En direct
Best of
Best of du 25 au 31 juillet
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Savez-vous pourquoi des centaines de "jeunes" se sont affrontés à Etampes ? Parce qu’ils étaient empêchés d’aller au bled !

02.

Liban : les images de la catastrophe et des explosions au port de Beyrouth

03.

Loi bioéthique : le naufrage moral de l’amendement sur l’interruption médicale de grossesse

04.

Edwy Plenel est en très, très grande forme : il assimile la police d'aujourd'hui à celle de Vichy en 1942 !

05.

La Turquie d’Erdogan ne cache plus ses ambitions de dominer le monde musulman en fondant le califat rêvé par les Frères musulmans

06.

Une nouvelle souche plus contagieuse du coronavirus aurait été identifiée au Vietnam

07.

Dérèglement climatique : une nouvelle étude écarte le scénario du pire. Mais aussi le meilleur…

01.

Ce que son opposition au projet ITER révèle de la véritable nature de Greenpeace

02.

Marc Lavoine se marie; La fille de Mick Jagger s'éprend du fils de Marc Levy, Blanche Gardin d'une star américaine; Jean Dujardin se saisit des fesses de Nathalie, Baptiste Giabiconi expose les siennes; Charlene de Monaco traverse la Méditerranée à vélo

03.

Savez-vous pourquoi des centaines de "jeunes" se sont affrontés à Etampes ? Parce qu’ils étaient empêchés d’aller au bled !

04.

Vers une 3ème guerre mondiale ? Pourquoi Xi Jinping pourrait bien commettre la même erreur que le Kaiser en 1914

05.

Jerusalema : ça fait longtemps que ça n’était pas arrivé mais 2020 s’est trouvée un tube de l’été planétaire

06.

Pères et maris dangereux ? Quand Alice Coffin oublie opportunément les guerres judiciaires sans fondements menées par des mères sans scrupules

01.

Les dangereux arguments employés par les soutiens de la PMA pour toutes

02.

Marine Le Pen est bien partie pour devenir présidente des Républicains

03.

Loi bioéthique : le naufrage moral de l’amendement sur l’interruption médicale de grossesse

04.

Vers une 3ème guerre mondiale ? Pourquoi Xi Jinping pourrait bien commettre la même erreur que le Kaiser en 1914

05.

Quelles mesures rapides pour stopper la multiplications des violences au quotidien ?

06.

Statues déboulonnées : la Martinique est-elle encore en France ?

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Lectures d'été" : "Eva" de Simon Liberati

il y a 6 heures 46 min
pépites > International
Catastrophe
Liban : des dégâts importants et de nombreux morts après deux fortes explosions au port de Beyrouth
il y a 8 heures 37 min
pépites > Politique
Travaux parlementaires
Benjamin Griveaux sera chargé d'une mission parlementaire sur l'alimentation des jeunes
il y a 12 heures 21 min
pépites > High-tech
Failles exploitées
Covid-19 : Interpol alerte sur une hausse des cyberattaques "exploitant la peur"
il y a 13 heures 15 min
décryptage > International
Tensions entre l'Arménie et l'Azerbaïdjan

Haut-Karabagh : plaidoyer d’un député français pour la paix et l’avenir

il y a 14 heures 34 min
décryptage > Culture
À la recherche du tube de l'été

Foxylight, avec son dernier titre "Past Vision", ouvre la voie au rock néo-psychédélique français. Et c'est très réussi

il y a 16 heures 52 min
décryptage > France
C’est la faute du confinement

Savez-vous pourquoi des centaines de "jeunes" se sont affrontés à Etampes ? Parce qu’ils étaient empêchés d’aller au bled !

il y a 17 heures 33 min
décryptage > Europe
Politique migratoire

Immigration illégale : traduire Matteo Salvini devant les tribunaux est-il vraiment une bonne idée ?

il y a 18 heures 20 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Malgré la pandémie, les entreprises françaises devraient maintenir les projets d’augmentations de salaires prévues avant le Covid

il y a 19 heures 4 min
décryptage > Société
IMG

Loi bioéthique : le naufrage moral de l’amendement sur l’interruption médicale de grossesse

il y a 19 heures 38 min
pépite vidéo > International
Scènes de chaos
Liban : les images de la catastrophe et des explosions au port de Beyrouth
il y a 7 heures 36 min
light > Media
Délai supplémentaire
France Télévisions : confirmation de l'arrêt de France Ô "à compter du 23 août", la fin de France 4 est reportée d'un an
il y a 11 heures 39 min
pépite vidéo > Europe
Deux ans après le drame
Italie : les images de l'inauguration du nouveau pont de Gênes
il y a 12 heures 56 min
pépites > Politique
Soutien du chef de l'Etat
Emmanuel Macron annonce le versement de la prime Covid pour les aides à domicile
il y a 13 heures 52 min
décryptage > Politique
Antifascisme de pacotille

