En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Parcs, plages et autres interdictions de promenade : ces mesures du premier confinement qu’aucune efficacité sanitaire ne justifie

02.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

03.

Voici comment et pourquoi Hollande et le CFCM sont bizarrement devenus islamophobes

04.

Le président turc n'apprécie pas du tout d'être caricaturé à la Une de Charlie Hebdo et il va riposter

05.

COVID-19 : mais où en est la Chine ?

06.

Une certaine gauche s’étrangle des accusations de complicité avec l’islamisme mais sera-t-elle capable d’en tirer des leçons sur ses propres chasses aux fachos imaginaires ?

07.

Le général Pierre de Villiers estime "qu'il y a désormais un risque de guerre civile en France"

01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

03.

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

04.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

05.

« Qu'est-ce que ce pays qui a perdu la tête ? » Clémentine Autain a fait mine d'oublier que c'est Samuel Paty qui avait perdu la sienne

06.

Le gouvernement fait peser la totalité du poids de l’épidémie sur les soignants et sur les Français. Y a-t-il un moyen de le forcer à assumer enfin ses responsabilités ?

01.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

02.

François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"

03.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

04.

Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"

05.

Mais qu’est ce qu’ont vraiment loupé les partis pour que 79% des Français soient désormais prêts à un vote anti-système ?

06.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

ça vient d'être publié
pépites > Europe
UE
L’eurodéputé Pierre Larrouturou débute une grève de la faim pour réclamer une taxe sur la spéculation financière
il y a 8 heures 49 min
pépites > Politique
"Tester, alerter, protéger"
Covid-19 : Emmanuel Macron annonce l’instauration d’un reconfinement national dès vendredi
il y a 9 heures 48 min
light > France
Festivités annulées
Lyon : la Fête des Lumières 2020 n'aura pas lieu
il y a 14 heures 39 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Impossible" de Erri de Luca : huis-clos entre un accusé et son juge. Un roman puissant lu par deux comédiens talentueux

il y a 15 heures 57 min
pépites > France
Séparatisme
Gérald Darmanin annonce la dissolution de l'association BarakaCity
il y a 17 heures 19 min
décryptage > Politique
Menace contre notre modèle de vie

Islamisme : la France face au défi du siècle

il y a 18 heures 27 min
décryptage > Economie
Adaptation face à la pandémie

Economie Covid-19 : et le pays qui bénéficie le plus du télétravail est…

il y a 18 heures 53 min
pépite vidéo > Politique
"La vie doit continuer"
Renaud Muselier plaide pour un confinement aménagé et différent de la période de mars dernier
il y a 19 heures 33 min
décryptage > France
Combat contre le séparatisme

Islamisation de la France : déni, lâcheté ou compromission ?

il y a 20 heures 4 min
décryptage > France
Tout change

Voici comment et pourquoi Hollande et le CFCM sont bizarrement devenus islamophobes

il y a 20 heures 40 min
pépite vidéo > France
Pays confiné jusqu’au 1er décembre
Reconfinement et nouvelles mesures : retrouvez l’intégralité de l’intervention d’Emmanuel Macron
il y a 9 heures 1 min
pépites > Economie
Impact de la crise
Celio va fermer 102 magasins en France, 383 emplois sont menacés
il y a 13 heures 4 min
light > Culture
Amoureux des mots
Mort d'Alain Rey à l'âge de 92 ans
il y a 15 heures 5 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"ADN" : Maïwenn en quête de ses racines algériennes dans une autofiction comique et volcanique...

il y a 16 heures 18 min
pépites > Consommation
Angoisse
Face aux rumeurs de reconfinement, les ventes de certains produits alimentaires ont déjà augmenté depuis quelques jours confirme Michel-Edouard Leclerc
il y a 18 heures 16 min
décryptage > International
Or noir

Israéliens et Arabes, unis même dans le pétrole

il y a 18 heures 40 min
light > Science
Gratte-ciel
Un récif plus haut que l'Empire State Building dans la Grande Barrière de corail en Australie
il y a 19 heures 12 min
pépites > Media
Contrarié
Le président turc n'apprécie pas du tout d'être caricaturé à la Une de Charlie Hebdo et il va riposter
il y a 19 heures 43 min
décryptage > France
Attentat de Conflans-Sainte-Honorine

Liberté, j’écris ton nom

il y a 20 heures 20 min
décryptage > Santé
Lieux ciblés

Parcs, plages et autres interdictions de promenade : ces mesures du premier confinement qu’aucune efficacité sanitaire ne justifie

il y a 20 heures 50 min
© DENIS CHARLET / AFP
Bridgestone salariés entreprises économie
© DENIS CHARLET / AFP
Bridgestone salariés entreprises économie
Atlantico Business

Bridgestone : tout le monde ment et l’État paie très cher pour faciliter le mensonge partagé

Publié le 22 septembre 2020
Le débat sur l’avenir de Bridgestone va encore empoisonner le climat social et politique pendant des mois, parce que personne ne veut assumer la vérité, à commencer par l’État, qui propose de discuter encore pendant 5 ou 6 mois afin d’élaborer les scénarios alternatifs.
Jean-Marc Sylvestre
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Marc Sylvestre a été en charge de l'information économique sur TF1 et LCI jusqu'en 2010 puis sur i>TÉLÉ. ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le débat sur l’avenir de Bridgestone va encore empoisonner le climat social et politique pendant des mois, parce que personne ne veut assumer la vérité, à commencer par l’État, qui propose de discuter encore pendant 5 ou 6 mois afin d’élaborer les scénarios alternatifs.

Emmanuel Macron s’est fait élire sur la promesse de transformer la France en Digitale Nation. Sur le moment, personne ne comprend exactement ce que ça veut dire mais ça fait moderne, donc ça doit être porteur de progrès. Avec laffaire Bridgestone, on saperçoit que ce gouvernement, comme les précédents, tombe dans le piège doffrir un avenir à une industrie qui nen a pas beaucoup, et de faire croire aux salariés (ils sont 850) quils pourront conserver leur boulot.

Alors que le fabricant japonais de pneumatiques a annoncé vouloir fermer son usine de Béthune en 2021, la ministre déléguée à l’industrie, Agnès Pannier-Runacher a annoncé hier, qu’elle allait signer un accord de méthode avec les représentants des salariés afin de trouver une solution alternative à « la fermeture de l'usine ». Durée de la réflexion, environ 5 mois, c’est à dire que ces réunions nous emmèneront à la veille du départ annoncé des Japonais. Parce que personne ne croit sérieusement que le gouvernement français trouvera une solution qui permette de conserver l’emploi en l’État. Personne dans le monde patronal, personne dans le monde des affaires, personne dans les syndicats, personne dans le monde politique national et régional, à droite comme à gauche... Mais tout le monde a son mot à dire. Tout le monde a ses coupables, tout le monde a sa solution, mais tout le monde ment vulgairement et honteusement aux salariés qui sont sur le carreau. En espérant être capable de calmer le jeu (c’est l’ambition du pouvoir en place qui a horreur de ces vagues qui provoquent des tempêtes) et beaucoup espèrent en tirer bénéfice en jouant sur l’émotion et la compassion (avec pour objectif d’espérer n’avoir aucune responsabilité dans le fiasco).

Tout le monde ment parce que la vérité na pas été dite à temps, faute de courage et aussi, parce quelle est trop cruelle. La vérité est la même que celle portée jadis à Florange. Elle tient en peu de mots :  Bridgestone fabrique des produits qui sont devenus invendables sur le marché international. Bridgestone fabrique des pneus qu’on trouve en Chine quatre fois moins cher.  Donc no future. La seule solution pour sauver cet établissement aurait été de fabriquer dautres produits, beaucoup plus sophistiqués, que les Chinois ne sauront pas faire et vendre ces pneus très cher, sur des marchés très haut de gamme en Europe.

Mais pour faire cette mutation, il eut fallu investir en brevets, en formation des personnels et surtout s’y prendre bien avant. Au lendemain de la crise de 2009 quand l’industrie automobile s’est interrogée sur son propre avenir et a amorcé un changement de stratégie.

Aujourd’hui, il est évidemment trop tard. Trop tard pour investir parce que les marchés ont été captés.

Les principaux responsables sont évidemment les dirigeants japonais de Bridgestone, mais leurs complices habitent dans les cabinets de conseil européens qui nont pas su les convaincre. Les complices habitent aussi dans l’administration française qui a protégé un statut quo en espérant que la conjoncture n’évolue pas trop vite. Mais les faits sont têtus et les hauts fonctionnaires nont pas été formés pour les observer. Quant aux responsables politiques, ils ont les yeux rivés sur leurs élections, l’industrie ne les intéresse que si elle leur rapporte des voix jusqu’au moment où il est trop tard pour déployer une politique industrielle. Le client finit toujours par choisir le produit qui a la meilleure qualité au prix le plus bas. Normal, c’est un client avant d’être un citoyen patriote. Comment lui en vouloir?

