En direct
Best of
Best of du 14 au 20 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Rachida Dati : "Nous sommes à deux doigts d'une explosion de notre pays"

02.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

03.

Macron parle demain soir : pas de déconfinement, mais "un allègement progressif des contraintes"

04.

Alors qu'Emmanuel Macron va s'exprimer ce soir, Jean Castex prévoit "un léger assouplissement au confinement"

05.

La Chine s'est éveillée, le monde peut trembler

06.

Voilà les meilleurs gadgets à acheter pour se créer un home cinéma de compétition pour le confinement

07.

Covid-19 : mais pourquoi l’isolement des cas positifs est-il si difficile en France ?

01.

Julie Gayet tente de sauver son couple, Ingrid Chauvin liquide le sien, celui de Nabilla tangue; Sophie Marceau fait des câlins aux arbres, Aya Nakamura se la pète; Meghan Markle & Katy Perry, voisines et ennemies, Kylie & Kendall Jenner soeurs et idem

02.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

03.

Carnage en vue sur les banques européennes ?

04.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

05.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

06.

Covid-19 : radioscopie des racines de la faillite morale de l’Etat français

01.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

02.

Covid-19 : radioscopie des racines de la faillite morale de l’Etat français

03.

Barbara Pompili et Eric Dupond-Moretti annoncent la création d'un "délit d'écocide"

04.

Aucun lien entre le terrorisme et l'immigration !

05.

Martin Gurri : "Les vents de révolte ne sont pas prêts d’arrêter de souffler en Occident car nos élites et institutions ne sont plus adaptées au monde actuel"

06.

Projet de loi séparatisme : un arsenal qui alterne entre le trop et le trop peu

ça vient d'être publié
pépite vidéo > France
Déconfinement en trois étapes
Covid-19 : retrouvez l’intégralité de l’allocution d’Emmanuel Macron sur le déconfinement
il y a 1 heure 35 min
pépites > Politique
Feu vert en première lecture
Loi sur la "sécurité globale" : l'Assemblée nationale adopte le texte controversé, à 388 voix pour et 104 voix contre
il y a 4 heures 36 min
pépites > Santé
Crise de défiance
Coronavirus : un quart des Italiens croient aux théories complotistes sur la pandémie
il y a 5 heures 27 min
pépites > Politique
Premier ministre
Loi "sécurité globale" : Jean Castex va saisir le Conseil constitutionnel sur l'article 24
il y a 6 heures 59 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Putzi - Le pianiste d’Hitler" de Thomas Snégaroff : un petit bonhomme au service de l’ascension d’Hitler, un portrait éclairant largement documenté

il y a 8 heures 44 min
décryptage > International
Le point de vue de Dov Zerah

La Chine s'est éveillée, le monde peut trembler

il y a 9 heures 38 min
décryptage > Culture
Repenser nos modèles

L’expérience immersive : pour sauver la culture et le savoir

il y a 10 heures 54 min
décryptage > Santé
Lieux de contaminations ?

Réouverture des petits commerces, restaurants, lieux de cultes et culturels… : voilà pourquoi (et comment ) le risque sanitaire peut être maîtrisé

il y a 11 heures 35 min
pépite vidéo > Politique
"La France se disloque"
Rachida Dati : "Nous sommes à deux doigts d'une explosion de notre pays"
il y a 12 heures 6 min
light > High-tech
Bug
Des clients britanniques d'Amazon acheteurs de la nouvelle PlayStation 5 se sont vus livrer à la place des objets qui n'ont aucun rapport avec elle
il y a 12 heures 39 min
pépites > Politique
Calendrier du déconfinement
Covid-19 : Emmanuel Macron confirme que "le confinement pourra être levé" le 15 décembre "si les objectifs sanitaires sont atteints"
il y a 2 heures 3 sec
pépites > France
Chantier de la reconstruction
Notre-Dame de Paris : le démontage de l'ancien échafaudage est enfin terminé
il y a 5 heures 2 min
light > Sport
Monde du rugby en deuil
Mort de Christophe Dominici à l’âge de 48 ans
il y a 6 heures 47 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Aurélien" de Louis Aragon : un amour improbable dans le Paris des années 20... un roman à relire toutes affaires cessantes

il y a 8 heures 30 min
pépites > Santé
Covid-19
L'exemple de l'aéroport de Shanghai montre la rapidité de réaction de la Chine face au coronavirus
il y a 9 heures 3 min
décryptage > Politique
Mesures gouvernementales

