En direct
Best of
Best of du 14 au 20 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

02.

Julie Gayet tente de sauver son couple, Ingrid Chauvin liquide le sien, celui de Nabilla tangue; Sophie Marceau fait des câlins aux arbres, Aya Nakamura se la pète; Meghan Markle & Katy Perry, voisines et ennemies, Kylie & Kendall Jenner soeurs et idem

03.

Russie-Turquie-Iran : la triplette géopolitique qui a réussi à profondément changer notre monde sans que nous réagissions

04.

Voilà les meilleurs gadgets à acheter pour se créer un home cinéma de compétition pour le confinement

05.

La décennie qui s'ouvre pourrait être encore pire que la précédente et voilà pourquoi

06.

Michel-Edouard Leclerc annonce qu'un "quart du profit réalisé dans les centres Leclerc sera réaffecté au personnel"

07.

Pierre Manent : "Nous souffrirons longtemps de la passivité qu’a imposé le gouvernement aux Français avec le Covid"

01.

Julie Gayet tente de sauver son couple, Ingrid Chauvin liquide le sien, celui de Nabilla tangue; Sophie Marceau fait des câlins aux arbres, Aya Nakamura se la pète; Meghan Markle & Katy Perry, voisines et ennemies, Kylie & Kendall Jenner soeurs et idem

02.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

03.

Carnage en vue sur les banques européennes ?

04.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

05.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

06.

Covid-19 : radioscopie des racines de la faillite morale de l’Etat français

01.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

02.

Covid-19 : radioscopie des racines de la faillite morale de l’Etat français

03.

Barbara Pompili et Eric Dupond-Moretti annoncent la création d'un "délit d'écocide"

04.

Aucun lien entre le terrorisme et l'immigration !

05.

Projet de loi séparatisme : un arsenal qui alterne entre le trop et le trop peu

06.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

ça vient d'être publié
Dépenses et coups de coeur
Black Friday : les Français sont prêts à dépenser plus que l’an dernier
il y a 10 heures 31 min
pépites > Europe
Lutte contre la pandémie
Covid-19 : "L'issue est en vue", selon Boris Johnson
il y a 12 heures 9 min
pépites > Justice
Justice
Affaire des "écoutes" : le procès de Nicolas Sarkozy, jugé pour corruption, est suspendu jusqu'à jeudi
il y a 14 heures 56 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"L’archipel des Solovki" de Zakhar Prilepine : plaisir de relire - Les camps des Solovki, antérieurs aux goulags. « J’ai voulu écrire moins sur les camps que sur les Russes » a dit l’auteur, l’un des plus grands romanciers russes contemporains

il y a 15 heures 57 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Voilà les meilleurs gadgets à acheter pour se créer un home cinéma de compétition pour le confinement
il y a 17 heures 4 min
pépites > Santé
Ecrans
L'Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses) s'inquiète du temps passé par les jeunes devant leurs écrans, sans activité physique, aggravé par le confinement
il y a 18 heures 8 min
décryptage > High-tech
Réseaux sociaux

Et si la Chine était en train de doubler la créativité d'une Silicon Valley en panne d'idées ?

il y a 19 heures 1 min
pépite vidéo > Economie
Engagements face à la crise
Michel-Edouard Leclerc annonce qu'un "quart du profit réalisé dans les centres Leclerc sera réaffecté au personnel"
il y a 19 heures 26 min
décryptage > Politique
Disraeli Scanner

A la fin, est-ce le capitalo-marxisme qui l’emportera?

il y a 20 heures 5 min
pépites > Santé
Coronavirus
Macron parle demain soir : pas de déconfinement, mais "un allègement progressif des contraintes"
il y a 20 heures 29 min
pépites > International
Avenir des Etats-Unis
Joe Biden a dévoilé les noms des premiers membres de son gouvernement
il y a 11 heures 3 min
light > Politique
Succès fou
Barack Obama a vendu 890.000 exemplaires de ses mémoires en seulement 24h en Amérique du Nord
il y a 12 heures 55 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Un coupable presque parfait La construction du bouc émissaire blanc" de Pascal Bruckner : un plaidoyer solide, un essai brillant, au secours d’une civilisation crépusculaire ébranlée par les diktats des minorités

il y a 15 heures 36 min
décryptage > Economie
Les entrepreneurs parlent aux Français

Ma lettre au père Noël. Chômage. Récession. Dépression. Un peu de champagne ?

il y a 16 heures 43 min
pépites > International
Diplomatie
Le Premier ministre israélien aurait rencontré secrètement le prince héritier d'Arabie Saoudite
il y a 17 heures 19 min
pépites > High-tech
Gaffe
Un journaliste débarque dans une réunion Zoom secrète des 27 ministres européens de la Défense qui a du être annulée
il y a 18 heures 48 min
pépites > International
Environnement
Un ancien bureaucrate a inspiré le discours du président chinois Xi Jinping changeant l'histoire du réchauffement climatique
il y a 19 heures 15 min
pépites > Finance
Economie
Danone annonce 1.500 à 2.000 suppressions de postes dont près de 400 en France
il y a 19 heures 59 min
décryptage > Media
Sur le divan

"L’élection de Joe Biden est bonne pour l’équilibre mental des Français". Et c’est la psy attitrée de France Info qui vous le dit

il y a 20 heures 22 min
décryptage > Société
La germination des mots

Existerait-il des complotistes sans comploteurs ?

il y a 20 heures 30 min
© BERTRAND GUAY / AFP
police forces de l'ordre
© BERTRAND GUAY / AFP
police forces de l'ordre
Je frappe donc je suis

Arrêtons enfin de parler d’ensauvagement. C'est le mot "barbarie" qu’il faut utiliser

Publié le 10 septembre 2020
Si vous ne craignez pas les haut-le-coeur lisez ce qui suit.
Benoît Rayski
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Si vous ne craignez pas les haut-le-coeur lisez ce qui suit.

