En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

02.

Popularité : Emmanuel Macron et quasiment tout le gouvernement en hausse

03.

Black Friday et soldes en ligne : voilà pourquoi des Bots rafleront vraisemblablement les meilleures affaires sans vous laisser le temps de réagir

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Donald Trump a déclaré hier qu'il partirait de la Maison Blanche après l'intronisation de son rival mais il aura du mal car il y a eu une "fraude massive"

06.

Les premiers indices d'un baby krach sont-ils là ?

07.

Le Covid-19 est-il un laboratoire d’expérimentation pour accélérer la transformation des métiers ?

01.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

02.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

03.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

06.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

01.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

02.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

03.

Barbara Pompili et Eric Dupond-Moretti annoncent la création d'un "délit d'écocide"

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

06.

« La France aimez-la ou quittez-la ». Et qui a dit ça ? Le secrétaire général de la Ligue islamique mondiale !

ça vient d'être publié
pépites > France
Manifestations
Loi "sécurité globale" : très forte mobilisation à Paris et dans toute la France
il y a 11 heures 20 min
pépites > Economie
Covid-19
Le plafond d'indemnisation pour les entreprises fermées sera doublé, à 200.000 euros par mois
il y a 12 heures 14 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Histoires du Vendée Globe 2" : L’Everest de la voile vu de l’intérieur !

il y a 14 heures 56 min
light > Insolite
Ah
Lille : la Grande roue sera installée, mais restera fermée au public
il y a 15 heures 8 min
pépites > Politique
Le confinement leur réussit
Popularité : Emmanuel Macron et quasiment tout le gouvernement en hausse
il y a 16 heures 8 min
pépites > France
Libérés, délivrés
Déconfinement : retrouvez la nouvelle attestation et le résumé des changements du jour
il y a 17 heures 15 min
décryptage > Santé
Ils en ont vu d'autres

Ultra Covid Solitude : à la cuisine ou pas, papi et mamie semblent mieux résister à la dépression que les jeunes générations

il y a 18 heures 35 min
décryptage > Société
Visitez avec nous le XVIIIème arrondissement de Paris

A cause de l’insécurité la bibliothèque de la Goutte d’Or a fermé ses portes. Tiens, il y avait une bibliothèque à la Goutte d’Or ?

il y a 18 heures 57 min
décryptage > Culture
Bonnes feuilles

Monstres sacrés : Alain Delon, l’éternel enfant blessé

il y a 19 heures 1 min
décryptage > High-tech
Bonnes feuilles

Monde de demain : la vague de l'intelligence artificielle en action

il y a 19 heures 1 min
light > Media
C'est d'actualité
France Télévisions prépare une adaptation en série TV de "La peste" d'Albert Camus
il y a 11 heures 51 min
pépites > Justice
Justice
Nice : un homme écope de 18 mois de prison ferme pour avoir menacé de mort un professeur
il y a 12 heures 46 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"La voyageuse de nuit" : une enquête magistrale où se côtoient révolte et tendresse

il y a 15 heures 23 sec
pépites > France
Juste une mise au point
Violences : le préfet de police de Paris Didier Lallement rappelle à l'ordre les policiers
il y a 15 heures 37 min
pépite vidéo > Sport
Rugby
Avant d'affronter l'Argentine, les All Blacks rendent hommage à Maradona
il y a 16 heures 50 min
pépite vidéo > Politique
Déplorable
Manon Aubry (LFI) choque en déclarant que l'insulte "sale macaroni" n'est pas raciste envers les immigrés italiens
il y a 18 heures 5 min
décryptage > International
Chasse ouverte

Iran : assassinat d’un haut scientifique iranien spécialiste du nucléaire

il y a 18 heures 42 min
décryptage > Environnement
Bas-carbone

Énergie nucléaire : l’Union européenne au risque de l’incohérence ?

il y a 18 heures 58 min
décryptage > Economie
Bonnes feuilles

Le Covid-19 est-il un laboratoire d’expérimentation pour accélérer la transformation des métiers ?