Un jeune, une solution : un ministère (du travail), mille problèmes…

il y a 10 heures 28 min
pépites > Justice
Police
L'IGPN saisie après l'action de la police pour enlever les tentes installées par des associations et des militants place de la République hier soir
il y a 11 heures 5 min
pépites > Politique
Justice
Alain Griset, ministre des PME, mis en cause par la Haute Autorité pour la Transparence de la Vie Publique pour non déclaration de participations financières
il y a 12 heures 2 min
décryptage > International
Diplomatie

La nouvelle alliance entre Israël et les pays sunnites du Golfe est-elle de taille à résister à l’Iran ?

il y a 12 heures 35 min
décryptage > Europe
L’union fait l’insouciance

L’Europe, puissance naïve dans un monde de brutes ?

il y a 12 heures 57 min
© Reuters
 Les premiers concernés par le retour à 60 ans ne seraient-ils pas à chercher dans ces immenses bataillons d’agents de l’Etat ?
© Reuters
 Les premiers concernés par le retour à 60 ans ne seraient-ils pas à chercher dans ces immenses bataillons d’agents de l’Etat ?
Travailler, c'est pénible

Retraite à 60 ans : derrière l’arbre de la justice, la forêt du clientélisme ?

Publié le 08 juin 2012
Les principaux bénéficiaires du décret sur la retraite à 60 ans ne sont pas forcément ceux auxquels vous pensez...
Christophe de Voogd
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Christophe de Voogd est normalien et docteur en histoire, spécialiste des idées et de la rhétorique politiques qu’il enseigne à Sciences Po et à Bruxelles. Dernier ouvrage paru : « Réformer : quel discours pour convaincre ? » (Fondapol, 2017)...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les principaux bénéficiaires du décret sur la retraite à 60 ans ne sont pas forcément ceux auxquels vous pensez...

La « contre-réforme » des retraites examinée ce mercredi au Conseil des ministres ne laisse pas d’éveiller un doute : pourquoi tant de hâte, pour une mesure qui s’inscrit dans le temps long de la démographie? Pourquoi un passage par décret, là où la loi c’est-à dire, le passage par le parlement semblait s’imposer ? Pourquoi ne pas en faire un objet de choix de ce fameux « dialogue social » dont le gouvernement nous annonce la résurrection ? Bref, pourquoi prendre en la matière l’exact contre-pied de la « méthode normale » et du respect des « corps intermédiaires »que l’on brandit à tout bout de champ, contre l’ « autoritarisme » du passé récent ?

Du doute à LA question

Le doute conduit naturellement à une question capitale : quelle est donc la population visée par le retour à 60 ans ? « Mais tout simplement ceux qui ont commencé à travailler à 18 ou 19 ans », nous dit-on à l’envi. Et les images de passer en boucle, d’une télévision à l’autre, d’ouvriers du bâtiment et autres déménageurs, éveillant en nous la compassion naturelle pour ces forçats de la « pénibilité »… Mais encore ? Est-on bien sûr que ces derniers seront les principaux bénéficiaires de cette « correction et suppression d’une injustice », comme l’a proclamé le premier ministre ?

Car l’historien, cet obsédé de la chronologie, s’interroge : les ouvriers rentraient-ils vraiment en masse sur le marché du travail à 18 ou 19 ans il y a quarante ans, c'est-à-dire au début des années 70, donc pour la génération née dans les années 50? N’était-ce pas plutôt vers 16 ou 17 ans à l’issue de la scolarité obligatoire, à une époque qui ignorait encore le mot d’ordre des « 80% d’une génération au niveau du bac » ? Or cette situation est déjà –en partie -réglée, on le sait, par les mesures « carrières longues » des réformes Fillon et Woerth. Alors de qui s’agit-il aujourd’hui ?  Et que veut dire, stricto sensu, « commencer à travailler », sinon commencer à cotiser pour la retraite ?

De la question au soupçon

La question tourne alors au soupçon : les premiers concernés par le retour à 60 ans ne seraient-ils pas à chercher dans ces immenses bataillons d’agents de l’Etat, ayant passé à 18 ou 19 ans, un concours de préparation à la fonction publique, les rendant de ce fait « élèves- fonctionnaires » rémunérés par l’Etat pendant leurs études, et ouvrant ipso facto leurs droits à la retraite… ?  Entrent alors en considération, parmi d’autres, les anciens de feu l’école nationale des impôts, les élèves précoces des écoles normales supérieures, quelques milliers d’ « Ipesiens » (élèves enseignants recrutés dans les années 70 pour le second degré)… et surtout des dizaines de milliers d’élèves des écoles normales d’instituteurs, dont le concours, depuis 1969, jusqu’à leur intégration dans les IUFM, 20 ans plus tard, se passait juste après le bac…Instituteurs devenus par la suite et pour la plupart professeurs des écoles, moyennant l’abandon de leur retraite à 55 ans et un forte revalorisation de leur carrière.

