En direct
Best of
Best of du 23 au 29 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

03.

Retraite : la grève va tuer le projet du gouvernement mais faire la fortune des plans d’épargne par capitalisation

04.

PISA : l’école primaire, cette machine à fabriquer de l’échec

05.

Pourquoi les seniors doivent absolument se préoccuper d’ingérer suffisamment de vitamine K

06.

Grève du 5 décembre : bloquer le pays est-il une stratégie payante ? Petit retour sur les conflits des 50 dernières années

07.

Une américaine découvre que son mari la trompe... en lisant une critique culinaire dans le Washington Post

01.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

02.

Une prise de sang pour diagnostiquer les cancers les plus courants ? Une grande étude menée par des chercheurs lyonnais le permettra bientôt

03.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

04.

L'hydrogène, combustible parfait pour remplacer le pétrole ? Pourquoi ce n'est pas si simple...

05.

Vous ne devinerez jamais pourquoi le dernier shooting photo de Selena Gomez fait polémique

06.

L‘industrie automobile française face à la plus grande crise de son histoire

01.

L’immigration, remède nécessaire pour l’équilibre des retraites et le rebond de notre économie ?

02.

Point de non-retour climatique : allons-nous vers un effondrement global ou vers un gigantesque jeu de gagnants perdants à l’échelle de la planète ?

03.

Réchauffement climatique : respect des engagements ou pas, les températures pourraient grimper de 3°C d'ici la fin du siècle

04.

Abus de droit ? Le CSA de plus en plus contestable

05.

Retraites : mais que se passera(it)-t-il sans réforme ?

06.

L'hydrogène, combustible parfait pour remplacer le pétrole ? Pourquoi ce n'est pas si simple...

ça vient d'être publié
light > Sport
Répercussions
Le joueur légendaire Marco Van Basten a été retiré du jeu FIFA 20 "jusqu'à nouvel ordre" après son dérapage nazi
il y a 5 min 43 sec
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Le Prince Igor"d'Alexandre Borodine : Le Prince Igor rentre au répertoire de l'Opéra National de Paris

il y a 1 heure 43 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Exposition "Léonard de Vinci" au Louvre : ode à Léonard

il y a 2 heures 4 min
décryptage > Politique
Ça va faire des vagues...

La tempête sociale du 5 décembre : Macron nous invite "à prendre la mer"

il y a 3 heures 36 min
décryptage > Economie
Campagne mouvementée ?

Pourquoi la présidentielle complique la guerre commerciale sino-américaine (et ça n’est pas une bonne nouvelle pour l’Europe)

il y a 5 heures 14 min
décryptage > France
Economie française

La solution à la récession ? L’optimisme

il y a 5 heures 48 min
décryptage > Environnement
Pas grand chose à voir avec l'environnement

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

il y a 6 heures 41 min
décryptage > France
Décision

Un office national de lutte contre la haine ou le dernier exemple en date du renoncement politique face à la montée de la violence

il y a 7 heures 12 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Retraite : la grève va tuer le projet du gouvernement mais faire la fortune des plans d’épargne par capitalisation

il y a 8 heures 2 min
décryptage > Social
Mobilisation contre la réforme

Grève du 5 décembre : bloquer le pays est-il une stratégie payante ? Petit retour sur les conflits des 50 dernières années

il y a 8 heures 22 min
pépites > Justice
Riposte judiciaire
Alexandre Benalla a décidé de porter plainte contre X dans l'affaire de l'enregistrement clandestin diffusé par Mediapart
il y a 33 min 13 sec
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Le délicieux malheur français" de Denis Olivennes : la mélodie du malheur, notre berceuse préférée

il y a 1 heure 54 min
pépite vidéo > Défense
Futures missions à mener
Opération Barkhane : Emmanuel Macron va réunir le G5 Sahel à Pau
il y a 3 heures 17 min
pépites > Social
"Le mur du 5 décembre"
Début des manifestations à travers le pays contre la réforme des retraites
il y a 4 heures 12 min
décryptage > Santé
Alimentation