il y a 19 heures 1 min
décryptage > Société
Pas de bébés confinement

Les premiers indices d'un baby krach sont-ils là ?

il y a 19 heures 1 min
Tribune

Plus de "en même temps" possible face à la haine et la violence qui s’installent en France

Publié le 13 septembre 2020
Ces derniers jours ont, une nouvelle fois, été riches en évènements violents. A croire que plus personne n’a peur de rien.
Laurence Sailliet
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Laurence Sailliet, ex-porte-parole Les Républicains, est chroniqueuse politique.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Ces derniers jours ont, une nouvelle fois, été riches en évènements violents. A croire que plus personne n’a peur de rien.

Haine, violence... ces mots décrivent tant la triste réalité de notre quotidien. Je ne sais par quel événement commencer cet édito tant les jours et les heures passés ont donné de la matière pour l’illustrer. Je souhaite pour autant que la hiérarchisation des événements dans cet écrit ne soit pas interprétée comme une hiérarchisation de leur gravité. 

Une fois ce précepte posé, je commencerai alors par les menaces de mort subies par Judith Waintraub, journaliste au Figaro : « on va te rafaler ta mère comme 2 frères sur Charlie ». Qu’a-t-elle fait ? Un tweet dans lequel elle dénonce la banalisation du voile islamique par le biais d’une propagande ordinaire. Juste cela... Ses agresseurs seront-ils punis ? Certainement pas et ce n’est pas la condamnation « ferme », selon ses mots, du Ministre de l’intérieur, qui pense qu’un tweet vaut plus qu’un véritable engagement politique, qui devrait changer la donne. 

Quelques jours plus tôt, à Reims, aux abords du collège Saint-Rémi, une jeune fille de 14 ans est mise à terre par un adolescent. Ce dernier la frappe ensuite à plusieurs reprises alors qu'elle se trouve au sol. La scène, filmée, diffusée et relayée sur les réseaux sociaux, était d’une extrême violence. Ils étaient deux, l’un frappait, l’autre filmait. Ils sont âgés de 13 et 14 ans. Voici le nouveau phénomène : le happy slapping ou vidéolynchage ou vidéoagression, une pratique consistant à filmer l'agression physique d'une personne. Avant on se cachait, maintenant on se met en scène.

A croire que plus personne n’a peur de rien. Comment pourrait-il en être autrement alors que le Ministre de la justice est plus soucieux du devenir des délinquants que de la souffrance des victimes ?

Violence encore lorsque Jean-Marie Bigard, traité de « collabo », a dû être exfiltré de la manifestation des gilets jaunes. Son tort ? S’être désolidarisé du meneur, Jérôme Rodrigues, qui a traité les policiers de nazis, certainement plus pour exister d’ailleurs que pour exprimer une quelconque conviction. Ces factieux, eux non plus, n’ont peur de rien et de personne et sûrement pas des lois de la République qui ne leur sont pas appliquées, trop de risques pour Emmanuel Macron de perdre l’aile gauche de sa majorité. 

Et hier encore, ce passant d’un certain âge, dans ce même rassemblement, jeté au sol pour avoir voulu empêcher un manifestant de dégrader un véhicule, méritait-il de l’être ? Que ce soit lui, ceux qui se sont fait brûler leur voiture ou les policiers cibles d’attaques, ils ont dû accueillir le discours d’autosatisfaction du Ministre de l’intérieur, qui professait sur l’ordre républicain, avec une certaine amertume, c’est le moins que l’on puisse dire.

Alors, le déni ou les jolis discours malheureusement n’y feront rien. Il y a aujourd’hui trop de haine et de violence et seul un constat lucide et de véritables décisions pourront les enrayer.

Le sujet est grave, il en va tout simplement du maintien de la paix dans notre pays car nous glissons inexorablement vers une justice que chacun se rendrait et la totale faillite de la République par l’abandon de l’ordre républicain.

