En direct
Best of
Best of du samedi 9 au vendredi 15 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

02.

Capucine Anav & Alain-Fabien victimes de la santé d'Alain Delon, les hebdos people très inquiets pour celle de Catherine Deneuve. Et pour la sécurité du bébé de Nabilla (aux mains d'UN baby sitter sorti de prison); Kate & Meghan s'ignorent ouvertement

03.

Retraites : le modèle suédois ne va pas si mal que ça, merci

04.

Nintendo Switch : l'UFC-Que choisir dénonce "l'obsolescence programmée" des manettes

05.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

06.

Le surprenant silence du Hamas dans l’affrontement entre Israël et djihad islamique palestinien

07.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

03.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

04.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

03.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

04.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

05.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

06.

Emmanuel Macron et sa névrose de l’ennemi

ça vient d'être publié
light > High-tech
Jeu de vilains
Nintendo Switch : l'UFC-Que choisir dénonce "l'obsolescence programmée" des manettes
il y a 17 heures 15 min
light > Société
Transports
Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels
il y a 17 heures 48 min
pépites > France
Chaos
Gilets jaunes : en raison des violences, la préfecture a décidé d'interdire la manifestation prévue cet après-midi
il y a 18 heures 52 min
pépites > Environnement
Volte-face
Huile de palme : l'Assemblée vote finalement pour la suppression de l'avantage fiscal
il y a 19 heures 20 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

La Fabrique des salauds : Un livre-choc, un roman-fleuve aussi dérangeant qu’indispensable sur l’histoire allemande du XXe siècle

il y a 20 heures 33 min
décryptage > France
Censure

Alerte météo sur la liberté d’expression

il y a 23 heures 18 min
décryptage > Société
Polémique

Culture du viol, polémiques et gadgétisation du débat public

il y a 23 heures 42 min
décryptage > France
Crise de foi (en l’avenir)

Vague à l’âme démocratique : 30 ans après la chute du mur de Berlin, la France et l’Europe de l’Ouest en plein désenchantement

il y a 1 jour 5 min
décryptage > Science
Bonnes feuilles

Quand l'échange avec autri stimule notre cerveau : les atouts de l'intelligence collective décryptés

il y a 1 jour 28 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Les principaux outils et les solutions médicales de demain pour lutter efficacement contre les maladies cardio-vasculaires

il y a 1 jour 31 min
Pas bien
Un tiers des Français avoue avoir déjà fraudé son assurance
il y a 17 heures 31 min
pépites > France
Enquête
Projet d'attentat contre Emmanuel Macron : deux hommes mis en examen
il y a 18 heures 15 min
pépites > France
Prudence
Pluies et inondations : des départements du sud-ouest en vigilance orange
il y a 19 heures 9 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Orbital, tome 8 : contacts" : Orbital, une série qui tourne rond

il y a 20 heures 30 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 15 novembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 22 heures 39 min
décryptage > International
A l'écart

Le surprenant silence du Hamas dans l’affrontement entre Israël et djihad islamique palestinien

il y a 23 heures 35 min
décryptage > France
Soif de populisme

Mais que révèlent les attentes paradoxales des Français vis-à-vis des Gilets jaunes ?

il y a 23 heures 54 min
rendez-vous > Media
Revue de presse people
Capucine Anav & Alain-Fabien victimes de la santé d'Alain Delon, les hebdos people très inquiets pour celle de Catherine Deneuve. Et pour la sécurité du bébé de Nabilla (aux mains d'UN baby sitter sorti de prison); Kate & Meghan s'ignorent ouvertement
il y a 1 jour 12 min
décryptage > Histoire
Bonnes feuilles

Le jour où Howard Carter et Lord Carnarvon ont découvert les trésors cachés et les vestiges du tombeau de Toutankhamon

il y a 1 jour 31 min
décryptage > Economie
Bonnes feuilles

Un virage libéral sauvera-t-il la France d'Emmanuel Macron ?

il y a 1 jour 32 min
© Reuters
Le dollar cohabiterait donc avec l'euro et le yuan...
© Reuters
Le dollar cohabiterait donc avec l'euro et le yuan...
Péril jaune ?