Pourquoi les seniors doivent absolument se préoccuper d’ingérer suffisamment de vitamine K

il y a 5 heures 31 min
décryptage > International
Sommet sous tension

Otan : Emmanuel Macron et Donald Trump, convergences dans l'incohérence

il y a 6 heures 24 min
décryptage > International
Daphne Caruana Galizia

Ces passeports maltais devenus le Graal des super-riches de la planète

il y a 6 heures 57 min
décryptage > France
Mobilisation gouvernementale

Agiter la menace des casseurs ou la stratégie gouvernementale du parti de l’ordre

il y a 7 heures 51 min
rendez-vous > Media
Revue de presse des hebdos
Edouard Philippe n'a pas peur de 1995, mais le reste de la macronie, si; La réforme de l'islam de France au point mort; Ces familles qui financent leurs enfants terroristes; Quand les enseignants d'extrême gauche aggravent le communautarisme
il y a 8 heures 12 min
Cheating game
Une américaine découvre que son mari la trompe... en lisant une critique culinaire dans le Washington Post
il y a 22 heures 19 min
Viva Espana

Plan de sauvetage des banques espagnoles : un accord majeur pour sortir l’Europe de la crise

Publié le 12 juin 2012
L'accord portant sur une ligne de crédit pouvant aller jusqu'à 100 milliards d’euros afin d’assainir les banques espagnoles coupe la liaison toxique entre les besoins de financements de l’Etat et la situation des banques.
Jésus Castillo est économiste, spécialiste de l'Europe du sud chez Natixis.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jésus Castillo
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jésus Castillo est économiste, spécialiste de l'Europe du sud chez Natixis.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L'accord portant sur une ligne de crédit pouvant aller jusqu'à 100 milliards d’euros afin d’assainir les banques espagnoles coupe la liaison toxique entre les besoins de financements de l’Etat et la situation des banques.

Atlantico : En accordant une ligne de crédit pouvant aller jusqu’à 100 milliards d’euro afin d’assainir les banques espagnoles, les européens ont-ils permis de créer une séparation entre la crise bancaire et la crise de dette souveraine ?

Jésus Castillo : Il s’agit d’un accord majeur puisque l’Etat espagnol était au bout de ses capacités en terme de recapitalisation de ses banques. Les taux auxquels le pays s’endettait ne lui permettait plus d'envisager une recapitalisation d’une telle hauteur tout en maintenant sa crédibilité puisqu’il y avait un cercle vicieux entre l’endettement publique et le besoin de recapitalisation des banques.

Le FESF va donc apporter des ressources au FROB – le fond de restructuration ordonné des banques – qui a été crée en 2009. Ce dernier, ainsi que le gouvernement et la banque centrale, est en charge de les réinjecter dans le système bancaire. Cela pourra prendre plusieurs formes comme la prise de participation dans les banques, des nationalisations ou encore des prêts préférentiels... Le choix des options se fera au cas par cas.

L’apport de capitaux pour les banques, en provenance d’une autre voie que celle de l’endettement public, est donc une très bonne nouvelle même si l’Etat est toujours garant des prêts que recevra le FROB.

Contrairement à la Grèce, caractérisé par un excès d’endettement public, l’Espagne a été caractérisée par un endettement privé (banques, entreprises, ménages) massif ayant créé une bulle immobilière qui, lorsqu’elle a éclatée, s’est répercutée sur les finances publiques. Cet accord coupe donc cette liaison toxique entre les besoins de financements de l’Etat et la situation des banques.

Par ce plan d’aide en faveur des banques, et qui transit via un fond spécialement dédié au sauvetage bancaire, le gouvernement espagnol a pu éviter l’imposition d’un plan d’austérité. En évitant de renouveler le scénario grec, les marchés ont-ils été rassurés ? Les taux obligataires vont-ils se détendre ?

Il faudra surveiller la réaction des marchés afin de déterminer la perception qu’ils ont de cet accord. S’ils considèrent que les difficultés du secteur financier ont été coupées des questions budgétaires, cela serait bon signe d’autant plus que l’Etat a pris un certain nombre de mesures importantes pour tenir ses objectifs en matière de déficit. Mais cet accord peut également être perçu comme une incapacité des pouvoirs publics espagnols à agir et comme une grande fragilité des finances publiques espagnoles...

