En direct
Best of
Best of du 28 mars au 3 avril
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

02.

Corona : la production de la célèbre bière va s’interrompre suite aux mesures de restriction au Mexique

03.

Alors que tout s’effondre, l’économie et le moral, une seule bonne nouvelle : les banques ne feront pas faillite

04.

Ce risque politique énorme que prend le gouvernement en ne limogeant pas le Préfet Lallement

05.

Voilà comment se passe le déconfinement à Wuhan (et ce que ça nous apprend sur la réalité de la violence de l’épidémie)

06.

Bayonne : le journaliste Christophe Hondelatte déplore les nuisances sonores du 1er RPIMa en plein confinement

07.

Crise sanitaire et manque de réactivité : la France est-elle dirigée par des fonctionnaires non élus ?

01.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

02.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

03.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

04.

Jean-Noël Fabiani : "Il ne pourra pas y avoir de sortie du confinement sans dépistage de masse, ni mesures de très grande précaution"

05.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

06.

Et maintenant voici Emmanuel la - menace - : « on se souviendra de ceux qui n’auront pas été à la hauteur » !

01.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

02.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

03.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

04.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

05.

Crise du coronavirus : Nicolas Sarkozy, le recours silencieux ?

06.

Covid-19 : la stratégie sanitaire française est-elle efficace ? Analyse comparée des résultats par pays

ça vient d'être publié
pépite vidéo > Media
Racisme
"Ils enterrent des Pokémon" : un journaliste de BFMTV dérape pendant l'hommage aux victimes chinoises du Coronavirus
il y a 29 min 25 sec
décryptage > Religion
Besoin de sens

Sauver Pâques : les catholiques se mobilisent pour communier malgré le confinement

il y a 1 heure 7 min
décryptage > Environnement
Rions vert

C comme con, con comme Cochet : il confond le CO2 et le coronavirus !

il y a 1 heure 24 min
décryptage > High-tech
Applis stars du confinement

Voilà comment Zoom et House party peuvent menacer vos données professionnelles ou personnelles

il y a 1 heure 40 min
décryptage > Politique
Dérapages à répétition

Ce risque politique énorme que prend le gouvernement en ne limogeant pas le Préfet Lallement

il y a 2 heures 13 sec
rendez-vous > People
Revue de presse people
Brigitte Macron télé-travaille à l’Élysée et garde ses distances avec Emmanuel; Meghan Markle interdit à Harry de voir le prince Charles; Rihanna veut faire des bébés toute seule, Laeticia Hallyday déménage; Karine Ferri partiellement au chômage
il y a 2 heures 10 min
décryptage > Politique
Étrange inertie

Crise sanitaire et manque de réactivité : la France est-elle dirigée par des fonctionnaires non élus ?

il y a 2 heures 26 min
pépites > Media
Contamination de l’information
Reporters sans frontières a lancé "l’Observatoire 19" de la liberté de la presse en pleine crise du coronavirus
il y a 9 heures 24 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le Siècle des Quatre Empereurs" de Rémi Kauffer : un formidable récit historique, une gigantesque fresque humaine et une épopée haletante

il y a 11 heures 4 min
pépites > Santé
Données des Ehpad communiquées
Covid-19 : plus de 6.500 morts en France, selon les derniers chiffres dévoilés par Jérôme Salomon
il y a 14 heures 48 min
décryptage > International
Vital

Pour éviter les famines, ne pas interrompre le commerce mondial de céréales

il y a 59 min 38 sec
décryptage > Santé
Aller de l'avant

Covid-19: Il faut accélérer, ce n’est jamais trop tard

il y a 1 heure 15 min
décryptage > Education
Imaginaire

Si le coronavirus fait irruption dans les jeux de vos enfants, ne vous faites pas de soucis

il y a 1 heure 30 min
décryptage > Société
Pas de retour à la normale rapide

Déconfinement graduel : attention danger dans l’opinion

il y a 1 heure 47 min
décryptage > Histoire
Bonnes feuilles

Jeanne d'Arc, une dissidente au temps du Moyen Age

il y a 2 heures 9 min
décryptage > Finance
Business

Alors que tout s’effondre, l’économie et le moral, une seule bonne nouvelle : les banques ne feront pas faillite

il y a 2 heures 16 min
pépites > High-tech
Indicateurs utiles
Google décide de partager les données de localisation des utilisateurs comme un nouvel outil dans la lutte contre le coronavirus
il y a 8 heures 45 min
pépites > International
Aux origines du virus
Chine : des marchés d’animaux sauvages auraient réouvert
il y a 9 heures 52 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Chanson bretonne, L’Enfant et la Guerre, Deux contes" de J.M.G. Le Clézio : l’émotion des souvenirs d’enfance. 2 contes sensibles et subtils

il y a 11 heures 23 min
light > France
Manœuvres militaires
Bayonne : le journaliste Christophe Hondelatte déplore les nuisances sonores du 1er RPIMa en plein confinement
il y a 15 heures 22 min
Âmes soeurs

Même combat : Jean-Luc Mélenchon et Alexis Tsipras sauront-ils accoucher d’un front de gauche européen ?