Edwy Plenel est en très, très grande forme : il assimile la police d'aujourd'hui à celle de Vichy en 1942 !

il y a 15 heures 43 min
décryptage > Santé
Bienfaits salvateurs

Au temps du Covid, le sourire aussi est contagieux, mais pour notre plaisir !

il y a 17 heures 11 min
décryptage > Consommation
COCKTAIL & TERROIR

Les idées cocktails originales de l’été : avec le Cassis Colosseum, la crème de cassis trouve sa place au premier rang de la photo de classe

il y a 18 heures 1 min
décryptage > High-tech
Données personnelles

Pourquoi TikTok vous menace même si vous ne l’utilisez jamais

il y a 18 heures 37 min
décryptage > Environnement
Politiques énergétiques

Dérèglement climatique : une nouvelle étude écarte le scénario du pire. Mais aussi le meilleur…

il y a 19 heures 20 min
pépites > Santé
Lutte contre la pandémie
Une nouvelle souche plus contagieuse du coronavirus aurait été identifiée au Vietnam
il y a 1 jour 5 heures
Tractations

Nucléaire iranien : pourra-t-on stopper la machine ?

Publié le 25 mai 2012
L'impasse diplomatique sur le dossier nucléaire iranien dure depuis des années. Les négociations à Bagdad entre l'Iran et les "5+1" (les membres permanents du Conseil de sécurité et l'Allemagne) ont débouché ce jeudi soir sur un accord sur un prochain round de discussions.
François Géré
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
François Géré est historien.Spécialiste en géostratégie, il est président fondateur de l’Institut français d’analyse stratégique (IFAS) et chargé de mission auprès de l’Institut des Hautes études de défense nationale (IHEDN) et directeur de recherches à...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L'impasse diplomatique sur le dossier nucléaire iranien dure depuis des années. Les négociations à Bagdad entre l'Iran et les "5+1" (les membres permanents du Conseil de sécurité et l'Allemagne) ont débouché ce jeudi soir sur un accord sur un prochain round de discussions.

Atlantico : Les négociations à Bagdad entre l'Iran et les "5+1" (les membres permanents du Conseil de sécurité et l'Allemagne) ont débouché ce jeudi soir sur un accord sur un prochain round de discussions. Les propositions et contre-propositions formulées ces derniers jours ont-elles portées sur autre chose que la demande de suspension, faite par l'ONU, du programme d'enrichissement d'uranium à hauteur de 20 % de la production iranienne ?

François Géré : La réunion de Bagdad constitue la toute première étape d’un marchandage qui  sera long et compliqué. Cette conférence prend acte de l’accord entre le directeur de l’AIEA et le gouvernement iranien de l’accès au site militaire (non nucléaire) de Parchin où auraient été effectuées des expérimentations d’explosifs destinés à la  fabrication d’une arme nucléaire rudimentaire.

La discussion de Bagdad porte sur la levée par les pays occidentaux des sanctions prévues au 1er juillet mettant un embargo sur le commerce des hydrocarbures iraniens ce qui créeraient d’énormes difficultés pour les acheteurs asiatiques par le jeu des compagnies d’assurance). En contrepartie, l’Iran acceptera de suspendre son activité d’enrichissement d’uranium à 20% sur le site de Fordoo.

A partir de là, les P5+1 pourront s’accorder sur une feuille de route qui prendrait d’abord en compte l’arrêt définitif de l’enrichissement à 20%  sous réserve d’engagement à approvisionner l’Iran à mesure de ses modestes besoins ; puis  la suspension de la production à 4% à mesure que seraient levées les sanctions votées par le CS des NU. Resterait à s’accorder sur le devenir des stocks déjà produits.

On est encore loin de là, compte tenu des élections américaines et des présidentielles iraniennes de mai-juin 2013.

A-t-on vraiment de sérieux doutes sur les intentions de l'Iran ou est-ce simplement une politique de prévention, sachant peu de choses sur le programme nucléaire de Téhéran ?

L’AIEA depuis 2003 a mené un nombre considérable d’inspections. On connaît très bien le programme iranien et on dispose d’informations complémentaires fondées sur des sites suspects. L’Iran, en dépit de nombreuses difficultés techniques, a atteint un haut niveau de compétence et devrait, si ses dirigeants en prenaient la décision passer de l’enrichissement à 20% à 90% soit la qualité militaire. Il semble que le Guide Suprême, Khamenei, n’ait pas l’intention d’aller au-delà de cette capacité potentielle, sauf crise régionale grave et menace des Etats-Unis contre l’Iran.

L'ONU profite-t-il des remous autour de Mahmoud Ahmadinejad au sein de son propre pays ?

Depuis six mois le président Ahmadinejad a perdu l’essentiel de son pouvoir. L’ONU n’a donc rien à attendre de ce côté. Le seul décideur est le Guide Suprême.

Propos recueillis par Romain de Lacoste

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Pas d'autres commentaires