En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

02.

Producteur tabassé : Agnès Pannier-Runacher estime que les policiers "ont franchi la ligne rouge"

03.

Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?

04.

Un archéologue britannique fouille les décombres d'une maison, située sous un couvent de Nazareth, qu'il croit être celle où le Christ a vécu enfant

05.

70.000 euros par mois en 2019, une Bentley, un bateau, des appartements et maisons, le ministre de la Justice dévoile son patrimoine

06.

Donald Trump a déclaré hier qu'il partirait de la Maison Blanche après l'intronisation de son rival mais il aura du mal car il y a eu une "fraude massive"

07.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

01.

Henri IV retrouve sa tête

01.

Julie Gayet tente de sauver son couple, Ingrid Chauvin liquide le sien, celui de Nabilla tangue; Sophie Marceau fait des câlins aux arbres, Aya Nakamura se la pète; Meghan Markle & Katy Perry, voisines et ennemies, Kylie & Kendall Jenner soeurs et idem

02.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

03.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

04.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

05.

Carnage en vue sur les banques européennes ?

06.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

01.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

02.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

03.

Barbara Pompili et Eric Dupond-Moretti annoncent la création d'un "délit d'écocide"

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Aucun lien entre le terrorisme et l'immigration !

06.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Clint et moi" de Eric Libiot : à la fois amusante et érudite, l’exploration d’un géant du cinéma américain par un critique de grande notoriété

il y a 7 heures 29 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Exposition "Voyage sur la route du Kisokaidō, de Hiroshige à Kuniyoshi" au Musée Cernuschi : les relais-étapes de la route emblématique du Kisokaidō par les maîtres de l'estampe japonaise du XIXe siècle, 150 œuvres magnifiques

il y a 7 heures 51 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Je ne vis que pour toi" de Emmanuelle de Boysson : le Paris saphique, littéraire et artistique du début du XXe siècle. Un mélange subtil de fiction et de réel

il y a 8 heures 33 min
pépites > Justice
Justice
Affaire Carlos Ghosn : Rachida Dati a été placée sous le statut de témoin assisté
il y a 10 heures 45 min
pépites > Terrorisme
Justice
Attentat de la rue des Rosiers : la Norvège autorise l'extradition d'un suspect vers la France
il y a 11 heures 57 min
pépites > International
Opération spéciale ?
Iran : un responsable du programme nucléaire, Mohsen Fakhrizadeh, aurait été assassiné
il y a 12 heures 26 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand Cédric se veut soutenable et quand Franck prend son pied : c’est l’actualité frimaire des montres
il y a 14 heures 25 min
pépites > Religion
Vatican
Coronavirus : une crise qui révèle ce qu'il y a dans nos coeurs estime le pape dans une longue tribune publiée par le New York Times où il évoque en détail la grave maladie qui l'a touché dans sa jeunesse
il y a 16 heures 14 min
décryptage > Politique
Stratégie de lutte contre le virus

Pour protéger mamie du Covid, le gouvernement veut la pousser dans les orties

il y a 17 heures 24 min
pépites > Politique
Couac
Article 24 : le ministre des Relations avec le Parlement déclare que les députés auront le dernier mot
il y a 18 heures 3 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le pouvoir de la destruction créatrice" de Philippe Aghion, Céline Antonin et Simon Bunel : le capitalisme ? Une formidable capacité à créer de la croissance grâce à son pouvoir de destruction… Remarquable démonstration

il y a 7 heures 38 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"L'historiographe du royaume" de Maël Renouard : à la cour d'Hassan II, les caprices d’un roi et le sort du courtisan malgré lui. De belles pages romanesques mais quelques digressions sans intérêt pour le récit

il y a 8 heures 20 min
pépites > Politique
Ces images "nous font honte"
Producteur passé à tabac par des policiers : Emmanuel Macron réagit dans un long texte sur Facebook
il y a 8 heures 59 min
pépites > France
Lutte contre le séparatisme
Le CCIF, menacé de dissolution par le gouvernement, annonce s'être auto-dissous
il y a 11 heures 33 min
pépites > Politique
Couac
Castex en marche arrière toute : finalement la "commission indépendante" ne réécrira pas l'article 24 de la loi "sécurité globale"
il y a 12 heures 15 min
light > Media
Esprit Canal
Sébastien Thoen aurait été viré de Canal+ après sa parodie de Pascal Praud pour Winamax
il y a 12 heures 45 min
light > Religion
Archéologie
Un archéologue britannique fouille les décombres d'une maison, située sous un couvent de Nazareth, qu'il croit être celle où le Christ a vécu enfant
il y a 15 heures 33 min
décryptage > High-tech
Usage d'Internet

Nos e-mails sont-ils vraiment une menace pour l'environnement ?

il y a 16 heures 49 min
pépite vidéo > Politique
"Images insoutenables"
Producteur tabassé : Agnès Pannier-Runacher estime que les policiers "ont franchi la ligne rouge"
il y a 17 heures 49 min
décryptage > Justice
Législation

Haine en ligne : à Bruxelles comme à Paris, une réponse législative pas à la hauteur du défi sociétal

il y a 18 heures 4 min
© HANS SCOTT / AFP
alimentation coronavirus covid-19
© HANS SCOTT / AFP
alimentation coronavirus covid-19
Impact du virus

Ces patients atteints de troubles alimentaires dont la condition flambe avec la pandémie

Publié le 15 octobre 2020
Selon une étude du Journal of Eating Disorders, la pandémie exacerbe les troubles de l'alimentation. La crise sanitaire a-t-elle réellement déstabilisé les personnes souffrant de troubles alimentaires ?
Jean-Yves Le Goff
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le docteur Jean-Yves Le Goff est chirurgien digestif laparoscopique, pionnier mondial de la chirurgie laparoscopique et bariatrique, ancien chef de clinique-assistant et ancien interne des hôpitaux de Paris. Fondateur et Ancien Responsable de l’unité de...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Selon une étude du Journal of Eating Disorders, la pandémie exacerbe les troubles de l'alimentation. La crise sanitaire a-t-elle réellement déstabilisé les personnes souffrant de troubles alimentaires ?

Atlantico.fr : Une étude du Journal of Eating Disorders montre que la pandémie exacerbe les troubles de l'alimentation. La crise sanitaire, en bousculant nos habitudes de vie, a-t-elle davantage déstabilisé les personnes souffrant de troubles alimentaires ? 

Dr Jean-Yves Le Goff : En tant que chirurgien et spécialiste du traitement chirurgical de l’obésité notamment, j’ai été au premier rang pour voir ce qui s’est passé avant, pendant et après le confinement. Classiquement la plupart des gens ont pris en mars, avril, mai, deux à quatre kilos. Pour les personnes souffrant d’obésité sévère, IMC supérieur à 35 (poids divisé par la taille au carré) ou supérieur à 40 pour l’obésité morbide, la prise de poids est beaucoup plus importante. J’ai vu ainsi des patients prendre 10, voire 15 kilos en 2 mois. Le confinement a aussi touché des patients qui devaient être opérés. Ceux-là étaient désespérés, car l’intervention chirurgicale était d’autant plus retardée.

Dans le même temps, pour les patients anorexiques, la période a aussi été extrêmement difficile. Alors que l’on préconise souvent un éloignement de la cellule familiale pour les soigner, ils ont été contraints à cette promiscuité familiale. Comme par définition, ils se font vomir la plupart du temps régulièrement, ceci leur a causé bcp d’anxiété et de troubles quant à la discrétion et a ainsi aggravé leur mal être.  

