En direct
Best of
Best of du 24 au 30 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Laeticia Hallyday craque pour Jalil Lespert; Laetitia Casta attend son 4ème; Kim Kardashian fête ses 40 ans en string; Jennifer Lawrence invite ses copines dans le lit conjugal; la maitresse de Brad Pitt le plaque pour un vieux; Loana va mieux; Louane bof

02.

Plus odieuse que les caricatures de Mahomet, la caricature d'Erdogan

03.

Grand remplacement : la double intimidation qui nous empêche de regarder la réalité en face

04.

Malika Sorel : "Emmanuel Macron commet une grave erreur dans sa stratégie face à l’islamisme"

05.

On est chez nous ? Non, ils sont chez nous !

06.

Le fondement juridique des amendes liées aux violations bénignes du reconfinement est-il solide ?

07.

Menace terroriste : "On affronte des masses qui veulent nous détruire", alertent les services de renseignement

01.

Une certaine gauche s’étrangle des accusations de complicité avec l’islamisme mais sera-t-elle capable d’en tirer des leçons sur ses propres chasses aux fachos imaginaires ?

02.

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

03.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

04.

Malika Sorel : "Emmanuel Macron commet une grave erreur dans sa stratégie face à l’islamisme"

05.

Plus odieuse que les caricatures de Mahomet, la caricature d'Erdogan

06.

« Qu'est-ce que ce pays qui a perdu la tête ? » Clémentine Autain a fait mine d'oublier que c'est Samuel Paty qui avait perdu la sienne

01.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

02.

Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"

03.

Mais qu’est ce qu’ont vraiment loupé les partis pour que 79% des Français soient désormais prêts à un vote anti-système ?

04.

Plus odieuse que les caricatures de Mahomet, la caricature d'Erdogan

05.

Voici comment et pourquoi Hollande et le CFCM sont bizarrement devenus islamophobes

06.

Reconfinement généralisé : les failles (masquées) de la détermination affichée par Emmanuel Macron

ça vient d'être publié
pépites > France
On en a gros
Reconfinement : des maires refusent la fermeture des commerces non-alimentaires
il y a 2 heures 6 min
light > Culture
Disparition
L'acteur Sean Connery est décédé à l'âge de 90 ans
il y a 3 heures 53 min
pépites > Terrorisme
Danger
Menace terroriste : "On affronte des masses qui veulent nous détruire", alertent les services de renseignement
il y a 6 heures 5 min
pépites > International
Soumission
Caricatures : Justin Trudeau veut un débat sur des "exceptions" à la liberté d'expression
il y a 6 heures 46 min
décryptage > France
Pour nous sonne le glas

On est chez nous ? Non, ils sont chez nous !

il y a 8 heures 13 min
décryptage > Santé
Apéros vidéo

Comment gérer la consommation d’alcool pendant le confinement ?

il y a 8 heures 30 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

GIGN - RAID : aux origines de la création des unités d’élite

il y a 8 heures 59 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Savoir repérer les manipulateurs : comment dire non à une personne malveillante et manipulatrice ?

il y a 8 heures 59 min
décryptage > International
Exemple

Petites leçons venues des Etats-Unis pour les conservateurs français

il y a 9 heures 1 min
décryptage > Société
Changement de visage

Grand remplacement : la double intimidation qui nous empêche de regarder la réalité en face

il y a 9 heures 3 min
pépite vidéo > Culture
Disparition
15 des meilleures scènes de Sean Connery en Bond, James Bond
il y a 3 heures 29 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Le Menhir d'or" : Du pur Goscinny et Uderzo, en images et en sons

il y a 5 heures 24 min
pépite vidéo > Religion
Religions
L'archevêque de Toulouse, Robert Le Gall, se dit contre le droit au blasphème
il y a 6 heures 25 min
pépites > Terrorisme
Débandade
Seuls 26% des Français font confiance au gouvernement pour lutter contre le terrorisme
il y a 7 heures 28 min
décryptage > France
Justice

Le fondement juridique des amendes liées aux violations bénignes du reconfinement est-il solide ?

il y a 8 heures 20 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

L’économique française a rebondi de 18 % au 3ème trimestre, preuve que le système de production peut tenir, à condition qu’on lui fiche la paix...

il y a 8 heures 50 min
décryptage > Justice
Bonnes feuilles

Pierre Gide : le quotidien difficile d’un avocat sous l’Occupation

il y a 8 heures 59 min
décryptage > International
J-4

Bidenomics : quel impact pour l’économie d’un (éventuel) président démocrate ?

il y a 9 heures 1 min
rendez-vous > People
Revue de presse people
Laeticia Hallyday craque pour Jalil Lespert; Laetitia Casta attend son 4ème; Kim Kardashian fête ses 40 ans en string; Jennifer Lawrence invite ses copines dans le lit conjugal; la maitresse de Brad Pitt le plaque pour un vieux; Loana va mieux; Louane bof
il y a 9 heures 2 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Hourra l'Oural encore" de Bernard Chambaz : en route pour l'Oural avec un amoureux de la Russie, de son peuple et de sa littérature. Un voyage intéressant et émouvant

il y a 21 heures 11 min
Démarrage anticipé

Français de l'étranger, la démobilisation ? La faible participation profite à la gauche

Publié le 05 juin 2012
Plus d'un million de Français de l'étranger étaient appelés aux urnes le week-end dernier pour le premier tour des élections législatives, organisé pour la première fois dans onze circonscriptions. La participation a été très basse (entre 20 % et 25 %) sur la quasi-totalité des circonscriptions.
Yves-Marie Cann
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Yves-Marie Cann est politologue, spécialiste de l’Opinion publique. Il a dirigé les études d'opinion (Politique, société et affaires publiques) au sein de l'Institut CSA. Il est désormais Directeur des études politiques chez Elabe, cabinet d'...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Plus d'un million de Français de l'étranger étaient appelés aux urnes le week-end dernier pour le premier tour des élections législatives, organisé pour la première fois dans onze circonscriptions. La participation a été très basse (entre 20 % et 25 %) sur la quasi-totalité des circonscriptions.

