En direct
Best of
Best of du 4 au 10 juillet
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L’Europe paralysée face au péril turc : cette question brûlante à poser à Emmanuel Macron

02.

Le chauffeur de Bayonne a été lynché à mort : le ministre des transports a osé parler « d’incivilités » !

03.

Monsieur, madame, le, la maire de Lyon…

04.

"Qu’on est bien dans les bras d’une personne du sexe opposé" : on n’a plus le droit de chanter ça !

05.

Quand le budget européen prévu pour gérer les crises agricoles est affecté au maintien des migrants syriens en Turquie

06.

Le Ségur de la Santé, ou la victoire de la bureaucratie sur l'intérêt général

07.

Coronavirus : la pandémie entraîne une chute de la consommation de viande sans précédent depuis des décennies

01.

Hydroxychloroquine et remdésivir : petits repères pour tenter d’y voir plus clair dans le "match" des traitements contre le coronavirus

02.

EPR / éoliennes : le match des dépenses incontrôlées entre la filière nucléaire et les énergies renouvelables

03.

Le graphique qui fait peur: de moins en moins de Français travaillent depuis 1975

04.

Jacqueline Eustache-Brinio : "La France est confrontée à une pression de l’Islam Politique"

05.

Islam politique : nouveau gouvernement, vieilles lâchetés

06.

Energie : l’Allemagne prend le risque mal maîtrisé de l’hydrogène

01.

Islam politique : nouveau gouvernement, vieilles lâchetés

02.

Ces dénis grandissants de réalité qui asphyxient nos libertés

03.

Et le ministre (Dupond-Moretti) brûla ce que l'avocat (Dupond-Moretti) avait adoré !

04.

Reformator ? Quitte à jouer à l’éléphant dans un magasin de porcelaine, que changer pour une justice plus efficace ET plus respectueuse des libertés ?

05.

"Qu’on est bien dans les bras d’une personne du sexe opposé" : on n’a plus le droit de chanter ça !

06.

La droite, seule menace aux yeux d’Emmanuel Macron

ça vient d'être publié
pépites > Economie
EMPLOI
Macron annonce une exonération de cotisations et 300.000 contrats d'insertion pour les jeunes
il y a 6 heures 42 min
pépites > Santé
SANTÉ
Macron souhaite le masque obligatoire dans tous les lieux publics clos
il y a 8 heures 1 min
light > France
FÊTE PERCHÉE
Un DJ va mixer en haut de la grande échelle des pompiers
il y a 8 heures 33 min
pépites > France
CORONAVIRUS
Le nombre de cas de Covid-19 double tous les deux jours à Marseille
il y a 9 heures 16 min
pépite vidéo > France
DÉFILÉ
14 juillet : Trois miraculés d’une intervention au Mali vont défiler
il y a 10 heures 3 min
décryptage > Société
Des mots pour mentir

Le chauffeur de Bayonne a été lynché à mort : le ministre des transports a osé parler « d’incivilités » !

il y a 11 heures 39 min
décryptage > France
BACCALAURÉAT 2020

Baccalauréat 2020 : la cuvée coronavirus a été livrée

il y a 12 heures 4 min
décryptage > Economie
WIKI AGRI

Quand le budget européen prévu pour gérer les crises agricoles est affecté au maintien des migrants syriens en Turquie

il y a 12 heures 30 min
décryptage > Europe
UNION EUROPÉENNE

Union européenne : la réglementation sur les travailleurs routiers déchirent les Européens

il y a 13 heures 16 min
décryptage > Politique
POLITIQUE

L’Europe paralysée face au péril turc : cette question brûlante à poser à Emmanuel Macron

il y a 14 heures 21 min
pépite vidéo > Santé
FÊTE NATIONALE
Emmanuel Macron souhaite rendre le masque obligatoire dans les lieux publics clos
il y a 6 heures 53 min
light > Insolite
BON APPÉTIT
Une cliente trouve une tête de lézard dans sa bolognaise, l'enseigne s'excuse
il y a 8 heures 9 min
pépites > France
COMMÉMORATION
Nice commémore les quatre ans de l'attentat de Nice
il y a 8 heures 47 min
pépites > France
FRANCE
"MACRON ASPHYXIE L'HÔPITAL" une banderole déployée durant la cérémonie
il y a 9 heures 46 min
décryptage > Media
L'ART DE LA PUNCHLINE

Un 14 juillet en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 11 heures 6 min
décryptage > Société
Inclusivement vôtre

Monsieur, madame, le, la maire de Lyon…

il y a 11 heures 55 min
décryptage > International
INTERNATIONAL

Que fait la France - trop souvent et encore seule - au Sahel ?

il y a 12 heures 13 min
décryptage > Politique
POLITIQUE

Le Ségur de la Santé, ou la victoire de la bureaucratie sur l'intérêt général

il y a 12 heures 52 min
décryptage > Science
SCIENCE

Coronavirus, 2eme vague et crise économique : 2020, l’été de la grande dissonance cognitive

il y a 13 heures 56 min
pépite vidéo > Loisirs
Ouverture du Royaume
Après 4 mois de fermeture, Disneyland Paris réouvre ses portes ce mercredi
il y a 1 jour 4 heures
EDITORIAL

