En direct
Best of
Best of du 12 au 18 septembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Brexit : ces 50 milliards de frais de divorce que Boris Johnson est tenté de ne pas payer à l’UE

02.

Attentats islamistes en France : la menace se reprécise

03.

Ce que la dernière photo prise par la NASA nous révèle de Jupiter

04.

Ne dites plus "séparatisme" (c'est stigmatisant) dites "séparatismes" (ça ne veut rien dire)

05.

Tenue libre exigée : les dangereuses impasses du néo-féminisme

06.

La France se créolise-t-elle autant que le croit Jean-Luc Mélenchon ? L’analyse de 40 ans d’évolutions des valeurs des Français suggère que non

07.

Covid-19 Alexandre Benalla transféré à l'hôpital Cochin à Paris

01.

Lettre au Professeur Raoult d'un "petit" médecin généraliste

02.

Freeze Corleone, le rappeur qui dit tout haut ce que même les cacochymes du RN n’osent plus penser tout bas

03.

Les Milices islamistes internationales de la Turquie d'Erdogan

04.

Capitalisme de connivence : d’Edouard Philippe à Jean-Marie Le Guen, tous administrateurs

05.

Le (presque) dernier cri d’Olivier Véran : "ave Macron morituri te salutant" !

06.

Comment les industries pétrolières nous ont fait croire que le plastique serait recyclé

01.

Lettre au Professeur Raoult d'un "petit" médecin généraliste

02.

Névrose collective : l’Europe pétrifiée face à la crise des migrants qui se noue à ses portes

03.

Le (presque) dernier cri d’Olivier Véran : "ave Macron morituri te salutant" !

04.

"L'islam est la religion avec laquelle la République a eu le moins de problèmes dans l'Histoire". Là, Darmanin en fait un peu trop

05.

Freeze Corleone, le rappeur qui dit tout haut ce que même les cacochymes du RN n’osent plus penser tout bas

06.

L'Europe gruyère d'Ursula von der Leyen

ça vient d'être publié
pépites > Société
Evolution
Emmanuel Macron annonce "7 jours obligatoires" dans le cadre du congé paternité d'un mois
il y a 22 min 4 sec
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Les pôles, une aventure française" de Dominique Le Brun : "il y a trois sortes d’hommes : les vivants, les morts et ceux qui vont sur la mer". Aristote

il y a 2 heures 33 min
décryptage > International
Espoir

Un processus de paix en Afghanistan, quelle issue et à quel prix ?

il y a 4 heures 55 min
Futur
Elon Musk espère produire une voiture électrique coûtant 25.000 dollars d'ici trois ans
il y a 5 heures 19 min
décryptage > Europe
Union européenne

La force : question de taille ou d’agilité ?

il y a 5 heures 29 min
light > People
People
Le prince Harry et Meghan Markle critiqués pour avoir donné leur avis sur la prochaine élection présidentielle américaine
il y a 6 heures 3 min
décryptage > France
Un pluriel apaisant

Ne dites plus "séparatisme" (c'est stigmatisant) dites "séparatismes" (ça ne veut rien dire)

il y a 6 heures 48 min
pépites > Justice
Enquête
Une dizaine d’ADN inconnus trouvés sur un matelas de Michel Fourniret
il y a 6 heures 57 min
pépites > International
Russie
Alexei Navalny, opposant politique russe, a quitté l'hôpital allemand où il était soigné
il y a 7 heures 27 min
décryptage > Europe
Négociations

Brexit : ces 50 milliards de frais de divorce que Boris Johnson est tenté de ne pas payer à l’UE

il y a 7 heures 57 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"L’Ours et Une demande en mariage" de Anton Tchekhov : de biens étranges déclarations d’amour

il y a 2 heures 21 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Blackbird" de Roger Michell : par le réalisateur de "Coup de foudre à Notting Hill", un drame bouleversant sur les adieux d’une mère à sa famille… Avec une Susan Sarandon au sommet…

il y a 3 heures 31 sec
décryptage > Terrorisme
Menace terroriste

Daech au grand Sahel : l’assassinat des Français au Niger, une preuve de plus de sa résistance

il y a 5 heures 12 min
décryptage > Economie
Projet de fusion

Suez – Veolia : le mythe toxique du "champion national"

il y a 5 heures 22 min
décryptage > France
"Le Livre noir de l'autisme"

Autisme : les cobayes de la honte

il y a 5 heures 40 min
pépite vidéo > Politique
LREM
Aurore Bergé révèle qu'il existe un "malaise profond" au sein de La République en marche
il y a 6 heures 15 min
décryptage > Science
Univers

Ce que la dernière photo prise par la NASA nous révèle de Jupiter

il y a 6 heures 55 min
décryptage > Finance
Impact de la crise du Covid-19

Retour à la réalité sanitaire sur les marchés financiers : attention aux secousses sur les marchés

il y a 7 heures 19 min
light > Santé
Santé
Covid-19 Alexandre Benalla transféré à l'hôpital Cochin à Paris
il y a 7 heures 55 min
décryptage > Terrorisme
Lutte contre le terrorisme

Attentats islamistes en France : la menace se reprécise

il y a 8 heures 9 min
Tablette comme ses pieds

iPad : un danger pour le développement intellectuel des enfants

Publié le 06 juin 2012
Les applications à vocation éducative pour les plus jeunes s'accumulent sur App Store et séduisent de plus en plus de parents. Toutefois, les apparences sont trompeuses, ces applications ne facilitent pas le développement des enfants et il vaudrait mieux les en préserver, en tout cas jusqu'à 9 ans.
Pierre Delion
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pierre Delion est pédopsychiatre. Il est l'auteur de plusieurs ouvrages telles que la Fonction Parentale, Accueillir et soigner la souffrance physique de la personne et plus récemment La consultation avec l'enfant aux Editions Elsevier Masson.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les applications à vocation éducative pour les plus jeunes s'accumulent sur App Store et séduisent de plus en plus de parents. Toutefois, les apparences sont trompeuses, ces applications ne facilitent pas le développement des enfants et il vaudrait mieux les en préserver, en tout cas jusqu'à 9 ans.