Atlantico : La forte abstention qui caractérise ce premier tour des élections législatives des Français de l’étranger est-elle nouvelle ?

Yves-Marie Cann : En règle générale, les élections législatives sont caractérisées par un taux d’abstention plus fort qu’aux présidentielles. Cette baisse de participation est d’autant plus importante lorsque les législatives succèdent aux présidentielles. Il ne s’agit donc pas d’une surprise en soi.

Cependant, ce niveau d’abstention risque d’être un record par rapport à celui des Français de métropole. Mais il faut aussi avoir à l’esprit que c’est la première fois qu’ils sont appelés à voter dans ces nouvelles circonscriptions, certains Français ayant pu être ne pas informés à temps des modalités de l’élection notamment en ce qui concerne le choix du type de vote : vote par correspondance, par Internet, ou aux urnes en se déplaçant au Consulat. Certains d’entre eux ont été « piégés » puisqu’ils pensaient pouvoir voter par Internet jusqu’au jour même de l’élection alors que les votes se clôturaient le jour précédent. Ces facteurs ont donc pu, eux aussi, favoriser cette abstention.

Nous sommes sur 11 circonscriptions recouvrant le globe. Certaines d’entre elles représentent donc un territoire géographique extrêmement important (Asie, Amérique latine, Amérique du Nord...) au point de créer une certaine incohérence dans ces découpages et donc une démobilisation puisque l’offre électorale ne pouvait techniquement ni faire campagne sur l’ensemble de ces territoires ni bénéficier de cet « ancrage local » qui caractérise les candidats des circonscriptions métropolitaines. Il y a donc eu un déficit de notoriété et de connaissance des candidats qui a pu jouer.

Le rapport de force semble jouer en faveur d’un rééquilibrage de la gauche puisque le score de Nicolas Sarkozy cumulé sur ces onze circonscriptions devait lui assurer une majorité des voix. Or, nous assistons à des candidats de gauche en tête dans une majorité de circonscriptions. Il y a donc une dynamique favorable à la majorité présidentielle.

Cette dynamique favorable à la gauche dans les circonscriptions des Français de l’étranger constitue-t-elle un changement majeur par rapport aux précédentes législatives ?

En règle générale, le vote des Français de l’étranger a tendance à profiter à la droite. Il a même été très particulièrement favorable à Sarkozy en 2007. Une tendance qui s’est confirmée en 2012 puisqu’il est arrivé de nouveau très largement en tête avec plus de 53% des voix le 6 mai dernier. Nous pouvions donc effectivement penser que ces circonscriptions iraient à la droite. La gauche avait d’ailleurs critiqué la mise en place de ces circonscriptions des Français de l’étranger puisqu’ils estimaient que l’UMP souhaitait s’attribuer un certain nombre de sièges à l’Assemblée nationale en cas de difficulté à trouver une majorité en métropole. Avec ces résultats, nous avons donc une parfaite illustration de la subtilité entre la réalité du jeu politique et des votes.

Il ne faut pas oublier que la défaite de Sarkozy a pu créer une démobilisation chez une partie de ses soutiens y compris au sein des Français de l’étranger. Cela pourrait donc être annonciateur du vote de dimanche prochain en métropole et qui pourrait jouer en défaveur de l’UMP, principalement dans les circonscriptions où les résultats sont incertains.

Quelles sont les perspectives pour le second tour ?

Premier enseignement : ni la droite, ni la gauche ne réalisera un grand chelem chez les français de l’étranger. Nous serons sur une répartition beaucoup plus équilibrée avec une gauche favorite dans quatre circonscriptions sur un total de onze, la droite dans trois circonscriptions, les quatre autres étant incertaines et les jeux beaucoup plus ouverts. L’enjeu est désormais de savoir comment vont se comporter les électeurs ayant votés pour des candidats qui ne se retrouvent pas au second tour. Le mécanisme des reports de voix va donc être déterminant ainsi que le potentiel surcroit de mobilisation dans quinze jours. Si surcroit de mobilisation  il y a, il sera très difficile de savoir à qui il profitera.

Propos recueillis par Olivier Harmant

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (8)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
golvan
- 06/06/2012 - 10:58
@diego
Il est rare que des expatriés paient plus d'impôts à l'étranger qu'en France qui détient quasiment le record du monde des prélèvements obligatoires. Et si l'on prend sa retraite hors de France je me demande bien en quoi on est concerné par le fonctionnement politique français puisqu'on a fait le choix de vivre ailleurs. Mais bon ça n'est que mon avis de citoyen français résidant en France.
GOGO
- 06/06/2012 - 00:20
12 sénateurs + 11députés
+ leur petite administration ( pour 20% de votants)
Ca doit commencer à faire une belle somme !
A quand la construction d'un hôtel de région représentant les français de l'étranger ? A Paris par ex hein!
Diego
- 05/06/2012 - 19:38
@ golvan
Votre questionnement sous entendrait il que les expats, sont des exilés fiscaux? Une partie des français de l’étranger sont des retraités donc pension versée par la France, impôts payés en France. D’autres paient des impôts dans le pays où ils travaillent et paient parfois plus que si ils étaient en France. De plus bien qu' expatriés ils sont français donc ont le droit de voter et d'être représentés.