En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

02.

Et l'attaché parlementaire d'Aurélien Taché dénonça les "exhibisionistes"...

03.

Vers un reconfinement national : en quoi sera-t-il différent du précédent ?

04.

Ramzan Kadyrov estime qu'Emmanuel Macron pousse les musulmans "vers le terrorisme"

05.

Puisque nous sommes partis pour des reconfinements, que faire pour éviter une violente crise de santé mentale ?

06.

COVID-19 : mais où en est la Chine ?

07.

Le président turc n'apprécie pas du tout d'être caricaturé à la Une de Charlie Hebdo et il va riposter

01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

03.

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

04.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

05.

« Qu'est-ce que ce pays qui a perdu la tête ? » Clémentine Autain a fait mine d'oublier que c'est Samuel Paty qui avait perdu la sienne

06.

Le gouvernement fait peser la totalité du poids de l’épidémie sur les soignants et sur les Français. Y a-t-il un moyen de le forcer à assumer enfin ses responsabilités ?

01.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

02.

François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"

03.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

04.

Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"

05.

Mais qu’est ce qu’ont vraiment loupé les partis pour que 79% des Français soient désormais prêts à un vote anti-système ?

06.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

ça vient d'être publié
pépites > Consommation
Angoisse
Face aux rumeurs de reconfinement, les ventes de certains produits alimentaires ont déjà augmenté depuis quelques jours confirme Michel-Edouard Leclerc
il y a 14 min 52 sec
décryptage > International
Or noir

Israéliens et Arabes, unis même dans le pétrole

il y a 39 min 20 sec
light > Science
Gratte-ciel
Un récif plus haut que l'Empire State Building dans la Grande Barrière de corail en Australie
il y a 1 heure 11 min
pépites > Media
Contrarié
Le président turc n'apprécie pas du tout d'être caricaturé à la Une de Charlie Hebdo et il va riposter
il y a 1 heure 41 min
décryptage > France
Attentat de Conflans-Sainte-Honorine

Liberté, j’écris ton nom

il y a 2 heures 19 min
décryptage > Santé
Lieux ciblés

Parcs, plages et autres interdictions de promenade : ces mesures du premier confinement qu’aucune efficacité sanitaire ne justifie

il y a 2 heures 48 min
décryptage > International
Résistance face à la pandémie

Samfundssind : les Danois ont choisi leur mot de l’année 2020 et il est la clé de leur résilience face au Coronavirus

il y a 2 heures 56 min
décryptage > Politique
Chasse aux sorcières

Une certaine gauche s’étrangle des accusations de complicité avec l’islamisme mais sera-t-elle capable d’en tirer des leçons sur ses propres chasses aux fachos imaginaires ?

il y a 4 heures 6 min
pépites > Politique
Coronavirus
Vers un reconfinement national : en quoi sera-t-il différent du précédent ?
il y a 4 heures 53 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Les Gaulois réfractaires demandent des comptes au Nouveau Monde" de Philippe de Villiers : La Vendée se prend pour Bibracte. La révolte gronde. Les 2 Villiers sont à la manoeuvre

il y a 18 heures 7 min
décryptage > Politique
Menace contre notre modèle de vie

Islamisme : la France face au défi du siècle

il y a 25 min 38 sec
décryptage > Economie
Adaptation face à la pandémie

Economie Covid-19 : et le pays qui bénéficie le plus du télétravail est…

il y a 51 min 53 sec
pépite vidéo > Politique
"La vie doit continuer"
Renaud Muselier plaide pour un confinement aménagé et différent de la période de mars dernier
il y a 1 heure 31 min
décryptage > France
Combat contre le séparatisme

Islamisation de la France : déni, lâcheté ou compromission ?

il y a 2 heures 2 min
décryptage > France
Tout change

Voici comment et pourquoi Hollande et le CFCM sont bizarrement devenus islamophobes

il y a 2 heures 39 min
pépites > Politique
Coronavirus
L'exécutif pris entre deux feux : médecins d'un côté, chefs d'entreprises de l'autre
il y a 2 heures 54 min
décryptage > Santé
Lutte contre la pandémie

Covid-19 hors de contrôle : les nouveaux tests feront-ils (enfin) la différence ?

il y a 3 heures 55 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Mais quand va-t-on s’apercevoir que le débat entre la santé et l’économie est un faux débat ?

il y a 4 heures 28 min
pépites > Politique
Vers un nouveau confinement ?
Covid-19 : Emmanuel Macron annoncera de nouvelles restrictions ce mercredi à 20 heures
il y a 17 heures 13 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La Chambre des dupes" de Camille Pascal : Louis XV et les soeurs Mailly-Nesle : amours, intrigues, courtisans... Un roman brillant et bien documenté

il y a 18 heures 18 min
© Flickr
justice chiffre récidive
© Flickr
justice chiffre récidive
Horizons et moyens limités

Insécurité : pourquoi les ministères régaliens sont condamnés à l’esbroufe

Publié le 21 septembre 2020
Le travail judiciaire (préventif et répressif) consiste à empêcher, tant que possible, criminels et délinquants de récidiver. Dans les quinze ans écoulés, le bilan de la justice est pourtant désastreux sur la question de la récidive.
Xavier Raufer
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Xavier Raufer est un criminologue français, directeur des études au Département de recherches sur les menaces criminelles contemporaines à l'Université Paris II, et auteur de nombreux ouvrages sur le sujet. Dernier en date:  La criminalité organisée...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le travail judiciaire (préventif et répressif) consiste à empêcher, tant que possible, criminels et délinquants de récidiver. Dans les quinze ans écoulés, le bilan de la justice est pourtant désastreux sur la question de la récidive.

