En direct
Best of
Best of du 23 au 29 mai
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Renault : l’Etat actionnaire solde les comptes de Carlos Ghosn et remet toute la stratégie à plat...

02.

Confinement : le nombre d'arrêts cardiaques et le taux de mortalité ont explosé

03.

Alerte à l’épargne des ménages... mais certainement pas à l’euthanasie des épargnants

04.

Le chômage partiel est une réussite, les Français n’en ont guère conscience, sauf les râleurs et les voleurs. La fraude et les abus font tâche

05.

Énergie renouvelable: la chute des prix dope (enfin) les espoirs de l’industrie du solaire

06.

La NSA lance une alerte sur le piratage par les hackers russes de nos serveurs d’emails

07.

Nouvelle guerre froide avec la Chine : l’Occident affaibli par les combats progressistes radicaux

01.

Renault : l’Etat actionnaire solde les comptes de Carlos Ghosn et remet toute la stratégie à plat...

02.

Virus d’un nouveau type : toutes ces données sur le Coronavirus que nous ne maîtrisons toujours pas

03.

Infections respiratoires : la grande peur de la grande grippe

04.

Confinement : le nombre d'arrêts cardiaques et le taux de mortalité ont explosé

05.

L’IPTV, nouvelle vache à lait des mafias européennes

06.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

01.

Le syndrome Raoult : anatomie d’un malaise français

02.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

03.

Zemmour face à Onfray : pourfendeurs ET promoteurs de postures idéologiques

04.

Ce syndrome Camélia Jordana qui affaiblit la démocratie française

05.

Emmanuel Macron dévoile un plan de soutien "massif" envers le secteur automobile et annonce la hausse des primes à l'achat de voitures électriques

06.

Renault : l’Etat actionnaire solde les comptes de Carlos Ghosn et remet toute la stratégie à plat...

ça vient d'être publié
décryptage > Economie
Effets de la pandémie

Covid-19 : entre vague des pays émergents et déflation en zone euro ?

il y a 12 min 47 sec
décryptage > Société
Veaux, vaches, cochons

Adieu Paris, Lyon ou Lille ? Le mirage d’un exode urbain post-Coronavirus

il y a 41 min 15 sec
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Generation Slack : comment les outils de productivité pourraient nous aider à construire de nouvelles solidarités
il y a 1 heure 15 min
décryptage > Europe
Chancelière immuable

Angela Merkel, sainte patronne de l’Europe, vraiment ?

il y a 2 heures 2 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Le chômage partiel est une réussite, les Français n’en ont guère conscience, sauf les râleurs et les voleurs. La fraude et les abus font tâche

il y a 2 heures 56 min
décryptage > Economie
Taux d'épargne

Alerte à l’épargne des ménages... mais certainement pas à l’euthanasie des épargnants

il y a 3 heures 21 min
pépite vidéo > International
Mort de George Floyd
Etats-Unis : deux voitures de police foncent sur la foule à New York
il y a 19 heures 17 min
pépites > France
Déconfinement extrême
Plusieurs milliers de clandestins ont défilé à Paris malgré l'interdiction de la préfecture
il y a 20 heures 26 min
pépites > Politique
Nomination
L'ancien ministre socialiste Pierre Moscovici va prendre la tête de Cour des comptes
il y a 21 heures 33 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
SpaceX : revivez le lancement réussi du premier vol habité de Crew Dragon ; Proxima b est confirmée ! Il y a bien une exoterre dans la zone habitable de l’étoile la plus proche de nous
il y a 23 heures 54 sec
décryptage > Economie
Clef de la croissance

Capital humain : le (vieux) débat qui déchaîne les économistes

il y a 32 min 19 sec
décryptage > Economie
Nomination

Cour des Comptes : Pierre Moscovici, un nouveau président si accommodant pour ceux qui l’ont nommé...

il y a 53 min 27 sec
décryptage > Société
Impact du confinement

Sommes-nous tous dépressifs ?

