En direct
Best of
Best of du 8 au 14 février
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La réaction de la femme de Griveaux

02.

Les suppressions d'emplois chez HSBC annoncent une casse sociale sans précédent dans le secteur bancaire européen

03.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

04.

Pénurie en vue : le coronavirus menace la production mondiale d’antibiotiques

05.

Macron cherche, dit-il, un plan pour lutter contre le "séparatisme islamique". Qu'il commence donc par le nommer comme il se doit !

06.

Hausse des salaires et niveau d’emploi record outre-Manche : la France en manque de recette britannique ?

07.

Selon que vous serez misérable ou puissant, la justice française se mobilisera ou pas

01.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

02.

Pourquoi le GriveauxGate n’est pas qu’une question de sexe

03.

Le glyphosate : un coupable (trop) idéal

04.

Dissolution de l’ordre public : le vrai procès du siècle que les Français devraient intenter à l’Etat

05.

Politique arabe : pourquoi la France n’est plus écoutée au Moyen-Orient depuis la fin de la guerre d'Algérie

06.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

01.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

02.

Benjamin Griveaux retire sa candidature à la mairie de Paris après la diffusion de messages et de vidéos à caractère sexuel

03.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

04.

Chantage à la vie privée : le vertige orwellien du monde contemporain

05.

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

06.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

ça vient d'être publié
pépite vidéo > Politique
engagement
Rencontre avec le plus jeune maire de France
il y a 12 heures 33 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Exposition : "Soulages au Louvre" de Pierre Soulages

il y a 12 heures 57 min
pépites > Société
Devoir de mémoire
Enfin un hommage marseillais à Arnaud Beltrame
il y a 13 heures 23 min
décryptage > Terrorisme
Motivations

Dans la tête du tueur de Hanau

il y a 14 heures 52 min
pépites > Santé
Quid du 4ème vol de rapatriés ?
Le point sur les conditions d'accueil des rapatriés français
il y a 16 heures 3 min
light > People
Et madame Griveaux dans tout ça ?
La réaction de la femme de Griveaux
il y a 17 heures 54 min
décryptage > Santé
Ces maladies qu’une bonne alimentation aide à combattre

Une bonne alimentation augmentera vos chances de guérison

il y a 19 heures 18 min
décryptage > International
loin des mille et une nuits

Le jugement des chercheurs français à Téhéran : un signal politique de la part de l'Iran

il y a 20 heures 32 min
rendez-vous > Media
Revue de presse des hebdos
Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros
il y a 21 heures 29 min
décryptage > Education
la vie devant soi

Non, la réussite professionnelle ne s'obtient pas (uniquement) via un parcours scolaire en ligne droite

il y a 22 heures 30 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 19 février en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 12 heures 47 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Théâtre : "Trahison" de Harold Pinter : Pour Michel Fau et Harold Pinter

il y a 13 heures 11 min
pépites > Economie
Dans la rue
Baisse des mobilisations contre la réforme des retraites
il y a 14 heures 21 min
pépites > Sport
Dopage
Docteur Mabuse au banc des accusés
il y a 15 heures 32 min
pépite vidéo > Politique
La paille et la poutre
Castaner et la vie privée d'Olivier Faure
il y a 16 heures 48 min
pépites > Terrorisme
Fusillades à Hanau
Fusillades tragiques en Allemagne
il y a 18 heures 34 min
décryptage > Justice
Célérité pour les uns, lenteur pour les autres

Selon que vous serez misérable ou puissant, la justice française se mobilisera ou pas

il y a 20 heures 15 min
décryptage > Politique
Des mots pour ne rien dire

Macron cherche, dit-il, un plan pour lutter contre le "séparatisme islamique". Qu'il commence donc par le nommer comme il se doit !

il y a 21 heures 15 min
décryptage > Europe
Epreuve de force

Quel budget pour l’Europe post Brexit ? Petit diagnostic de l’état de l‘Union

il y a 21 heures 47 min
décryptage > Economie
Might makes right

Hausse des salaires et niveau d’emploi record outre-Manche : la France en manque de recette britannique ?

