En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

02.

Explosif : la dette française, 2700 milliards à la fin 2020. Mais qui va payer, quand et comment ?

03.

Julien Bayou, le patron de EELV, avait osé parler de « lynchages de policiers ». Cet affreux suprémaciste blanc avait oublié que le terme « lynchage » est réservé aux Noirs !

04.

Et l’Italie fut le premier pays à demander l’annulation d’une partie des dettes européennes... voilà pourquoi il faut prendre sa demande au sérieux

05.

La France et l’Allemagne tentent de rallier l’Europe à sa folie. Ils résistent pour protéger l’économie. Tant mieux 

06.

Pour une police respectée, pas une police qui fait peur : l’accablante responsabilité politique d’Emmanuel Macron dans la fragilisation de la légitimité des forces de l’ordre françaises

07.

Xi Jinping a arraché une incroyable victoire contre la pauvreté en Chine. Mais la réalité demeure plus sombre que les discours officiels

01.

Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?

02.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

03.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

06.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

01.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

02.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

03.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Filmés en train de violenter un producteur de musique dans l'entrée d'un studio 3 policiers parisiens (qui l'ont accusé, à tort, de rébellion) suspendus

06.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

ça vient d'être publié
décryptage > Environnement
Energie

Nouvelle ruée vers l’or vers un lithium « vert » (et la France a des réserves)

il y a 9 min 7 sec
pépites > High-tech
Bug
iPhone résistant à l'eau : publicité mensongère estime l'autorité italienne de la concurrence, amende de 10 millions d'euros pour Apple
il y a 41 min 10 sec
pépites > Consommation
Le travail peut tuer
Coronavirus : hausse des ventes en ligne, des livreurs meurent de surmenage en Corée du Sud
il y a 1 heure 48 min
pépite vidéo > France
Forces de l'ordre
Linda Kebbab : "On est le pays des lois post-faits divers"
il y a 2 heures 12 min
décryptage > Politique
Libertés publiques

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

il y a 2 heures 40 min
light > High-tech
Covid-19
Coronavirus : alimenter chaque élève en air pur avec des masques fixés à leur bureau
il y a 2 heures 50 min
décryptage > Santé
Diabète et obésité

Prévenir le Covid-19 c’est possible et voilà comment agir sur ses propres facteurs de risques

il y a 3 heures 25 min
pépites > Politique
Article 24
Emmanuel Macron a recadré Gérald Darmanin mais pas question de se séparer de lui
il y a 4 heures 51 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Explosif : la dette française, 2700 milliards à la fin 2020. Mais qui va payer, quand et comment ?

il y a 5 heures 16 min
pépites > Politique
Liberté de la presse
L'article 24 contesté de la loi «sécurité globale» sera réécrit
il y a 20 heures 37 min
pépites > International
Licencieux
"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir
il y a 10 min 35 sec
décryptage > International
Otan

La Turquie et l’Occident : l’« éléphant noir » dans la pièce

il y a 1 heure 43 min
décryptage > International
Diplomatie

Sanctions internationales Russie – Etats-Unis – Europe : état des lieux et bilan au crépuscule de la première présidence Trump

il y a 1 heure 59 min
pépites > Economie
Social
Selon l'OCDE, la France est en tête en matière de dépenses publiques sociales
il y a 2 heures 19 min
décryptage > International
Le point de vue de Dov Zerah

Montée en puissance de la Chine : la dynamique du cygne noir

il y a 2 heures 46 min
décryptage > Media
Nouveau média

FILD : « le magazine digital qui renoue avec le journalisme de terrain »

il y a 3 heures 29 sec
décryptage > International
Stratégie de lutte

Xi Jinping a arraché une incroyable victoire contre la pauvreté en Chine. Mais la réalité demeure plus sombre que les discours officiels

il y a 4 heures 17 min
décryptage > Education
Personne n’en veut

« Cherche professeur pour remplacer Samuel Paty »

il y a 5 heures 11 min
décryptage > Politique
Gardiens de la paix

Pour une police respectée, pas une police qui fait peur : l’accablante responsabilité politique d’Emmanuel Macron dans la fragilisation de la légitimité des forces de l’ordre françaises

il y a 5 heures 33 min
décryptage > Politique
Un mea culpa qui fera date

Julien Bayou, le patron de EELV, avait osé parler de « lynchages de policiers ». Cet affreux suprémaciste blanc avait oublié que le terme « lynchage » est réservé aux Noirs !

il y a 21 heures 17 min
© MIGUEL RIOPA / AFP
Emmanuelle Charpentier prix Nobel de chimie
© MIGUEL RIOPA / AFP
Emmanuelle Charpentier prix Nobel de chimie
France, terre d’impuissance

Prix Nobel de chimie : Emmanuelle Charpentier, l’arbre qui cache le désert français...

