En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

02.

"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir

03.

Explosif : la dette française, 2700 milliards à la fin 2020. Mais qui va payer, quand et comment ?

04.

Julien Bayou, le patron de EELV, avait osé parler de « lynchages de policiers ». Cet affreux suprémaciste blanc avait oublié que le terme « lynchage » est réservé aux Noirs !

05.

Et l’Italie fut le premier pays à demander l’annulation d’une partie des dettes européennes... voilà pourquoi il faut prendre sa demande au sérieux

06.

Coronavirus : hausse des ventes en ligne, des livreurs meurent de surmenage en Corée du Sud

07.

Pour une police respectée, pas une police qui fait peur : l’accablante responsabilité politique d’Emmanuel Macron dans la fragilisation de la légitimité des forces de l’ordre françaises

01.

Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?

02.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

03.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

06.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

01.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

02.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

03.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Filmés en train de violenter un producteur de musique dans l'entrée d'un studio 3 policiers parisiens (qui l'ont accusé, à tort, de rébellion) suspendus

06.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

ça vient d'être publié
pépites > France
Effet boule de neige
Noël : Emmanuel Macron envisage des « mesures restrictives et dissuasives » pour les Français qui voudraient skier à l'étranger
il y a 10 sec
pépites > Europe
Enquête en cours
Allemagne : une voiture percute des passants dans une zone piétonne à Trèves
il y a 2 heures 59 sec
décryptage > Economie
Impact du confinement

Productivité : les salariés travaillent plus depuis le début de la pandémie. Oui, mais pas tous

il y a 3 heures 31 min
pépites > International
Licencieux
"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir
il y a 3 heures 43 min
décryptage > International
Otan

La Turquie et l’Occident : l’« éléphant noir » dans la pièce

il y a 5 heures 16 min
décryptage > International
Diplomatie

Sanctions internationales Russie – Etats-Unis – Europe : état des lieux et bilan au crépuscule de la première présidence Trump

il y a 5 heures 32 min
pépites > Economie
Social
Selon l'OCDE, la France est en tête en matière de dépenses publiques sociales
il y a 5 heures 52 min
décryptage > International
Le point de vue de Dov Zerah

Montée en puissance de la Chine : la dynamique du cygne noir

il y a 6 heures 19 min
décryptage > Media
Nouveau média

FILD : « le magazine digital qui renoue avec le journalisme de terrain »

il y a 6 heures 33 min
décryptage > International
Stratégie de lutte

Xi Jinping a arraché une incroyable victoire contre la pauvreté en Chine. Mais la réalité demeure plus sombre que les discours officiels

il y a 7 heures 50 min
pépites > Santé
Espoir contre la pandémie
Covid-19 : Emmanuel Macron annonce qu'il envisage une campagne de vaccination grand public « entre avril et juin »
il y a 1 heure 28 min
light > Culture
Grande dame de la chanson française
Mort de la chanteuse Anne Sylvestre à l’âge de 86 ans
il y a 2 heures 12 min
décryptage > Environnement
Energie

Nouvelle ruée vers l’or vers un lithium « vert » (et la France a des réserves)

il y a 3 heures 42 min
pépites > High-tech
Bug
iPhone résistant à l'eau : publicité mensongère estime l'autorité italienne de la concurrence, amende de 10 millions d'euros pour Apple
il y a 4 heures 14 min
pépites > Consommation
Le travail peut tuer
Coronavirus : hausse des ventes en ligne, des livreurs meurent de surmenage en Corée du Sud
il y a 5 heures 21 min
pépite vidéo > France
Forces de l'ordre
Linda Kebbab : "On est le pays des lois post-faits divers"
il y a 5 heures 45 min
décryptage > Politique
Libertés publiques

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

il y a 6 heures 13 min
light > High-tech
Covid-19
Coronavirus : alimenter chaque élève en air pur avec des masques fixés à leur bureau
il y a 6 heures 23 min
décryptage > Santé
Diabète et obésité