il y a 22 heures 46 min
© Reuters
En Chine, la politique de contrôle des naissances a été mise en application à partir de 1979.
© Reuters
En Chine, la politique de contrôle des naissances a été mise en application à partir de 1979.
Bond en avant

Vers la fin de la politique de l’enfant unique en Chine : une bonne nouvelle pour l’économie mondiale

Publié le 03 août 2012
En vigueur depuis 1980, la politique de l'enfant unique est désormais ouvertement contestée en Chine. Une bonne nouvelle pour la seconde économie du globe, qui semble s’essouffler.
Mary-Françoise Renard est professeur à l’Université d’Auvergne (Faculté des Sciences Economiques et de Gestion) et est responsable de l’IDREC (Institut de Recherche sur l’Economie de la Chine) au CERDI
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Mary-Françoise Renard
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Mary-Françoise Renard est professeur à l’Université d’Auvergne (Faculté des Sciences Economiques et de Gestion) et est responsable de l’IDREC (Institut de Recherche sur l’Economie de la Chine) au CERDI
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
En vigueur depuis 1980, la politique de l'enfant unique est désormais ouvertement contestée en Chine. Une bonne nouvelle pour la seconde économie du globe, qui semble s’essouffler.

Le drame de l’avortement forcé d’une femme enceinte de 7 mois a fait récemment l’objet d’une très vive indignation en Chine et à l’étranger. Si cette pratique n’est malheureusement pas nouvelle, certaines réactions le sont. En effet, le gouvernement chinois a laissé la presse insister longuement sur cet évènement, ce qui conduit à penser que les autorités autorisent les critiques sur la politique de l’enfant unique, alors même que certains experts chinois ont pris position contre elle. Pourquoi cette politique a-t-elle été mise en place ? Quelles en sont les principales conséquences ? Dans le contexte actuel, doit-elle être remise en question ?

Officiellement adoptée en septembre 1980, la politique de l’enfant unique visait à restreindre la croissance de la population pour obtenir un chiffre total de 1,2 milliard de personnes en 2000. Elle a été très efficace puisque ce résultat a pratiquement été obtenu et dix ans plus tard, le recensement de 2010 conclut à une population de 1,33 milliard d’habitants. Les contraintes ont été assouplies ces dernières années et on estime souvent à moins de 40% la part de la population y étant soumise.

Le résultat, mécanique, est le vieillissement de la population : en 2010, 16,6% de la population a moins de 14 ans contre presque 23% en 2000 et 13,3% a plus de 60 ans contre un peu plus de 10% en 2000. A ce rythme, un tiers de la population chinoise aura plus de 60 ans en 2050. Cela représente évidemment un coût élevé en termes de retraite et de dépenses de santé. Cette politique a aussi entrainé un fort déséquilibre de genre en raison de la préférence des Chinois pour les garçons. Il y avait en 2010, 105 hommes pour 100 femmes, ce qui implique à terme un déficit de naissances.

Cette transition démographique rapide accroit désormais la vulnérabilité économique et sociale de la Chine en touchant le cœur de sa dynamique de croissance : le marché du travail.

C’est une main d’œuvre abondante et bon marché qui a permis à la Chine d’être « l’atelier du monde » dans un contexte de forte demande extérieure et de faible protection sociale. Mais depuis quelques années, le coût du travail a beaucoup augmenté ce qui a un impact direct sur la compétitivité de l’économie. Si les coûts et donc les prix augmentent, la productivité d’une part et la qualité des produits d’autre part doivent augmenter aussi.

La Chine doit notamment accroître le contenu technologique de ses produits, ce qui nécessite une main d’œuvre qualifiée importante et… jeune. L’évolution vers une montée en gamme dans un contexte de ralentissement de la demande extérieure représente à court terme un risque d’accroissement du chômage et une modification de la structure du marché du travail.

Or, l’évolution démographique, conjuguée au ralentissement de l’économie, va, à l’avenir, modifier la donne. Le contrôle des naissances instauré pendant plus de 30 ans va conduire à un affaiblissement de la part de la population active par rapport à la population inactive. La Banque mondiale estime que le ratio de dépendance des personnes âgées sera en 2030 de 34% dans les zones urbaines et de 21% dans les zones rurales. A partir de cette date, le chiffre de la population active va décliner.