La scène, épouvantable, se passe à Saint-Denis. Un couple avec deux enfants, des jumeaux de six ans, veut traverser la rue. Elle est barrée par une voiture mal garée. Ils escaladent le véhicule.

Du restaurant sort le propriétaire de la voiture. Furieux il se rue sur la famille. Il frappe et frappe encore. La femme est blessée ainsi que son mari. Un des jumeaux reçoit des coups sur la tête : traumatisme crânien.

Il faut être une bête sauvage pour s’acharner sur un enfant de six ans ! Dans ce cas la violence n’est plus une pulsion mais un besoin et une nécessité. Dupond-Moretti qui parle d’un « sentiment d’insécurité » ne s’est pas exprimé sur la question. Sûr que s’il était encore avocat il se serait porté volontaire pour assurer la défense du propriétaire du véhicule. On imagine assez bien sa plaidoirie : « pour mon client, sa voiture était comme son enfant. D’où sa colère, certes excessive, mais parfaitement compréhensible ».

La femme blessée crie son indignation sur les réseaux sociaux : « nous ne pouvons plus vivre a Saint-Denis. Où devons-nous aller ? ». Nous lui déconseillons Bobigny et La Courneuve. Les barbares - seul ce mot convient - sont parmi nous. Ils frappent pour un « mauvais regard ». Pour un masque qu’on leur demande de mettre. Pour une clope refusée. Il leur arrive de se tuer entre eux à la kalash. Ca n’émeut évidemment personne. Pourtant il arrive qu'il y ait des balles perdues…

Ils frappent aussi pour faire peur. Pour montrer qu’ils sont les plus forts et pour nous obliger à trembler devant eux. Il y a quelques jours Valérie Pécresse - parfois bien inspirée - avait déclaré que la « peur doit changer de camp ». Il est temps. Peut-être  trop tard ?

Pour finir, une motion spéciale concernant la mairie de Saint-Denis. Le maire, indigné par l’ agression, l’a qualifiée d’« incivilité ». Quand le petit de six ans reviendra à l’école avec le crâne bandé ses copains lui demanderont : « que t’est-il arrivé ? ». Il répondra : « oh rien juste une petite incivilité ». Comme Rome nous avons laissé les barbares entrer chez nous. Nous savons comment Rome a fini…

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (9)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
GP13
- 12/09/2020 - 11:05
L'ensauvagement méconnu
Avec le Covid, les activités culturelles ont été arrêtées. Elles sont pourtant essentielles en tant que moyen de nous élever et de nous délivrer de l'état reptilien qui sommeille en chacun de nous. L'ensauvagement de l'esprit précède agressions et brutalités.
lasenorita
- 11/09/2020 - 09:33
Les ''agressions au couteau''..
Les ''agressions au couteau'' sont de plus en plus nombreuses en France...elles augmentent en même temps que le nombre de musulmans se trouvant dans notre pays! Ces BARBARES ''d'agresseurs'' savent qu'ils ne risquent pas d'être punis pour ce qu'ils font et que même s'ils tuent ils ne seront pas tués!. .Dans les rues de ma ville, je n'entends pas beaucoup parler ''le français''...Au lieu d'envoyer nos soldats au Mali, Macron ferait mieux de RENVOYER dans ''leur'' pays tous les Maliens se trouvant en France (les Traoré, etc..) et de mettre notre armée dans les ''zones de non-droit'' afin de protéger les ''vrais'' Français de cette vague déferlante de BARBARES qui nous envahit!
Nicolas59
- 11/09/2020 - 08:41
Culture
Un problème dont on parle rarement est que nous sommes les héritiers de Victor Hugo, écrivain de renommée mondiale.
Le roman « les misérables » a eu un retentissement planétaire en son temps sans oublier une oeuvre qui lui a valu des funérailles nationales .
Cette philosophie de la miséricorde qui labelle systématiquement la délinquance comme une injustice poursuivie par une police qui harcèle sans pitié les malheureux , et des victimes emphatiques qui pardonnent et abandonnent même le produit du larcin .
C’est le fondement d’une philosophie de la rédemption par le pardon .
La question actuelle est que tout cela a dérapé lourdement . Il n’est pas question de rédemption mais d’inversion des valeurs.
La brutalité bestiale fait l’objet du déni et l’empathie idéologique mène les esprits jusqu’au moment ou on recréera le bagne et les travaux forcés.
Le basculement de l'idée de rédemption vers la protection et le châtiment ne saurait tarder. Encore quelques temps de violences et de crimes et certaines idéologies , et la lâcheté qui l’accompagne seront débordés.
C’est la loi de bascule des extrêmes.