Fin de la suprématie du dollar : que peut attendre la zone euro de l'émergence du yuan comme monnaie internationale ?

Publié le 02 juin 2012
Depuis ce vendredi, la Chine et le Japon se passent du dollar pour échanger directement dans leurs monnaies, afin de dynamiser leur commerce bilatéral. Avec l'euro, le yuan pourrait donc permettre d'engager une véritable compétitivité des monnaies, favorable à une répartition plus équitable des réserves de change.
Alexandre Baradez, 33 ans, diplômé de l'ESCE (Paris/La Défense) en 2003 a d'abord évolué plusieurs années chez BNPPARIBAS puis la Banque ROBECO en gestion privée avant de rejoindre SAXO BANQUE en 2009 en tant que Sales Trader. Son expérience des...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alexandre Baradez
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alexandre Baradez, 33 ans, diplômé de l'ESCE (Paris/La Défense) en 2003 a d'abord évolué plusieurs années chez BNPPARIBAS puis la Banque ROBECO en gestion privée avant de rejoindre SAXO BANQUE en 2009 en tant que Sales Trader. Son expérience des...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Depuis ce vendredi, la Chine et le Japon se passent du dollar pour échanger directement dans leurs monnaies, afin de dynamiser leur commerce bilatéral. Avec l'euro, le yuan pourrait donc permettre d'engager une véritable compétitivité des monnaies, favorable à une répartition plus équitable des réserves de change.

Atlantico : Depuis ce vendredi, la Chine et le Japon se passent désormais du dollar pour échanger directement dans leurs monnaies, ce qui leur permettra de se passer du dollar pour dynamiser leur commerce bilatéral. Jusqu'à présent 60% de ces échanges s'effectuaient en dollar. Est-on sur le point d'entrer dans un nouveau système "pluri-monétaire", où la suprématie du dollar serait remise en cause par le Yuan ?

Alexandre Baradez : De plus en plus... L'exemple avec le Japon est le plus médiatique - car un des plus gros partenaires commerciaux mettant en scène des économies majeures -, mais des accords similaires ont déjà eu lieu entre la Chine et d'autres pays. Je pense notamment aux pays émergents, comme l'Argentine (accords de flottement des devises), mais aussi la Biélorussie par exemple.

En l'espace de 24 mois, le pourcentage des volumes d'échanges commerciaux de la Chine dans sa devise est passé d'un niveau proche de zéro à quasi 10% de la part de commerce total de la Chine. Autrement dit, 10% des échanges commerciaux de la Chine sont réalisés sans passer par le dollar.

C'est une hausse majeure, et la volonté claire de contester la suprématie du dollar dans les échanges commerciaux. Si cette évolution se maintient, on imagine très bien la Chine se passer régulièrement du dollar pour ses échanges commerciaux. Et les échanges commerciaux ne sont qu'un aspect. N'oublions l'achat de dettes souveraines... Et la vente de bons du trésor américain, soit la réduction des réserves chinoises de dollar, ensuite réinvesties dans l'achat de bons du trésor japonais ou sud coréens. Une façon supplémentaire de se diversifier dans ses actifs (en l’occurrence dans ses réserves de change).

Le dollar cohabiterait donc avec l'euro et le yuan. Est-il sain d'en finir avec les accords de Bretton Woods, organisant le système monétaire mondial autour du dollar américain ?

Il serait effectivement plus souhaitable que les monnaies puissent solliciter une forme de compétitivité entre les États. De fait, avoir une répartition plus équitable entre les monnaies ne peut être pointée du doigt. Aujourd'hui sur le marché global des changes, l'euro/dollar représente 2/3 des échanges du marché des devises, pour tout ce qui relève des échanges flottants (où le débit n'est pas maîtrisé).

