En direct
Best of
Best of du 16 au 22 mai
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

02.

Deuxième vague du coronavirus… ou pas : le point sur ce qu’en savent aujourd'hui les scientifiques

03.

Ces technologies inquiétantes qui ont envahi le monde du travail depuis la pandémie

04.

Camelia Jordana accuse la police française de "massacrer quotidiennement des gens pour leur couleur de peau"

05.

Harry & Laeticia Hallyday ont le blues sous le soleil de LA, Vanessa Paradis l’a pour Johnny D.; Laura Smet enceinte; Stéphane Plaza ne sait pas faire sa toilette seul; Zahia milliardaire (vraiment ?); Olivier Sarkozy & Mary-Kate Olsen : sanglant divorce

06.

En 2022, il ne faudra pas hésiter à voter pour le candidat (ou la candidate) qui s’engagera à abroger la loi Avia !

07.

Tempête d’argent gratuit… et de prélèvements en vue

01.

Loi Avia : la mort d’une liberté

02.

« L’islam est la religion la plus con » avait dit il y a quelques années Houellebecq. « L’islam est la religion la plus à craindre » déclare aujourd’hui Onfray

03.

Covid-19 : l’outil de notification de l’exposition au virus d’Apple-Google ne semble pas parti pour un envol spectaculaire

04.

En 2022, il ne faudra pas hésiter à voter pour le candidat (ou la candidate) qui s’engagera à abroger la loi Avia !

05.

Coronavirus : Combien de temps faut-il vraiment aux malades pour s’en remettre ?

06.

Deuxième vague du coronavirus… ou pas : le point sur ce qu’en savent aujourd'hui les scientifiques

01.

« L’islam est la religion la plus con » avait dit il y a quelques années Houellebecq. « L’islam est la religion la plus à craindre » déclare aujourd’hui Onfray

02.

Renault : sauver les entreprises en les accablant de contraintes nouvelles est-il vraiment le meilleur moyen de reconstruire une industrie française performante ?

03.

Chloroquine : Olivier Véran saisit le Haut conseil de la santé publique

04.

En 2022, il ne faudra pas hésiter à voter pour le candidat (ou la candidate) qui s’engagera à abroger la loi Avia !

05.

Euro-miracle ? Comment ne pas louper le tournant historique que Macron et Merkel proposent à l’Europe

06.

Mais au fait, quel est le plan des « anti-mondialisation-libérale » pour empêcher des dizaines de millions de personnes dans le monde de retomber dans la grande pauvreté ?

ça vient d'être publié
light > Culture
Goût de la lecture
Les ventes de livres sont en forte hausse depuis la levée du confinement
il y a 1 heure 32 min
pépites > Santé
"Etude foireuse" ?
Covid-19 : l'OMS décide de suspendre temporairement les essais cliniques avec l'hydroxychloroquine
il y a 4 heures 23 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Killign Eve" de Phoebe Waller-Bridge (saison 1), Emerald Fennell (saison 2) et Suzanne Heathcote (saison3) : la série qui tue !

il y a 5 heures 44 min
pépites > Santé
Réforme
Plan Ségur de la santé : Edouard Philippe promet des changements rapides et annonce une hausse des salaires "significative"
il y a 6 heures 21 min
pépites > Justice
Colère des syndicats
Déclarations de Camélia Jordana : Christophe Castaner ne saisira pas la justice
il y a 8 heures 17 min
pépites > Santé
Bilan de la crise
François Hollande reconnaît une "part de responsabilité dans la situation de l’hôpital"
il y a 9 heures 34 min
décryptage > International
Vague épidémique

Le Brésil, nouvel épicentre du Covid-19 ?

il y a 11 heures 41 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Ces technologies inquiétantes qui ont envahi le monde du travail depuis la pandémie
il y a 12 heures 12 min
décryptage > Politique
Encore des mots, toujours des mots…

Les mots-clés du macronisme post-covid décrivent-ils sa réalité ?

il y a 12 heures 52 min
décryptage > Santé
Pandémie

Deuxième vague du coronavirus… ou pas : le point sur ce qu’en savent aujourd'hui les scientifiques

il y a 13 heures 42 min
pépites > France
"Route Nationale 7"
Nicolas Dupont-Aignan réclame la gratuité des autoroutes pour cet été
il y a 1 heure 47 min
pépites > Economie
Soutien aux salariés
Coronavirus : les entreprises vont assumer 15% du coût du chômage partiel dès le 1er juin
il y a 4 heures 58 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Et passe le souffle des dieux, ainsi était l'An Mil" de Philippe Séguy : une épopée envoûtante, Bataille d'Hastings, Tapisserie de Bayeux, druides contre chrétiens et... amour toujours !

il y a 5 heures 58 min
Vigilance
La Californie fait face à une importante vague de chaleur
il y a 7 heures 26 min
pépites > Justice
Moteurs truqués
Dieselgate : la justice condamne Volkswagen à rembourser partiellement un client
il y a 8 heures 55 min
pépite vidéo > Insolite
La grande évasion
Saturne, "l'alligator d'Hitler", est mort au zoo de Moscou à l'âge de 84 ans
il y a 10 heures 14 min
décryptage > Europe
Disraeli Scanner

La réindustrialisation de l’Europe suite au COvid-19. Sera-t-elle centrée sur l’Allemagne ou également répartie entre les nations d’Europe ?

il y a 11 heures 58 min
décryptage > France
Ils sont des dizaines de milliers à l’écouter

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

il y a 12 heures 27 min
décryptage > High-tech
Zoom

Voilà à quoi nous expose l’extension du domaine du virtuel pendant la pandémie

il y a 13 heures 13 min
décryptage > Politique
Prolétaires de Tourcoing, unissez-vous

Le camarade Darmanin réclame "une politique pour le peuple" ! Parce qu'avant c'était une politique pour les riches ?

il y a 14 heures 6 min
Etats-Unis du Maghreb

Libre circulation des Maghrébins en Tunisie : bientôt l'Union Maghrébine ?

Publié le 09 juillet 2012
Moncef Marzouki, président tunisien, lance unilatéralement le projet d'une union du Maghreb. Soutenue par les entreprises, elle permettrait au Maghreb d'affirmer sa position sur la scène internationale. Babillage politicien ou vraie ambition politique ?
Abdelmalek Alaoui est directeur général du cabinet de communication d'influence Guepard Group.Il est l'auteur du livre Intelligence Economique et guerres secrètes au Maroc (Editions Koutoubia, Paris). 
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Abdelmalek Alaoui
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Abdelmalek Alaoui est directeur général du cabinet de communication d'influence Guepard Group.Il est l'auteur du livre Intelligence Economique et guerres secrètes au Maroc (Editions Koutoubia, Paris). 
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Moncef Marzouki, président tunisien, lance unilatéralement le projet d'une union du Maghreb. Soutenue par les entreprises, elle permettrait au Maghreb d'affirmer sa position sur la scène internationale. Babillage politicien ou vraie ambition politique ?

Atlantico : Tunis a décidé qu’à partir du 1er juillet, les ressortissants algériens, marocains et mauritaniens n’auront besoin que d’une simple carte d’identité pour entrer en Tunisie. Si le Maroc et la Mauritanie n’ont pas encore réagi, les autorités algériennes estiment, selon le journal El-Khabar, ne pas se sentir “concernées” par cette mesure “anticipée” et “unilatérale”. Le projet d'union du Maghreb que semble vouloir relancer Moncef Marzouki est-il voué à l'échec ?

Abdelmalek Alaoui : Le Président tunisien vise un triple objectif à travers l’annonce de cette mesure. Il y a, en premier  lieu, une indéniable dimension politique, qui s’inscrit dans la droite ligne de la pensée politique de Habib Bourguiba, qui était empreinte d’un nationalisme « maghrébin » fort, cimenté par  la lutte commune des peuples d’Afrique du nord contre le colonisateur. En ce sens, Marzouki a certainement voulu fixer un cap, et se positionner comme le nouveau moteur d’une union maghrébine rénovée, et du haut de sa stature d’ancien opposant, il souhaite se définir comme le chantre de l’union. C’est là l’affirmation d’une posture qu’il a prise très tôt, lors de ses déplacements à Rabat et Alger il y a quelques mois. En second lieu, il y a probablement des visées économiques : en facilitant la circulation des Maghrébins, le Président tunisien souhaite donner une impulsion au tourisme interrégional et combler le déficit tunisien en touristes européens. Enfin, il y a une dimension tactique qui lui permet de se positionner sur l’échiquier tunisien comme celui qui impulse une vision, un projet de société, à l’encontre des positions du parti d’Annahda, qu’il souhaite ainsi « ringardiser ». Concernant la probabilité de succès de cette mesure, nous devrions avoir les premiers retours très rapidement, l’été étant propice aux déplacements, notamment pour les vacances.

Dans quelle mesure une nouvelle Union du Maghreb peut-elle changer l'économie de la région ?

Une union économique du Maghreb permettrait plus d’intégration et la mise en branle de complémentarités économiques bien connues. Le volume des échanges interrégionaux est en effet dramatiquement bas, notamment au niveau du couple marocco-algérien, qui souffre de la mésentente cordiale entre les deux pays et de la fermeture des frontières terrestres depuis de nombreuses années, malgré les appels répétés de Rabat et de certains intellectuels algériens  à mettre fin à cette situation ubuesque. De manière plus globale, l’union du Maghreb permettrait la genèse d’un bloc économique cohérent qui allierait ressources naturelles, compétitivité dans les biens et les services, et spécialisation des acteurs dans le commerce international. A tous les niveaux, la complémentarité est quasiment parfaite, reste l’étincelle qui permettra de dépasser les différends politiques.

Les entrepreneurs maghrébins attendent-ils ce type de réforme ?

Les entrepreneurs maghrébins militent depuis de nombreuses années pour que l’union maghrébine, notamment sur le plan économique, devienne une réalité concrète, matérialisée par de nombreux accords sectoriels et industriels, qui permettraient de générer de la croissance. De l’avis de plusieurs spécialistes, le gain serait de 2 à 3 points de croissance de PIB par pays du Maghreb si l’on mettait en place une intégration régionale à court terme.

Qui profiterait le plus d'une union du Maghreb ?

L’union du Maghreb serait indéniablement une victoire collective pour tous les pays d’Afrique du nord dans la mesure où un système de vases communicants se mettrait immanquablement en place pour permettre des interactions sectorielles qui amélioreraient la position concurrentielle de la région dans son ensemble. Néanmoins, je serais enclin à dire que le peuple algérien serait le plus grand gagnant de cette union du Maghreb, car cela introduirait de la concurrence dans leur économie, ce qui tirerait les prix vers le bas, et améliorerait donc le pouvoir d’achat. Reste que cet intérêt peut être divergent avec celui des autorités, qui souhaitent garder le contrôle sur l’économie du pays.

Sur le plan diplomatique, quels bénéfices le Maghreb pourrait-il tirer d'une telle union ? Un plus gros poids à l'international ?

Peut être à moyen/long terme, car dans l’immédiat, les positions diplomatiques des pays du Maghreb sont très souvent à l’opposé de l’échiquier diplomatique. Sur la question du Sahara Occidental par exemple, l’on voit mal comment le Maghreb pourrait parler à l’unisson, du fait de la profonde divergence entre le Maroc et l’Algérie. Il en est de même pour l’approche à adopter face au défi de la sécurisation de l’arc sahélien, où les pays du Maghreb ont des approches différenciées. Cependant,  sur le plan des relations avec les grandes puissances et l’Europe, il y aurait une amélioration substantielle de la position diplomatique du Maghreb.

Pour beaucoup, Marzouki "gesticule pour faire oublier ses problèmes sur le plan intérieur, où Ennahda lui laisse peu de marge de manœuvre." Qu'en est-il selon vous ?

Je pense qu’il n’est pas maladroit pour le Président tunisien de vouloir préempter les grands sujets régionaux, car cela lui donne encore plus de légitimité. Après tout, en tant que chef de l’Etat, il se doit de se situer dans le temps stratégique, qui est plus long que celui du gouvernement.  

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
bobocleaner
- 08/07/2012 - 17:40
je pense qu'on peut postuler
pour la libre circulation dans une union maghrebine au moins ca officialiserait les choses et on pourrait supprimer des postes dans les préfectures.
enzo31311
- 08/07/2012 - 13:06
Tant mieux pour eux
Si ce nouvel espace évite que tous ces gens se précipitent sur l'Europe tant mieux
Ravidelacreche
- 08/07/2012 - 11:43
Libre circulation des Maghrébins
Y font que copier Schengen ! :o)