En direct
Best of
Best of du 18 au 24 janvier
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Révolution en Grande Bretagne : Boris Johnson va interdire la "réparation de l’hymen" !

02.

Anus au soleil : la nouvelle méthode pour être en pleine forme

03.

La masse d’épargne accumulée par les Français trahit cette contradiction mortifère entre la vraie richesse de ce pays et le sentiment de pauvreté.

04.

Des déchets nucléaires recyclés permettraient d'obtenir des batteries quasi éternelles

05.

LR : ce que le parti devrait retenir de la stratégie sans concession de Rachida Dati

06.

Coronavirus : quand les experts américains en sécurité biologique alertaient sur les risques posés par le laboratoire chinois ultra sensible de… Wuhan

07.

Pourquoi l’indépendance de la justice ne signifie pas que les magistrats ne doivent aucun compte aux Français

01.

La Panthère rose jaune

01.

La masse d’épargne accumulée par les Français trahit cette contradiction mortifère entre la vraie richesse de ce pays et le sentiment de pauvreté.

02.

Et si l’univers n’avait pas de fin (ni de début)

03.

Les ministres seraient deux fois plus riches sous le quinquennat d’Emmanuel Macron que sous François Hollande

04.

Macron est content, Martinez ronge son frein et Berger engrange les adhésions. Mais la France va mieux ou pas ?

05.

Des déchets nucléaires recyclés permettraient d'obtenir des batteries quasi éternelles

06.

Pourquoi le projet de loi de lutte contre la cyber haine représente une menace aussi grave que la réalité qu’il entend combattre

01.

La France, ni dictature, ni régime autoritaire mais néanmoins une démocratie affaiblie…

02.

Vu dans un manuel d'histoire : "les attentats du 11 septembre ont été orchestrés par la CIA" !

03.

Mila menacée de mort et de viol pour avoir critiqué l’Islam : « elle l’a cherché, qu’elle assume » !

04.

Mais pourquoi la droite semble-t-elle incapable de capitaliser sur le rejet du duel retour Macron / Le Pen ?

05.

Pourquoi l’indépendance de la justice ne signifie pas que les magistrats ne doivent aucun compte aux Français

06.

69% des Français pensent qu’Emmanuel Macron ne sera pas réélu. Mais quel scénario pourrait empêcher son match retour avec Marine Le Pen ?

ça vient d'être publié
light > Insolite
Ouvrez vos...
Anus au soleil : la nouvelle méthode pour être en pleine forme
il y a 4 heures 50 min
pépites > France
Pompiers VS policiers
Manifestation nationale à Paris: de violents incidents ont éclaté entre pompiers et policiers
il y a 6 heures 57 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 28 janvier 2020 en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 10 heures 29 min
décryptage > International
Une ingérence qui pèse

La privatisation de la guerre par les EAU en Libye et au Yémen ou comment Abu Dhabi recrute de jeunes soudanais pour « leurs » guerres

il y a 11 heures 59 min
décryptage > France
Chômage 2019

Pourquoi la baisse du chômage ne se joue pas à Paris

il y a 13 heures 5 min
décryptage > Santé
Septicémies

Alerte à l’empoisonnement du sang : une mort sur 5 dans le monde causée par les sepsis

il y a 13 heures 28 min
décryptage > Politique
Une stratégie sans faille ?

LR : ce que le parti devrait retenir de la stratégie sans concession de Rachida Dati

il y a 14 heures 8 min
pépites > High-tech
Apple Pay
2020 : 99 % des cartes françaises seront compatibles Apple Pay
il y a 1 jour 3 heures
pépite vidéo > Media
Un bad buzz
Rognée d'une photo officielle : Vanessa Nakate dénonce un acte raciste
il y a 1 jour 5 heures
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Dépendances" : une pièce de théâtre où la fratrie est mise en avant

il y a 1 jour 9 heures
pépites > Politique
Sur le devant de la scène
Invité de "Vous avez la parole" sur France 2, François Fillon prendra la parole à nouveau
il y a 5 heures 41 min
pépite vidéo > Politique
Municipales 2020
"Je ne fais pas de combine" : Rachida Dati se défend sur sa candidature
il y a 9 heures 36 min
décryptage > International
Un accord de paix

Ce plan Trump pour la paix dont les Palestiniens ne sauront pas plus saisir que des précédents

il y a 11 heures 35 min
décryptage > International
Ils veulent du sang

Révolution en Grande Bretagne : Boris Johnson va interdire la "réparation de l’hymen" !

il y a 12 heures 20 min
décryptage > High-tech
Décryptage High-Tech

SILICON VALLEY : le célèbre berceau américain de la Tech abandonnerait-il la culture « start-up » que le monde lui envie, en matière d’innovation ?

il y a 13 heures 13 min
décryptage > International
Atlantico Business

Coronavirus : la Chine en profite pour donner des leçons d’efficacité au monde occidental

il y a 13 heures 55 min
décryptage > Justice
Justice en France

Pourquoi l’indépendance de la justice ne signifie pas que les magistrats ne doivent aucun compte aux Français

il y a 14 heures 28 min
pépites > Politique
Et après ?
Brexit : Quelles sont les démarches que les Français devront effectuer pour se rendre en Grande-Bretagne ?
il y a 1 jour 4 heures
pépites > Santé
Conoravirus
Coronavirus : comment les Français atteints du virus sont-ils pris en charge sur le territoire ?
il y a 1 jour 7 heures
décryptage > Politique
C'est grave docteur ?