La loi d’airain de la pyramide des âges

Le soupçon se renforce quand on regarde la pyramide des âges de ces professeurs des écoles qui montre un pic très net entre 50 et 60 ans : et qui donc auraient été touchés de plein fouet par la réforme Woerth. Celle-ci enclenchait le report de l’âge de la retraite pour tous les salariés nés à partir de 1952, quelle que soit leur durée de cotisation. Or la règlementation est formelle et le décret la laisse intacte : la période de formation rémunérée des agents publics comptent à plein dans le calcul de la retraite. La conclusion est donc claire : les anciens stagiaires de l’Etat vont retrouver, par l’effet direct de la contre-réforme en cours, et grâce au paiement public de leurs lointaines études, le bénéfice de la retraite à 60 ans…

Combien sont-ils ? Et quelle part représentent-ils dans l’ensemble des bénéficiaires ? Difficile de le dire avec précision, faute de statistiques (publiques) récentes.  En  tout cas la mécanique du nouveau dispositif en leur faveur est d’autant plus implacable que leur carrière a été bien plus continue que celles des salariés du privé. Ces derniers devront, eux, se contenter de deux pauvres trimestres supplémentaires de validation pour chômage. A quoi s’ajoute l’effet de la féminisation massive du corps enseignant, qui fera jouer à plein en sa faveur les critères retenus par le décret favorables à la maternité…

Du soupçon au malaise

Or, lorsque l’on rapproche toutes ces données de celles de l’espérance de vie en France, lorsqu’on sait que les instituteurs par exemple sont la catégorie qui détient probablement le record de longévité (hélas, la dernière étude de l’INSEE les prenant spécifiquement en compte remonte à une vingtaine d’années !), le soupçon pourrait bien laisser place à un certain malaise. « Justice » que ne fait-on pas en ton nom ?

A moins qu’il ne faille plutôt rapprocher le nouveau décret sur les retraites  d’autres données, sans doute plus pertinentes en l’occurrence : celles concernant le vote des fonctionnaires et en particulier des enseignants ?

Mais n’en doutons pas : le gouvernement, qui, jusqu’à présent est resté dans le flou artistique (politique ?) sur les bénéficiaires précis de la réforme, ne manquera pas de donner très vite les chiffres, secteur par secteur, métier par métier, statut par statut ; et qu’il dissipera ainsi nos doutes, nos soupçons et notre malaise. ..

Quoiqu’il en soit, l’auteur de cet article vient de découvrir avec ravissement qu’il sera –tout comme la nouvelle Ministre des affaires sociales, sa brillantissime condisciple à l’Ecole normale supérieure- l’un des bénéficiaires du décret.

Elève professeur à 18 ans, normalien à 19, aujourd’hui enseignant à Sciences Po Paris, métier dont la « pénibilité » n’est pas la plus avérée, je n’avais pas le sentiment que le report de ma propre retraite à 62 ans constituait une « injustice » criante. Mais puisque le gouvernement insiste..!

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (40)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
jo bat
- 10/06/2012 - 20:57
aer
tu parles de social..sarko social pour les riches..hollande social pour les fonctionnaires..Qui vas faire du sociale pour les ouvriers du bâtiment pas bayrou en tout cas il a perdu son tracteur...remettre l'allocation équivalent retraite aurait été mieux..le retour des "Misérables" qui bosse, qui trinque c'est nous les gars du bâtiment...
vangog
- 08/06/2012 - 21:09
@Anonymous si l'ISF et le bouclier fiscal ne devaient "rien
rapporter à l'état" comme vous l'affirmez avec une naïveté consternante, pourquoi l'ISF a t'il rapporté 4.46 ME en 2011, ce qui est un record et malgré la suppression de sa première tranche? (1998: 1,69 ME; 2007:3,07; 2009:3,29 ME; 2011;4.46 ME). Peut-être, parce que, avec les médias gauchistes bêlants et sarkophages, vous refusez d'avouer que les réformes de Sarko ont atteint leur but: redistribuer la fiscalité confiscatoire vers les investissemnts productifs et éviter la fuite des évadés fiscaux. Ah, idéologie, quand tu nous tiens!...
adieux
- 08/06/2012 - 15:12
passeport
vous inquiétez pas à droite, quand ils passent à la retraite les fonctionnaires deviennent des militants de l'UMP des plus farouches.

les babyboomer sont la calamités de l'humanité occidental et du japon.