Le comble, c’est d’écouter la ministre dérouler sa vérité : « nous savions que l’usine était en perte de vitesse et c’est pour cela que nous avons convié la direction de Bridgestone à la table des discussions pour regarder comment regagner de la compétitivité et de la productivité ». Comment sortir des pneus aussi peu chers que les pneu chinois ? Peut être mais trop tard.

Le comble c’est d’apprendre que ces dernières années, Bridgestone a reçu des centaines de milliers d’euros sous forme d’aides publiques.

Xavier Bertrand, le président de la région des Hauts de France ne décolère pas, parce que sa région a donné, entre 2008 et 2016, 500 000 euros auxquels il faut ajouter 120 000 euros depuis 2017.  Total de l’argent régional: 620 000 euros. .  

Mais le gros des subventions est venu de Paris ( 1,8 million de CICE - crédit d’impôts pour la compétitivité des entreprises, système de remboursement de charges), de la communauté d’agglomération (1,2 million) et de Bruxelles puisque l’Union européenne (via un fonds européen) a donné 500 000 euros. Mais Bruxelles a aussi donne à Bridgestone 24 millions d’euros pour cette fois installer une usine en Pologne.

Le problème, dans ce type de liaisons dangereuses, est que la réaction politique sera de demander à l’entreprise de rendre l’argent, sauf que les uns comme les autres n’ont aucune obligation de résultats.

Xavier Bertrand peut crier et prévenir qu’il fera la guerre aux dirigeants, il ne peut pas promettre d’obtenir un changement. Les jeux sont faits. Il ne peut que prier pour que cette affaire ne lui soit pas imputable lors des prochaines élections régionales, ou nationales puisqu’il a l’intention de se présenter à la présidentielle.

Xavier Bertrand est sans doute plus une victime collatérale dans cette affaire qu’un coupable,  mais il sera sans doute désigné comme bouc émissaire.

L’opposition de droite essaie de ne pas trop en rajouter sauf qu’elle se protège aussi. L’opposition de gauche et d’extrême gauche exulte. François Ruffin se rappelle qu’il appartient à la France insoumise qui a chaussé les bottes de l’extrême gauche protectrice de la classe ouvrière et quand il se déplace à Béthune pour accompagner les salariés, il dénonce haut et fort le système capitaliste, la mondialisation, les accords commerciaux avec la Chine. Il amalgame toutes les composantes de la mondialisation pour condamner sans appel le système mais François Ruffin ment comme les autres tant qu’il ne reconnaitra pas que l’artisan de ce déséquilibre, c’est le client, et même l’adhérent de France insoumise qui lui aussi achète ses pneus, là où il a intérêt à les acheter mais certainement pas chez Bridgestone. 

Le comble dans les comportements de la classe politique, c’est l’attitude des écolos. Ils sont anti-tout. Anti-voiture, anti-sapin de noël, anti Tour de France. Et soi-disant pour la bonne cause : la lutte conte le réchauffement climatique. Mais quand il s’agit de voler au secours d’un électorat, ils sont prêts à regretter que les dirigeants de Bridgestone n’aient pas su investir dans une usine flambant neuve pour fabriquer des pneus de luxe dont Porsche avait besoin.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (8)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
ajm
- 22/09/2020 - 11:09
Rectification.
Désolé: lire " le marché " et non " les marchés " et " petites voitures équipées".
ajm
- 22/09/2020 - 11:07
Inconséquence.
Les marché des pneus haut de gamme pour gros SUV et voitures de sport va être consciencieusement détruit par les règles ecolo européennes sur lesquelles notre gouvernement va rajouter encore une couche supplémentaire sous la forme de taxes nouvelles prohibitives et d'interdictions de circuler. Du coup, il ne restera plus que des petites voitures équipés de pneus ordinaires concurrencés par la Chine dont on n'arrête pas le dumping ( que fait l'Europe ?).
DANIEL74
- 22/09/2020 - 10:41
contenant ou contenu
L'Etat providence devient un distributeur d'injustice, de chômage et de privilège; Il est pompier Pyromane !