Pour autant, l’assouplissement, voire la suppression de cette politique de l’enfant unique ne résoudra pas nécessairement ces problèmes. Elle est difficile à mettre en œuvre car elle repose sur une organisation institutionnelle forte, et parce qu’elle est inscrite dans la Constitution. Ses effets sont incertains car les contraintes financières, notamment le coût de l’éducation, incitent les Chinois à n’avoir pas plus d’un ou deux enfants.

Une expérience menée à Yicheng (province du Shanxi) a autorisé les couples à avoir deux enfants ; les résultats en termes de contrôle des naissances ont été meilleurs que dans le reste de la Chine. Non seulement, le risque d’explosion démographique est faible, mais le ré-équilibrage de la population prendra du temps.

L’avenir de la croissance économique de la Chine repose en partie sur l’importance et la qualité de la population active ce qui implique une évolution de la politique démographique et sans doute une remise en cause de la politique de l’enfant unique.

La marge de manœuvre du gouvernement est donc étroite car il doit, à court terme gérer le ralentissement de la croissance et notamment le problème du chômage, tout en anticipant les conséquences du vieillissement de la population à moyen et long terme.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La réaction de la femme de Griveaux

02.

Les suppressions d'emplois chez HSBC annoncent une casse sociale sans précédent dans le secteur bancaire européen

03.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

04.

Pénurie en vue : le coronavirus menace la production mondiale d’antibiotiques

05.

Macron cherche, dit-il, un plan pour lutter contre le "séparatisme islamique". Qu'il commence donc par le nommer comme il se doit !

06.

Hausse des salaires et niveau d’emploi record outre-Manche : la France en manque de recette britannique ?

07.

Selon que vous serez misérable ou puissant, la justice française se mobilisera ou pas

01.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

02.

Pourquoi le GriveauxGate n’est pas qu’une question de sexe

03.

Le glyphosate : un coupable (trop) idéal

04.

Dissolution de l’ordre public : le vrai procès du siècle que les Français devraient intenter à l’Etat

05.

Politique arabe : pourquoi la France n’est plus écoutée au Moyen-Orient depuis la fin de la guerre d'Algérie

06.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

01.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

02.

Benjamin Griveaux retire sa candidature à la mairie de Paris après la diffusion de messages et de vidéos à caractère sexuel

03.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

04.

Chantage à la vie privée : le vertige orwellien du monde contemporain

05.

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

06.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

Commentaires (9)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Ganesha
- 04/08/2012 - 02:13
Dame Charmante
Comment une dame aussi charmante peut-elle proférer de pareilles co..eries !
Je m'associe aux autres commentateurs : trois milliards de chinois, avec évidemment, chacun leur bagnole !
Decebal
- 04/08/2012 - 00:21
DEMOGRAPHIE DERNIER ATOUT DE L'OCCIDENT
La démographie de la Chine et de l'Inde est la dernier atout de l'occident. Si bien évidement et surtout en Europe nous réduisions l'immigration. D'ailleurs on se demande pourquoi avec 3( même 3,5) millions de chômeurs.nous autorisons 100000 personnes par an ,sans compter les sans papiers. si on fait le total de ce que l'Europe absorbe chaque année cela doit frôler le million. Je ne crois pas que les USA en accepte autant. Nous devons profiter de ce talon d'Achille pour nous redresser, car la Chine va avoir de sérieux ennuis intérieur.
Mais je suppose que ce ne sera pas nos dirigeants sur qui il faut compter, pour sortir du gouffre dans lequel on s'enfonce.
locke
- 04/08/2012 - 00:18
Bravo la prof d'economie !
Faut pas sortir de St Cyr pour voir que lorsqu'un systeme organise sa fuite en avant (croissance) pour avoir une chance de minimiser ses conneries, heu.. pardon, sa dette pharaonique, et le tout dans un systeme fini comme notre petite planète, il va carrément droit dans le mur.
C'est a toute la planète qu'on devrai appliquer la loi de l'enfant unique.
Mais non, on préfère paupériser tous les citoyens du monde à la place en les encourageant à pondre !
On va créer une génération élevée en batterie de type 3.
Faut de la place là qu'on respire un peu !!!