il y a 1 heure 35 min
décryptage > High-tech
Promesse (ou caprice ?) de milliardaires

Dans les coulisses du plan de la Silicon Valley pour faire échouer l’élection de Donald Trump

il y a 2 heures 23 min
décryptage > International
George Floyd

Émeutes aux Etats-Unis : des émeutes sociales plus que raciales

il y a 3 heures 17 sec
light > Culture
Une voix s'est tue
La cantatrice Mady Mesplé est décédée
il y a 18 heures 31 min
light > Science
Retour à l'envoyeur
Vol habité de SpaceX : Elon Musk répond à un tacle de l'agence spatiale russe, celle-ci réplique
il y a 19 heures 51 min
pépites > Société
Priorités
PMA pour toutes : des députés plaident l'urgence d'un retour du texte à l'Assemblée nationale
il y a 21 heures 6 min
light > Media
Accusé
Jean-Marc Morandini : un procès requis pour corruption de mineur
il y a 21 heures 43 min
pépite vidéo > Science
Starman
SpaceX : les meilleurs moments du lancement de la capsule habitée Crew Dragon
il y a 1 jour 2 min
La guerre des télés

Be in sport : pourquoi al Jazeera n’est pas le grand méchant loup audiovisuel annoncé

Publié le 01 juin 2012
Al Jazeera Sport lancera sa chaîne BeInSport 1 ce vendredi dans l'optique de la diffusion de l'Euro 2012 qui débutera le 8 juin. La tension monte entre la chaine du Qatar et Canal+. Mais la fin du monopole de la chaine cryptée n'est-elle pas un mal pour un bien ?
Olivier Babeau est essayiste et professeur à l’université de Bordeaux. Il s'intéresse aux dynamiques concurrentielles liées au numérique. Parmi ses publications:   Le management expliqué par l'art (2013, Ellipses), et La nouvelle ferme des...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Olivier Babeau
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Olivier Babeau est essayiste et professeur à l’université de Bordeaux. Il s'intéresse aux dynamiques concurrentielles liées au numérique. Parmi ses publications:   Le management expliqué par l'art (2013, Ellipses), et La nouvelle ferme des...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Al Jazeera Sport lancera sa chaîne BeInSport 1 ce vendredi dans l'optique de la diffusion de l'Euro 2012 qui débutera le 8 juin. La tension monte entre la chaine du Qatar et Canal+. Mais la fin du monopole de la chaine cryptée n'est-elle pas un mal pour un bien ?

La mise en service des deux chaînes payantes d’Al-Jazeera be In Sport 1 et 2 constitue un événement à plus d’un titre, mais il faudrait se garder d’y voir pour autant un raz-de-marée qui va tout emporter. En réalité, les bouleversements profonds que va connaître l’audiovisuel sont déjà en marche et doivent très peu au Qatar, qui joue au mieux le rôle de révélateur et d’accélérateur.

Canal Plus s’est ingéniée, à travers maintes prises de paroles dans les médias, à dénoncer l’arrivée des deux chaînes comme une sorte de nouvelle invasion barbare. Dans cette vision quelque peu manichéenne, le Qatar viendrait avec son budget « irrationnel » selon les dires de Bertrand Méheut, bouleverser sans pitié un équilibre fragile de l’audiovisuel français où se complétaient harmonieusement aide à la production cinématographique et financement du football professionnel via les achats de droits. Les choses sont nettement plus nuancées en réalité.