Publié le 08 octobre 2020
Le prix Nobel de chimie 2020 a été attribué ce mercredi 7 octobre à la Française Emmanuelle Charpentier et à l’Américaine Jennifer Doudna. Ces deux généticiennes ont mis au point des "ciseaux moléculaires". Cette attribution du prix Nobel de chimie suscite néanmoins des interrogations sur le niveau de la recherche en France.
Yves Roucaute
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Yves Roucaute est philosophe, épistémologue et logicien. Professeur des universités, agrégé de philosophie et de sciences politiques, docteur d’État en science politique, docteur en philosophie (épistémologie), conférencier pour de grands groupes sur...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le prix Nobel de chimie 2020 a été attribué ce mercredi 7 octobre à la Française Emmanuelle Charpentier et à l’Américaine Jennifer Doudna. Ces deux généticiennes ont mis au point des "ciseaux moléculaires". Cette attribution du prix Nobel de chimie suscite néanmoins des interrogations sur le niveau de la recherche en France.

La France vient de recevoir un Prix Nobel de chimie me dit-on. Diantre, « la France » dîtes-vous ? Difficile, je le crains, pour la patrie du coq de chanter d’une ardeur vaillante un cocorico aussi sonore. Chacun peut certes voir une merveilleuse scientifique de nationalité française, Emmanuelle Charpentier célébrée avec sa compère, l’américaine Jennifer Doudna, par une communauté scientifique enthousiaste, avec ce Nobel de chimie, mais où est la France ? Pour avoir écrit Le Bel Avenir de l’Humanité où j’encensais déjà leurs travaux, bravo à ce jury ébloui à son tour devant leur fantastique découverte qui bouleverse totalement notre relation au vivant et annonce un tournant décisif dans la lutte contre les cancers, les maladies génétiques et virales, le vieillissement cellulaire et peut-être la mort même, via l’utilisation de leurs fameux “ciseaux moléculaires”, appelés d’un nom apparemment barbare CRISPR-Cas9, qui permettent d’éditer, de couper, de réparer, d’améliorer même bientôt les gênes. Mais, comme Diogène sorti de son tonneau, j’allume ma lanterne et je cherche en vain la France.

Certes, Emmanuelle Charpentier est bien de nationalité française et elle a étudié en France. Elle a même commencé à travailler à l’Institut Pasteur. Indéniablement, la France a donc nourri sa culture et son imagination créatrice au départ. Hélas ! dès son doctorat soutenu, à 28 ans, comme des milliers de Français créatifs l’avaient déjà fait avant elle, elle doit partir, en 1996 aux USA pour satisfaire sa vocation. Destination : New York. Ainsi commence-telle ses études postdoctorales dans un environnement stimulant où la reconnaissance et la valorisation de soi est la compagne des investissements dans la recherche. Et si après 6 ans dans le bain US, elle retourne en Europe comme Professeur d’université associé, c’est à Vienne et non à Paris, qu’elle débarque. L’Europe d’accord, mais pas n’importe quelle Europe, seulement celle qui donne au savoir et à ceux qui le portent une reconnaissance plus importante qu’aux bateleurs des médias. Et puis elle aspirée par l’Allemagne, et devient Professeur, à Hanovre puis à Berlin, dans le célèbre Institut Max Planck. 

« Professeur docteur » ? Oui, pardon, je sais cela fait tout drôle mais dans ces pays, comme en Chine, au Japon ou aux États--Unis, cela vaut respect, estime et son pesant d’or au lieu du coup du mépris si largement répandu en France où on délivre du « madame ou monsieur » aux Professeurs d’université, préférant garder son estime des titres pour les énarques, les policiers et les footballeurs qui utilisent leur tête pour frapper dans un ballon. Emmanuelle Charpentier conduit donc en Allemagne ses recherches sur les « ciseaux » en partenariat avec Jennifer Doudna, de l’université Berkeley de Californie... Oui, je sais, voilà encore un truc étonnant dans l’ambiance française actuelle : ces recherches sont un effet de la mondialisation qui a si mauvaise presse, la mondialisation des savoirs. Et il y a pire : aux États-Unis et en Allemagne les deux formidables compères doivent leur succès à la possibilité tout à fait politiquement incorrecte de créer des entreprises à partir de leurs recherche grâce à des fonds privés tout en restant à l’université. Incroyable ! Des fonds privés qui viennent en masse dans une entreprise privée pour soutenir la recherche et l’idée que des profits pourraient en être issus en cas de succès.

On pourrait donc s’étonner de ce que Emmanuelle Charpentier soit Grand Officier de l’Ordre du Mérite... mais rassurez-vous, c’est l’Ordre du Mérite de la République fédérale d’Allemagne... il n’y a pas d’erreur... Elle est aussi docteur Honoris Causa de Louvain, d’Umea, de Leuven, de l’École Polytechnique de Lausanne… En France ? Non, pas assez méritante. Elle a aussi reçu une vingtaine de prix, Janssen pour la Recherche biomédicale, Prix Tang, Prix Göran Guftassson pour la biologie moléculaire, Médaille Wilhelm Exner, Prix Gabbay, Médaille Carus, Prix Princesse des Asturies, Prix Göran Guftassson pour la biologie molcéulaire, Prix Louis-Jeantet (Suisse), Prix Gruber pour la Gééntique, Breakthrough Prize, Prix Massry, prix scientifique de Basse-Saxe, Ernst-Jung Prieze, Prix gottfried-Wilhelm-Leibnitz (si cher à mon cœur), Prix japonais, Prix Harvey, Prix wolf de médecine… j’en passe… En France ? Pas vu, pas pris…

Le temps est peut-être venu pour la France d’entrer de plein pied dans le monde contemporain. Car, hors les fantasmes populistes et nationalistes, la France c’est seulement 4,2% des biotechnologies dans le monde et 0,9% de leur capitalisation mondiale. À la 13ème place ! Avec tous ceux qui aiment la France vraiment, et non avec ces démagogues qui feignent de l’aimer, espérons que la France, incapable d’assurer un rôle majeur dans les biotechnologies, les nanotechnologies, l’Intelligence artificielle, la robotique, les ordinateurs quantiques, les moteurs de recherche, les réseaux sociaux... alors qu’elle a initié tant de chercheurs qui ont abouti... aux États-Unis, en Allemagne ou en Suisse, retrouve le chemin de la raison. 

Au lieu de voir certains de ses plus brillants enfants trouver celui des cafés de San Francisco où j’ai pu constater que l’on parlait plus français, et souvent mieux, que dans certains quartiers de nos périphéries, espérons que ce prix Nobel réveille notre pays trop endormi. Un pays si bureaucratique qu’il freine les énergies, alourdit les entreprises innovantes et est incapable de donner les conditions aux investissements massifs de se porter vers les nouvelles technologies. Un pays gangréné par les idéologues de l’EELV, ennemis du progrés et idolâtres de la planète, par ceux du RN, fossoyeurs de la puissance avec leur refus de l'ouverture mondialisée, sans même évoquer ces faiseurs de pessimisme et de défaitisme qui pullulent dans cette basse-cour médiatique où penser est confondu avec pérorer, et qui ânonnent des versets anti musulmans dans la confusion orchestrée de l’islam et de cet islamisme qui, seul, viole les valeurs de la nation civique construite depuis plus de mille ans.

Sinon, faute de continuer à saisir que puissance rime avec science et croissance, comme le rappelle l’Allemagne par l’Institut Max Planck, la France deviendra une province reculée et arriérée des États-Unis, un pâle souvenir dans la mémoire, un lieu néanmoins charmant et pittoresque où, comme à Délos, en Grèce, le voyageur pourra se balader au milieu des vestiges d’une splendeur passée...

 

Yves Roucaut est Philosophe, auteur de « Le Bel Avenir de l’Humanité » (Calmann-Lévy) et de « L’Homo creator face à une Planète Impitoyable » (Contemporary Bookstore).

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
jurgio
- 09/10/2020 - 19:30
La distribution des prix
On ne peut oublier que c'est le fric qui est le nerf de la recherche actuelle. La France n'est pas encore sans chercheurs, elle n'a pas le fric nécessaire pour faire mieux. Le génie véritable serait de trouver sans argent.
ajm
- 08/10/2020 - 10:59
Mondialisation et mondialisation.
Il y a mondialisation et mondialisation. Des pays comme les USA, la Suisse et d'autres accueillent des scientifiques et des entrepreneurs en priorité, nous on est spécialisés dans l'accueil des " mineurs " délinquants" et des familles nombreuses du tiers monde, de préférence issues de régions dont la population crache sur notre pays. Par ailleurs, nous avons du mal à garder des scientifiques , ingénieurs, médecins ou artisans d'exception car culturellement nous préférons privilégier le médiocre ou le moyen sur le très bon , le bureaucrate producteur de papier sur l'opérationnel, le manager qui brasse du vent et les " politiques" un peu partout, pas seulement au sein de l'état. En même temps, je trouve que l'article ne prend pas en compte certains efforts qui ont été fait au sein de l'université, du système hospitalier ( partenariat avec le privé, start-up..) de la finance etc malgré le pesanteur idéologique de ce pays. Pour ce qui est de l'islam dans le domaine scientifique, à part quelques pakistanais exilés dans les pays anglo-saxons, leur contribution est inexistante. Le petit Israël produit largement plus dans ces domaines que le monde musulman tout entier .
assougoudrel
- 08/10/2020 - 10:17
Nous avons les élites que nous méritons
Et on peut voir comment ils gouvernent le pays et ce, depuis Giscard. Des journalistes, des politiciens professionnels, aussi incompétents les uns que les autres et ceux qui crée, qui sont utiles à la France, sont barrés par ces cons et sont obligés de se barrer. On n'est mal barré; la place se vide de nos cerveaux et ce vide se rempli par des cerveaux lents comme ceux qui nous gouvernent et par des migrants analphabètes de leur langue d'origine et du français, par contre, ils savent compter l'argent braguette.