L’objectif est bien sûr de permettre un apaisement sur les marchés afin d’assouplir les conditions de financement de l’Etat sur sa dette publique. Il faut noter que contrairement aux autres pays aidés jusqu’à présent, l’Espagne a entamé un processus de réforme depuis déjà deux ans, qu'il s'agisse du marché du travail, du régime de retraite, des dépenses publiques, des hausses d’impôts... Une grande partie de ce qui aurait pu être exigé dans le cadre d’un éventuel plan de sauvetage à donc déjà été adopté.

Ainsi, il est encore trop tôt pour se prononcer sur l’évolution des taux obligataires espagnols tant les incertitudes sont grandes. Entre le 21 juin et le 31 juillet, deux rapports sur l’état du système bancaire espagnol menés par des cabinets indépendants devraient être publiés. Les résultats sont attendus.

Avec la récession, le pays parvient difficilement à maitriser son déficit public. L’Europe n’a t-elle pas juste acheté du temps supplémentaire ?

Nous étions auparavant dans un modèle de croissance basé sur une bulle liée à la construction immobilière et à l’endettement qui a tiré presque tous les secteurs d’activité, biens d’équipement des ménages, biens de consommation, services financiers et immobiliers etc... C’était un modèle clairement tourné vers la demande intérieure.

L’Espagne doit désormais changer de modèle de croissance en se tournant davantage vers l’extérieur. Mais il faudra certainement plus d’une dizaine d’année pour réinventer une économie tout entière. La question cruciale est donc de déterminer la croissance de l’Espagne pour les quinze prochaines années puisque c’est ce facteur qui déterminera sa solvabilité.

Propos recueillis par Olivier Harmant

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

03.

Retraite : la grève va tuer le projet du gouvernement mais faire la fortune des plans d’épargne par capitalisation

04.

PISA : l’école primaire, cette machine à fabriquer de l’échec

05.

Pourquoi les seniors doivent absolument se préoccuper d’ingérer suffisamment de vitamine K

06.

Grève du 5 décembre : bloquer le pays est-il une stratégie payante ? Petit retour sur les conflits des 50 dernières années

07.

Une américaine découvre que son mari la trompe... en lisant une critique culinaire dans le Washington Post

01.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

02.

Une prise de sang pour diagnostiquer les cancers les plus courants ? Une grande étude menée par des chercheurs lyonnais le permettra bientôt

03.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

04.

L'hydrogène, combustible parfait pour remplacer le pétrole ? Pourquoi ce n'est pas si simple...

05.

Vous ne devinerez jamais pourquoi le dernier shooting photo de Selena Gomez fait polémique

06.

L‘industrie automobile française face à la plus grande crise de son histoire

01.

L’immigration, remède nécessaire pour l’équilibre des retraites et le rebond de notre économie ?

02.

Point de non-retour climatique : allons-nous vers un effondrement global ou vers un gigantesque jeu de gagnants perdants à l’échelle de la planète ?

03.

Réchauffement climatique : respect des engagements ou pas, les températures pourraient grimper de 3°C d'ici la fin du siècle

04.

Abus de droit ? Le CSA de plus en plus contestable

05.

Retraites : mais que se passera(it)-t-il sans réforme ?

06.

L'hydrogène, combustible parfait pour remplacer le pétrole ? Pourquoi ce n'est pas si simple...

Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
PASCONTENT
- 12/06/2012 - 16:22
Payons
puisque presque tout le monde est d'accord . Facile pour un politique de donner ! ce n'est pas leur argent qu'ils donnent mais le notre . Ils nous demandent notre avis ? Non ! alors qui sont les fascistes et les tyrans ? Le FN qui y est hostile ou ceux qui nous volent pour redonner aux dispendieux , sans notre accord :en l’occurrence PS et UMP ?
Imragen
- 12/06/2012 - 12:01
Qui va payer ?
C'est bien, on accorde des tas de crédits à des tas de pays. La Grèce, l'Espagne, l'Irlande, le Portugal, bientôt l'Italie, l'an prochain la France.... Et cela par centaines de Milliards d'Euros.
Mais ces milliards d'Euros, qui va les débourser et comme il en faudra encore plus qui va payer en final ?
C'est comme les traders qui gagnent de l'argent avec du vent, le coefficient de la marée et l'âge du capitaine : brutalement il y a des trous et des Etats et des gens découvrent qu'ils sont ruinés....