Atlantico : Les pédopsychiatres mettent de plus en plus en doute l'idée selon laquelle les applications éducatives sur Ipad faciliteraient le développement intellectuel des plus jeunes. Les enfants peuvent-ils être des utilisateurs fréquents des tablettes sans que cela ne devienne dangereux pour leur cerveaux?

Pierre Delion : En ce qui concerne les tablettes, statuer sur un danger clair et net serait peut-être un peu prématuré car c’est un phénomène très nouveau. On peut dire toutefois qu’il existe deux types d’écrans : celui devant lequel l’enfant est assis, passif et qui est toxique pour son développement, et celui où l'enfant est actif parce qu’il joue. Le tout est de savoir si l’enfant peut s’en détacher sans colère ni frustration. Sinon cela montre qu’une forme d’addiction est déjà en train de s’installer. 

Les écrans permettent-ils réellement de favoriser leur développement en permettant une souplesse ou une rapidité d’analyse que d’autres enfants ne connaissent que plus tard ?

Non, je ne le pense pas. Ce qui permet réellement à un enfant de se développer intellectuellement tient à son interaction avec ses parents, la connaissance de son corps, et sa capacité à fabriquer des représentations psychiques. Les suppositions que vous évoquez ne reposent pas sur l’évolution de l’enfant lui-même.

Les parents ont-ils tort de confronter leurs enfants très jeunes à l’iPad ?

Oui. On avait déjà averti les parents pour la télévision, par exemple, en leur recommandant de la leur épargner jusqu’à 3 ans environ, puis jusqu’à six ans, à petite doses, et toujours en présence des parents. Entre 6 et 12 ans on peut commencer à jouer sur les écrans sans danger mais toujours sous contrôle. Or ce n’est pas du tout ce qui se passe aujourd’hui, les écrans sont le plus souvent en libre service pour les enfants et ce quel que soit leur âge : l’idée selon laquelle cela peut les rendre plus intelligents circule, mais elle est fausse.

Pourtant certains psychiatres relèvent les effets bénéfiques des applications telles que Merry Cube qui permettent aux bébés d’empiler les cubes les uns sur les autres sur leur développement, d’autres en revanche mettent en avant la difficulté qu’aura l’enfant à intégrer par la suite le concept des cubes dans la réalité. Comment tranchez-vous sur cette question ?

Tout dépend de l’âge de l’enfant. Un enfant de dix-huit mois est différent d’un enfant de dix ans. Les enfants très jeunes sont capables de s’adapter aux espaces de façon très rapide, et ils apprennent à maîtriser l’image de façon incroyable. Pour eux c’est une autre représentation du monde qui concerne le monde biplan des cubes tel qu’il est conçu sur une tablette. Par rapport au monde dans lequel ils évoluent c’est une autre réalité et il va falloir un moment plus ou moins important pour qu’ils fassent la corrélation entre les deux, surtout quand ils sont tout petits. 

Mais l’argument publicité des vendeurs consiste souligner la rapidité d’apprentissage sur la tablette en disant que faciliter l’accession au monde virtuel permet de faciliter l'entrée dans le monde réel. Mais cela n’a pas été démontré.

On sera tout de même obligé de vivre avec ces outils technologiques... Comment faire cohabiter les enfants le mieux possible avec eux ?

Il faut pouvoir rester très vigilent sur l’accession des enfants à ces outils. En réalité je ne suis pas pour l’on adapte les enfants  à la technologie mais que l’on adapte la technologie au développement des enfants. Il y a des appareils  que l’on doit prohiber pendant un temps. Je reste convaincu que le remplacement des jeux traditionnels par les écrans n’est pas une bonne stratégie.

Cependant,  il est vrai que les outils numériques font partie de notre quotidien et il faut les prendre en compte. Aussi il y a des possibilités d’accompagner les enfants  dans leur découverte des jeux virtuels à condition que ces jeux puissent prendre en compte le rapport qu’il y a entre le virtuel et le réel. C’est très important. Les enfants anxieux seront soulagés de pouvoir trouver refuge dans ces jeux pour ne pas avoir à se confronter à la réalité. Il faut absolument éviter le phénomène que l’on a dénoncé avec la télévision et que les tablettes deviennent les nourrices des enfants, le parent doit garder son rôle de parent éducateur, c’est-à-dire qu’il doit jouer avec eux, les stimuler, répondre à leurs questions quand ils s’ennuient et surtout avant trois ans. Un enfant ne s’éduque jamais tout seul et l'iPad à mon sens ne doit pas être laissé aux enfants avant 9 ans. N’oublions pas que cette tablette reste un portail vers Internet.

Propos recueillis par Priscilla Romain    

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Yann
- 06/06/2012 - 11:16
Le discours est maladroit
Le problème n'est pas l’écran en lui même qui n'est qu'un support visuel différent.
Le problème est de laisser l'enfant seul devant sans personne pour recadrer le contexte. La dissociation du réel / virtuel a lieu très tard dans son développement intellectuel.
bienaaix
- 06/06/2012 - 10:04
Aucune argumentation
Je ne suis pas pour laisser un enfant devant un écran pendant des heures également. Mais lorsqu'un professionnel est interrogé, il serait bon qu'il argumente ses propos. Cet interview n'apporte absolument rien.