En direct
Best of
Best of du 12 au 18 octobre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

02.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

03.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

04.

La politique est un sport à 28. Et à la fin, c’est la Grande-Bretagne qui gagne

05.

Comment Poutine a réussi à subtiliser le Moyen-Orient au nez et à la barbe des Etats-Unis

06.

L'arrestation du fils d'El Chapo entraîne des affrontements violents entre la police et le cartel de Sinaloa

07.

Cosmic Crisp, la nouvelle pomme américaine qui part à l’assaut du monde

01.

Tchernobyl : comparaison n'est pas raison

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

03.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

04.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

05.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

06.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

01.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

02.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

03.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

04.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

05.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

06.

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

ça vient d'être publié
pépites > Europe
Catalogne
Grève générale : très forte mobilisation des indépendantistes catalans dans les rues de Barcelone
il y a 11 heures 59 min
pépites > Justice
EI
La justice française a émis un mandat d'arrêt international contre Abou Bakr al-Baghdadi
il y a 13 heures 8 sec
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Surface" d'Olivier Norek : la découverte d’un corps disparu depuis 25 ans relance "une affaire classée"

il y a 14 heures 2 min
pépite vidéo > International
Culiacan
L'arrestation du fils d'El Chapo entraîne des affrontements violents entre la police et le cartel de Sinaloa
il y a 15 heures 6 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand on fait mieux que le superlatif et quand on s’illumine comme une éclipse : c'est l’actualité des montres en veille de Brumaire
il y a 16 heures 13 min
pépites > France
Casse-tête budgétaire
L'Assemblée nationale valide la suppression de la taxe d'habitation
il y a 16 heures 58 min
pépites > France
TER
Un mouvement social "inopiné" à la SNCF perturbe la circulation
il y a 17 heures 23 min
décryptage > Société
Bonne gouvernance

Pour sortir (enfin) de la crise des services publics

il y a 19 heures 50 min
rendez-vous > France
Géopolitico-scanner
Destin méditerranéen, immigration, communautarisme, délinquance : Marseille sans fatalisme mais sans langue de bois, entretien avec un homme politique qui monte, Bruno Gilles
il y a 20 heures 26 min
décryptage > Economie
Règle commune

Taxation des multinationales : l’OCDE fait un petit pas sur un très grand chemin

il y a 20 heures 55 min
pépite vidéo > International
Meilleur président ?
Donald Trump ironise sur le bilan d'Emmanuel Macron sur la question du chômage
il y a 12 heures 25 min
light > Politique
Lettre ouverte
Yassine Belattar décide de démissionner du Conseil présidentiel des villes
il y a 13 heures 34 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Avant que j'oublie" de Anne Pauly : un magnifique roman sur le deuil

il y a 14 heures 52 min
pépites > Justice
Blanchiment aggravé
Patrick Balkany condamné à 5 ans de prison et à 10 ans d'inéligibilité, 4 ans de prison ferme sans mandat de dépôt pour son épouse Isabelle
il y a 15 heures 40 min
pépites > Terrorisme
Lutte antiterroriste
Un projet d'attentat "inspiré du 11 septembre" a été déjoué en France
il y a 16 heures 29 min
décryptage > Société
Laïcité

Sur le voile, Jean-Michel Blanquer a dix longueurs d’avance sur Emmanuel Macron

il y a 17 heures 13 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 17 octobre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 18 heures 22 min
décryptage > France
Effets

Loi alimentation : le gouvernement persiste malgré les effets pervers

il y a 20 heures 15 min
décryptage > Europe
Brexit

La politique est un sport à 28. Et à la fin, c’est la Grande-Bretagne qui gagne

il y a 20 heures 37 min
décryptage > Consommation
Non on ne vous parle pas d’Apple

Cosmic Crisp, la nouvelle pomme américaine qui part à l’assaut du monde

il y a 21 heures 25 min
© Reuters
L'Espagne recevra un premier versement de 30 milliards d'euros à la fin du mois de juillet. Mais l'Espagne est encore loin d'être sortie de crise.
© Reuters
L'Espagne recevra un premier versement de 30 milliards d'euros à la fin du mois de juillet. Mais l'Espagne est encore loin d'être sortie de crise.
Viva Espana !

Dette espagnole : un plan d'austérité drastique, mais pas de sortie de crise en vue

Publié le 16 juillet 2012
L'Espagne a obtenu de la part de l'Eurogroupe mardi la mise à disposition dès fin juillet d'une première tranche de 30 milliards d'euros afin de venir en aide à ses banques. Dès mercredi, Mariano Rajoy a annoncé un nouveau plan d'austérité d'austérité de 65 milliards d'euros sur deux ans et demi. Pourtant, l'Espagne est encore loin d'être sortie de crise.
Matilde Alonso Pérez est professeur à l’Université de Lyon 2. Elle est spécialiste en économie de l’Espagne.Elies Furio Blasco et Christelle Birabent Camarasa sont professeurs à l’Université de Lyon 3 et animent le projet Dimension économique de l...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Elies Furio Blasco, Matilde Alonso Pérez et Christel Birabent Camarasa
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Matilde Alonso Pérez est professeur à l’Université de Lyon 2. Elle est spécialiste en économie de l’Espagne.Elies Furio Blasco et Christelle Birabent Camarasa sont professeurs à l’Université de Lyon 3 et animent le projet Dimension économique de l...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L'Espagne a obtenu de la part de l'Eurogroupe mardi la mise à disposition dès fin juillet d'une première tranche de 30 milliards d'euros afin de venir en aide à ses banques. Dès mercredi, Mariano Rajoy a annoncé un nouveau plan d'austérité d'austérité de 65 milliards d'euros sur deux ans et demi. Pourtant, l'Espagne est encore loin d'être sortie de crise.

En début de semaine, de nombreux Espagnols ont eu l’impression que Mariano Rajoy revenait de sa réunion avec l’Eurogroupe les bras chargés de devoirs, en vue de mener à bien l’ajustement le plus important de l’histoire de l’Espagne démocratique. Après avoir demandé de l’aide à l’Europe pour le secteur bancaire, le gouvernement s’est empressé de déclarer que l’aide ne serait pas accompagnée de mesures d’ajustement.

Cependant, au milieu des applaudissements des députés de son groupe, le chef du gouvernement a égrené les mesures de politique économique exigées par l’Eurogroupe et le FMI : hausse des impôts, baisse des salaires, nouvelles coupes budgétaires, pour économiser 65 milliards d’euros en deux ans (6,5 % du PIB). Rajoy ne voulait pourtant pas entendre parler de ces économies forcées, aux antipodes du programme économique présenté par le PP lors des dernières élections générales.

La TVA passe de 18 % à 21 %, le taux réduit de 8 % à 10 %. Seul le taux appliqué aux produits de première nécessité se maintiendra à 4 %. Selon des estimations de l’Organisation des Consommateurs, cette hausse coutera plus de 400 euros par an aux familles espagnoles. Exceltur, une association des principales entreprises touristiques, calcule que le PIB touristique diminuera de 1,5 % en 2012. De plus, une partie des prix étant déjà convenus avec les tour-opérateurs, le secteur devra assumer seul le coût de la hausse de la TVA. Ceci pénalise l’activité et l’emploi dans un contexte de récession, alors que l’on sait que le tourisme est l’un des rares leviers de croissance dont dispose le pays.

Parmi les autres mesures d’ajustement, citons la diminution du nombre d’entreprises publiques, qui avait été annoncée mais n’avait pas été mise en pratique, la diminution du nombre de conseillers municipaux (30 %), la baisse des subventions aux partis politiques, aux syndicats et au patronat. L’ensemble des annonces crée un malaise croissant entre les Espagnols car ils les considèrent comme des mesures injustes. Il n’existe pas, par exemple, d’initiative visant à imposer les hauts revenus, si ce n’est une amnistie fiscale pour ceux qui régulariseraient leur situation avec le Trésor, et qui avait été décidée il y a déjà quelques semaines.

Les deux collectifs les plus touchés sont les fonctionnaires et les chômeurs. Les premiers avaient vu leurs salaires diminuer de 5 %, on leur supprime à présent leur prime de fin d’année. Les seconds verront leurs indemnités fondre comme neige au soleil. Rajoy justifie cette décision en expliquant que ce sera une incitation à retrouver un emploi. Il n’a pas précisé où. Ikea, le géant suédois du meuble, envisage d’ouvrir un établissement à Sabadell (province de Barcelone) et a proposé 380 postes de travail, pour lesquels il a reçu 55.252 CV.

Pourtant, la question du lieu est cruciale. Le gouvernement reste muet et on ne sait pas s’il compte sur une reprise miraculeuse de l’économie mondiale qui favoriserait les exportations, sur l’arrivée des touristes ou sur des projets comme ceux d’Ikea ou Eurovegas...

Les exportations ne seront pas suffisantes. En effet, pendant la période de croissance, l’Espagne a conservé une part de marché mondial stable. Pour que les exportations augmentent, il convient de prendre des parts de marché à d’autres pays du monde, et donc d’améliorer la compétitivité des entreprises et leur pénétration sur les marchés mondiaux. De plus, la structure productive espagnole ne va pas en ce sens, elle qui a fait le pari des activités non commercialisables. Il faut du temps et des actions structurelles pour changer les choses. Pour l’instant, le gouvernement a pris des mesures de libéralisation des activités tertiaires et de modification de la fiscalité énergétique. Cela peut permettre d’améliorer l’efficacité, mais ces mesures ne représentent pas un démarrage de la croissance.

Ce nouvel ajustement est en revanche une nouveauté au plan politique. Le torchon brûle au sein du gouvernement, et au PP lui-même, dans la bataille qui voit s’affronter le ministre de l’Economie, Luis De Guindos, et celui du Budget, Cristóbal Montoro. Et l’opposition aux mesures d’ajustement de deux communautés autonomes gouvernées par le PP ajoute un peu plus d’huile sur le feu.

Mais les mauvaises nouvelles ne s’arrêtent pas là : il semble évident que rien ne calme les marchés financiers. La prime de risque espagnole ne cesse d’augmenter et le financement du secteur public espagnol devient de plus en plus cher. La montée des taux d’intérêts touche les grandes entreprises et les banques espagnoles. Au moins ces dernières peuvent-elles recourir à la BCE. En juin 2012, le système bancaire lui a demandé 337 milliards d’euros, 1 milliard de plus qu’en mai. C’est là le reflet du coût, sur le marché, de l’incertitude générée par la demande d’aide. Le coût est en réalité bien supérieur, puisque le récent recours à la BCE est caractérisé par une forte augmentation des principales opérations de financement à court terme. Avec les problèmes de liquidité et le relâchement des exigences de garanties, le système bancaire espagnol est devenu le principal client de la BCE.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

02.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

03.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

04.

La politique est un sport à 28. Et à la fin, c’est la Grande-Bretagne qui gagne

05.

Comment Poutine a réussi à subtiliser le Moyen-Orient au nez et à la barbe des Etats-Unis

06.

L'arrestation du fils d'El Chapo entraîne des affrontements violents entre la police et le cartel de Sinaloa

07.

Cosmic Crisp, la nouvelle pomme américaine qui part à l’assaut du monde

01.

Tchernobyl : comparaison n'est pas raison

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

03.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

04.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

05.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

06.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

01.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

02.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

03.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

04.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

05.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

06.

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
matt32
- 16/07/2012 - 23:55
Changement urgent de modèle territorial
Tant que le gouvernement espagnol tournera autour du pot, la situation ne fera que s'agraver. La solution à tous les problèmes pour l'Espagne? En finir avec le modèle territorial des autonomies, modèle ultra-décentralisé qui a généré la folie de 17 mini-États, et donc 17 "gouvernements" qui sont d'autant plus difficiles à contrôler, et leurs dettes respectives à réduire. C'est ça, la raison pour laquelle la crise financière s'acharne sur l'Espagne, le désordre territorial généré par la hyper-décentralisation des autonomies espagnoles ne génère aucune confiance aux investisseurs européens ou mondiaux. Il faut de toute urgence recentraliser les pouvoirs, même si les "pauvres " nationalistes catalans ou basques vont crier "au retour du franquisme".
ARES
- 16/07/2012 - 18:31
Les espagnols ...
n'ont qu'a demander au REAL MADRID de financer leur dette ...

Aprés tout lorsque l'on voit les sommes données et reçues
Cela ne pose de problème a personne que le Foot lui se porte bien et que le peuple lui se porte mal ?

Prendre de l'argent ou il y en a ...