Cécilia, Carla, Valérie : la malédiction des premières dames de l’ère "moderne"

Publié le 14 juin 2012
Avec Yves Derai
De Yvonne De Gaulle à Sainte Bernadette en passant par Claude Pompidou et Anne-Aymone Giscard d’Estaing, la première dame du siècle dernier savait « rester à sa place », comme dirait Jean-Marc Ayrault.
Yves Derai
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Yves Derai est éditorialiste à Atlantico. Chaque semaine, il écarte les lourds rideaux de velours des palais de la République pour nous en révéler les secrets.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
De Yvonne De Gaulle à Sainte Bernadette en passant par Claude Pompidou et Anne-Aymone Giscard d’Estaing, la première dame du siècle dernier savait « rester à sa place », comme dirait Jean-Marc Ayrault.
Avec Yves Derai

Le président « normal » est décidément un homme comme beaucoup d’hommes : séparé de la mère de ses enfants, il vit avec une femme jalouse de l’ « historique », capable de péter un câble quand son mec fait un geste favorable à son « ex ». Eh oui, Hollande vit le même drame que Nicolas Sarkozy avec les deux first ladies de son quinquennat. Valérie Trierweiler veut demeurer une femme « moderne », « indépendante », « libre » malgré les fonctions de son mari, l’Elysée et tout ce qui va avec.

Cécilia était arrivée au sommet de l’Etat, forte d’une conviction qu’elle pouvait revisiter la fonction de first lady. Tout au long de l’ascension de son époux, elle avait joué un rôle actif à ses côtés : DRH qui recrutait les jeunes talents, conseillère tout terrain, relookeuse obsessionnelle. Elle avait même occupé un temps le poste très officiel de chef de cabinet du président de l’UMP – Nicolas Sarkozy à l’époque – une très mauvaise idée qu’elle avait payé très cher. Première dame, elle avait cru, après avoir contribué à la libération des infirmières bulgares en septembre 2007, qu’elle serait amenée à donner son avis sur des dossiers sensibles, pourquoi pas à se transformer régulièrement en émissaire chic et choc en tant que de besoin. Las, elle comprit vite que la Présidence de la République n’est pas une affaire de couple, constat qui précipita son divorce et son départ de l’Elysée.

Et Carla. Pauvre Carla qui s’imaginait poursuivre son « métier de chanteuse ». Après le massacre médiatique de son album si mal nommé, « Comme si de rien n’était », elle s’enferma dans sa jolie maison du XVIe arrondissement pour n’en sortir qu’en de rares occasions, souvent maladroitement, ne comprenant jamais au fond ce que le pouvoir attendait d’elle et comment elle pouvait se rendre utile à son mari. Aujourd’hui, elle rumine sa rancœur contre les journalistes et jure qu’on ne l’y reprendra plus.

Valérie Trierweiler se confronte à son tour à la dureté du job qui n’en est pas un, d’un rôle sans définition, d’une mission sans feuille de route. Elle aussi avait prévenu qu’elle ne serait pas une « potiche ». Elle rejette le titre de « first lady », se targue de connaître la politique et les politiques pour les avoir étudiés et chroniqués en sa qualité de journaliste à Paris-Match. Premier tweet politique de première dame, premier drame. Si elle ne rentre pas très vite dans les clous, le « mandat » de la compagne de François Hollande risque de devenir un calvaire.

Que veut dire rentrer dans les clous ? Remonter le temps, retourner dans ce XXe siècle où les Premières dames étaient des épouses qui avaient soutenu dans l’ombre les appétits de conquête de leur mari. Discrètement, fidèlement, sans autre ambition que de ne pas gêner l’action du président une fois celui-ci élu. Il y eut bien quelques coups de canifs dans le contrat moral de ces femmes exemplaires. Danielle Mitterrand, lors du second septennat de François, se piqua de passion pour quelques causes tiers-mondistes. Bernadette Chirac confia dans un livre les blessures secrètes infligées par son cher Jacques, homme à femmes patenté. Mais de Yvonne De Gaulle à Sainte Bernadette en passant par Claude Pompidou et Anne-Aymone Giscard d’Estaing, la première dame du siècle dernier savait « rester à sa place », comme dirait Jean-Marc Ayrault. Ça n’est peut-être pas une conception très féministe de la fonction mais c’est la fonction.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (6)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
ciceron
- 14/06/2012 - 22:25
"Les Français ne supportent plus cette confusion du
privé et du public"
Déclaration de Flanby Pédalo en 2011 pour fustiger Sarkozy et Bruni et leurs photos publiques
Et après, on s'étonne des réactions exaspérées de ceux qui ont de la mémoire ?....
Villebrequin
- 14/06/2012 - 17:21
Remarquable edito!!!!
Comme d'hab, ce journaliste nous pond un edito dont il a, seul, le secret: bien vu, bien troussé (comme dirait DSK), bien écrit, bien fait. En un mot: un régal!
Continuez comme cela Mr Derai et vous irez loin!!!!
Hildegarde
- 14/06/2012 - 17:14
Départ précipité ????
Cecilia Sarkozy a quitté son mari dès 2006 et a négocié un CDD d'intermittente du spectacle pour la fin de campagne et les premiers mois du mandat.