Tout d’abord, l’arrivée d’Al-Jazeera est avant tout une bonne nouvelle pour le consommateur, car elle marque la fin d’un monopole qu’aucun acteur français (après les défaites successives de TPS et d’Orange) n’était parvenu à empêcher, au grand dam de l’Autorité de la concurrence. En régnant sans partage sur la télévision français payante, Canal Plus a pu maintenir un prix élevé (environ 33 euros par mois pour la seule chaine Canal Plus) tout en réduisant en parallèle de 30% ses coûts d’achat de droits entre 2004 et aujourd’hui. Ce que craint aujourd’hui légitimement Canal Plus, c’est de devoir baisser ses prix (et donc rogner ses marges) pour retenir ses abonnés, comme Orange vient de le faire dans la téléphonie mobile pour répondre à l’arrivée de Free. En profitant aux consommateurs, cette baisse des prix signe-t-elle l’arrêt de mort de Canal Plus ? On peut en douter.

Si Al-Jazeera a en effet acquis de beaux spectacles (80% de la ligue 1, 133 matches de la Ligue des champions…), Canal Plus dispose encore de sérieux atouts pour retenir ses abonnés, en particulier deux grandes affiches de Ligue 1 pour chaque journée et le premier choix de la Ligue des champions. Elle accroît donc en fait son offre d’un match pour chaque journée de L1 et récupère le match de la ligue des champions jusqu’ici proposé par TF1, qui a jeté l’éponge. En matière de football étranger, Canal Plus gagne une partie de la Bundesliga et conserve la Série A italienne. La Premier League anglaise reste également dans son giron pendant au moins un an.

Canal Plus serait-il menacé, à plus long terme, par la force financière d’un groupe aux ressources illimitées ? Nous ne le pensons pas non plus, dans la mesure où le Qatar a bien montré qu’il se plaçait dans une optique d’investissement et non de conquête (contrairement à sa stratégie au PSG). Autrement dit, l’argent placé est tout autant soumis aux impératifs de rentabilité que n’importe quel investissement d’entreprise privée. Les faits tendent à confirmer cette idée : comme le montre Frédéric Thiriez, président de la Ligue de football professionnel dans Les Echos du 21 mai 2012, Al-Jazira colle aux prix du marché lorsqu’il achète des droits. Ses investissements pour la Ligue 1 sont par exemple d’un montant trois fois inférieur à ceux de Canal Plus ! Aucune pluie de cash démentielle en vue non plus dans les salaires des journalistes sportifs débauchés par les nouvelles chaînes : de leur propre aveu, beaucoup d’entre eux ont dû accepter une baisse de salaire pour être embauchés (voir à ce sujet le dossier du Monde Télévisions des 27-28 mai). Al-Jazeera a les moyens d’une stratégie ambitieuse sur le long terme, mais probablement tout autant que le groupe Canal Plus, avec son résultat opérationnel 2011 de 711 millions d’euros…

Dernière crainte relayée dans les médias : en affaiblissant Canal Plus, c’est le financement du cinéma tout entier qui se trouverait ébranlé. Bien au contraire, et de façon assez peu intuitive, l’arrivée de beIN Sport va augmenter mécaniquement les aides au cinéma français alors mêmes que beIN Sport ne diffusera pas de film mais du sport. Comment cela est-il possible ? Les recettes d’abonnement de beIN Sport seront perçues directement par les distributeurs (Orange, SFR, Free…), contrairement d’ailleurs à celle de Canal Plus. Or, les recettes d’abonnement des distributeurs sont désormais soumises à un prélèvement vers le fond de soutien au cinéma (le « COSIP ») payé au Centre National de la Cinématographie. Donc, en contribuant à abonder le COSIP, l’arrivée de beIN va bien profiter au Cinéma.

Sans doute BeIN ne financera-t-elle pas directement la production audiovisuelle par le préachat de films pour sa propre antenne comme le fait Canal Plus. On ne peut pas véritablement le lui reprocher dans la mesure où elle n’en diffusera pas ! En revanche, il ne faut pas oublier que BeIN Sport financera également le sport amateur puisque 5% des droits audiovisuels qu’elle achète sont reversés directement au sport amateur (et non uniquement au football) par le biais de la taxe dite « Buffet ».

