En direct
Best of
Best of du samedi 9 au vendredi 15 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

02.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

03.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

04.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

05.

Nintendo Switch : l'UFC-Que choisir dénonce "l'obsolescence programmée" des manettes

06.

Congrès des maires de France : ce que le profil de nos élus nous dit de... l’illusion de la démocratie participative

07.

Insécurité : les tricheries statistiques du ministère de l’intérieur

01.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

02.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

03.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

04.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

05.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

06.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

01.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

02.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

03.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

04.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

05.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

06.

Emmanuel Macron, combattant sans arme de la paix, de la prospérité et de la puissance européennes

ça vient d'être publié
light > Justice
Et golouglouglou
Pernod Ricard : des employés dénoncent une culture de la consommation de l'alcool
il y a 1 heure 34 min
light > Culture
Jackpot !
Gros succès pour le Joker qui dépasse le milliard de dollars de recette
il y a 3 heures 33 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Civilizations" de Laurent Binet : Suite et fin des prix littéraires 2019 chroniqués ici : le Prix de l'Académie française, qu récompense ce conte philosophique où les Incas envahissent l’Europe

il y a 4 heures 16 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Sans la liberté" de François Sureau : La liberté a déjà disparu

il y a 4 heures 49 min
pépite vidéo > Politique
Bougeotte
Edouard Philippe assure que sa volonté de transformer le pays reste "intacte"
il y a 6 heures 11 min
décryptage > Economie
Combat profond

Huile de palme : comment le gouvernement profond combat l’écologie

il y a 6 heures 56 min
décryptage > Economie
Choc

Ce choc de gestion de l’Etat sans lequel la crise ouverte par les Gilets jaunes ne se refermera pas

il y a 7 heures 9 min
pépites > Politique
Réformons !
Edouard Philippe : la "volonté de "transformer" la France reste intacte dans les rangs de l'exécutif
il y a 7 heures 23 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Risques de piratages : ces 146 failles pré-installées sur les smartphones Android
il y a 8 heures 32 min
décryptage > Société
Gilets Jaunes

Violence des casseurs, erreurs de maintien de l’ordre : pourquoi nous devons réapprendre la gestion démocratique des foules

il y a 9 heures 2 min
décryptage > Politique
L'art de la punchline

Un 17 novembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 2 heures 15 min
pépites > Société
A toute vitesse ?
Rouen : l'usine Lubrizol pourrait reprendre partiellement son activité avant la fin de l'année
il y a 3 heures 59 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Théâtre : "La dernière bande" : Un texte exigeant mis à la portée de tous les cœurs par un immense comédien

il y a 4 heures 34 min
décryptage > Economie
Grande fierté

L’Italie n’a pas inventé les pâtes, mais a su préserver sa sauce bien mieux que la France. Connaissez-vous vraiment l’Italie ?

il y a 4 heures 52 min
pépites > Faits divers
Drame
Toulouse : un pont s’effondre, un mort et cinq blessés
il y a 6 heures 14 min
décryptage > Economie
"Impeachable" or not "impeachable" ?

Etats-Unis : pour les marchés financiers, Donald Trump n’est pas « impeachable »

il y a 7 heures 3 min
décryptage > Europe
Disraeli Scanner

Quand le parti conservateur britannique redevient un parti de droite

il y a 7 heures 17 min
décryptage > Société
Bad choice ?

Pourquoi nous devrions arrêter de parler de temps d’écran pour nos enfants

il y a 8 heures 15 min
décryptage > Economie
Discret abus d’optimisme ?

+60% de créations d’entreprises : quand le Financial Times loue les vertus des mesures économiques d’Emmanuel Macron

il y a 8 heures 53 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico-Business

Peur de la science et règne de l’émotionnel : les deux mamelles de la panne du progrès

il y a 11 heures 19 min
Web double zéro

"Les réseaux sociaux ne sont pas vraiment sociaux"

Publié le 11 avril 2011
Surnommé "l'antechrist de la Silicon Valley", Andrew Keen, lui-même entrepreneur du web, critique vertement les amateurs béats d'Internet et pointe les dangers de ce média.
Andrew Keen est un ancien entrepreneur de la Silicon Valley.Il fonde en 1995 le site "Audiocafe.com" qui a fait de lui un pionnier de l'industrie musicale sur le net. Il publie en 2007 Le Culte de l'amateur, dans lequel il s'en prend au web 2.0 et à l...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Andrew Keen
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Andrew Keen est un ancien entrepreneur de la Silicon Valley.Il fonde en 1995 le site "Audiocafe.com" qui a fait de lui un pionnier de l'industrie musicale sur le net. Il publie en 2007 Le Culte de l'amateur, dans lequel il s'en prend au web 2.0 et à l...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Surnommé "l'antechrist de la Silicon Valley", Andrew Keen, lui-même entrepreneur du web, critique vertement les amateurs béats d'Internet et pointe les dangers de ce média.

Autoproclamé « Antéchrist de la Silicon Valley », Andrew Keen est rapidement devenu la bête noire des blogueurs du monde entier lors de la sortie de son premier livre en 2007 : Le culte de l’amateur, comment Internet tue notre culture. Trois ans plus tard, ce provocateur revient avec un nouvel ouvrage consacré aux réseaux sociaux : Digital Vertigo: Anxiety, Loneliness and Inequality in the Social Media Age. Atlantico a pu l'interviewer lors de son dernier passage à Paris, à l’invitation de Microsoft. A peine moins virulent que par le passé, Andreew Keen critique les admirateurs béats d’Internet, et pointe les dangers de ce média.

 

Atlantico : Votre nouvel ouvrage est consacré aux réseaux sociaux. Que pensez-vous de l’intitulé même de « réseau social » ?

Andrew Keen : On les appelle « réseaux sociaux », mais en réalité si l’on regarde de plus près, ils créent un monde où les individus sont de plus en plus séparés les uns des autres, utilisant le « social » - ou l’idée du « social » - pour leur bénéfice personnel, pour leurs intérêts propres. Les médias sociaux ne sont donc pas vraiment sociaux, en tout cas pas sociaux dans le sens où ils correspondent à des liens qui unissent les individus entre eux, où vous connaissez vos voisins, où vous grandissez à côté de vos amis. Le « social » devient de plus en plus une abstraction. Internet n’est pas l’unique responsable, mais Internet n’est en tout cas pas la solution pour renforcer les liens sociaux.

 

Pourquoi ce titre Digital Vertigo: Anxiety, Loneliness and Inequality in the Social Media Age ? (Vertige numérique : anxiété, solitude et inégalité à l’heure des medias sociaux) En quoi les réseaux sociaux favorisent-ils l’anxiété, la solitude ou les inégalités ?

Je parle d’inégalité parce qu’à l’ère des médias sociaux chacun lutte l’un contre l’autre. Sur Twitter, par exemple, cohabitent de petits groupes de gens qui ont énormément de « followers », et le plus grand nombre qui en a très peu. L’idée que ce monde puisse créer une sorte de démocratie est une idée fausse, selon moi.
Pour ce qui est de la solitude, la technologie - que je ne remets pas en cause directement - illustre le délitement du lien social. Les médias sociaux constituent davantage une plateforme pour les individus que pour la société dans son ensemble : ils détruisent les liens sociaux plus qu’ils ne les renforcent.
Quant à l’anxiété…  la technologie n’est certes pas la seule responsable, mais l’idée que les réseaux sociaux puissent rendre les gens plus heureux me semble être une idée fausse.
Et puis je trouve qu’il existe une obsession pour la transparence et l’ouverture contre laquelle nous devons combattre. Les gens sont de plus en plus obsédés par la transparence, et selon moi, la transparence est quelque chose de dangereux.

 

Vous blâmez Internet, vous évoquez notamment le narcissisme créé par ce média,. Mais les reality shows télévisés existaient avant Facebook…

C’est exact. Mais je pense qu’Internet est une version avancé des reality shows. En réalité, selon moi, il devient de plus en plus difficile de distinguer télévision et Internet : les deux convergent. Il n’existe pas de vraie différence entre les deux. Je crois qu’en 2014, il est prévu que 45 % des gens regardent la télévision sur leur smartphone, ce qui veut dire qu’ils regarderont la télé via Internet, ce qui signifie que l’on ne pourra plus distinguer télévision et ordinateur. Parler de « télévision sur Internet » n’aura alors plus aucun sens. Il faudra lui trouver un nouveau nom.

 

A travers Internet, n’est ce pas la nature même de l’homme que vous critiquez. Après tout, c’est l’homme qui a créé Internet, c’est l’homme qui accepte d’exposer sa vie privée sur la toile.

Nous l’acceptons parce que nous sommes contraints de le faire.  Certes, nous avons le choix, mais la plupart des gens ne vont pas sur Facebook en se disant « vais-je pouvoir conserver ma vie privée ? ». Non, on va sur Facebook sans réfléchir parce que c’est ainsi que nous vivons nos vies. Et je pense qu’il est nécessaire que des polémistes tels que moi fassent prendre conscience aux gens qu’ils doivent réfléchir à ce genre de questions. Beaucoup de personnes commencent à s’interroger sur les raisons pour lesquelles elles sont sur ces réseaux sociaux, sur Facebook, sur Twitter…  Je ne dis pas qu’il faut fermer ces réseaux sociaux. Je ne suis ni contre la technologie, ni contre Internet. Mais je suis inquiet des conséquences culturelles sur le long terme, particulièrement en ce qui concerne les questions de vie privée.

 

Vous évoquez la nécessité de résister à tout cela, mais comment résister à partir du moment où des réseaux sociaux comme Facebook sont entrés dans le quotidien de tout un chacun, notamment chez les plus jeunes ?

Je pense que nous pouvons résister de nombreuses façons. Nous pouvons réfléchir au genre de monde que nous sommes en train de créer, où nous sommes de plus en plus dépendants du « social ». Nous pouvons aussi rejeter certains sites qui vont de plus en plus loin dans les atteintes à notre vie privée.

 

Et vous pensez que les utilisateurs sauront utiliser les réseaux sociaux à bon escient ? Vous semblez pessimiste…

Je ne dirais pas que je suis pessimiste… je suis plutôt sceptique. Nous sommes de plus en plus séparés les uns des autres, de plus en plus anxieux, les inégalités progressent. Le défi reste d’aller au-delà des inégalités et des incertitudes de cette ère révolutionnaire pour la rendre plus solide, gérable et équitable.

 

Propos recueillis par Aymeric Goetschy

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

02.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

03.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

04.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

05.

Nintendo Switch : l'UFC-Que choisir dénonce "l'obsolescence programmée" des manettes

06.

Congrès des maires de France : ce que le profil de nos élus nous dit de... l’illusion de la démocratie participative

07.

Insécurité : les tricheries statistiques du ministère de l’intérieur

01.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

02.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

03.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

04.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

05.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

06.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

01.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

02.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

03.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

04.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

05.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

06.

Emmanuel Macron, combattant sans arme de la paix, de la prospérité et de la puissance européennes

Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
NOVY12
- 11/04/2011 - 17:07
Fesse book le site de rencontre du pauvre !!
Toujours ce besoin de commu niquer ....
Hulk
- 10/04/2011 - 13:55
Personne n'est obligé d'avoir un compte facebook
Facebook, Twitter ne seraient-ils pas finalement l'expression d'un nouveau type de désordre mental contemporain ?