Publié le 23 mai 2012
Jean-Luc Mélenchon et Alexis Tsipras, le leader de l'extrême-gauche grecque, ont tenu une conférence de presse commune lundi à l'Assemblée nationale. Les deux hommes politiques ont exposé une vision commune des solutions à apporter à la crise européenne. Mais leurs projets sont-ils vraiment les mêmes ?
Stéphane Courtois est un historien et universitaire.Il est directeur de recherche au CNRS (Université de Paris X), professeur à l'Institut Catholique d'Études Supérieures (ICES) de La Roche-sur-Yon, spécialiste de l'histoire des mouvances et des régimes...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Stéphane Courtois
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Stéphane Courtois est un historien et universitaire.Il est directeur de recherche au CNRS (Université de Paris X), professeur à l'Institut Catholique d'Études Supérieures (ICES) de La Roche-sur-Yon, spécialiste de l'histoire des mouvances et des régimes...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Luc Mélenchon et Alexis Tsipras, le leader de l'extrême-gauche grecque, ont tenu une conférence de presse commune lundi à l'Assemblée nationale. Les deux hommes politiques ont exposé une vision commune des solutions à apporter à la crise européenne. Mais leurs projets sont-ils vraiment les mêmes ?

Atlantico : Jean-Luc Mélenchon et Alexis Tsipras ont tenu une conférence de presse commune lundi à l'Assemblée nationale. Les deux leaders politiques semblent se rejoindre sur le constat du tragique du destin grec, le dilemme ne portant pas sur une sortie de l'euro, mais sur l'abandon ou non d'un "mémorandum inhumain" (plan d'austérité). Peut-on parler d'un front uni entre ces deux partis ?

Stéphane Courtois : Il est clair que Jean-Luc Mélenchon et Alexis Tsipras sont sur la même position radicalement anti-néolibérale, c’est-à-dire, en bon français, anticapitaliste.

Cela n’a rien d’étonnant puisqu’ils ont connu la même formation idéologique dans des organisations communistes – trotskiste pour l’un, orthodoxe pour l’autre. Il est d’ailleurs à noter que, lors d’une interview, M. Tsipras a refusé de répondre à Mme Chabot qui lui demandait s’il était révolutionnaire. Il a aussi nié appartenir à un parti d’extrême gauche.

En réalité, comme le PCF, et comme Die Linke – l’ex-PC est-allemand –, le Synaspismos, dont M. Tsipras a été le président et le chef du groupe parlementaire, est membre du Parti de la gauche européenne qui regroupe, au sein du Parlement européen, la plupart des partis communistes, qu’ils demeurent marxistes-léninistes ou qu’ils aient été relookés en partis rouges-verts – écolo-révolutionnaires.

Jean-Luc Mélenchon a souligné que les menaces proférées à l'encontre de la Grèce n'étaient que contre-performantes. Pour Alexis Tsipras, "ce qui est appliqué en Grèce (...) est une expérimentation néolibérale qui s'apparente à un traitement de choc. C'est une crise humanitaire". Mais tous deux voient aujourd'hui en Europe l'émergence d'un vent politique nouveau. Existe-t-il aujourd'hui en Europe une véritable émergence des différents partis d'extrême-gauche ?

SC : Non. Simplement, ces partis communistes et d’extrême gauche essaient de profiter d’une situation économique et sociale difficile pour déployer leur habituelle démagogie. Mais M. Mélenchon a vu ses espoirs sondagiers réduits à la portion congrue lors de l’élection présidentielle.

Quant à la Grèce, dont la situation est pourtant infiniment plus catastrophique que celle de la France, la coalition électorale de M. Tsipras n’y a obtenu que 16,8% des voix. Après l’effondrement du communisme en 1989-1991, cela reflète la présence constante en Europe, à un niveau modeste voire marginal, d’un courant populiste de gauche, reliquat de l’énorme vague communiste de l’après-guerre.

Les deux hommes politiques s'en sont également pris à la chancelière Angela Merkel, déclarant qu'il ne lui appartenait pas de décider seule ou non d'un référendum sur l'euro en Grèce, "pays souverain". Le couple franco-allemand a toujours été moteur en Europe, et assoit en ces temps de crise sa position de leadership. L'extrême gauche européenne a-t-elle insufflé un vent de révolte politique en Europe ? 

SC : Je crois que le résultat assez modeste de M. Mélenchon à l’élection présidentielle, le relativement bon score de M. Sarkozy au 2e tour et le faible enthousiasme provoqué par l’élection de M. Hollande montrent que les Français sont très conscients que la crise n’est pas derrière nous, que les dettes et les déficits publics sont toujours là et qu’une révolte qui ne propose aucune solution sérieuse ne mènera nulle part.