Et l’anxiété ambiante ne les aide pas…

Pour les problèmes d’obésité sévère et morbide, les facteurs psychologiques (abandons, deuils non assumés, attouchements sexuels, viols, incestes, divorces non résolus...) interviennent pour 80 à 90% des cas (5% sont génétiques, 5 à 10% sont culturels)

Avec la pandémie, tous ces facteurs sont exacerbés et le contexte d’anxiété généré par l’épidémie vient s’ajouter à leurs problèmes psychologiques. Or, plus ces obèses sont anxieux, plus ils mangent. La nourriture est considérée et envisagée par eux comme un anxiolytique (il s’agit d’une véritable addiction). Cela entraine évidemment une prise de poids certaine et aggrave la mésestime de soi, la peur du regard des autres, des difficultés à se déplacer, les complications associées … C’est une spirale négative qui continue à les attirer vers le bas et dont il est encore plus difficile à se soustraire en ce moment. Ces patients n’ont pas la capacité à se projeter dans l’avenir, car ils n’arrivent pas à penser que la pandémie a toutes les chances de s’arrêter en un à deux ans par l’obtention d’un vaccin et celle d’une « immunité collective » … Le traitement de ces patients doit être chirurgical, conservateur, non mutilant, associé à une prise en charge psychologique fondamentale. En effet, les obèses sévères et morbides particulièrement ont besoin d’être soutenus, encadrés et structurés.

Le surpoids, l’obésité, l’obésité sévère et morbide avec leurs comorbidités associées (HTA, diabète, apnée du sommeil, insuffisance respiratoire, insuffisance coronarienne, désordres métaboliques des lipides) sont des facteurs de risque quant au pronostic lié à la COVID-19.

Plus l’IMC est élevé, plus les comorbidités, les complications augmentent. C’est pourquoi beaucoup de patients souhaitaient se faire opérer rapidement dès le déconfinement. Maintenant, avec la reprise forte de l’épidémie, il est devenu beaucoup plus compliqué de programmer le traitement chirurgical.

Confinement, télétravail, chômage partiel...  Rester davantage au domicile est-il dangereux pour les personnes souffrant de troubles alimentaires ?

Quand on reste chez soi, il y a mécaniquement moins de dépenses caloriques. Ceci s’illustre par le fait de ne pas aller au travail, de ne pas faire d’efforts physiques, dehors, dans les transports en commun, … Ensuite, il y a le rapport à la nourriture qui est différent. Elle est beaucoup plus proche, plus accessible. On a tendance à plus manger quand on est chez soi que lorsque l’on est au bureau ou à l’extérieur. Les personnes, malades ou pas, ont aussi besoin de sortir pour évacuer leur stress, en allant faire du sport par exemple. À cet égard, la fermeture des salles de sport est une catastrophe qui pourrait être palliée par des mesures draconiennes (plexiglas de protection entre les appareils espacés, distanciation de plus de 2 mètres dans les cours collectifs dans les grandes salles, nombre réduit de participants, port de visière systématique pour limiter les effets du souffle du sportif, mise en place d’appareils d’aspiration de l’air par le plafond et de ventilation comme en Allemagne, d’autant que beaucoup de salles de sport avaient déjà appliqué beaucoup de mesures prescrites aujourd’hui …)

L'augmentation de l'exposition aux écrans, aux médias et aux réseaux sociaux jouent-ils un rôle ?

Bien sûr ! Passer beaucoup de temps devant les écrans favorise de fait la diminution des dépenses physiques en même temps que l’ingestion de calories. Car beaucoup de gens mangent devant un écran, parfois sans même s’en rendre compte. Beaucoup d’études montrent que l’on mange plus quand on est devant la télévision allumée. Le problème pour le cerveau, c’est que l’attention est attirée par l’écran et plus du tout par ce qui est dans l’assiette. Il est ainsi impossible de quantifier la nourriture qu’on est en train d’ingérer, ce qui est essentiel pour s’alimenter correctement. Plus l’on regarde les écrans, plus l’on est exposé aussi à des publicités, et donc à des tentations permanentes, dont celle de manger plus.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires