En direct
Best of
Best of du 15 au 21 février
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

02.

Tout le monde, il est bio, tout le monde, il est gentil mais le BIO ne fera pas de miracle

03.

Nous vivons un des hivers les moins froids jamais enregistrés et la cause nous vient droit du... Pôle Nord

04.

Quand une étude britannique révèle que 8 salariés sur 10 dans le monde de l’art et de la culture taisent leurs convictions par peur du "politiquement correct" qui y prévaut

05.

Voyeurisme, une addiction contemporaine : il y a ceux qui filment...et ceux qui regardent

06.

Mort de Kirk Douglas : son fils Michael Douglas sera privé d’héritage… pour la bonne cause

07.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

01.

Chats volés mis en vente sur Internet

02.

Adieu, Di-Antalvic

01.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

02.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

03.

Tout le monde, il est bio, tout le monde, il est gentil mais le BIO ne fera pas de miracle

04.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

05.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

06.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

01.

Procès Fillon : le candidat malheureux à la présidentielle fait-il face à une justice équitable ?

02.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

03.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

04.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

05.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

06.

La réaction de la femme de Griveaux

ça vient d'être publié
décryptage > Media
L’art de la punchline

Un 24 février en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 27 min 55 sec
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Vie à vendre" de Yukio Mishima : un inédit jubilatoire de Mishima

il y a 1 heure 44 min
pépites > Economie
Reconversion
Dominique Strauss-Kahn aurait gagné 21 millions d’euros en cinq ans grâce à ses activités et son cabinet de conseil Parnasse International
il y a 2 heures 16 min
light > Culture
"Vol au-dessus d'un nid de coucou"
Bernard Tapie est contraint de reporter ses engagements au théâtre pour suivre un nouveau traitement
il y a 4 heures 45 min
pépites > Economie
Lourdes conséquences ?
Impact du Coronavirus: la Banque de France devrait réviser à la baisse sa prévision de croissance pour 2020
il y a 5 heures 53 min
pépites > Santé
Endiguer l'épidémie
Le Premier ministre italien Giuseppe Conte évoque la responsabilité d'un hôpital dans la propagation du coronavirus en Italie
il y a 6 heures 57 min
pépite vidéo > Sport
Vive émotion
L'hommage bouleversant de Vanessa Bryant et de Michael Jordan à Kobe Bryant
il y a 8 heures 57 min
pépites > Economie
Redressement des finances publiques
La Cour des comptes exhorte le gouvernement à accélérer la baisse des dépenses
il y a 9 heures 48 min
décryptage > Europe
Le point de vue de Dov Zerah

L'Europe post-Brexit

il y a 11 heures 36 min
décryptage > Société
Mais quel scandale…

Savez-vous ce qu'est "l'appropriation culturelle"? La poursuite de la colonisation par des moyens sournois et apparemment inoffensifs !

il y a 13 heures 8 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Fauda" : devant l’engouement pour la fiction israélienne sur la scène internationale, focus sur Fauda (= Le Chaos)

il y a 1 heure 23 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"L’opposition Mitterrand vs Rocard" : un fauteuil pour deux

il y a 1 heure 56 min
pépites > Santé
Contamination
Le vice-ministre iranien de la Santé, Iraj Harirchi, a été testé positif au coronavirus
il y a 3 heures 10 min
pépite vidéo > Media
Lanceur d'alerte
WikiLeaks : où en est l'affaire Julian Assange ?
il y a 5 heures 30 min
pépites > Politique
Détermination
Réforme des retraites : Edouard Philippe indique qu'il prendra ses "responsabilités" sur le recours au 49-3
il y a 6 heures 31 min
light > Culture
Les bons comptes font les bons amis
Les acteurs de la série Friends de retour dans un épisode spécial
il y a 7 heures 18 min
Symbole du Printemps arabe
L'ancien président égyptien Hosni Moubarak est mort à l'âge de 91 ans
il y a 9 heures 22 min
décryptage > Media
WikiLeaks

Julian Assange : l’héritage malgré les défauts

il y a 11 heures 6 min
décryptage > Politique
Laïcité à géométrie variable

Le parti communiste de Montpellier pris en flagrant délit de sexisme orientaliste ?

il y a 11 heures 57 min
décryptage > Politique
Elections municipales

Priorités… ou pas : ce que la bataille sur la propreté et la sécurité à Paris révèle de la nature profonde des candidats

il y a 13 heures 40 min
Tactique étatique

Conférence sociale : le gouvernement saura-t-il surfer sur les a priori favorables des syndicats pour imposer les réformes qui s'imposent ?