Le vrai enjeu concernant l’avenir de la production cinématographique se situe en réalité plutôt du côté de l’évolution très rapide des modes de consommation de l’image, sous l’effet en particulier du développement prochain de la télévision connectée (avec des offres comme Google TV ou Apple TV), mêlant en une synthèse originale télévision, VàD et surf sur Internet. Celle-ci va profondément remettre en cause le modèle actuel de la télévision, qu’elle soit payante ou gratuite, et exiger à terme une remise à plat des systèmes de financement du cinéma. La place de ce dernier dans une offre audiovisuelle de plus en plus diversifiée va en effet énormément évoluer, et avec elle ses sources de financement.

En somme, l’arrivée du nouveau concurrent qu’est Al-Jazeera sur le marché de la télévision payante apparaît comme un accélérateur plutôt qu’un déclencheur des transformations en cours. En apportant une émulation nouvelle, porteuse d’innovation et d’amélioration du service proposé, ces deux nouvelles chaînes ont toutes les chances de faciliter la redéfinition des équilibres des filières cinéma et du sport.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Renault : l’Etat actionnaire solde les comptes de Carlos Ghosn et remet toute la stratégie à plat...

02.

Confinement : le nombre d'arrêts cardiaques et le taux de mortalité ont explosé

03.

Alerte à l’épargne des ménages... mais certainement pas à l’euthanasie des épargnants

04.

Le chômage partiel est une réussite, les Français n’en ont guère conscience, sauf les râleurs et les voleurs. La fraude et les abus font tâche

05.

Énergie renouvelable: la chute des prix dope (enfin) les espoirs de l’industrie du solaire

06.

La NSA lance une alerte sur le piratage par les hackers russes de nos serveurs d’emails

07.

Nouvelle guerre froide avec la Chine : l’Occident affaibli par les combats progressistes radicaux

01.

Renault : l’Etat actionnaire solde les comptes de Carlos Ghosn et remet toute la stratégie à plat...

02.

Virus d’un nouveau type : toutes ces données sur le Coronavirus que nous ne maîtrisons toujours pas

03.

Infections respiratoires : la grande peur de la grande grippe

04.

Confinement : le nombre d'arrêts cardiaques et le taux de mortalité ont explosé

05.

L’IPTV, nouvelle vache à lait des mafias européennes

06.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

01.

Le syndrome Raoult : anatomie d’un malaise français

02.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

03.

Zemmour face à Onfray : pourfendeurs ET promoteurs de postures idéologiques

04.

Ce syndrome Camélia Jordana qui affaiblit la démocratie française

05.

Emmanuel Macron dévoile un plan de soutien "massif" envers le secteur automobile et annonce la hausse des primes à l'achat de voitures électriques

06.

Renault : l’Etat actionnaire solde les comptes de Carlos Ghosn et remet toute la stratégie à plat...

Commentaires (6)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Vent d'Ouest
- 02/06/2012 - 15:59
@morgen
Faux et archi-faux, comme fms.
TPS n'a plus aucun match depuis 2 ans, c'était Orange.
Or ils perdent justement ce match dès le prochain championnat.
morgen
- 02/06/2012 - 12:23
concret
ce qui n'est étonnamment pas souligné dans l'article, c'est qu'un abonné satellite devra payer un nouvel abonnement pour recevoir les mêmes prestations; avant : TPS + canal+; maintenant TPS + Canal + + Al Jazeera.
tunis-wiss
- 02/06/2012 - 09:51
subliminal
Je déplore vos manigances et hypocrisies, en effet je ne vois pas pourquoi , vous utilisez l'expression " d'invasion barbare" dans votre article ?

Canal Plus s’est ingéniée, à travers maintes prises de paroles dans les médias, à dénoncer l’arrivée des deux chaînes comme une sorte de nouvelle invasion barbare.

L'utilisation de cette expression vise à renforcer dans l'inconscient du lecteur que les arabes sont violents, voleurs et arriérés.
Tout cela, sous couvert de l’innocence de votre article qui traite de la puissance d'investissement du Qatar.