En direct
Best of
Best of 15 au 21 juin
En direct
EDITORIAL
Le gouvernement Hollande : entre jolies habiletés et petits reniements
Publié le 17 mai 2012
Avec Yves Derai
La composition du gouvernement du nouveau Premier ministre Jean-Marc Ayrault a été dévoilée ce jeudi. François Hollande devait trouver un équilibre entre ses soutiens, les souhaits des "éléphants" du PS et sa promesse de respecter la parité. Pari à moitié gagné...
Yves Derai est éditorialiste à Atlantico. Chaque semaine, il écarte les lourds rideaux de velours des palais de la République pour nous en révéler les secrets.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Yves Derai
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Yves Derai est éditorialiste à Atlantico. Chaque semaine, il écarte les lourds rideaux de velours des palais de la République pour nous en révéler les secrets.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La composition du gouvernement du nouveau Premier ministre Jean-Marc Ayrault a été dévoilée ce jeudi. François Hollande devait trouver un équilibre entre ses soutiens, les souhaits des "éléphants" du PS et sa promesse de respecter la parité. Pari à moitié gagné...
Avec Yves Derai

Pour un nouveau Président de la République, la formation de son premier gouvernement représente l'acte fort sur lequel on va commencer à le juger. Apprécier son autorité, sa capacité à tenir ses engagements de campagne, son sens des équilibres politiques. Avec ce gouvernement dit Ayrault I - officiellement, c'est le maire de Nantes qui a présenté sa liste au chef de l'Etat- je dirais à ce stade que François Hollande n'a qu'à moitié réussi ses débuts.

A son crédit :

  • Le choix d'un Premier ministre avec lequel il a l'habitude de travailler en confiance, Jean-Marc Ayrault, homme expérimenté, même s'il n'a encore jamais exercé de responsabilité ministérielle. François Hollande aurait pu céder à la pression médiatique et finir par prendre Martine Aubry que nombre d'observateurs jugeaient plus légitime à ce poste.
  • Un cocktail savamment dosé entre les différentes sensibilités socialistes (la gauche pragmatique et européenne de Manuel Valls côtoie celle d'Arnaud Montebourg, favorable à la VIe Republique et la démondialisation...), les partenaires du PS (EELV est notamment représentée par son emblématique porte-parole, Cécile Duflot, le Parti radical par Christiane Taubira), et un mix de plusieurs générations avec d'un coté, de glorieux anciens tels que Laurent Fabius et Michel Sapin, et des jeunes prometteurs dont les deux porte-parole de campagne Najet Vallaud-Belkacem et Delphine Batho.
  • François Hollande a enfin évité les gadgets, ces personnalités de la fameuse société civile dont l'expérience ministérielle a souvent tourné au désastre (de Léon Schwartzenberg sous François Mitterrand à Bernard Laporte sous Nicolas Sarkozy en passant par Francis Mer, ministre de l'Economie et des Finances de Jacques Chirac)


Mais l'équipe révélée par le nouveau secrétaire général sur le perron de l'Elysée symbolise aussi le reniement de plusieurs promesses de campagne.

  • Contrairement à ce qu'avait déclaré le candidat François Hollande, il a pris au moins un ministre qui a déjà été condamné. Et non des moindres puisqu'il s'agit du premier d'entre eux, Jean-Marc Ayrault, qui avait écopé d'une peine de prison de 6 mois avec sursis en 1997 pour prise illégale d'intérêts.
  • Concernant la Parité promise fièrement par François Hollande lors du débat de l'entre-deux-tours (Moi, President...), respectée à la lettre avec 17 femmes sur les 34 membres de ce gouvernement, elle ne l'est pas dans l'esprit. Si l'on regarde en effet les principaux ministères -autrement dit, les régaliens et ceux qui chapeautent les plus grosses administrations- le déséquilibre est flagrant. Premier ministre, Jean-Marc Ayrault ; ministre des Affaires Etrangères et numéro 2 du gouvernement, Laurent Fabius; ministre de la Défense, Jean-Yves le Drian; ministre de l'Economie et des Finances, Pierre Moscovici; ministre de l'Interieur, Manuel Valls; ministre de l'Education nationale, Vincent Peillon; ministre du Travail, Michel Sapin... Un déséquilibre, donc, que la nomination surprise de Mme Taubira au ministère de la Justice ne suffit pas à compenser.
  • Ce gouvernement n'a pas fait la moindre place à l'ouverture au centre malgré le ralliement à François Hollande -certes sans enthousiasme- de François Bayrou entre les deux tours de la présidentielle. Manquant d’éléments féminins de haut niveau, le Président de la République n'aurait pas trahi son camp en proposant un portefeuille à une Marielle de Sarnez qui avait, on s'en souvient, initié un rapprochement entre le MODEM et certaines personnalités de gauche parmi lesquelles Vincent Peillon et Robert Hue dès 2010.