Ainsi, Emmanuel Macron, dans son action à venir, devra faire le choix entre un calcul politique qui le mène à un « en même temps délétère » et sa mission de protection de nos concitoyens.

L’homme d’État prendra- t-il le pas sur l’homme politique ? Seuls des actes courageux pourraient nous le démontrer.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (5)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
lasenorita
- 14/09/2020 - 18:34
Qu'ils RESTENT dans ''leur'' pays!
J'entends encore les cris de souffrance et je vois l'horreur du sang couler des corps de mon amie (20 ans) et de ma tante (50 ans)blessées suite à l'explosion de bombes, en 1956,à Alger, parce que les Algériens (ou plutôt les fellouzes) voulaient que l'Algérie soit ''indépendante''.. Les ''poseuses de bombes du F.L.N.'' et leurs complices sont ensuite venus en France au lieu de RESTER dans ''leur'' pays! Nos gauchistes, qui voulaient ''jeter à la mer'' les ''Français'' non-musulmans, ont très bien accueilli ces meurtriers, ils ont même donné les noms de ces ASSASSINS à des rues et à des places de notre capitale! J'ai quitté l'Algérie, mon pays natal, à cause de ces BARBARES de musulmans, mais ces musulmans m'ont suivie en France... parce que depuis le départ des non-musulmans les Algériens sont ''obligés'' de quitter leur pays où le F.L.N. pratique la torture, le ''pouvoir'' veut museler toutes les voix discordantes, à commencer par celles de la presse...Les Algériens (y compris les membres du F.L.N.)se font soigner gratuitement aux ''frais'' des non-musulmans qu'ils ont chassés d'Algérie, chez nous!
jaune78video
- 14/09/2020 - 14:38
Notre problème n'est pas l'écologie ! c'est l'immigration muzz
Grâce à la main-mise des gauchos sur le débat d'idées, et aux médias collabos les français pensent que la principale menace est le changement climatique ! Quelle connerie...On les aveugle à longueur de journée, ils tombent dans le panneau et votent pour ces abrutis déments d'EELV et pendant ce temps il se passe quoi ? Une violence débridée qui annonce une guerre civile à venir, des musulmans qui prennent le pouvoir dans les administrations, la RATP, les écoles, les lycées et l'université. Sans compter leurs enfoirés d'islamo-gaucho qui les soutiennent...Dans une guerre civile il y a toujours des soutiens extérieurs qui voient d'un bon oeil ce qui se passe. Rwanda, Yougoslavie, etc...Qui pourrait voir d'un bon oeil les muzz massacrer les français et les soutenir financièrement et en les armant ?en secret bien sur ? Parions que l'enragé d'Erdogan et ses amis musulmans de MO ne seraient pas les derniers à mettre la main à la pâte... Surtout avec l'autre tartignole de Macron qui joue les coqs mais sans les ergots...Pensez-y ! Le scénario est tout à fait crédible...
lasenorita
- 14/09/2020 - 11:59
Ce sont des BARBARES!
Actuellement, au 21ième siècle, dans les ''pays musulmans, ''on'' emprisonne une avocate qui a défendu, en Iran, des femmes qui ne voulaient pas ''porter le voile''.. Au vingtième siècle, en Algérie, les fellouzes émasculaient des hommes et ils mettaient ensuite leur sexe dans la bouche.. les Barbaresques castraient leurs esclaves ''blancs'' sans les endormir, certains d'entre eux mouraient dans d'atroces souffrances! Nous accueillons les musulmans chez nous, nous les soignons, nous les instruisons et eux ''crachent'' sur la France et les Français ...nous égorgent pour nous remercier!.. Nos ''gouvernants'' bradent la France: les musulmans paient moins de charges que les Français pour l'acquisition d'une propriété dans notre pays! Le F.L.N., qui a ''nationalisé'' les biens des ''Français'' non-musulmans ''nés en Algérie'', achète des propriétés, en France, avec de ''l'argent sale''..et nos islamos-collabos trouvent cela ''normal''!..