En direct
Best of
Best of du 23 au 29 mai
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Renault : l’Etat actionnaire solde les comptes de Carlos Ghosn et remet toute la stratégie à plat...

02.

Confinement : le nombre d'arrêts cardiaques et le taux de mortalité ont explosé

03.

Énergie renouvelable: la chute des prix dope (enfin) les espoirs de l’industrie du solaire

04.

L’IPTV, nouvelle vache à lait des mafias européennes

05.

La NSA lance une alerte sur le piratage par les hackers russes de nos serveurs d’emails

06.

Bernard Tapie suit un traitement expérimental en Belgique pour soigner son cancer "au dernier degré"

07.

Infections respiratoires : la grande peur de la grande grippe

01.

Renault : l’Etat actionnaire solde les comptes de Carlos Ghosn et remet toute la stratégie à plat...

02.

Virus d’un nouveau type : toutes ces données sur le Coronavirus que nous ne maîtrisons toujours pas

03.

Deuxième vague du coronavirus… ou pas : le point sur ce qu’en savent aujourd'hui les scientifiques

04.

L’IPTV, nouvelle vache à lait des mafias européennes

05.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

06.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

01.

Le syndrome Raoult : anatomie d’un malaise français

02.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

03.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

04.

Zemmour face à Onfray : pourfendeurs ET promoteurs de postures idéologiques

05.

Ce syndrome Camélia Jordana qui affaiblit la démocratie française

06.

Emmanuel Macron dévoile un plan de soutien "massif" envers le secteur automobile et annonce la hausse des primes à l'achat de voitures électriques

ça vient d'être publié
light > Culture
Une voix s'est tue
La cantatrice Mady Mesplé est décédée
il y a 2 heures 47 sec
light > Science
Retour à l'envoyeur
Vol habité de SpaceX : Elon Musk répond à un tacle de l'agence spatiale russe, celle-ci réplique
il y a 3 heures 21 min
pépites > Société
Priorités
PMA pour toutes : des députés plaident l'urgence d'un retour du texte à l'Assemblée nationale
il y a 4 heures 35 min
light > Media
Accusé
Jean-Marc Morandini : un procès requis pour corruption de mineur
il y a 5 heures 12 min
pépite vidéo > Science
Starman
SpaceX : les meilleurs moments du lancement de la capsule habitée Crew Dragon
il y a 7 heures 31 min
décryptage > High-tech
Espionnage

La NSA lance une alerte sur le piratage par les hackers russes de nos serveurs d’emails

il y a 8 heures 19 min
décryptage > Science
Nouvelle donne

Vol habité de SpaceX : le retour de la conquête spatiale ?

il y a 9 heures 23 sec
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Planter des arbres n’est pas toujours bon pour la planète
il y a 9 heures 40 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

La mondialisation : un vecteur favorable pour les épidémies ?

il y a 9 heures 42 min
décryptage > Société
Drame

"Salle de traite", la pièce de théâtre sur le suicide d'un éleveur laitier

il y a 9 heures 42 min
pépite vidéo > International
Mort de George Floyd
Etats-Unis : deux voitures de police foncent sur la foule à New York
il y a 2 heures 46 min
pépites > France
Déconfinement extrême
Plusieurs milliers de clandestins ont défilé à Paris malgré l'interdiction de la préfecture
il y a 3 heures 55 min
pépites > Politique
Nomination
L'ancien ministre socialiste Pierre Moscovici va prendre la tête de Cour des comptes
il y a 5 heures 2 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
SpaceX : revivez le lancement réussi du premier vol habité de Crew Dragon ; Proxima b est confirmée ! Il y a bien une exoterre dans la zone habitable de l’étoile la plus proche de nous
il y a 6 heures 30 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

Le maître du « je »

il y a 8 heures 9 min
décryptage > France
État providence et modèle social français

1945 : l’héritage béni devenu largement toxique

il y a 8 heures 32 min
décryptage > International
Symptômes d’un nouveau conflit

Nouvelle guerre froide avec la Chine : l’Occident affaibli par les combats progressistes radicaux

il y a 9 heures 15 min
décryptage > Politique
Mains tendues

Macron/Collomb : le match du meilleur instinct pour 2022

il y a 9 heures 40 min
décryptage > Europe
Jésus reviens, ils sont devenus fous

La Pologne : un royaume où règne la droite la plus bête du monde

il y a 9 heures 42 min
décryptage > Economie
Crise

Les crédits aux PME sont insuffisants !

il y a 9 heures 43 min
© Reuters
Un simple clic suffit aujourd’hui pour accéder à un espace d’apprentissage quasi illimité...
© Reuters
Un simple clic suffit aujourd’hui pour accéder à un espace d’apprentissage quasi illimité...
Cyber-mammouth

Plutôt que dans 60 000 enseignants, l'Éducation devrait miser sur le e-learning

Publié le 24 mai 2012
L'Education a parfois du mal à évoluer avec son temps. Alors qu'en France, on parle de multiplier le nombre d'enseignants, d'autres s'interrogent sur l'intérêt de développer le e-learning. Accéder aux contenus des meilleures écoles du monde et aux cours des meilleurs professeurs, c'est presque à portée de clic.
Sébastien Breteau est chef d'entreprise, Conseiller du Commerce extérieur de la France pour la Chine, fondateur d’AsiaInspection et candidat divers droite dans la 11e circonscription des Français de l'étranger.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Sébastien Breteau
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Sébastien Breteau est chef d'entreprise, Conseiller du Commerce extérieur de la France pour la Chine, fondateur d’AsiaInspection et candidat divers droite dans la 11e circonscription des Français de l'étranger.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L'Education a parfois du mal à évoluer avec son temps. Alors qu'en France, on parle de multiplier le nombre d'enseignants, d'autres s'interrogent sur l'intérêt de développer le e-learning. Accéder aux contenus des meilleures écoles du monde et aux cours des meilleurs professeurs, c'est presque à portée de clic.

Vouloir la création de 60 000 postes d’enseignants sur cinq ans comme s’est engagé François Hollande, quand la France n’en a plus les moyens est symptomatique de ce mal politique français qui consiste à recourir à la facilité de la dépense publique faute d’avoir intégré le nouveau contexte technologique dans lequel nous évoluons.

Depuis vingt ans les nouvelles technologies de l’information ont révolutionné l’accès aux connaissances : qu’on le déplore ou non, le professeur n’est plus l’unique détenteur du savoir. Dans les salles de classe, les écrans tactiles remplacent les anciens tableaux noirs et peuvent procurer à leurs utilisateurs une masse de connaissances jusque là inégalée. Un simple clic suffit aujourd’hui pour accéder à un espace d’apprentissage quasi illimité, que l’on soit à Marseille ou à Tourcoing, à New York ou Calcutta. Autrefois unique clé d’accès au savoir, l’enseignant est aujourd’hui un accompagnateur. Son rôle doit être revu à l’aune des possibilités offertes par l’apprentissage en ligne : il doit désormais être un guide, un coach qui s’appuie sur les nouvelles technologies pour la transmission du savoir académique.

L’enjeu de l’éducation des nouvelles générations s’en trouve profondément changé. Il n’est plus celui du nombre de postes de professeurs mais celui de la qualité des contenus pédagogiques et de leur facilité d’accès en ligne. Il est désormais possible de permettre à une équipe restreinte d’enseignants de haut niveau d’enseigner à des dizaines de milliers d’élèves. Pour quelques dollars par mois, des centaines d’étudiants peuvent « s’offrir » en ligne les cours des meilleures écoles du monde. Aux Etats-Unis, le MIT diffuse gratuitement les cours dispensés durant les semestres passés par ses professeurs triés sur le volet. Le e-learning s’est aussi développé comme levier de développement pour les populations rurales et les populations pauvres. Dès 1997, le programme World Link, financé par la Banque mondiale a offert une formation conçue par quelques enseignants très qualifiés à des centaines d’enseignants et d’élèves de 25 pays d’Afrique, d’Asie, d’Amérique latine et du Moyen-Orient. Ailleurs, le succès de l’Académie Khan, un ensemble gratuit de plus de 2200 mini-leçons en ligne abordant les mathématiques, l'histoire, la finance, la physique, la chimie, la biologie, l'astronomie et l'économie a poussé son créateur à développer un projet d’école entièrement virtuelle.

Démultiplicateur et facilitateur d’apprentissage pour les élèves, les technologies de l’information sont aussi un formidable dispositif pour la formation continue des enseignants à l’heure où leurs porte-paroles revendiquent son urgent besoin. Le e-learning offre une réactivité et une souplesse immédiate que ne permettent pas les lourds rouages administratives. Si « en 2050, 95% du savoir dont on aura besoin pour travailler n’existe pas aujourd’hui » comme l’affirme Padmasree Warrior, on saisit mieux toute l’importance stratégique des possibilités pédagogiques du e-learning.

Rendre hommage à Jules Ferry, comme l’a fait notre nouveau président, cela veut-il dire appliquer basiquement les vieilles recettes du passé ou plutôt être un visionnaire ancré dans son temps ? Il serait plus utile de s’interroger sur les réformes adaptées au progrès de notre époque qu’engagerait aujourd’hui le père de l’école gratuite, laïque et obligatoire, que de regarder ce qui a qui a été fait hier.

Notre monde a changé. Les solutions d’hier ne sont pas les réponses aux problématiques d’aujourd’hui. Face à la dispersion géographique de notre population, à la désertification rurale et au développement des ghettos urbains, nous devons nous battre pour permettre non plus seulement une école pour tous qui existe déjà mais un enseignement de qualité facilement et librement accessible à chacun.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Renault : l’Etat actionnaire solde les comptes de Carlos Ghosn et remet toute la stratégie à plat...

02.

Confinement : le nombre d'arrêts cardiaques et le taux de mortalité ont explosé

03.

Énergie renouvelable: la chute des prix dope (enfin) les espoirs de l’industrie du solaire

04.

L’IPTV, nouvelle vache à lait des mafias européennes

05.

La NSA lance une alerte sur le piratage par les hackers russes de nos serveurs d’emails

06.

Bernard Tapie suit un traitement expérimental en Belgique pour soigner son cancer "au dernier degré"

07.

Infections respiratoires : la grande peur de la grande grippe

01.

Renault : l’Etat actionnaire solde les comptes de Carlos Ghosn et remet toute la stratégie à plat...

02.

Virus d’un nouveau type : toutes ces données sur le Coronavirus que nous ne maîtrisons toujours pas

03.

Deuxième vague du coronavirus… ou pas : le point sur ce qu’en savent aujourd'hui les scientifiques

04.

L’IPTV, nouvelle vache à lait des mafias européennes

05.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

06.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

01.

Le syndrome Raoult : anatomie d’un malaise français

02.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

03.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

04.

Zemmour face à Onfray : pourfendeurs ET promoteurs de postures idéologiques

05.

Ce syndrome Camélia Jordana qui affaiblit la démocratie française

06.

Emmanuel Macron dévoile un plan de soutien "massif" envers le secteur automobile et annonce la hausse des primes à l'achat de voitures électriques

Commentaires (17)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Valdenaire
- 26/05/2012 - 08:25
Une vision idyllique
Les gentils élèves avec leur ordinateur portable et le professeur coach. La preuve qu'il n'y a pas que la gauche pour faire de l'angélisme.
ヒナゲシ
- 25/05/2012 - 18:50
CNED
Ce fleuron de l'“enseignement à distance” inclus dans l'Éducation Nationale — à savoir le CNED — serait, grâce à la politique sarkoziste, en voie de démantèlement.
 
Son statut d'« Établissement public administratif » devait devenir « Établissement public industriel et commercial » ; les élèves devenant désormais des clients.

Un ÉPIC est largement régi par le droit privé : son personnel est soumis en principe au Code du travail et s’assimile très largement aux salariés du secteur privé, et les contrats qu’ils passent avec leurs usagers relèvent du droit privé.
Depuis 10 ans, les lois se sont accumulées qui déshabillent Pierre pour habiller Paul (Pierre = É. N., Paul = enseignement privé sous contrat [à 97 % catholique !] ou : comment faire en sorte que l'É. N. dysfonctionne en la privant de moyens, pour ensuite affirmer que le privé ça marche forcément mieux, c'est l'avenir, etc.).

La vision sarkoziste de l'Éducation, c'est un service public transformé en Acadomia géant, un peu comme si — pour prendre une analogie — on cherchait à casser la sécu pour la livrer aux margoulins des fonds de pension (pardon ? qui a parlé de Malakoff-Médérick dont G. Sarkozy est délégué général… ?)
vangog
- 24/05/2012 - 22:44
Hollande est aux Pays-bas ce que la bougie est à la lampe LED!
Notre Flamby national prône des politiques ringardes et totalement opposées à la modernité. Pendant que les Français naïfs et crédules continueront pendant des dizaines d'années (et même après que Flamby aura été débouté par la crise), à payer pour des enseignants pléthoriques et pour leur retraites, les autres pays du nord de l’Europe, qui sont déjà très en pointe sur l'enseignement à distance assisté par les technologies modernes, en seront à des effectifs enseignants réduits pour un enseignement par internet....