En direct
Best of
Best of du 28 novembre au 4 décembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Record de cagnotte pour l’EuroMillions : et au fait, voilà ce que font les vrais riches quand ils ont 200 millions devant eux

02.

Macron skie français

03.

Trois étranges monolithes métalliques de 3 m de haut sont apparus aux Etats-Unis et en Roumanie

04.

Pour une Charte de l'Islam de France : la primauté des lois françaises sur la charia n'est pas négociable

05.

Brexit : qui de Londres ou de Bruxelles (et de Paris...) prend le plus grand risque dans le bras de fer ?

06.

Une recherche en psychologie montre l'intérêt des discussions devant la machine à café

07.

Loi de Dieu ou loi de la République ? Ce que Jean-Luc Mélenchon feint de ne pas comprendre sur la différence entre l’islam politique et les autres religions

01.

"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir

02.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

03.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

04.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

05.

Record de cagnotte pour l’EuroMillions : et au fait, voilà ce que font les vrais riches quand ils ont 200 millions devant eux

06.

Explosif : la dette française, 2700 milliards à la fin 2020. Mais qui va payer, quand et comment ?

01.

Valéry Giscard d’Estaing, le plus grand président de la Ve République après De Gaulle

02.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

03.

Socle citoyen : l’Assemblée nationale vote pour l’exploration d’un revenu universel qui ne dit pas son nom mais demeure une très bonne idée

04.

Covid-19 : Et si la première cible à convaincre de l’efficacité du vaccin étaient les médecins et soignants eux-mêmes ?

05.

Noël : Emmanuel Macron envisage des « mesures restrictives et dissuasives » pour les Français qui voudraient skier à l'étranger

06.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Qui veut risquer sa vie la sauvera (Mémoires)" de Jean-Pierre Chevènement : heureux qui comme Chevènement a eu plusieurs vies dans sa vie en maintenant la même trajectoire. Un panorama exhaustif de l’histoire de notre pays de 1962 à 2019

il y a 9 heures 38 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Rachel et les siens" de Metin Arditi : un roman superbe et, évidemment, bouleversant, La Palestine, Israël, le XXe siècle...

il y a 10 heures 30 min
pépites > Politique
Brut.
Emmanuel Macron : « Je n'ai pas de problème à répéter le terme de violences policières mais je le déconstruis »
il y a 14 heures 56 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand les bracelets se noient dans le marc de raisin et quand les tortues ont l’accent italien : c’est l’actualité décembriste des montres
il y a 16 heures 25 min
light > Loisirs
Bingo
La popularité croissante de “All I Want for Christmas is You” montre que l'industrie de la musique valorise les vieilles chansons
il y a 18 heures 57 min
light > Insolite
Bizarre
Trois étranges monolithes métalliques de 3 m de haut sont apparus aux Etats-Unis et en Roumanie
il y a 21 heures 22 sec
light > Social
Convivial et efficace
Une recherche en psychologie montre l'intérêt des discussions devant la machine à café
il y a 21 heures 28 min
pépites > Economie
Coronavirus
Le Fonds de solidarité universel s'arrêtera le 31 décembre annonce Bruno Le Maire
il y a 22 heures 11 min
décryptage > France
Vive nous

Macron skie français

il y a 22 heures 28 min
décryptage > Société
Placements privilégiés

Record de cagnotte pour l’EuroMillions : et au fait, voilà ce que font les vrais riches quand ils ont 200 millions devant eux

il y a 22 heures 38 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Femmes puissantes" de Léa Salamé : curiosité et plaisir à la lecture des aveux (en toute honnêteté…) de 12 personnalités féminines, découvrir leur force intérieure, leur parcours, leur influence

il y a 9 heures 59 min
pépite vidéo > Politique
Interview
Retrouvez l’intégralité de l’entretien d’Emmanuel Macron accordé à Brut
il y a 11 heures 29 min
pépites > International
Rebondissement
Ziad Takieddine a été arrêté au Liban
il y a 16 heures 4 min
décryptage > Europe
Négociations

Brexit : qui de Londres ou de Bruxelles (et de Paris...) prend le plus grand risque dans le bras de fer ?

il y a 17 heures 53 min
décryptage > France
Article 24

Police, manifestants et libertés publiques : les images de violence servent-elles la Vérité... ou de munitions aux combattants de nos guerres idéologiques ?

il y a 20 heures 52 min
pépite vidéo > Economie
Commerçants face à la crise
Nouveau calendrier : Bruno Le Maire confirme le report des soldes d'hiver au 20 janvier prochain
il y a 21 heures 20 min
rendez-vous > Religion
Géopolitico-scanner
Pour une Charte de l'Islam de France : la primauté des lois françaises sur la charia n'est pas négociable
il y a 22 heures 4 min
pépites > Economie
Voyage moins cher
La SNCF envisage de plafonner le prix des billets de TGV en seconde classe
il y a 22 heures 23 min
pépites > Politique
Scandale
Dominique Strauss-Kahn annonce la sortie d'un documentaire sur sa vie à l'automne 2021
il y a 22 heures 37 min
décryptage > Science
Espace