Publié le 09 juillet 2012
La Conférence sociale des 9 et 10 juillet établira la "feuille de route" pour les négociations à venir entre le gouvernement et les syndicats. Le gouvernement socialiste saura-t-il profiter de la sympathie des syndicats pour engager des réformes audacieuses en matière d'emploi et de rémunération ?
Aurélien Véron est président du Parti Libéral Démocrate et auteur du livre Le grand contournement. Il plaide pour passer de l'Etat providence, qu'il juge ruineux et infantilisant, à une société de confiance bâtie sur l'autonomie des citoyens...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Aurélien Véron
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Aurélien Véron est président du Parti Libéral Démocrate et auteur du livre Le grand contournement. Il plaide pour passer de l'Etat providence, qu'il juge ruineux et infantilisant, à une société de confiance bâtie sur l'autonomie des citoyens...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La Conférence sociale des 9 et 10 juillet établira la "feuille de route" pour les négociations à venir entre le gouvernement et les syndicats. Le gouvernement socialiste saura-t-il profiter de la sympathie des syndicats pour engager des réformes audacieuses en matière d'emploi et de rémunération ?

Personne n’attend rien de la conférence sociale des 9 et 10 juillet. Il est vrai que la seule ambition de ces tables rondes se résume à établir une « feuille de route » pour les négociations à venir. Cela n’interdit pourtant pas au gouvernement d’avoir de l’ambition au seuil de ce long processus. En préambule d’un sommet qui se prétend « social », ne serait-il pas judicieux de réfléchir à la frontière qui délimite le périmètre d’action publique de la sphère sociale privée ? L’Etat est légitime à simplifier les réglementations du travail, là où les salariés et les employeurs cotisants, ou leurs représentants, le sont à réformer le système des retraites ou de l’assurance chômage. Ceci introduit un second débat essentiel. Quels sont les représentants légitimes des salariés, et quelles devraient être leurs missions ?

Ce n’est pas un hasard si la France est le pays le moins syndiqué de l’OCDE. Fonctionnarisés et recroquevillés sur leurs dogmes idéologiques, les syndicats se sont progressivement éloignés des préoccupations des salariés qu’ils continuent hélas à représenter aux termes de la loi. La désyndicalisation, avec un taux d ‘adhésion inférieur à 2% dans le secteur privé, illustre bien le désintérêt des salariés pour l’action obscure des syndicats dont personne ne sait très bien à quoi ils servent, sinon établir un rapport de force avec les gouvernements successifs. Le rapport Hadas-Lebel et bien d’autres études réfléchissent depuis longtemps aux moyens de renforcer la représentativité syndicale. Ce débat mérite d’être posé aujourd’hui.

Les syndicats retrouveront des adhérents, et par conséquent une légitimité, lorsqu’ils apporteront la preuve de leur utilité. Imaginons que le pôle emploi soit remplacé par des organismes indépendants gérés par les syndicats, et que le niveau de leurs cotisations spécifiques soit aussi de leur ressort. Les salariés retrouveraient bien vite des raisons de se syndiquer dans ce contexte, et de s’intéresser à l’apport d’organisations redevenues utiles à leurs yeux. L’unique moyen de renforcer la représentativité des syndicats, c’est de leur confier de vraies prérogatives sans intervention de l’Etat. Notamment dans le domaine des négociations salariales.

Sept thèmes sont proposés au débat. Le premier, l’emploi, est une priorité que personne ne prétend nier. En revanche, les approches divergent entre les tenants de la protection des salariés (au détriment des chômeurs), et ceux de la protection des emplois. Quand toute l’Europe met en œuvre la flexibilité de l’emploi pour rompre avec la spirale du chômage, il est peut-être utile de nous demander si la France ne fait pas fausse route en empruntant le chemin inverse ? Les réponses dépendront donc de la vision des décideurs, et de leur courage. Contrairement à la droite, la gauche a un atout de poids. En plus des pleins pouvoirs à tous les échelons politiques, et elle a la sympathie des syndicats et des médias. Comme le New Labour anglais, François Hollande a donc la capacité de mettre en œuvre des réformes audacieuses sans risque de blocage général. A-t-il la bonne vision et la volonté de la mettre en œuvre ?

Le thème « Assurer des systèmes de rémunération justes et efficaces » fait plutôt penser le contraire, à moins qu’il ne s’agisse d’une astuce pour renvoyer une image d’ensemble rassurante aux socialistes. L’encadrement des salaires n’existait que dans les républiques populaires. Le Mur de Berlin est tombé depuis lors. Manifestement pas en France. Reconnaissons toutefois que le développement des « compétences et la formation tout au long de la vie » soulève un enjeu majeur dans la compétition internationale. Mais cet axe passe par une révolution de l’enseignement général, technologique et professionnel. Il passe aussi par celle, beaucoup plus sensible, de la formation continue qui est une gabegie surtout profitable aux… syndicats qui assurent la collecte et, au travers d’officines variées, la dépense.

Chaque chantier mène à des débats fondamentaux pour la France des dix ou vingt prochaines années. La poursuite de l’immobilisme pratiqué depuis 30 ans menace incontestablement de faillite notre modèle social qui décline aussi bien sur le plan financier (trou de la sécu : 14 milliards d’euros pour 2012) que sur celui de la qualité de la couverture qu’il prétend assurer. Pour le redresser, il nous faut le réformer en profondeur. L’Europe nous offre des pistes de réformes réussies, comme la mise en concurrence de l’assurance maladie aux Pays-Bas. Encore faudrait-il élargir le débat au-delà de nos habituels mandarins sans saveur ni imagination. Les titres des tables rondes ne donnent aucun indice d’une réelle volonté d’aller aussi loin à ce stade. Espérons que nous n’aboutirons pas une fois de plus à un consensus mou de partenaires léthargiques adeptes de la langue de bois.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

02.

Tout le monde, il est bio, tout le monde, il est gentil mais le BIO ne fera pas de miracle

03.

Nous vivons un des hivers les moins froids jamais enregistrés et la cause nous vient droit du... Pôle Nord

04.

Quand une étude britannique révèle que 8 salariés sur 10 dans le monde de l’art et de la culture taisent leurs convictions par peur du "politiquement correct" qui y prévaut

05.

Voyeurisme, une addiction contemporaine : il y a ceux qui filment...et ceux qui regardent

06.

Mort de Kirk Douglas : son fils Michael Douglas sera privé d’héritage… pour la bonne cause

07.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

01.

Chats volés mis en vente sur Internet

02.

Adieu, Di-Antalvic

01.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

02.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

03.

Tout le monde, il est bio, tout le monde, il est gentil mais le BIO ne fera pas de miracle

04.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

05.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

06.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

01.

Procès Fillon : le candidat malheureux à la présidentielle fait-il face à une justice équitable ?

02.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

03.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

04.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

05.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

06.

La réaction de la femme de Griveaux

Commentaires (13)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
l'enclume
- 09/07/2012 - 11:05
Conférence sociale :
Les syndicats servent à pomper le pognon des contribuables et favoriser les copains des copains de ma copine. :
http://www.lepoint2.com/pdf/rapport-perruchot.pdf
Decebal
- 09/07/2012 - 02:21
Que va devenir ce pays
Les Français sont extraordinaires, ils avalent des couleuvre depuis des années et continus a voter pour les mêmes maires, députes, si de temps en temps ils votaient pour celui qui met en oeuvre ses promesses et quelque soit son étiquette on en serai pas la. Car la droit comme la gauche n'aurai pas cette mentalité satisfaite et cynique qui détruit ce pays depuis 40 ans. Notre pays est diriger par les fonctionnaires , leurs syndicats et les associations affiliées . commencent par couper les subventions de toutes ces asso. il y en aurai surement beaucoup moins, car ces gens la ne travaillent pas pour les autres gratis.IL est urgent que des Français de bonne volonté se regroupent en m'étant de cote leur ego pour créer un syndicat des travailleurs du prive.
Karamba
- 08/07/2012 - 23:55
Ne rêvez pas...
On parle des gens qui ont inventé les 35h là... Pas de miracles à attendre, ce sont des nuls. Ils ont d'ailleurs commencé par supprimer l'incitation aux heures sup' et d'augmenter le smic, histoire de bien tirer vers le bas.