Et Benjamin Griveaux dérailla gravement à la gare de l'Est…

il y a 1 jour 9 heures
R.I.P.

Ci-gît François Bayrou (1986 - 2012)

Publié le 12 juin 2012
Avec 23% de suffrages dans sa circonscription, François Bayrou risque de ne pas être élu député. Son avenir politique et son parti, le Modem, pourraient ne pas s'en remettre.
Alexis Massart  est directeur d'Espol, école européenne de sciences politiques et sociales de l'Université catholique de Lille.   
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alexis Massart
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alexis Massart  est directeur d'Espol, école européenne de sciences politiques et sociales de l'Université catholique de Lille.   
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Avec 23% de suffrages dans sa circonscription, François Bayrou risque de ne pas être élu député. Son avenir politique et son parti, le Modem, pourraient ne pas s'en remettre.

Atlantico : François Bayrou vient de réaliser un score historiquement bas, pour ce premier tour des législatives. Ses chances d’obtenir un siège au Parlement sont mêmes sérieusement remises en question. Quel bilan le leader du Modem peut-il tirer de premier tour ?

Alexis Massart : Il attendait certainement un meilleur résultat mais ce qui est arrivé dimanche était prévisible au vu de son échec à l’élection présidentielle. Si je parle d’échec, c’est parce qu’il a perdu la moitié de ses électeurs entre 2007 et 2012. Il était déjà dans une situation problématique et les législatives ce font que confirmer cette tendance.

Sa seule possibilité d’être élu dans sa circonscription aurait été que le Parti socialiste ne présente pas de candidat. A partir du moment où le PS a décidé de placer quelqu’un dans la course, les choses sont quasiment courues d’avance.

C’est la fin pour François Bayrou ? S’il n’est pas élu comme député, que lui reste-t-il comme perspectives ?

On peut toujours se relever après un échec. Mais là, franchement, cela me paraît compliqué. Je ne dis pas qu’il n’y arrivera pas, la politique amenant pas mal de surprises par moments. Il pourrait y avoir des recompositions politiques, en coulisses, dans la foulée des législatives, pour ouvrir un espace à François Bayrou et ses idées.

Dans tous les cas, François Bayrou perd cette place particulière qui était la sienne sur la scène politique française.

Cette fuite des électeurs du Modem entre 2007 et 2012, comment l’expliquer ? François Bayrou est revenu sur sa déclaration de vote pour François Hollande mais est-ce la seule raison ?

A l’origine, en 2007, François Bayrou réalise un score important parce qu’il passe pour l’incarnation de la force antisystème. Il ne faut pas oublier qu’à ce moment-là, le souvenir d’avril 2002 est encore là : la population est secouée et rejette Jean-Marie Le Pen. A l’époque, on en vient à parler d’extrême-centrisme : François Bayrou vient incarner le rejet du fonctionnement traditionnel entre la droite classique et la gauche classique tout en étant une alternative aux autres extrémismes.

Entre temps, entre 2007 et 2012, le souvenir de 2002 s’est estompé. L’électorat a la mémoire courte. Les anciens acteurs antisystème ont récupéré une partie de leur espace, rognant d’autant celui de François Bayrou. Son électorat s’est rétrécis de plus en plus jusqu’à s’approcher de l’ancien électorat de centre-droit. C’est là, me semble-t-il qu’il y a eu une erreur stratégique : l’annonce du vote François Hollande. Ce n’est pas une erreur idéologique, ce choix étant parfaitement inscrit dans la logique intellectuelle de François Bayrou : ce centrisme peut travailler aussi bien avec la droite qu’avec la gauche. Ce positionnement n’a par contre pas été compris par son électorat.

Derrière le personnage de François Bayrou, il y a son parti, le Modem : là aussi, la dégringolade entre 2007 et 2012 est évidente. Cette formation politique a-t-elle encore un avenir ?

L’échec des candidats Modem est à relier à celui de François Bayrou. En 2007, c’est lui qui avait tiré vers le haut l’étiquette de son parti vers le haut. Cette fois-ci, il l’a tirée vers le bas. Le Modem est dans une situation particulière : il n’a pas de candidats sortants, pas de figures locales qui puissent chercher à se faire élire au-delà de l’échec de François Bayrou. Mais le Modem, plus que d’autres partis, est largement organisé, centré autour de la personnalité de François Bayrou.

A l’opposé, que ce soit pour le PS ou l’UMP, même lorsque leurs images sont au plus bas, des candidats parviennent à se faire élire parce qu’ils se reposent sur une forte implantation locale. Ils peuvent surmonter des inversions de majorité. Le Modem, lui, s’est vidé des parlementaires qui auraient pu incarner cette assise territoriale : les députés qui étaient proches de François Hollande ont rejoint le Nouveau centre.

Est-ce qu’il y a une relève, des équipes, des personnalités qui, au sein du Modem, pourraient incarner la continuité de François Bayrou ?

Il attire encore par son discours, qui peut être apprécié par une jeune génération qui aimerait se sortir du clivage traditionnel. Maintenant, pour vivre, un parti a besoin d’un réseau d’élus locaux pour survivre et là, le Modem n’a plus rien. Les quelques élus, notamment des maires, qui sont toujours présents dans ce parti, ont généralement été élus suite à des accords avec des personnalités du Parti socialiste.

Économiquement, le Modem peut-il encore être viable ?

Cela va être très compliqué. L’élection législative est l’étalon de mesures pour le financement des partis, qui dépend du nombre de candidats, du nombre d’élus et du total des voix. Vu le score du Modem, la situation financière du parti risque d’être très difficile et de remettre en question la viabilité du parti.

Propos recueillis par Romain Mielcarek

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Révolution en Grande Bretagne : Boris Johnson va interdire la "réparation de l’hymen" !

02.

Anus au soleil : la nouvelle méthode pour être en pleine forme

03.

La masse d’épargne accumulée par les Français trahit cette contradiction mortifère entre la vraie richesse de ce pays et le sentiment de pauvreté.

04.

Des déchets nucléaires recyclés permettraient d'obtenir des batteries quasi éternelles

05.

LR : ce que le parti devrait retenir de la stratégie sans concession de Rachida Dati

06.

Coronavirus : quand les experts américains en sécurité biologique alertaient sur les risques posés par le laboratoire chinois ultra sensible de… Wuhan

07.

Pourquoi l’indépendance de la justice ne signifie pas que les magistrats ne doivent aucun compte aux Français

01.

La Panthère rose jaune

01.

La masse d’épargne accumulée par les Français trahit cette contradiction mortifère entre la vraie richesse de ce pays et le sentiment de pauvreté.

02.

Et si l’univers n’avait pas de fin (ni de début)

03.

Les ministres seraient deux fois plus riches sous le quinquennat d’Emmanuel Macron que sous François Hollande

04.

Macron est content, Martinez ronge son frein et Berger engrange les adhésions. Mais la France va mieux ou pas ?

05.

Des déchets nucléaires recyclés permettraient d'obtenir des batteries quasi éternelles

06.

Pourquoi le projet de loi de lutte contre la cyber haine représente une menace aussi grave que la réalité qu’il entend combattre

01.

La France, ni dictature, ni régime autoritaire mais néanmoins une démocratie affaiblie…

02.

Vu dans un manuel d'histoire : "les attentats du 11 septembre ont été orchestrés par la CIA" !

03.

Mila menacée de mort et de viol pour avoir critiqué l’Islam : « elle l’a cherché, qu’elle assume » !

04.

Mais pourquoi la droite semble-t-elle incapable de capitaliser sur le rejet du duel retour Macron / Le Pen ?

05.

Pourquoi l’indépendance de la justice ne signifie pas que les magistrats ne doivent aucun compte aux Français

06.

69% des Français pensent qu’Emmanuel Macron ne sera pas réélu. Mais quel scénario pourrait empêcher son match retour avec Marine Le Pen ?

Commentaires (17)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
ciceron
- 12/06/2012 - 21:00
Ci-gît
Béééérou
Méchancon
On espère
Langue
Royal au bar
Et plein d'autres qui ne vont plus profiter du bar de l'assemblée
Mani
- 12/06/2012 - 16:55
@laurentso
"On disait pareil de Sarkozy après son échec aux Européennes..."

Sauf que le parti avait survécu à Sarkozy. Là, c'est à la fois la fin de Bayrou et du MoDem... Pour revenir, Bayrou va devoir lécher un trèèès grand nombre de bottes. Pour son bien, ce serait bien qu'il renonce à la politique, plutôt que viser, comme la rumeur le dit déjà, la présidence de l'Union européenne. Là, ce serait pire que tout, un moyen de confirmer aux yeux des électeurs combien il les méprise profondément...
Redmonde
- 12/06/2012 - 16:55
BORN TO LOSE
Bayrou est un loser:
- sous des apparences anti-système, l'essentiel de son programme politique n'existe pas en dehors de son ambition personnelle exacerbée
- tous les gens qui l'approchent et travaillent pour lui, finissent par l'abandonner, dégoutés par son égotisme, son ingratitude et son arrogance. Or une élection ne gagne pas tout seul: il faut un réseau, un parti derrière soi. L'ego hypertrophié de Bayrou qui le pousse vers le pouvoir est aussi ce qui l'empêche d'y accéder: successivement abandonné par tous ses amis politiques, il finit tout seul, comme Villepin, autre grand égotiste.
- sa haine de Sarkozy l'a poussé à soutenir Hollande, faute stratégique majeure: le PS n'en a rien à faire de Bayrou, et l'UMP ne veut sa mort politique après ce ralliement intempestif: en politique , si l'on veut être élu, on peut se fâcher avec la droite, ou avec la gauche. Mais pas avec les deux à la fois.