Simone de Beauvoir disait en substance qu'il ne faut pas toujours regarder la mer en pensant au prix du poisson. Il nous faut à présent voir ce gouvernement à l'oeuvre face à la crise et à ses promesses de changement avant de porter un jugement plus tranché.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Quand les secrets du succès du Bon Coin intriguent Amazon et eBay
02.
Taxe d’habitation : les Français organisent leur propre malheur immobilier
03.
Retour des moustiques tigre : voilà comment s'en protéger efficacement cet été
04.
Vol MH370 : "le pilote se serait envolé à 12 000 mètres pour tuer l'équipage dans la cabine dépressurisée ", selon un nouveau rapport
05.
Quand les tabloïds britanniques s’inquiètent de voir Paris livrée aux bandes pendant la fête de la musique : fantasme de no-go zones ou début de réalité ?
06.
Amazon : 11,2 milliards de profit, 0 dollars d’impôts payés… : mais dans quel état erre un certain capitalisme ?
07.
« L'homme-arbre » demande à être amputé
01.
Retour des moustiques tigre : voilà comment s'en protéger efficacement cet été
02.
Pourquoi les Francs-maçons ne sont certainement pas les héritiers des constructeurs de cathédrale qu’ils disent être
03.
L'homme qui combat la bien-pensance pour sauver le monde agricole
04.
Dents de la mer : les grands requins blancs remontent vers le Nord aux Etats-Unis, faut il redouter la même chose en Europe ?
05.
Meghan & Harry : all is not well in paradise; Mariage sous couvre-feu pour Laura Smet; Laeticia Hallyday, délaissée ou entourée par ses amis ? Voici & Closer ne sont pas d’accord; Taylor Swift & Katy Perry se câlinent vêtues d’un burger frites de la paix
06.
Notre-Dame de Paris : l’incendie aurait été causé par une série de négligences
01.
Amin Maalouf et Boualem Sansal, deux lanceurs d'alerte que personne n'écoute. Est-ce parce qu'ils sont arabes ?
02.
L'Ordre des médecins autorise Jérôme Cahuzac à exercer la médecine générale en Corse
03.
PMA et filiation : ces difficultés humaines prévisibles que le gouvernement écarte bien rapidement
04.
Ce piège dans lequel tombe le gouvernement en introduisant le concept d’islamophobie dans le proposition de loi Avia sur la lutte contre les contenus haineux
05.
Et la banque centrale américaine publia une bombe sur les "méfaits" du capitalisme financier
06.
Indignez-vous… en permanence ! Stéphane Hessel et Twitter ont-il étranglé la démocratie ?
Commentaires (38)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
bobocleaner
- 19/05/2012 - 01:05
@mon petit fidel
point 1 : il n'y a pas 60 % millions d'electeurs en France et 1 député est élu par moins de 100 000 en général , c'est des maths et des faits aprés pour que le FN revienne a moins de voix c est une autre question

point 2 : vous devinez ma couleur de peau en me lisant ? vous etes trop fort

j'ai pas peur de grand chose et surtout pas des cocos surtout sans ceux qui n'ont pas une solide formation marxiste

plus facile de prendre un pseudo clinquant que de s'affronter a la complexite du monde. bon week end.
castrofidel
- 19/05/2012 - 00:01
@ bobocleaner
Je commence ta fiche.
Tendance Front bas;
Pense que six millions d'électeurs son la majorité dans un pays qui compte plus de 60 millions d'habitants.
N'aime pas la couleur sauf le Blanc.
Ne sait pas que le Blanc n'est pas une couleur, pas plus que le Noir.
A une peur maladive de l'Autre. Pense que toute personne qui n'est pas de sa famille proche vient pour le voler.
Possède quelques rudiments des notions de société, partage, amitié,sympathie, mais son blocage sur la couleur d'autrui l'empêche de voir à plus de deux mètres cinquante.
Inapte à la réintégration dans la société avant 5 ou 6 élections.
castrofidel
- 18/05/2012 - 23:49
Publié par Guéant au J.O. le 6 mai ?
Ma concierge n'en a pas encore eu connaissance, mais je compte sur vous pour l'informer. Eau, gaz, et délation à tous les étages.