En direct
Best of
Best of 15 au 21 juin
En direct
L’ignorance c’est la force.
Comment les nouveaux manuels d’Histoire ignorent les grands personnages historiques
Publié le 09 septembre 2012
Après Clovis, Louis XIV ou Napoléon éjectés des programmes d'histoire pour faire place à l’enseignement des civilisations extra-européennes, c'est au tour de la Première guerre mondiale de passer à l'essorage, au profit du génocide arménien.
Laurent Pinsolle tient le blog gaulliste libre depuis 2007. Il est également porte-parole de Debout la République, le parti de Nicolas Dupont-Aignan.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Laurent Pinsolle
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Laurent Pinsolle tient le blog gaulliste libre depuis 2007. Il est également porte-parole de Debout la République, le parti de Nicolas Dupont-Aignan.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Après Clovis, Louis XIV ou Napoléon éjectés des programmes d'histoire pour faire place à l’enseignement des civilisations extra-européennes, c'est au tour de la Première guerre mondiale de passer à l'essorage, au profit du génocide arménien.

C’est un scandale absolument incroyable dont il est dommage qu’on n’en parle pas davantage : depuis quelques années, le charcutage des programmes d’histoire fait que les enfants n’apprennent plus des épisodes de base de l’histoire de France. Retour sur une polémique importante.

C’est l’histoire de France que l’on assassine

Les ministres ont-ils seulement conscience de l’énormité de ce qu’ils laissent faire ? Le pire est que l’on peut croire que oui. Après tout, l’équipe précédente avait tellement peu de respect pour l’histoire qu’elle en avait fait une option en terminale S (où la majorité des lycéens vont), malgré l’opposition de l’Association des Professeurs d’Histoire et Géographie. Malheureusement, ceci n’était que le sommet de l’iceberg, la partie apparente de mesures beaucoup plus graves encore.

En effet, le ministère de l’éducation nationale est en train de nettoyer au Karcher les programmes d’histoire. Comme le rapportait déjà le Figaro dans un long papier il y a un an, « Clovis, Saint Louis ou François Ier, mais aussi Henri IV, Louis XIV ou Napoléon ne sont plus étudiés dans les collèges français ! (…) Raison invoquée par l’éducation nationale : il faut consacrer du temps (…) à l’enseignement des civilisations extra-européennes, de l’empire du Mali à la Chine des Hans ».

Mais ce n’est pas tout. Cette année, c’est au tour de la Première Guerre Mondiale de passer à l’essorage de cette révision lamentable des programmes d’histoire, au profit du génocide arménien ou du peintre Otto Dix. Le Figaro avait à nouveau alerté l’opinion par un long papier fin août « Qui veut casser l’histoire de France ? », dénonçant cette révision aberrante des programmes scolaires. Il y a deux ans, Claire Mazeron avait tenu des propos très proches dans Marianne.

L’histoire, pilier de notre République

Il faut lire la réponse faite à ces papiers par Mickaël Bertrand sur un blog du Nouvel Observateur. Elle procède de cette stratégie toute sarkozienne qui consiste à attaquer les papiers de biais sans véritablement répondre sur les problèmes de fond posés par les articles du Figaro. Il dénonce « l’obsession du roman national » et, par une caricature grossière et déplacée affirme que « nous devons probablement comprendre que le droit à la différence est accessoire à ses yeux ».

Cette caricature est déplacée car enseigner le droit à la différence n’est pas la première mission de l’histoire. Son objectif est d’étudier les faits du passé dans leur ensemble, de fournir un récit qui permet de décrire et expliquer notre histoire. Et parce que nous avons une histoire de France, sa première mission doit justement être d’expliquer notre roman national aux futurs citoyens. L’histoire a un rôle majeur dans l’explication de ce que c’est qu’être français et qui semble totalement oublié aujourd’hui.

Comment les futurs citoyens peuvent comprendre ce qu’est la France si on ne leur parle pas de nos rois ? Comment peuvent-ils comprendre la place de l’Etat dans notre pays  si on oublie des épisodes essentiels de sa construction ? Comment savoir d’où l’on vient tout simplement ? Jacques Sapir a dit un jour que « la haine de la nation, c’est l’internationalisme des imbéciles ». Difficile de ne pas voir cela à l’œuvre dans cette entreprise de destruction de nos programmes d’histoire.

Il faut espérer que Vincent Peillon fasse revenir le ministère à la raison, en reprenant l’apprentissage chronologique, incluant toutes les étapes importantes de notre histoire, comme le réclame très justement l’Association des Professeurs d’Histoire-Géographie.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Vol MH370 : "le pilote se serait envolé à 12 000 mètres pour tuer l'équipage dans la cabine dépressurisée ", selon un nouveau rapport
02.
Retour des moustiques tigre : voilà comment s'en protéger efficacement cet été
03.
Amazon : 11,2 milliards de profit, 0 dollars d’impôts payés… : mais dans quel état erre un certain capitalisme ?
04.
Semaine de canicule : ces erreurs qui vous feront encore plus ressentir la chaleur alors que vous cherchiez l’inverse
05.
Amin Maalouf et Boualem Sansal, deux lanceurs d'alerte que personne n'écoute. Est-ce parce qu'ils sont arabes ?
06.
Pourquoi l’influence de Melania Trump sur son mari dépasse de loin ce qu’on en voit
07.
« L'homme-arbre » demande à être amputé
01.
Ecouter la langue de l'autre parler
01.
Retour des moustiques tigre : voilà comment s'en protéger efficacement cet été
02.
Pourquoi les Francs-maçons ne sont certainement pas les héritiers des constructeurs de cathédrale qu’ils disent être
03.
Vol MH370 : "le pilote se serait envolé à 12 000 mètres pour tuer l'équipage dans la cabine dépressurisée ", selon un nouveau rapport
04.
L'homme qui combat la bien-pensance pour sauver le monde agricole
05.
Dents de la mer : les grands requins blancs remontent vers le Nord aux Etats-Unis, faut il redouter la même chose en Europe ?
06.
Meghan & Harry : all is not well in paradise; Mariage sous couvre-feu pour Laura Smet; Laeticia Hallyday, délaissée ou entourée par ses amis ? Voici & Closer ne sont pas d’accord; Taylor Swift & Katy Perry se câlinent vêtues d’un burger frites de la paix
01.
Amin Maalouf et Boualem Sansal, deux lanceurs d'alerte que personne n'écoute. Est-ce parce qu'ils sont arabes ?
02.
L'Ordre des médecins autorise Jérôme Cahuzac à exercer la médecine générale en Corse
03.
Ce piège dans lequel tombe le gouvernement en introduisant le concept d’islamophobie dans le proposition de loi Avia sur la lutte contre les contenus haineux
04.
Et la banque centrale américaine publia une bombe sur les "méfaits" du capitalisme financier
05.
Acte II : mais comment définir la ligne suivie par le gouvernement en matière de politique économique ?
06.
Cash Investigation : pourquoi le traitement des semences par les multinationales est nettement plus complexe que le tableau dressé par l’émission de France 2
Commentaires (29)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
mateo62
- 11/09/2012 - 08:11
Liquidation
Ces nouvelles "orientations" devraient achever le travail entrepris depuis 30 ans, consistant à substituer une bouillie mentale où tout s'équivaut et se mélange, à la place de la culture.
Dans les têtes mal faites, et dans les classes défavorisées, cela contribuera à la marge à fabriquer de l'ignorance à la chaîne. Chacun, souvent scotché par le retour de la barbarie (déf. Non éduqué, de moeurs rustres et violents), disposera d'une petite clé pour comprendre comment on en est arrivé là.
En revanche, je ne comprends pas, mon fils sort du BAC S et avait histoire et géographie au programme.
ヒナゲシ
- 10/09/2012 - 22:53
Mais qu'est-ce que c'est que ces délires ?
La semaine dernière sur Atlantico on eut droit à un article, par un type nous expliquant que l'économie était la clef de toutes choses, l'alpha et l'oméga sans lesquels l'enseignement était en perdition, et préconisant de l'enseigner à tous les étages de l'É. N.
 
Maintenant c'est au tour de l'histoire.

Ce monsieur Pinsolle s'offusque que — en Terminale S — l'histoire-géo ne soit pas obligatoire (les élèves en ont tout de même soupé depuis le CP jusqu'en Première, faut-il le rappeler… ?) — mais soit *au choix* parmi d'autres enseignements (LV3, latin,grec, arts, etc.).
 
De même — en Terminale L — les mathématiques sont *au choix* aussi parmi arts, arts du cirque, latin, grec, LV3, LV1 ou LV2 approfondie, etc.
 
Heureusement qu'on ne voit pas les associations de profs de mathématique beugler à tous vents que c'est un scandale, qu'on veut casser l'enseignement des sciences et que sais-je encore !
Alliance Nationale France
- 10/09/2012 - 20:49
Contrôle de la nouvelle génération
Couper la nouvelle génération Française de son Histoire
Imposer des événements sans rapport à notre Histoire, nos Héros, nos Valeurs, nos Symboles
C'est manipuler les jeunes Francais(es) et leur imposer la pensée unique du multiculturalisme et se détacher du Patriotisme
* L'Alliance Nationale France en appelle à tous les parents pour l'avenir de nos enfants *