Alexis Tsipras, qui n'a pas été reçu par des membres du gouvernement Hollande, n'a pas hésité à emprunter aux éléments de langage de Jean-Luc Mélenchon, rappelant que "François Hollande ne pourra renier facilement ses promesses sinon il deviendra Hollandreou". L'extrême-gauche européenne est-elle en mesure de mettre des bâtons dans les roues de la politique européenne de François Hollande ? 

SC : Comment des ministres d’un gouvernement désigné par M. Hollande pouvaient-ils recevoir M. Tsipras qui, en qualifiant le président d’ « Hollandreou » – au cas où il ne se démarquerait pas de Mme Merkel –, a rappelé que Papandréou avait en 2009 promis à la Grèce « le socialisme ou la barbarie », et qu’elle avait eu « la barbarie » ?

On est là dans l’habituelle propagande communiste, bien connue depuis 1917. En outre, M. Tsipras a expliqué que les socialistes français avaient un sentiment « de culpabilité » par rapport à la Grèce. Rappelons que les Grecs se sont mis eux-mêmes dans la situation catastrophique où ils se trouvent.

Le parti d'Alexis Tsipras caracole en tête des intentions de vote des législatives grecques du 17 juin, et pourrait donc devenir Premier ministre. Est-il une source d'inspiration pour la stratégie politique adoptée par Jean-Luc Mélenchon et le Front de gauche ?

SC : D’abord, rien ne dit que les sondages 
grecs d’aujourd’hui seront les résultats électoraux du 17 juin. Quant à M. Mélenchon, il rêve de devenir Premier ministre, puisqu’il a déclaré sans ambages qu’il ne serait ministre que dans un gouvernement qu’il dirigerait. Mais pour l’instant tout cela relève de la fantasmagorie ou de l’agit-prop en vue des élections législatives.

Propos recueillis par Franck Michel

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

02.

Corona : la production de la célèbre bière va s’interrompre suite aux mesures de restriction au Mexique

03.

Alors que tout s’effondre, l’économie et le moral, une seule bonne nouvelle : les banques ne feront pas faillite

04.

Ce risque politique énorme que prend le gouvernement en ne limogeant pas le Préfet Lallement

05.

Voilà comment se passe le déconfinement à Wuhan (et ce que ça nous apprend sur la réalité de la violence de l’épidémie)

06.

Bayonne : le journaliste Christophe Hondelatte déplore les nuisances sonores du 1er RPIMa en plein confinement

07.

Crise sanitaire et manque de réactivité : la France est-elle dirigée par des fonctionnaires non élus ?

01.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

02.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

03.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

04.

Jean-Noël Fabiani : "Il ne pourra pas y avoir de sortie du confinement sans dépistage de masse, ni mesures de très grande précaution"

05.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

06.

Et maintenant voici Emmanuel la - menace - : « on se souviendra de ceux qui n’auront pas été à la hauteur » !

01.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

02.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

03.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

04.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

05.

Crise du coronavirus : Nicolas Sarkozy, le recours silencieux ?

06.

Covid-19 : la stratégie sanitaire française est-elle efficace ? Analyse comparée des résultats par pays

Commentaires (15)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
vangog
- 24/05/2012 - 23:42
L'enfumage médiatique continue!
Les médias inféodés au PS ont voulu nous faire croire que le danger Grec venait d'Aube dorée", groupuscule national socialiste Grec, qui ne fait qu'une progression très récente dans les sondages. Le danger d'implosion de l'Europe vient en réalité du chantage odieux exercé depuis tout temps par les coalitions Socialo-communistes qui ont éreinté la Grèce. Déjà Andreas Papandréou (père de "georges Papandréou le honni") menacait la commission Européenne de sortir de l'Europe à chaque fois que ce maitre-chanteur allait à Bruxelles, en leur extirpant des fonds structurels pour construire ou reconstruire des quartiers d'Athènes, selon un procédé typique de la social-démagogie à la Grecque. Ce procédé lui a permis de se faire élire plusieurs fois, ainsi que certains membres de sa dynastie. Mélenchon et Tsipras ont simplement hérité de cette technique éprouvée de maitre-chanteur...
Touffe-Tong
- 24/05/2012 - 20:01
Exigences névrotiques
C'est marrant, car tout ses discours sont remplis d'"exigences névrotiques".
Il ose tout, comme dirait Tuff G.
fleurs de lys
- 24/05/2012 - 18:29
Mélenchon
Jean-Luc Mélenchon se déclare, lundi, hostile à une transparence totale de son patrimoine (et pour cause).
Dans un entretien à la Croix, il assure ne pas être “un homme public, mais un homme privé avec des activités publiques”.
“Je suis favorable au contrôle du patrimoine des élus par un organisme indépendant, il n’y a pas de raison que ces informations se retrouvent sur la place publique. La transparence ne doit pas être une exigence névrotique”. Les rouges et tous ceux qui s’apprêtent à voter pour ce …, doivent savoir !