Prévenir la Covid-19 c’est possible et voilà comment agir sur ses propres facteurs de risques

il y a 6 heures 57 min
pépites > Politique
Article 24
Emmanuel Macron a recadré Gérald Darmanin mais pas question de se séparer de lui
il y a 8 heures 24 min
© MENAHEM KAHANA / AFP
Israël Bahreïn accords de normalisation
© MENAHEM KAHANA / AFP
Israël Bahreïn accords de normalisation
Le point de vue de Dov Zerah

La singularité bahreïnie

Publié le 07 octobre 2020
Avec Dov Zerah
A l'occasion des accords de normalisation entre Israël, le Bahreïn et les Emirats arabes unis, Dov Zerah revient cette semaine sur les spécificités du Bahreïn.
Dov Zerah
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Ancien élève de l’École nationale d’administration (ENA), Dov ZERAH a été directeur des Monnaies et médailles. Ancien directeur général de l'Agence française de développement (AFD), il a également été président de Proparco, filiale de l’AFD spécialisée...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
A l'occasion des accords de normalisation entre Israël, le Bahreïn et les Emirats arabes unis, Dov Zerah revient cette semaine sur les spécificités du Bahreïn.
Avec Dov Zerah

Il y a deux semaines, j’ai présenté certains aspects des deux accords de normalisation des relations entre Israël et les Émirats arabes unis (EAU) d’une part, et Israël et Bahreïn, d’autre part. Il m’a paru utile d’en savoir un peu plus sur ces deux États. La semaine dernière, ma chronique a porté sur les EAU. Cette semaine, il est question de Bahreïn.

La singularité de l’accord entre Bahreïn et Israël tient au fait que 65 % de la population bahreïnie est chiite. La peur de l’Iran peut-elle expliciter cette signature ? Sa proximité avec l’Arabie saoudite suffit-elle à mettre le pays dans le camp sunnite ? …

Monarchie constitutionnelle, le Royaume de Bahreïn est un archipel de 33 îles ; la principale est celle de Bahreïn signifiant « les deux mers », reliée à l’Arabie saoudite par « la chaussée du Roi Fahd », un ancien Roi du très grand voisin. En plus de l’Arabie saoudite, ses voisins sont :

  • Á deux cents km au nord, l’Iran.
  • Le Qatar dont la péninsule est séparée de Bahreïn par le golfe de même nom. Manama l’a occupé pendant un siècle de 1766 à 1867.

Avec une superficie de 765 km², Bahreïn abrite un peu plus d’un million sept cent mille personnes aux deux tiers masculines. Ce pourcentage important d’hommes tient à la présence d’immigrés pour plus de 55 % de la population.

En 628, Bahreïn est un des premiers pays à embrasser la foi musulmane. Dès l’origine, Bahreïn est chiite et devient vite un important centre d’enseignement religieux et de développement de la doctrine chiite. Ce n’est donc pas l’occupation perse durant les XVIème et XVIIème siècles qui en a fait un pays chiite ; bien au contraire, durant cette occupation les ulémas bahreïnis vont propager la foi chiite en Perse. Il convient de relever que c’est une tribu sunnite venue du centre de l’Arabie, la famille Al KHALIFA qui met fin à cette occupation en 1783, avec à sa tête Ahmed Ibn Muhammad Ibn KHALIFA. Cela n’a pas supprimé la prétention perse, aujourd’hui iranienne, sur l’Île, et la relation entre les deux voisins est, pour le moins, compliquée.

En fait, la position de Bahreïn dans le Golfe persique en fait automatiquement un objet de convoitises. Cette situation, mais également les rivalités entre tribus voisines expliquent les nombreuses évolutions géopolitiques en deux mille ans. Les envahisseurs ont été nombreux, Parthes, Sassanides, Ottomans, Portugais, Perses, et enfin Britanniques qui se retirent en 1971.

L’histoire de Bahreïn le conduit à chercher un protecteur. Il y a les Américains qui ont notamment installé le commandement de leur Vème flotte à Manama, l’Arabie saoudite, et maintenant Israël. Au-delà de ce souci de protection, l’accord s’inscrit, comme pour les EAU, dans la démarche de modernisation du pays et constitue la manifestation de la volonté d’être associé à la « start up nation ».

