraiment, Jean-Marc Ayrault a raison : On ne redéfinit pas le droit familial, les rapports entre parents et enfants, comme on baisse un taux de TVA. [...] Rien n’est pire que de légiférer dans la précipitation et sous l’influence médiatique.

Billet publié initialement sur le blog de Koz

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (70)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
ヒナゲシ
- 17/09/2012 - 13:15
« Évitons la précipitation »
qu'il vient nous dire, la gueule enfarinée !
 
Depuis des années qu'il dispense çà & là son catholiquement correct sur la toile, ce n'est pourtant pas le temps qui lui a manqué, pour demander des débats, que l'on organise des réunions multipartites.

Des États généraux…
 
Mais alors — d'un seul coup d'un seul ! — ça le prend comme une envie de pisser incontrôlable : je veux mes États généraux, tout de suite !
C'est urgent, ça peut plus attendre.

Sont bizarres, ces cathos…
NRV95
- 16/09/2012 - 18:40
Il y a eu une discussion assez ardue sur ce forum
avec un islamohile ( je suis gentil) il y a quelques jours, et par hasard le ton est le même que celui que la "tante chinoise" comme le dit Golvan. Des arguments quelque peu répétitifs, rabâchés continuellement par leurs mentors pour que ça devienne une vérité, mais c'est loupé!
+1 pour que ce sujet soit objet d'un référendum et non pas d'Etats généraux qui vont réunir des intellectuels Brrrrrrrrrrrr déconnectés des réalités du CITOYEN
Urbon
- 16/09/2012 - 10:13
05:45...
Vous vous êtes réveillé à c't'heure là en manque d'homophobie ?