Le volume total du marché des changes représente 4 000 milliards, et 2/3 des échanges de ce marché se font uniquement entre l'euro et le dollar. C'est donc une bonne chose qu'une autre monnaie monte en puissance, mais on restera sur ce triptyque : euro, dollar, yuan. Attention, la devise chinoise reste toutefois maîtrisée dans sa fluctuation, à la hausse et à la baisse, mais toujours un change flottant maîtrisé.

Quelle place peut occuper l'euro dans ce système monétaire, si dollar et yuan monopolisent l'essentiel des échanges ?

Par rapport au dollar et au yuan, l'euro - même s'il souffre évidemment de la crise de la dette - reste une devise stable et importante, au regard des volumes commerciaux avec la Chine et les États-Unis. Quelle va être sa place ? La place de l'euro sera toujours celle-ci, car les pays asiatiques vont chercher à réduire leur dépendance au dollar, et cela profitera à l'euro. Autrement dit, la baisse de la part du dollar ne profite pas uniquement au yuan, mais aussi à l'euro.

Pour la Chine, l'Europe est un de ses principaux partenaires commerciaux, notamment pour ses débouchés commerciaux. Donc si l'Europe rentre en récession durable, avec une déflation, une baisse de la consommation, bref un schéma un peu catastrophique, la Chine sera la première perdante. Et il en va de même pour la croissance nord américaine.

Si la situation européenne devait perdurer, on peut très bien imaginer la Chine venir en aide de groupes bancaires européens, racheter des dettes d'États. Autrement dit se faire un chèque à elle-même, venir en aide à la zone euro pour assurer des débouchés à ses exportations. A moins que la zone euro n'éclate réellement, et que se développe une Europe à deux vitesses, il n'y a pas de raison que la part de l'euro baisse dans le niveau de réserve mondiale des changes.

Londres serait en train de monter la plus grande place financière offshore pour le yuan à la City. D'autres places boursières pourraient-elles céder à l'appel du yuan ?

C'est effectivement vrai, même si les grosses places financières qui se montent pour le yuan sont celles qui ont les plus gros volumes de devises à traiter. Pour être clair, Tokyo et Shanghai. La montée en puissance du yuan est toutefois conditionnée au fait que les Chinois acceptent de lâcher du lest au niveau de sa devise (fluctuation maîtrisée), sinon ces places n'auront aucune marge de manœuvre et aucune liquidité résultant des échanges.  

Propos recueillis par Franck Michel

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

02.

Capucine Anav & Alain-Fabien victimes de la santé d'Alain Delon, les hebdos people très inquiets pour celle de Catherine Deneuve. Et pour la sécurité du bébé de Nabilla (aux mains d'UN baby sitter sorti de prison); Kate & Meghan s'ignorent ouvertement

03.

Retraites : le modèle suédois ne va pas si mal que ça, merci

04.

Nintendo Switch : l'UFC-Que choisir dénonce "l'obsolescence programmée" des manettes

05.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

06.

Le surprenant silence du Hamas dans l’affrontement entre Israël et djihad islamique palestinien

07.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

03.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

04.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

03.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

04.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

05.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

06.

Emmanuel Macron et sa névrose de l’ennemi

Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
cqoiqéqon
- 01/06/2012 - 17:18
c'est sur que si il n'y a pas
c'est sur que si il n'y a pas de croissance, tout le monde va être perdant.
Et tout le monde va être perdant...enfin avant tout ceux qui ont quelque chose à perdre...genre les européens et tous les pays occidentaux ou ceux gravitant autour et basés sur des économies de consommation.
Enfin ça va faire un peu mal au début, c'est qu'on a tout défoncé mais on a pas mit de vaseline alors fatalement !!! mais au moins nos enfants ne cracheront pas sur nos tombes!