21 mois (d'ici les élections présidentielles de 2022) pour relancer un ministère de l'Intérieur flapi et démobilisé, sa base policière n'allant pas de sitôt oublier les accusations de racisme et les courbettes de Belloubet-Castaner devant Ma-Dalton-Assa-Traoré ? Plus, l'épée de Damoclès d'une féroce inspection générale - féroce pour les policiers, bien sûr ? En prime, les chacals antifa-journalistes infiltant les commissariats pour tout balancer ensuite ? 

Là-dessus, des indicateurs montrant d'inquiétantes évolutions criminelles et dérapages violents :

Rude pente à remonter pour M. Darmanin. D'autant que le ministère de la justice, seconde aile du front régalien, ne pourra pas beaucoup l'aider dans sa tâche - si même la Diva-Dupond en a seulement l'intention.

Pourquoi ? Ce préalable, pour bien comprendre. La tranquillité publique, la paix sociale, tiennent entièrement à un seul facteur. Si ce crucial élément n'existait pas, il n'y aurait nul besoin d'un ministère de la justice, d'une police ou d'une gendarmerie. Nous vivrions au royaume des anges. Ce facteur décisif est la récidive. 

Si chaque malfaiteur passant à l'acte ne récidivait jamais, la planète serait à 99% pacifique. Tout le travail judiciaire (préventif et répressif) consiste donc à empêcher, tant que possible, criminels et délinquants de récidiver. Or dans les quinze ans écoulés, le bilan de la justice est, rayon récidive, un total désastre.

Retour au printemps 2004 : un rapport parlementaire signé du président d'alors de la commission des lois de l'assemblée nationale détaille le "traitement de la récidive des infrations pénales". Tout y est : la récidive en chiffres... les lacunes du système judiciaire...le besoin d'instruments idoines mesurant la dangerosité des détenus... créer une méthodologie pluridisciplinaire... vaste débat national... sanctionner plus sévèrement les récidivistes... Bref : il faut "placer la lutte contre la récidive au cœur de la politique pénale". Grande cause nationale : la justice se met donc en ordre de bataille. Tout le monde judiciaire retient son souffle...

Accéléré avant : de 2005 à 2018 (dernières statistiques disponibles) la "récidive légale" des crimes (comme définie aux articles 132-8 à 132-16 du Code de procédure pénale) triple en 14 ans ; celle des délits bondit de + 118%.

Catastrophe bien sûr cachée au public. Jusqu'au 22 octobre 2019 où Le Monde en remet une couche en titrant "La prévention de la récidive au cœur de la réforme pénale" : le manège des réformes-bidon repart pour un tour.

(Tableau et sources, ci dessous).

Un ministère de l'Intérieur dont la base traîne les pieds... Un ministère de la justice incapable - faute de moyens suffisants - de se réformer. De fait, la propagande Niel-Drahi ne sera pas de trop pour vendre aux Français la comédie de la reprise en mains et du grand retour à l'ordre.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
DANIEL74
- 23/09/2020 - 08:41
Traiter les causes aulieu des conséquences Force à la Loi
Justice, quelle Justice ? Celle qui condamne les honnêtes gens et protège les criminels au point d'oublier les victimes. Que chaque criminel en prison paie autant que les ainés en EHPAD après on pourra parler de justice
CORINESBH
- 22/09/2020 - 14:58
Pourquoi
et comment en est on arrivé là ? Nos politiques sont ils stupides à ce point ? Sinon je ne comprends pas ce laisser-aller. En France on a l'impression ( forte, l'impression) que les victimes ne sont jamais la priorité du gouvernement, et par contre que les malfaiteurs sont toujours des victimes à qui l'on trouver X raisons à leur geste. C'est le monde en l'envers.
lasenorita
- 21/09/2020 - 17:13
Il faut ''les'' RENVOYER dans leur pays!
La majorité des ''incivilités'' sont commises par des musulmans! il faut donc RENVOYER les terroristes musulmans dans ''leur'' pays et STOPPER l'immigration musulmane voir https://www.breizh-info.com/2020/07/27/148026/prisons-europeennes-terrorisme-nombre-record-82-%-sont-des-djihadistes,voir https://www.breizh-info.com/2020/09/03/149721/djihadisme-six-attentats-dejoues-et-plus-de-8000-fiches-pour-radicalisation-a-caractere-terroriste-en-france et voir https://www.breizh-info.com/2020/07/09/147267/islamisme-150-detenus-en-lien-avec-le-terrorisme-sortiront-en-2022-la-senatrice-goulet-face-a-dupond-moretti...nos''juges'' libèrent des terroristes de nos prisons, ainsi ces criminels circulent ''librement'' sur le territoire français! Les honnêtes gens, en France, vivent dans la terreur et la crainte de se faire égorger par ces fous d'Allah! Pourquoi ne les RENVOIE-t-on pas dans ''leur'' pays? Nous payons des impôts importants à l'Etat français pour qu'il assure notre sécurité, or il ne LE FAIT PAS! Eux, les musulmans ont chassé TOUS les non-musulmans de leur pays natal et ils ont ''nationalisé'' leurs biens, en 1962!...