Même si le pétrole a été découvert en 1932, il a fallu attendre la fin du XXème pour voir le pays s’engager dans une diversification de ses activités économiques. Á l’image des Émirats arabes unis (EAU), d’Abu Dabi et de Dubaï, Bahreïn a développé les centres financiers (Bahreïn World Trade Center, Bahreïn Financial Harbour…), le tourisme de luxe…

Parallèlement, les autorités ont favorisé la reconnaissance et l’inscription de certains sites naturels ou historiques (le patrimoine perlier de l’archipel, le Qal’at al-Bahreïn, site de l'ancienne capitale de la civilisation antique de Dilmun, le patrimoine perlier de Bahreïn…) au patrimoine universel de l’humanité, promu le grand prix automobile de Bahreïn…

Malgré cette stratégie moderniste, voire avant-gardiste dans cette contrée, le pays a été marqué par le « printemps arabes ». Représentant deux-tiers de la population, les chiites et les couches défavorisées ont animé de grandes manifestations en 2011 ; avec l’aide du Conseil de coopération du Golfe et principalement de l’Arabie saoudite, elles ont été sévèrement réprimées et ont occasionné de nombreuses victimes. Aussi étonnant que cela puisse paraître, les Iraniens n’ont pas cherché à protéger leurs frères chiites bahreïnis ou à saisir l’opportunité de la situation pour intervenir.

Le rapprochement avec Israël a été l’objet de nombreux signes avant-coureurs : échanges économiques informels, rencontres religieuses, déclarations de personnalités de la famille royale… et surtout l’hébergement en juin 2019 de la conférence sur le volet économique du « deal du siècle ». Le scepticisme avait accueilli cette réunion, les commentateurs avaient souligné le faible nombre de participants, et surtout l’absence des Palestiniens, les résultats plus que ténus…

Et pourtant, la suite des événements allait démontrer que nous étions au début d’un processus. En effet, sont ensuite intervenus l’annonce du plan TRUMP en présence de Benjamin NETANYAOU et des ambassadeurs des EAU et de Bahreïn, la signature des accords… Il convient de saluer que même un pays européen, en l’occurrence l’Allemagne monte dans le train lancé il y a seize mois à Manama ; Berlin accueille aujourd’hui les ministres des affaires étrangères d’Israël et des EAU pour avancer sur les différentes déclinaisons de la volonté commune de travailler ensemble. Cela dénote que cette paix ne sera pas froide et qu’elle va impliquer les sociétés civiles, à la différence de ce qui s’est passé avec l’Égypte et la Jordanie.

En conclusion, il est difficile de ne pas relever la coïncidence des dates. Il y a 47 ans, les armées égyptienne et syrienne attaquaient Israël par surprise le jour « du Yom Kippour », le jour « du Grand Pardon ». Autre temps, autre époque, même si cette dernière guerre entre l’Égypte et Israël allait ouvrir une ère de paix qui allait réussir à traverser les multiples soubresauts survenus au Proche Orient.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Ganesha
- 08/10/2020 - 09:44
Souvenirs
Ayant travaillé trois mois à Bahrein (il y a quelques décennies) , ce dont je me souviens, c'est qu'à l'époque, il y avait des bordels réservés aux Saoudiens qui venaient y passer le week-end.
Ils étaient peuplés de prostituées philippines.
On racontait que les saoudiens en repartaient tellement saouls, qu'ils peinaient à gravir l'escalier de l'avion du retour.
Mon principal souvenir personnel, c'est qu'en tant qu'occidental, j'ai eu droit à ce que, dans un supermarché, on m'ouvre une ''porte secrète'' et mes yeux émerveillés ont découvert une incroyable ''caverne d'Ali-Baba'' qui renfermait tous les alcools du monde !
J'ignore si leur ''islam chiite'' est encore actuellement toujours aussi permissif...