En direct
Best of
Best of du 21 au 27 mars
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

02.

Coronavirus : ces cadavres dans le placard qui gênent la Chine dans son offensive de charme

03.

Le marché de Rungis va proposer un service de vente en ligne et de livraison suite au confinement

04.

Covid-19 : la stratégie sanitaire française est-elle efficace ? Analyse comparée des résultats par pays

05.

Covid-19... et les autres : pourquoi le nombre de maladies infectieuses est reparti à la hausse au 21e siècle

06.

Pour les aider à faire face à l'épidémie, le Portugal régularise tous ses sans-papiers

07.

Béatrice Dalle se marie à nouveau, Katy Perry & Orlando Bloom décalent; Daniel Craig veut tout claquer avant de mourir; Kim Kardashian : sex-exploitée par sa mère ?; Angelina Jolie repart en guerre contre Brad

01.

Saint-Denis, ville ouverte : ouverte au coronavirus !

02.

Fonctionnaires en déroute... mais que se passe-t-il dans le secteur public ?

03.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

04.

Procédures contre les responsables publics : ce qui sera juridiquement possible (ou pas)

05.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

06.

Coronavirus : pourquoi l’Occident ne comprend pas ce qui a vraiment marché à Wuhan

01.

Aussi inquiétante que le Covid-19, la crise de la raison ? Gourous et boucs émissaires font leur retour

02.

Chloroquine : les doutes qui pèsent sur la rigueur de l’étude du professeur Raoult expliqués par un biostatisticien

03.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

04.

Lutte contre le Coronavirus : ces failles intellectuelles qui fragilisent la méthode française

05.

Covid-19 : la stratégie sanitaire française est-elle efficace ? Analyse comparée des résultats par pays

06.

Et maintenant voici Emmanuel la - menace - : « on se souviendra de ceux qui n’auront pas été à la hauteur » !

ça vient d'être publié
décryptage > International
Résolution ?

Fin de crise en Israël

il y a 1 heure 58 min
pépites > International
Israel
Coronavirus: Benjamin Netanyahu placé en quarantaine
il y a 7 heures 45 min
décryptage > International
LES ENTREPRENEURS PARLENT AUX FRANÇAIS

Les Virus, l’économie, les politiques et la mort. Premières leçons de la gestion de la pandémie

il y a 8 heures 35 min
décryptage > Culture
ATLANTI-CULTURE

Contes de la rue Broca

il y a 9 heures 19 min
pépites > France
Un transfert pas comme les autres
Coronavirus: le transfert de patients s'accélère, l'épidémie aussi
il y a 9 heures 48 min
pépite vidéo > Insolite
"Pour Corona"
Les hymnes du confinement
il y a 10 heures 39 min
décryptage > France
En finir avec les pythies de mauvaises aventures

Étatisation et protectionnisme : les deux maux qui nous menacent probablement plus qu’une répétition de 1929

il y a 11 heures 12 min
décryptage > Economie
En espérant en tiré des leçons

COVID-19 : la pandémie sanitaire et financière en 5 tableaux

il y a 11 heures 56 min
décryptage > International
Alternative

La santé ou l’économie ? Petites réflexions philosophiques sur un vrai dilemme

il y a 12 heures 39 min
décryptage > Santé
Coronavirus

Covid-19... et les autres : pourquoi le nombre de maladies infectieuses est reparti à la hausse au 21e siècle

il y a 13 heures 34 min
pépites > France
Un boost pas comme les autres
Le confinement dynamise les révisions du Code de la route
il y a 7 heures 1 min
Les marques sont elles aussi solidaires
Coca-Cola et d'autres marques créent des logos de «distance sociale»
il y a 7 heures 57 min
décryptage > Culture
ATLANTI-CULTURE

Le cauchemar

il y a 9 heures 13 min
pépites > Santé
Une nouvelle pénurie à cause du Covid-19
Vers une pénurie mondiale de préservatifs ?
il y a 9 heures 30 min
light > Insolite
Une perte musicale
Alan Merrill, auteur-compositeur " I Love Rock 'N' Roll '', décède du coronavirus à 69 ans
il y a 10 heures 19 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Les applications qui peuvent vous aider à supporter le confinement
il y a 11 heures 8 min
décryptage > France
Coronavirus

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

il y a 11 heures 26 min
décryptage > Economie
Contre-intuitif

Coronavirus : pourquoi la mondialisation est le meilleur remède pour nous sortir de la crise

il y a 12 heures 31 min
décryptage > International
Choix cornélien

Sauver l’économie ou sauver des vies ? Pourquoi les citoyens occidentaux ne sont pas plus au clair que leurs gouvernements

il y a 13 heures 2 min
décryptage > International
Superpuissance en construction

Coronavirus : ces cadavres dans le placard qui gênent la Chine dans son offensive de charme

il y a 13 heures 58 min
Dans son dernier livre, Peter Sloterdijk propose de remplacer pour partie les impôts par des dons.
Dans son dernier livre, Peter Sloterdijk propose de remplacer pour partie les impôts par des dons.
Libre arbitre

Et s'il fallait permettre à chaque citoyen de décider le montant de ses impôts ? Retour sur la solution explosive de Peter Sloterdjick

Publié le 12 septembre 2012
Le philosophe allemand Peter Sloterdijk veut promouvoir "une société qui repose sur une compétition entre des donateurs fiers, et pas sur la confiscation sourde des biens dus".
Philippe Herlin est chercheur en finance, chargé de cours au CNAM.Il est l'auteur de L'or, un placement d'avenir (Eyrolles, 2012), de Repenser l'économie (Eyrolles, 2012) et de France, la faillite ? : Après la perte du AAA (Eyrolles 2012) et de La...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Philippe Herlin
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Philippe Herlin est chercheur en finance, chargé de cours au CNAM.Il est l'auteur de L'or, un placement d'avenir (Eyrolles, 2012), de Repenser l'économie (Eyrolles, 2012) et de France, la faillite ? : Après la perte du AAA (Eyrolles 2012) et de La...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le philosophe allemand Peter Sloterdijk veut promouvoir "une société qui repose sur une compétition entre des donateurs fiers, et pas sur la confiscation sourde des biens dus".

Il est rare qu’un philosophe parle d’économie, et encore plus qu’il le fasse avec justesse. C’est le cas de Peter Sloterdijk, certainement le plus grand penseur allemand vivant, au moins aussi connu que l’ennuyeux et académique Jürgen Habermas. Son dernier livre paru en France, Repenser l’impôt, regroupe un texte de 80 pages et une quinzaine d’interviews qui ont alimenté une vigoureuse polémique en Allemagne.

En effet, Sloterdijk n’y propose rien de moins que de remplacer, pour partie, les impôts par des dons ! Ecoutons-le : « Nous ne vivons plus dans un contexte absolutiste, et les citoyens ne doivent plus être traités comme des sujets. Il faut repenser le phénomène des impôts, c'est-à-dire des prestations au profit du bien commun ». Des impôts dont il dénonce par ailleurs le niveau trop élevé, et le fait qu’ils reposent en très grande partie sur la classe moyenne. Au départ une partie seulement des impôts serait proposée d’être acquittée sous forme de don, puis cette part pourrait grandir avec le temps.

« Mais personne ne paiera plus, c’est un cadeau aux riches ! » lui rétorquèrent la plupart des éditorialistes et intellectuels, « votre réponse ne traduit que la piètre image que vous vous faites de l’Homme » répondit le philosophe allemand. Sloterdijk ouvre des perspectives auxquelles nous devons réfléchir : « La peur n’est pas une base acceptable pour la cohésion d’une société qui prétend être une démocratie. Vouloir établir la communauté solidaire réelle par des mesures fiscales contraignantes est une approche blâmable. […] J’affirme au contraire que toute cette tendance asociale, cette idéologie misérable qui ne connaît que la cupidité, chez soi-même et chez les autres, cette psychologie à bon marché de greedy pig dans les têtes des sociologues et des psychologues, bref, j’affirme que tout cela nous prouve une chose : nous nous sommes fondés, au XXe siècle, sur une fausse image de l’homme. On croit que l’homme est un animal qui prend autant que possible. L’idée ne vient à plus personne de prendre au sérieux les hommes en leurs qualités de donateurs. »

Nous nous sommes trompés sur la nature humaine : « Au cours des trois cents dernières années, on a diffamé l’être humain en général, et le bourgeois en particulier, en le présentant comme une créature qui prend – au lieu de définir l’homme, d’emblée, comme une entité bipolaire, qui prend et qui donne. »

Sloterdijk nous enjoint à changer notre point de vue : « Je voudrais promouvoir une société qui repose sur une compétition entre des donateurs fiers, et pas sur la confiscation sourde des biens dus. » A l’appui de sa démonstration, il oppose l’éthique du don, très présente aux Etats-Unis (Warren Buffett ou Bill Gates qui lèguent la quasi-totalité de leurs fortunes), à ceux qui ont tenté de réformer et d’égaliser la société par la force (socialisme, communisme, fascisme) : « Le concept du capitalisme philanthropique peut se résumer en une idée simple : les pauvres colériques ont eu deux siècles pour montrer s’ils étaient en mesure d’améliorer le monde. Les résultats ont été tantôt dévastateurs, tantôt ambivalents. Au début du XXIe siècle, la contre-proposition est dans l’air : laissez donc aux riches le soin de montrer s’ils s’en sortent mieux. »

On imagine la scène, les ministres qui passent à la télévision pour convaincre les Français de verser un peu plus que ce qui est prévu par la loi, de faire des dons pour financer tel et tel projet. Le rapport de force s’inverserait et la « puissance publique » devrait justifier de la légitimité de ses dépenses, elle devrait nous convaincre plutôt que de plonger sa main dans nos poches. Ne serait-ce pas là une société plus responsable, plus transparente, plus morale ?

On ferait bien de ne pas balayer d’un revers de la main cette proposition contre-intuitive. Souhaitons qu’après l’Allemagne, un débat sur idée radicale s’ouvre en France !

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

02.

Coronavirus : ces cadavres dans le placard qui gênent la Chine dans son offensive de charme

03.

Le marché de Rungis va proposer un service de vente en ligne et de livraison suite au confinement

04.

Covid-19 : la stratégie sanitaire française est-elle efficace ? Analyse comparée des résultats par pays

05.

Covid-19... et les autres : pourquoi le nombre de maladies infectieuses est reparti à la hausse au 21e siècle

06.

Pour les aider à faire face à l'épidémie, le Portugal régularise tous ses sans-papiers

07.

Béatrice Dalle se marie à nouveau, Katy Perry & Orlando Bloom décalent; Daniel Craig veut tout claquer avant de mourir; Kim Kardashian : sex-exploitée par sa mère ?; Angelina Jolie repart en guerre contre Brad

01.

Saint-Denis, ville ouverte : ouverte au coronavirus !

02.

Fonctionnaires en déroute... mais que se passe-t-il dans le secteur public ?

03.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

04.

Procédures contre les responsables publics : ce qui sera juridiquement possible (ou pas)

05.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

06.

Coronavirus : pourquoi l’Occident ne comprend pas ce qui a vraiment marché à Wuhan

01.

Aussi inquiétante que le Covid-19, la crise de la raison ? Gourous et boucs émissaires font leur retour

02.

Chloroquine : les doutes qui pèsent sur la rigueur de l’étude du professeur Raoult expliqués par un biostatisticien

03.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

04.

Lutte contre le Coronavirus : ces failles intellectuelles qui fragilisent la méthode française

05.

Covid-19 : la stratégie sanitaire française est-elle efficace ? Analyse comparée des résultats par pays

06.

Et maintenant voici Emmanuel la - menace - : « on se souviendra de ceux qui n’auront pas été à la hauteur » !

Commentaires (17)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Benvoyons
- 13/09/2012 - 09:23
Nous allons proposer cela à Caton 1°
Caton 1° votre honneur cela aurait de la gueule de donner votre ( SCI pour éviter l’impôt sur la fortune ) aux immigrés dans le Sud de la France. Les Tunisiens qui n'ont plus rien que notre France pour vivre.

Cela aurait vraiment de la gueule. D'ailleurs Pigasse et Niel, Bergé les financiers des journaux du PS et du PS lui emboiteraient le pas pour ressembler à leur grand maître de MOI JE.
Urbon
- 13/09/2012 - 06:39
Les philosophes / philanthropie, c'est comme l'État / Dieu.
Dans mes souvenirs, les cours de philosophie sur Habermas étaient certainement les plus amusants du cursus. Mais bon, chacun voit midi à sa porte. Finalement, ce que nous dit Sloterdjick, c'est quoi ? Qu'il serait plus rentable de compter sur l'esprit de concurrence, sur les privilèges, l'orgueil et la culpabilité des citoyens, pour remplir les caisses de l'État, comme si c'était l'Église. Le retour des indulgences ? Y voir de la philanthropie ou non, c'est autre chose. Notre système d'imposition découle directement de la révolution et de ses idéaux. Que deviendrait la devise "Liberté-Égalité-Fraternité" ? La fraternité, tout le monde n'y participerait pas, suivant qu'il s'y sent intégré ou non. L'égalité ne serait plus, certains pouvant se prévaloir de leur générosité. La liberté serait réservée à ceux qui payent régulièrement, parce qu'il faut bien prévoir les recettes avant les dépenses. C'est peut être très allemand, comme façon de voir les choses, mais ce n'est pas du tout français. Je crois par contre que l'État n'est pas le seul organisme qui permette de s'investir dans une vie citoyenne. Pour qui veut, il y a les fondations d'intérêt public, le bénévolat, la charité...
phidias
- 12/09/2012 - 22:24
L'idée fonctionne déja...
En Amérique notamment où les citoyens ne sont pas considérés comme des serfs taillables et corvéables à merci.
 
Exemple : Pendant de nombreuses années un citoyen américain était considéré comme une sorte d'émanation du diable projetant d'asservir le monde pour son profit par notre gauche politque.
 
Il se trouve que cet homme a fait don de 90% de sa fortune a une fondation médicale.
Cet homme c'est Bill Gates.
Depuis, silence radio sur son geste et son action. Est)il envisageable que les citoyens s'organisent seuls et mieux ?
 
Il est clair que tout bon socialiste tremble à cette vision d'horreur où les hommes se seraient affranchis de leurs prêches culpabilisants et de leur système confiscatoire "pour le bien de tous".
 
En écrivant ça, je repense à Luther organisant les croyants de façon à ce que leurs dons ne profite pas à une classe d'accapareurs.
 
Tremblez églises de Soir du grand Soir ! La Réforme est en marche !