ClearSpace-1 : l’opération anti-débris spatiaux qui sauvera nos satellites (et nos GPS)

il y a 22 heures 55 min
© MAHMUD TURKIA / AFP
Libye
© MAHMUD TURKIA / AFP
Libye
Accord global

Derrière aujourd'hui, il y a demain (Proverbe Libyen)

Publié le 26 septembre 2020
Alors que le monde se débat avec de mauvais augures, notamment avec ceux induits par la crise sanitaire, une nouvelle satisfaisante venant de l’autre rive de la Méditerranée est passée quasiment inaperçue.
Michel Ruimy
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Michel Ruimy est professeur affilié à l’ESCP, où il enseigne les principes de l’économie monétaire et les caractéristiques fondamentales des marchés de capitaux.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alors que le monde se débat avec de mauvais augures, notamment avec ceux induits par la crise sanitaire, une nouvelle satisfaisante venant de l’autre rive de la Méditerranée est passée quasiment inaperçue.

Le Haut Conseil d’Etat libyen, chambre haute du Parlement, situé à Tripoli, et le gouvernement El-Sarraj, basé à Tobrouk, pierres angulaires pour tout avancement relatif à la résolution de la crise libyenne, ont signé, début septembre, à Bouznika (Maroc), un accord global portant sur les critères et mécanismes permettant d’accéder aux postes de souveraineté ainsi que d’importants compromis et décisions concrètes (consolidation du cessez-le-feu, relance du processus politique, tenue d’élections présidentielles et parlementaires, partage des revenus pétroliers…) impactant directement la vie quotidienne de la population libyenne.

Il s’agit d’une grande avancée puisque l’unification de ces institutions est un élément essentiel à toute solution à la crise libyenne. Les deux parties ont convenu de se retrouver, la semaine prochaine, pour parachever les mesures nécessaires garantissant l’application et l’activation de cet accord qui devrait bénéficier du soutien d’une grande partie de la communauté internationale.

Afin de bien comprendre la portée de ces accords, faisons un rapide retour en arrière. Depuis le renversement du colonel Kadhafi en octobre 2011, la Libye a connu une période de grande confusion mettant aux prises diverses forces et milices régionales. Le Maroc, conscient que la stabilité de ce pays était importante pour la sécurité de la région a déployé d’intenses efforts pour un rapprochement de vues entre les protagonistes. Cette initiative, saluée par la communauté internationale, a abouti, en 2015, à l’Accord de Skhirat dont la mise en œuvre, toutefois, à partir de 2016, a été notamment entravée par une dissidence alimentée par l’Égypte, la Russie et les Émirats arabes unis.

L’enjeu à terme des engagements récemment ratifiés est de fonder un État fort dans l’intérêt des Libyens, de l’ensemble des parties prenantes de la région, en particulier les pays européens qui souhaitent discuter avec un interlocuteur crédible pour mettre fin aux flux migratoires sauvages et pour sauvegarder la sécurité dans cette partie de la Méditerranée.

L’Union africaine, l’Union européenne, la France, les États-Unis, de nombreux pays d’Amérique latine ou la Turquie ont salué la tenue de la conférence de Bouznika, et le rôle positif du Maroc pour enclencher un processus en ligne avec l’accord de Skhirat et l’action des Nations Unies. À cet égard, alors que l’on s’étonne, en Lybie, que cette rencontre de la plus haute importance, marquant une étape importante vers la normalisation de la situation d’un pays en proie au chaos depuis près de 10 ans, ne suscite guère de commentaires et d’analyses dans la presse internationale, les deux parties en présence ont appelé l’ONU et la communauté internationale à accompagner et à soutenir vigoureusement les efforts du Maroc visant à réunir les conditions adéquates et à créer un climat propice pour parvenir à une solution politique à la crise, démontrant ainsi qu’elles ont la pleine capacité de trouver des solutions à leurs problèmes sans tutelle, ni influence.

Il s’agit d’un succès indéniable de la diplomatie marocaine. En effet, à la différence d’autres pays de la région, le Royaume chérifien ainsi que la Tunisie ont eu la sagesse de rester neutre dans le conflit libyen afin de faciliter un règlement consensuel à la crise libyenne. Ainsi, si une dynamique positive s’est enclenchée à Bouznika, la négociation devrait se poursuivre à un plus haut niveau avec les mêmes acteurs y compris Maroc, comme accompagnateur.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires